A la une du Blog de l'histoire
Nous sommes actuellement le 15 Déc 2017 3:27

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 5 message(s) ] 
Auteur Message
Message Publié : 29 Juin 2016 18:39 
Hors-ligne
Hérodote
Hérodote

Inscription : 23 Oct 2006 17:09
Message(s) : 26
Bonjour,

J'ai récemment regardé un documentaire très intéressant sur les découvertes les plus récentes de Pétra (http://www.tv-replay.fr/26-06-16/monume ... 14362.html) et j'ai été très impressionné par leur système de récupération et d'exploitation des eaux de pluies, pourtant très rares et violentes.

Les fortes pluies forment des torrents puissants dévalant les vallons emportant une grande quantité de sédiments et de roches. Par d'astucieux systèmes de barrages successifs placés dans tous les vallons possibles, les ingénieurs de Pétra arrivaient à se débarrasser au fur et à mesure des sédiments les plus gros. En fond de vallée ne restaient que l'eau filtrée avec les sédiments fins qui pouvaient s'y déposer afin de fertiliser les terrains agricoles qui y étaient installés. Par ailleurs, des réservoirs étaient placés un peu partout pour accumuler ces eaux de pluie, violentes mais très rares.

Au final, Pétra, qui aurait atteint entre 20000 et 40000 habitants à son apogée aurait été autonome en eau et en nourriture tout en étant en plein désert sans oasis ni fleuve à proximité (quelques sources dispersés, très bien exploités elles aussi, venaient apparemment compléter les apports mais de manière minoritaire).

Y a t'il d'autres exemples d'exploitation optimale et ingénieuse des eaux de pluie en plein désert (outre les oasis et les bords de fleuve) ailleurs qu'à Pétra pour une ville du même ordre de taille?
Comment arrivaient-ils à conserver des eaux de pluie en réservoir en attendant un prochain orage sans que celle-ci soit dégradée par les algues et moisissures?


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 29 Juin 2016 19:39 
Hors-ligne
Administrateur
Administrateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 09 Avr 2003 12:43
Message(s) : 2348
Localisation : Nantes
Dindonneau a écrit :

Y a t'il d'autres exemples d'exploitation optimale et ingénieuse des eaux de pluie en plein désert (outre les oasis et les bords de fleuve) ailleurs qu'à Pétra pour une ville du même ordre de taille?

Pour la récupération des eaux de pluie je ne sais pas. Par contre l’acheminement en zone désertique, par de longs canaux souterrains, d'eaux prélevées en zone montagneuse à grande distance est une pratique ancienne et courante en Asie Centrale (Xinjiang), en Iran et a Pérou.
Dindonneau a écrit :
Comment arrivaient-ils à conserver des eaux de pluie en réservoir en attendant un prochain orage sans que celle-ci soit dégradée par les algues et moisissures?

L'absence de lumière empêche le développement des algues mais la qualité gustative de l'eau se dégrade avec le temps : les récits sur les sièges antiques ou moyenâgeux nous informe qu'à la longue l'eau des citernes était croupie. Mais pour l'irrigation, aucune importance.

_________________
"Lisez, éclairez-vous, ce n'est que par la lecture qu'on fortifie son âme." - Voltaire
"Historia vero testis temporum, lux veritatis, vita memoriae, magistra vitae." De oratore - Cicéron


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 29 Juin 2016 20:04 
Hors-ligne
Modérateur
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 10 Fév 2009 0:12
Message(s) : 6127
Dindonneau a écrit :
Comment arrivaient-ils à conserver des eaux de pluie en réservoir en attendant un prochain orage sans que celle-ci soit dégradée par les algues et moisissures?

J'ai un autre exemple : toutes les fermes au dessus de Besançon jusqu'à la frontière suisse sont équipées d'une citerne souterraine en pierre pour récupérer les eaux de pluie du toit. (Je pense que cette pratique est très répandue en montagne. Pour les régions de plaine, je ne pense pas : les fermes des villages de plaine dans la même région - en direction du val de Saône - n'en ont pas.) Cette citerne est souvent placée sous le pont de grange, mais ce n'est pas une règle.

Pendant des siècles hommes et bêtes buvaient cette eau toute l'année - quand c'était suffisant, sinon il fallait recompléter en allant s'approvisionner à une source, mais avec les orages violents qu'il y a en été dans cette région c'était bien rare.

Avec l'eau courante, les habitants boivent désormais au robinet - ou de l'eau en bouteille, une pratique idiote quand on connaît la qualité de l'eau du robinet - mais les citernes sont toujours utilisées pour les bêtes.

Il m'est arrivé plusieurs fois, enfant, de boire de l'eau de citerne, qui est réputée potable si la citerne est régulièrement utilisée.

Ce qui me fait dire que l'apparition d'algues et de moisissures dans une citerne n'est pas un phénomène très rapide. (il faut peut-être l'attribuer au fait que cette eau vient directement du toit, sans parcourir un long trajet et sans rencontrer d'impuretés. A noter aussi que c'est dans une région fortement calcaire, j'ignore si ça joue.)

_________________
Si l'avenir est multiple, le passé est unique. Malgré cela, la réalité historique est parfois difficile à découvrir.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 05 Juil 2016 2:52 
Hors-ligne
Hérodote
Hérodote

Inscription : 23 Oct 2006 17:09
Message(s) : 26
Merci pour vos réponses.

En ce qui concerne l'utilisation des eaux de montagne à distance pour des villes en plein désert, j'ai justement récemment vu un exemple avec Ninive qui s'approvisionnait en partie dans les montagnes par canal dans les montagnes situées à plusieurs dizaines de km au nord (en plus du Tigre).

Mais il n'y a donc pas d'exemples d'autres grandes cités en milieu désertique, qui utilisaient l'eau de pluie selon la technique (ou similaire) que j'ai décrit, même éventuellement en région plus montagneuse et légèrement moins aride (l'un va souvent avec l'autre)? Sans fleuve à côté sinon c'est trop facile :wink:


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 08 Juil 2016 18:00 
Hors-ligne
Jules Michelet
Jules Michelet
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 29 Déc 2003 23:28
Message(s) : 3213
Pas d'autres exemples pour des grandes cités, mais il y en a pas mal pour les forteresses fouillées en Judée ou dans le Néguev, la plus fameuse étant Massada. Les peuples de ces régions arides à la pluviométrie très variable d'une année sur l'autre (mais sans doute plus arrosées que Pétra) avaient une longue expérience dans la récupération des eaux de ruissellement, des crues subites, ou bien en captant l'eau à partir de sources. Ils savaient isoler les murs avec des citernes et réservoirs afin d'éviter les infiltrations, mais après il devait être nécessaire de curer régulièrement ces installations. Généralement cela concerne des régions avec des sources importantes, souvent pérennes, qui permettent de constituer des oasis (qui sont des constructions humaines, et non pas des espaces "naturels").


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 5 message(s) ] 

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  
cron





Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB