A la une du Blog de l'histoire
Nous sommes actuellement le 19 Sep 2017 23:22

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 6 message(s) ] 
Auteur Message
Message Publié : 26 Avr 2017 7:49 
Hors-ligne
Philippe de Commines
Philippe de Commines
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 05 Oct 2005 20:39
Message(s) : 1519
Localisation : Lyon-Vénissieux
Bonjour
:mrgreen:

Je suis tombé cette semaine sur un livre de prospective intitulé "Histoire de l'avenir" écrit en 1959 par un vulgarisateur scientifique, Pierre Rousseau, qui prévoyait à l'époque un ralentissement du progrès technologique et scientifique pour le début du 21° siècle (notre époque actuelle donc) en se basant sur le fait que le nombre de scientifiques et d'ingénieurs finirait par atteindre un plafond. (il n'est pas possible que toute le monde embrasse une carrière scientifique).

Pour avoir une idée de cette théorie connaissez-vous l'évolution du nombre d'ingénieurs en France au 20° siècle ?
(Nombre d'ingénieurs en 1900, 1914, 1939, 1973, 1991, par exemple)

Merci de vos aimables contributions.
:mrgreen: :mrgreen:

_________________
Le souvenir ne disparait pas, il s'endort seulement.
Epitaphe trouvé dans un cimetière des Alpes

La science de l'histoire est une digue qui s'oppose au torrent du temps.
Anne Comnène, princesse byzantine (1083-1148)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 26 Avr 2017 17:04 
Hors-ligne
Modérateur
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 10 Fév 2009 0:12
Message(s) : 5979
Je vais transgresser d'entrée la limite chronologique, en me demandant si cet homme pouvait, en 1959, imaginer le nombre d'ingénieurs informatique, réseaux et télécoms dont nous allions avoir besoin après 2000 ?

Personnellement je n'oserais pas aujourd'hui me livrer au même exercice, sauf peut-être en mentionnant la tendance immédiate que constitue la diminution du nombre d'ingénieurs de fabrication. (Et qui sait même ce que la robotique nous réserve en ce domaine ?)

En tous cas votre question est intéressante. J'aurais tendance à dire que le nombre d'ingénieurs (et de scientifiques) a explosé pendant les 30 Glorieuses... Nous verrons ce que donneront les chiffres.

_________________
Si l'avenir est multiple, le passé est unique. Malgré cela, la réalité historique est parfois difficile à découvrir.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 26 Avr 2017 23:23 
Hors-ligne
Administrateur
Administrateur

Inscription : 15 Avr 2004 22:26
Message(s) : 15365
Localisation : Alsace, Colmar
Pouzet a écrit :
Bonjour
:mrgreen:

Je suis tombé cette semaine sur un livre de prospective intitulé "Histoire de l'avenir" écrit en 1959 par un vulgarisateur scientifique, Pierre Rousseau, qui prévoyait à l'époque un ralentissement du progrès technologique et scientifique pour le début du 21° siècle (notre époque actuelle donc) en se basant sur le fait que le nombre de scientifiques et d'ingénieurs finirait par atteindre un plafond. (il n'est pas possible que toute le monde embrasse une carrière scientifique).

Pour avoir une idée de cette théorie connaissez-vous l'évolution du nombre d'ingénieurs en France au 20° siècle ?
(Nombre d'ingénieurs en 1900, 1914, 1939, 1973, 1991, par exemple)

Merci de vos aimables contributions.
:mrgreen: :mrgreen:


J'ignore ce que dirons les chiffres..., mais une étude a montré que le nombre d'ingénieurs et de scientifiques vivant actuellement était peut-être au nombre de scientifiques et d'ingénieurs qui avaient vécu depuis la nuit des temps et qui étaient décédés. En gros, si vous prenez le nombre total de scientifiques et d'ingénieurs que l'humanité a connu depuis son origine, plus de la moitié est encore en activité .... Et cette étude disait que cela expliquait le fantastique "boom" des connaissances que l'on accumule en divers secteurs.

Mais,il y a eu des périodes où devenir ingénieur ou scientifique était considéré comme le summum de ce qu'il était possible de réaliser pour un élève ... Sauf que de nos jours d'autres filières font les yeux doux aux forts en maths ou aux forts en thèmes. Sans compter que dans certaines filières il y a des numérus clausus qui restreignent l'accès. Dans les années 80 quelqu'un qui avait 18 en math en terminale se voyait souvent proposer une école d'ingénieur. Actuellement, surtout quand il voit les salaires, il opte pour d'autres filières plus lucratives

En fait, le nombre d'ingénieurs et de scientifiques ne dépend pas seulement du nombre d'élèves capables d'accéder dans la filière, mais aussi de l'attractivité des filières. Du coup, plusieurs entreprises se sont plaintes du fait qu'elles ne trouvaient pas, sur le marché de l'emploi, du nombre d'ingénieurs dont elle estiment avoir besoin. Après, elles peuvent utiliser 2 méthodes différentes pour passer outre à ces limitations :
- procéder à du recrutement interne et dispenser des formations habilitantes en interne;
- recruter des ingénieurs ou des scientifiques d'un niveau équivalent au-delà de nos frontières;
- délocaliser leurs centres de R&D, pour les implanter dans des pays où les filières scientifiques sont plus attractives

_________________
Une théorie n'est scientifique que si elle est réfutable.
Appelez-moi Charlie


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 27 Avr 2017 6:00 
Hors-ligne
Philippe de Commines
Philippe de Commines
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 05 Oct 2005 20:39
Message(s) : 1519
Localisation : Lyon-Vénissieux
Citer :
Actuellement, surtout quand il voit les salaires, il opte pour d'autres filières plus lucratives


La finance peut-être ?

_________________
Le souvenir ne disparait pas, il s'endort seulement.
Epitaphe trouvé dans un cimetière des Alpes

La science de l'histoire est une digue qui s'oppose au torrent du temps.
Anne Comnène, princesse byzantine (1083-1148)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 27 Avr 2017 9:27 
Hors-ligne
Administrateur
Administrateur

Inscription : 15 Avr 2004 22:26
Message(s) : 15365
Localisation : Alsace, Colmar
Pouzet a écrit :
Citer :
Actuellement, surtout quand il voit les salaires, il opte pour d'autres filières plus lucratives


La finance peut-être ?


Commerce et finance sont actuellement les voies les plus lucratives. Et on voit apparaitre des gens qui vont s'investir dans des carrières très courtes. On fait de longues études, puis on se fait recruter par une grande entreprise où on va travailler parfois jusqu'à 80 heures par semaines. Au bout de 10 ans, voire moins, on quitte "ce monde de fou", et avec l'argent amassé on se fait sa petite vie tranquille.

Pour un pays, cette vision des choses est à trop court termes, car le pays investit dans l'éducation de ces jeunes du 15-20 ans, et il "récupère" qu'une dizaine d'années de participation active à l'économie ...

_________________
Une théorie n'est scientifique que si elle est réfutable.
Appelez-moi Charlie


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 27 Avr 2017 13:04 
Hors-ligne
Salluste
Salluste
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 16 Déc 2006 15:45
Message(s) : 217
Il est compliqué d’avoir des chiffres, vu que la notion même de scientifique et d'ingénieur peut varier selon les pays (par exemple dans certains pays il n'y a pas de différence entre informaticien et ingénieur informaticien, il y a un seul cursus d'informatique, par contre en Belgique il y a deux filières (en France aussi je crois)) et les statistiques. Ici je vais uniquement parler du domaine de l’informatique que je connais bien. Mais même là, la définition d’informaticien peut varier, est ce qu’on compte uniquement les masters et bacheliers en informatique ? Est ce qu’on prend aussi les métiers plus techniques faisant de la réparation de matériel ? Est ce qu’on compte tous les informaticiens autodidactes qui sont très nombreux ? ...

J’étais tombé sur quelques statistiques il n’y a pas longtemps, mais à cette aulne, elle doivent donc être lue prudemment et on ne peut pas vraiment comparer des chiffres venant de différentes études. il est donc compliqué d’en tirer un enseignement claire.

La première est le nombre d’informaticien diplômés en informatique aux USA (uniquement les master en info 5 ans). Il y en avait 20.000 en 1980, il y a en 55.000 actuellement. Leur nombre à plus que doublé en 30 ans. Et cela ne prend en compte que les master 5 ans, l’augmentation devrait être beaucoup plus importante si on prend les bachelier en info de 3 ans et autres formations plus courtes qui se sont énormément développées ces 20 dernières années. Pour donner une idée, on estime qu’il y a environ 3.87 million d’informaticiens aux USA actuellement. (et pourtant on estime que malgré cela, il manquera 1 million d’informaticiens aux USA dans 15 ans …).

En Inde, pays qui encourage énormément le développement de l’informatique, il y avait 6800 informaticien en 1986, il y en avait 528.000 en 2001 (77 fois plus !!!)

A l’échelle mondiale, il y avait 21 million d’informaticien dans le monde en 2015, on estime qu’il devrait y en avoir 25 million en 2025 (+ 20% environ).

Depuis les années 80, on voit donc que le nombre d’informaticien a pas mal augmenté et continue à le faire, surtout dans les pays en vois de développement. Maintenant, est ce que cela correspond à d’autres champs scientifiques, je ne sais pas.

Par contre je suis certains qu’il y a plus d’informaticien maintenant que d’informaticien ayant jamais vécu, c’est cool d’être dans un domaine étant apparu il y a 70 ans seulement :mrgreen:


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 6 message(s) ] 

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  





Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB