A la une du Blog de l'histoire
Nous sommes actuellement le 21 Avr 2018 8:46

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 47 message(s) ]  Aller vers la page Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
Auteur Message
 Sujet du message : Re: La terre est elle plate ?
Message Publié : 30 Déc 2017 19:47 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours

Inscription : 23 Déc 2010 13:31
Message(s) : 518
C'est un problème des religions révélées mais qui ne se limite pas à elles. Nombreuses sont les croyances non scientifiques qui sont partagées par de nombreuses personnes, qui ont souvent tendance à les considérer comme de vraies sciences. Narduccio évoquait l'astrologie un peu plus haut dans le topic mais, en vrac, il est possible de citer la sophrologie, la graphologie, l'homéopathie et, même pour certains, la psychanalyse. Il n'est pas question de nier que ces disciplines peuvent apporter du réconfort à certaines personnes mais ce n'est pas de la science. Le pire étant que certains scientifiques eux-mêmes contribuent à gommer cette différence entre science au sens strict et ces autres croyances/disciplines/domaines en les validant de différentes manières (soit par des diplômes, soit en orientant vers elles, leur donnant ainsi un aval scientifique).


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: La terre est elle plate ?
Message Publié : 30 Déc 2017 20:18 
Hors-ligne
Jean Froissart
Jean Froissart

Inscription : 21 Sep 2008 23:29
Message(s) : 1430
Localisation : Belgique
ThierryM a écrit :
C'est un problème des religions révélées mais qui ne se limite pas à elles. Nombreuses sont les croyances non scientifiques qui sont partagées par de nombreuses personnes, qui ont souvent tendance à les considérer comme de vraies sciences. Narduccio évoquait l'astrologie un peu plus haut dans le topic mais, en vrac, il est possible de citer la sophrologie, la graphologie, l'homéopathie et, même pour certains, la psychanalyse. Il n'est pas question de nier que ces disciplines peuvent apporter du réconfort à certaines personnes mais ce n'est pas de la science. Le pire étant que certains scientifiques eux-mêmes contribuent à gommer cette différence entre science au sens strict et ces autres croyances/disciplines/domaines en les validant de différentes manières (soit par des diplômes, soit en orientant vers elles, leur donnant ainsi un aval scientifique).


Bien dit Thierry et les autres.

Cordialement, Paul.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: La terre est elle plate ?
Message Publié : 30 Déc 2017 22:07 
Hors-ligne
Modérateur
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 10 Fév 2009 0:12
Message(s) : 6524
Narduccio a écrit :
...nous pourrions parler d'une certaine affaire Tessier où une astrologue en vue c'est vue décerné une mention "Très honorable" lors d'une soutenance d'une thèse en faveur de l'astrologie ... La non thèse de sociologie d'Élizabeth Teissier

Oui, de nombreux scientifiques tentent parfois de laisser tomber la méthode scientifique pour laisser parler leurs convictions. Qu'elles soient religieuses, comme dans le cas de cette thésarde, philosophique, politique, ou ....

Votre langue a fourché involontairement, Narduccio. Elisabeth Tessier n'est pas à ranger dans les scientifiques qui laissent parler leurs convictions : en réalité, Elizabeth Tessier n'est pas une scientifique.

Le commentaire des auteurs de l'article est sans appel :
Citer :
Une lecture rigoureuse et précise de la thèse dans son entier (qui fait environ 900 pages si l'on inclut l'annexe intitulée "Quelques preuves irréfutables en faveur de l'influence planétaire", p. XII-XL) [ 8-| ] conduit à un jugement assez simple : la thèse d'E. Teissier n'est, à aucun moment ni en aucune manière, une thèse de sociologie. Il n'est pas même question d'un degré moindre de qualité (une "mauvaise" thèse de sociologie ou une thèse "moyenne"), mais d'une totale absence de point de vue sociologique, ainsi que d'hypothèses, de méthodes et de "données empiriques" de nature sociologique.


Le fait qu'elle ait pu passer une thèse avec succès souligne le désordre qui règne dans le domaine de la sociologie. Là on a un domaine scientifique qui est mal régulé.

En France, un thésard peut choisir à peu près le sujet qu'il veut sous couvert de sociologie et de refus de la censure des sujets de recherche. J'ai par exemple une amie de ma famille qui a passé une thèse sur "l'image symbolique du sang dans les films de vampires". (Je cite le titre de mémoire.) Bon le sujet l'intéressait, mais franchement l'aspect sociologique m'échappe un peu. Quant à son utilité scientifique...

Il y a plus grave : l'affaire Sokal a mis en évidence le fait qu'il existe une tendance, bien représentée parmi les sociologues dits "post-modernes", qui consiste à voir la science comme une pratique culturelle présente parmi d'autres dans nos sociétés, et donc à présenter le savoir scientifique comme une opinion parmi d'autres.

C'est précisément pour alerter le monde des sciences humaines contre cette dérive que Alan Sokal a lancé en 1996 le canular qui allait donner lieu à l'affaire Sokal.
Physicien nucléaire, il a réussi à faire publier dans une revue de sciences humaines - Social Text - un article truffé d'affirmations scientifiques fausses voire folles, avant de révéler ailleurs, d'une part que cet article était un canular grossier, d'autre part les raisons qui l'avaient amené à tirer la sonnette d'alarme.

J'ai lu cet article dans son ouvrage "Les impostures intellectuelles" et franchement ça fait peur : par exemple, il commence son article en affirmant froidement que la réalité physique n'existe pas, mais qu'elle apparaît, dans la pratique scientifique, comme une construction culturelle. 8-|

Il est un peu inévitable que les sciences humaines aient plus de mal que les sciences exactes à se protéger des pseudo-sciences (il est plus facile de faire de la fausse sociologie que des maths inexactes) mais cette affaire, tout comme l'affaire Tessier, a montré qu'elles sont pour une part ouvertes à tous les vents, ce qui pose problème.

_________________
Si l'avenir est multiple, le passé est unique. Malgré cela, la réalité historique est parfois difficile à découvrir.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: La terre est elle plate ?
Message Publié : 30 Déc 2017 22:41 
Hors-ligne
Administrateur
Administrateur

Inscription : 15 Avr 2004 22:26
Message(s) : 15871
Localisation : Alsace, Colmar
Pierma a écrit :
Narduccio a écrit :
...nous pourrions parler d'une certaine affaire Tessier où une astrologue en vue c'est vue décerné une mention "Très honorable" lors d'une soutenance d'une thèse en faveur de l'astrologie ... La non thèse de sociologie d'Élizabeth Teissier

Oui, de nombreux scientifiques tentent parfois de laisser tomber la méthode scientifique pour laisser parler leurs convictions. Qu'elles soient religieuses, comme dans le cas de cette thésarde, philosophique, politique, ou ....

Votre langue a fourché involontairement, Narduccio. Élisabeth Tessier n'est pas à ranger dans les scientifiques qui laissent parler leurs convictions : en réalité, Elizabeth Tessier n'est pas une scientifique.


J'ai changé de chapitre, et à ce moment, j'avais le professeur Luc Montagnier en tête en pensant aux scientifiques qui s'adonnent à la non-science...

Et, accessoirement, à une certaine époque, Élisabeth Tessier pouvait se présenter en tant que Docteur en Sociologie, puisqu'elle avait été reçue à son jury de thèse... Des docteurs en sociologie l'avaient reconnue comme pouvant faire partie des leurs. Si on recherche des éléments sur cette affaire, ce fut un élément à charge contre le jury de thèse. Plusieurs sociologues se sont élevés contre 2 faits. Le premier était le niveau de la thèse, certains ont parlé de ramassis de citations dignes d'une mauvaise école de journalisme ... Le second était qu'en reconnaissant Élisabeth Tessier en tant que docteur en sociologie, on galvaudait le titre de docteur en sociologie... Si j'ai bien compris, ces 2 arguments ont eu un certain poids dans la résolution de l'affaire. Ce qui pourrait laisser entendre que si la thèse avait eût un niveau supérieur, elle aurait pût être quand même être jugée valide, même si elle traitait d'astrologie ... 8-|

_________________
Une théorie n'est scientifique que si elle est réfutable.
Appelez-moi Charlie


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: La terre est elle plate ?
Message Publié : 30 Déc 2017 23:08 
Hors-ligne
Administrateur
Administrateur

Inscription : 15 Avr 2004 22:26
Message(s) : 15871
Localisation : Alsace, Colmar
De toutes façons, il y a des scientifiques qui ont répondus scientifiquement à la question : il y aura toujours des gens pour douter malgré tous les faits que vous pourrez leurs présenter : Pourquoi les faits ne suffisent pas à convaincre les gens qu’ils ont tort

Citer :
Avez-vous déjà rencontré des gens qui changent d’avis quand vous leur exposez des faits qui sont contraires à leurs convictions ? Moi jamais. Pire, les gens semblent renforcer leurs croyances et les défendre avec acharnement quand il y a des preuves accablantes contre elles. L’explication est liée au fait que notre vision du monde nous semble menacée par des preuves factuelles qui ne vont pas dans son sens.

Les créationnistes, par exemple, contestent les preuves de l'évolution comme les fossiles ou la génétique parce qu'ils s'inquiètent que des forces séculières empiètent sur la foi religieuse. Les anti-vaccination se méfient des firmes pharmaceutiques et pensent que l'argent corrompt la médecine. Cela les amène par exemple à croire qu’il y a un relation de cause à effet entre les vaccins et l’autisme malgré la vérité gênante que la seule étude affirmant un tel lien a été rétractée et son auteur principal accusé de fraude. Les conspirationnistes du 11 septembre se concentrent sur des détails minutieux comme le point de fusion de l'acier dans les tours du World Trade Center, qui a causé leur effondrement, parce qu'ils pensent que le gouvernement américain ment et mène des opérations « sous faux pavillon » pour créer un nouvel ordre mondial. Les négationnistes du climat étudient les cernes de croissance des arbres, les carottes de glace et les concentrations de gaz à effet de serre parce qu'ils sont passionnés par la liberté, en particulier celle des industries à mener leurs affaires sans être contraintes par des réglementations gouvernementales restrictives. Les obsédés de l’origine de Barack Obama ont désespérément disséqué son certificat de naissance en quête d’une fraude, car ils croyaient que le premier président afro-américain des Etats-Unis était un socialiste qui avait pour but de détruire le pays.

Dans ces exemples, les conceptions du monde profondes de ces partisans sont perçues comme étant menacées par les rationalistes, ce qui fait de ces derniers « l'ennemi à abattre ». Ce emprise de la croyance sur la preuve s'explique par deux facteurs : la dissonance cognitive et l'effet rebond (backfire).

_________________
Une théorie n'est scientifique que si elle est réfutable.
Appelez-moi Charlie


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: La terre est elle plate ?
Message Publié : 31 Déc 2017 0:22 
Hors-ligne
Jean Froissart
Jean Froissart

Inscription : 27 Déc 2013 0:09
Message(s) : 1196
En ce qui concerne la thèse qui fait scandale, qu'on se rassure, elle a été rejetée. Le ministère tunisien de l'enseignement supérieur et de la recherche a publié le 10 avril 2017 le communiqué suivant :

Le Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche scientifique note, positivement, que la commission des thèses et d’habilitation en génie de l’environnement et d’aménagement de l’Université de Sfax, qui s’est réunie les 7 et 8 avril 2017 suite à la réception de deux rapports d’évaluation négatifs de la thèse en question, a décidé de rejeter définitivement cette recherche et tout travail publié dans son cadre pour de graves insuffisances d’ordre scientifique et éthique ;

En ce qui concerne la rotondité de la terre, ce n'est pas Eratosthène qui l'a démontrée, c'était acquis depuis longtemps. Les marins grecs avaient bien dû remarquer que les objets qu'ils observaient s'enfonçaient progressivement sous l'horizon à mesure qu'ils s'en éloignaient. Ainsi un objet haut de 5m observé d'une hauteur de 5m devient invisible à une distance de 11 km. Ce phénomène aurait pu aussi être exploité pour tenter de mesurer le rayon terrestre, la difficulté étant toutefois de pouvoir mesurer en mer avec suffisamment de précision une distance de plusieurs km. La formule à appliquer résulte du théorème de Pythagore : D² = 2 x R x (h1 + h2) avec :
h1 : hauteur de l'objet observé au dessus de la mer
h2 : hauteur de l'observateur
R : rayon de la sphère terrestre
D : distance entre l'objet observé et l'observateur.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: La terre est elle plate ?
Message Publié : 31 Déc 2017 4:31 
Hors-ligne
Tite-Live
Tite-Live

Inscription : 14 Sep 2014 20:36
Message(s) : 356
N'oublions pas tout de même que science et foi font bon ménage pour quantité de chrétiens, musulmans, juifs, hindouistes, etc etc.

D'autre part nous avons des exemples de scientifiques du XXème siècle qui croyaient en l'existence de Dieu.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: La terre est elle plate ?
Message Publié : 31 Déc 2017 11:01 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours

Inscription : 23 Déc 2010 13:31
Message(s) : 518
Narduccio a écrit :
J'ai changé de chapitre, et à ce moment, j'avais le professeur Luc Montagnier en tête en pensant aux scientifiques qui s'adonnent à la non-science...


A mon sens, ces scientifiques sont bien plus dangereux, pour la science, que les illuminés religieux, par le simple fait qu'ils apportent leur caution scientifique, ce que ne peuvent pas faire les fanatiques. Pour ces scientifiques, le principal problème est l'autoconviction que leur expertise dans un domaine scientifique fait d'eux des experts dans d'autres domaines. C'était peut-être possible jusqu'au dix-huitième voire le dix-neuvième, avec des esprits dits universels mais la complexification croissante des sciences, le développement de disciplines de plus en plus spécialisées rend cela totalement illusoire aujourd'hui. Vous citez Montagnier mais on pourrait évoquer Claude Allègre ; ses compétences en géochimie et géologie n'en font pas pour autant un spécialiste du climat. Maintenant, le phénomène n'est pas ancien ; il suffit de rappeler François Arago, excellent physicien et astronome, mais qui ne connaissait strictement rien à la technologie du chemin de fer, comme le montre les multiples affirmations stupéfiantes, et stupides, qu'il a pu délivrer contre l'avènement des trains. L'expression même de "mur du son" a été inspiré de scientifiques qui considéraient qu'il était impossible de dépasser cette vitesse.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: La terre est elle plate ?
Message Publié : 31 Déc 2017 13:12 
Hors-ligne
Tite-Live
Tite-Live
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 11 Nov 2010 13:22
Message(s) : 358
Localisation : lorraine
Nico69 a écrit :
N'oublions pas tout de même que science et foi font bon ménage pour quantité de chrétiens, musulmans, juifs, hindouistes, etc etc.

D'autre part nous avons des exemples de scientifiques du XXème siècle qui croyaient en l'existence de Dieu.


Et parmi ces scientifiques certains aiment les choux de Bruxelles ... En réalité il y a autant de rapport entre la foi et la science que la couleur rouge et une puce au silicium.

C'est un profonde méconnaissance des objectifs de la Science qui amène à s'en détourner et à retourner à d'obscures explications mythologique du monde.
Pour certain la Science c'est la Vérité et on a longtemps imaginé que cela résoudrait tous les problèmes et apporterait mécaniquement le bonheur.
Hors du domaine mathématique il n'y a cependant pas de Vérité, juste des approximations utiles.
La Science ne cherche qu'à développer des connaissances sur certains domaines et ces connaissances évolues.
Malheureusement l'être humain est à la recherche de certitudes. La Science ne peut pas apporter de certitude et ce n'est pas son objectif.

Aujourd'hui on retrouve ces même utopies avec les "nouvelles technologies". Science et technologie changent le monde parce qu'elles en changent notre vision. Ce n'est cependant pas déterministe et les problèmes résolus apportent de nouvelles questions.
La Science ne résout pas les problèmes éthique ni esthétique.

Les grandes religions sont capables d'absorber leur contradiction avec la Science parce qu'elles se sont détachées de l'explication physique du monde. Cela a été plus ou moins douloureux mais cela n'a jamais été leur objectif principal.

_________________
Omnia disce, videbis postea nihil esse superfluum


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: La terre est elle plate ?
Message Publié : 31 Déc 2017 14:46 
Hors-ligne
Administrateur
Administrateur

Inscription : 15 Avr 2004 22:26
Message(s) : 15871
Localisation : Alsace, Colmar
ThierryM a écrit :
Narduccio a écrit :
J'ai changé de chapitre, et à ce moment, j'avais le professeur Luc Montagnier en tête en pensant aux scientifiques qui s'adonnent à la non-science...


A mon sens, ces scientifiques sont bien plus dangereux, pour la science, que les illuminés religieux, par le simple fait qu'ils apportent leur caution scientifique, ce que ne peuvent pas faire les fanatiques. Pour ces scientifiques, le principal problème est l'autoconviction que leur expertise dans un domaine scientifique fait d'eux des experts dans d'autres domaines. C'était peut-être possible jusqu'au dix-huitième voire le dix-neuvième, avec des esprits dits universels mais la complexification croissante des sciences, le développement de disciplines de plus en plus spécialisées rend cela totalement illusoire aujourd'hui. Vous citez Montagnier mais on pourrait évoquer Claude Allègre ; ses compétences en géochimie et géologie n'en font pas pour autant un spécialiste du climat. Maintenant, le phénomène n'est pas ancien ; il suffit de rappeler François Arago, excellent physicien et astronome, mais qui ne connaissait strictement rien à la technologie du chemin de fer, comme le montre les multiples affirmations stupéfiantes, et stupides, qu'il a pu délivrer contre l'avènement des trains. L'expression même de "mur du son" a été inspiré de scientifiques qui considéraient qu'il était impossible de dépasser cette vitesse.


Je suis d'accord avec vous, ces scientifiques, qui tiennent des propos non-scientifiques, en dehors de leurs domaines de compétences, font infiniment plus de tort à la science que tous les illuminés qui pensent que leur religion ou leur philosophie est au-dessus de la science.

En fait, les scientifiques ont souvent signalé qu'ils ne traitent pas des mêmes choses. Les sciences s'intéressent au comment se font les choses, les religions et les philosophies au pourquoi. Un astronome peut décrire de manière relativement précise ce qui s'est passé au moment du Big Bang (au-delà du mur de Planck, fout-il le préciser ?). Il ne peut pas dire pourquoi in y a un univers qui existe et pourquoi celui-ci a développé une vie intelligente capable de se poser ces questions métaphysiques.

_________________
Une théorie n'est scientifique que si elle est réfutable.
Appelez-moi Charlie


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: La terre est elle plate ?
Message Publié : 31 Déc 2017 21:06 
Hors-ligne
Tite-Live
Tite-Live

Inscription : 14 Sep 2014 20:36
Message(s) : 356
YetAnotherYves a écrit :
Nico69 a écrit :
N'oublions pas tout de même que science et foi font bon ménage pour quantité de chrétiens, musulmans, juifs, hindouistes, etc etc.

D'autre part nous avons des exemples de scientifiques du XXème siècle qui croyaient en l'existence de Dieu.


Et parmi ces scientifiques certains aiment les choux de Bruxelles ... En réalité il y a autant de rapport entre la foi et la science que la couleur rouge et une puce au silicium.

C'est un profonde méconnaissance des objectifs de la Science qui amène à s'en détourner et à retourner à d'obscures explications mythologique du monde.
(...)
Les grandes religions sont capables d'absorber leur contradiction avec la Science parce qu'elles se sont détachées de l'explication physique du monde. Cela a été plus ou moins douloureux mais cela n'a jamais été leur objectif principal.


- Vous savez pour un chrétien conséquent le Nouveau Testament reste partiellement un mystère. Le mystère de la Trinité par exemple. C'est un casse-tête dont on peut tenter d'éclairer les paradoxes, comme le fit brillamment Grégoire de Nazianze par exemple, mais il n'a aucune issue logique.

- A part ça, je reviens sur votre première phrase :
En réalité il y a autant de rapport entre la foi et la science que la couleur rouge et une puce au silicium.

Si vous voulez dire par là que ce sont deux domaines distincts votre constat ne posera je crois aucun problème aux scientifiques qui sont par ailleurs chrétiens dans leur vie privée.
Si vous êtes irrité que ces deux visions du monde coexistent paisiblement chez eux, c'est une autre histoire.
Certains de ces hommes apportèrent plus à la science que l'ensemble des lecteurs de ce fil ne le feront jamais, et pourtant ils croyaient fermement à ce qui pour vous n'est que fables.
Pourquoi ne pas l'accepter ?


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: La terre est elle plate ?
Message Publié : 01 Jan 2018 9:52 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours

Inscription : 01 Jan 2012 11:57
Message(s) : 540
Nico69 a écrit :
YetAnotherYves a écrit :
Nico69 a écrit :
N'oublions pas tout de même que science et foi font bon ménage pour quantité de chrétiens, musulmans, juifs, hindouistes, etc etc.

D'autre part nous avons des exemples de scientifiques du XXème siècle qui croyaient en l'existence de Dieu.


Et parmi ces scientifiques certains aiment les choux de Bruxelles ... En réalité il y a autant de rapport entre la foi et la science que la couleur rouge et une puce au silicium.

C'est un profonde méconnaissance des objectifs de la Science qui amène à s'en détourner et à retourner à d'obscures explications mythologique du monde.
(...)
Les grandes religions sont capables d'absorber leur contradiction avec la Science parce qu'elles se sont détachées de l'explication physique du monde. Cela a été plus ou moins douloureux mais cela n'a jamais été leur objectif principal.


- Vous savez pour un chrétien conséquent le Nouveau Testament reste partiellement un mystère. Le mystère de la Trinité par exemple. C'est un casse-tête dont on peut tenter d'éclairer les paradoxes, comme le fit brillamment Grégoire de Nazianze par exemple, mais il n'a aucune issue logique.

- A part ça, je reviens sur votre première phrase :
En réalité il y a autant de rapport entre la foi et la science que la couleur rouge et une puce au silicium.

Si vous voulez dire par là que ce sont deux domaines distincts votre constat ne posera je crois aucun problème aux scientifiques qui sont par ailleurs chrétiens dans leur vie privée.
Si vous êtes irrité que ces deux visions du monde coexistent paisiblement chez eux, c'est une autre histoire.
Certains de ces hommes apportèrent plus à la science que l'ensemble des lecteurs de ce fil ne le feront jamais, et pourtant ils croyaient fermement à ce qui pour vous n'est que fables.
Pourquoi ne pas l'accepter ?


Oui, mais à un moment donné, cela peut faire dévier le scientifique.
C'est vraiment difficile de séparer religion et science, mais aussi idéologie et science, et tout autre croyance.

Le cas le plus célèbre est sans doute Albert Einstein, qui ne voulait pas croire ce que ces formules supposaient: un univers en expansion. Ce qui était pour lui, contraire à sa croyance religieuse.
Cependant, il a eu l'intelligence de changer d'avis, lorsque Hubble le prouva d'une autre manière.

Mais il ne faut pas croire non plus toutes les études scientifiques publiées dans des magazines de renom.
Selon une étude américaine, 60% de ces études seraient fausses ou exagérées.
http://www.liberation.fr/sciences/2015/ ... es_1371394


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: La terre est elle plate ?
Message Publié : 01 Jan 2018 10:24 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours

Inscription : 23 Déc 2010 13:31
Message(s) : 518
Tolan a écrit :
Oui, mais à un moment donné, cela peut faire dévier le scientifique.
C'est vraiment difficile de séparer religion et science, mais aussi idéologie et science, et tout autre croyance.

Le cas le plus célèbre est sans doute Albert Einstein, qui ne voulait pas croire ce que ces formules supposaient: un univers en expansion. Ce qui était pour lui, contraire à sa croyance religieuse.
Cependant, il a eu l'intelligence de changer d'avis, lorsque Hubble le prouva d'une autre manière.

Mais il ne faut pas croire non plus toutes les études scientifiques publiées dans des magazines de renom.
Selon une étude américaine, 60% de ces études seraient fausses ou exagérées.
http://www.liberation.fr/sciences/2015/ ... es_1371394


Il est aussi possible de considérer que l'exemple d'Einstein montre, justement, qu'un scientifique, en dépit d'une réaction initiale, est capable de faire la part des choses entre science et croyance. Par ailleurs, compte tenu que l'expansion de l'univers reste un sujet qui est, certes, constaté, mais loin d'être expliqué de manière parfaite encore aujourd'hui, je pense que les doutes d'Einstein sont parfaitement compréhensibles.

Quant aux études, l'article ne parle que des études dans le domaine de la psychologie; il se garde bien d'étendre le constat. Et, en ce qui me concerne, la psychologie étant franchement à la frontière de la science, que les études de cette discipline ne présentent pas la rigueur que l'on est en droit d'attendre des sciences en général ne me surprend qu'à moitié. Non, en fait, pas du tout. Cela confirme simplement mon appréciation sur la nature "scientifique" de la psychologie.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: La terre est elle plate ?
Message Publié : 01 Jan 2018 11:33 
Hors-ligne
Tite-Live
Tite-Live
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 11 Nov 2010 13:22
Message(s) : 358
Localisation : lorraine
Nico69 a écrit :
YetAnotherYves a écrit :
Nico69 a écrit :
N'oublions pas tout de même que science et foi font bon ménage pour quantité de chrétiens, musulmans, juifs, hindouistes, etc etc.

D'autre part nous avons des exemples de scientifiques du XXème siècle qui croyaient en l'existence de Dieu.


Et parmi ces scientifiques certains aiment les choux de Bruxelles ... En réalité il y a autant de rapport entre la foi et la science que la couleur rouge et une puce au silicium.

C'est un profonde méconnaissance des objectifs de la Science qui amène à s'en détourner et à retourner à d'obscures explications mythologique du monde.
(...)
Les grandes religions sont capables d'absorber leur contradiction avec la Science parce qu'elles se sont détachées de l'explication physique du monde. Cela a été plus ou moins douloureux mais cela n'a jamais été leur objectif principal.


- Vous savez pour un chrétien conséquent le Nouveau Testament reste partiellement un mystère. Le mystère de la Trinité par exemple. C'est un casse-tête dont on peut tenter d'éclairer les paradoxes, comme le fit brillamment Grégoire de Nazianze par exemple, mais il n'a aucune issue logique.

- A part ça, je reviens sur votre première phrase :
En réalité il y a autant de rapport entre la foi et la science que la couleur rouge et une puce au silicium.

Si vous voulez dire par là que ce sont deux domaines distincts votre constat ne posera je crois aucun problème aux scientifiques qui sont par ailleurs chrétiens dans leur vie privée.
Si vous êtes irrité que ces deux visions du monde coexistent paisiblement chez eux, c'est une autre histoire.
Certains de ces hommes apportèrent plus à la science que l'ensemble des lecteurs de ce fil ne le feront jamais, et pourtant ils croyaient fermement à ce qui pour vous n'est que fables.
Pourquoi ne pas l'accepter ?



Cela fait beaucoup d'hypothèses.
Vous ne pouvez pas savoir ce que les lecteurs de ce fil ont apporté ou apporteront à la Science :wink:

Je dois vous avouer que j'aime les choux de Bruxelles. Cependant je comprends très bien que beaucoup ne les aiment pas. Il n'y a donc aucune irritation dans le fait que des scientifiques aient des croyances religieuses ou des goûts culinaires différents des miens. Mon irritation provient plutôt que l'on continu à comparer science et religion alors qu'il s'agit de domaines totalement distincts.

Je mettrais tout de même un bémol à votre "croire fermement" : le "fermement" est contraire à l'esprit scientifique qui nécessite le doute.
Je vais me répéter mais les grandes religions s’accommodent parfaitement de la liberté d’interprétation. Un scientifique peut très bien avoir une foi qui sera différente sur certains points d'un autre converti.
Imposer une interprétation est un comportement sectaire. C'est largement utilisé par les intégristes religieux (quelle que soit la religion). Les comportements sectaires existent également hors religion même s'ils en singent le fonctionnement : les scientologues qui pensent s'appuyer sur la science, rose-croix qui pensent s'appuyer sur l'histoire, ...
Vous ne trouverez aucun scientifique sérieux adepte d'un mouvement sectaire.


Tolan a écrit :
Oui, mais à un moment donné, cela peut faire dévier le scientifique.
C'est vraiment difficile de séparer religion et science, mais aussi idéologie et science, et tout autre croyance.

Le cas le plus célèbre est sans doute Albert Einstein, qui ne voulait pas croire ce que ces formules supposaient: un univers en expansion. Ce qui était pour lui, contraire à sa croyance religieuse.
Cependant, il a eu l'intelligence de changer d'avis, lorsque Hubble le prouva d'une autre manière.


Les convictions d'Einstein sur un univers statique (mais incurvé dans le temps et l'espace) n'est absolument pas lié à une croyance religieuse.

C'est une question essentiellement mathématique: mathématiquement une constante cosmologique permet de contrebalancer l'effet de la gravitation.
Certes il part d'une intuition de stabilité, mais si mathématiquement cette constante n'apparaissait pas il aurait immédiatement abandonné cette hypothèse. Et il a fallu plus que Hubble pour le convaincre. On pourrait alors plutôt parler d'une croyance dans l'efficacité des mathématiques (et pourtant ils ne les appréciaient pas beaucoup). C'est également pour cette raison que Einstein était si gêné par la physique quantique. Il espérait des lois mathématiques plus précises que les statistiques.

Un vrai scientifique est capable de gérer ses erreurs. Sur la question on peut lire le classique "La formation de l'esprit scientifique" de Bachelard.
Un scientifique cherche des hypothèses dans un monde réel ou imaginaire. Ce n'est pas une machine. L'origine de l'intuition n'a pas d'importance. C'est le développement de ces hypothèses qui doit ensuite être rigoureux.

_________________
Omnia disce, videbis postea nihil esse superfluum


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: La terre est elle plate ?
Message Publié : 01 Jan 2018 11:58 
Hors-ligne
Jean Froissart
Jean Froissart

Inscription : 21 Sep 2008 23:29
Message(s) : 1430
Localisation : Belgique
Yet Another Yves,

merci pour ce grand debat et pour votre contribution dans celui-ci. J'ai beaucoup appris. J'ai participé dans un debat similaire sur un petit forum anglophone et on a eu à peu près la même conclusion.

Merci de nouveau et avec estime, cordialement Paul.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 47 message(s) ]  Aller vers la page Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  





Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB