A la une du Blog de l'histoire
Nous sommes actuellement le 17 Nov 2017 18:34

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 120 message(s) ]  Aller vers la page Précédent  1 ... 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
Auteur Message
Message Publié : 04 Jan 2010 21:47 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours

Inscription : 01 Nov 2006 16:49
Message(s) : 543
Localisation : Triangle des bermudes
Splendide bateau, forum intéressant, je ne manquerai pas d'y faire quelques trouvailles.

Pour la question, je me lance ;
S'agit-il de l'invention des sabords, ouvertures pratiquées dans les flancs et fermées par des capots étanches à charnière dans le haut, lesquelles étaient ouvertes par des palans et des poulies pour sortir les canons de ce 3ième rang?

_________________
Liberté, Egalité, Fraternité


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 05 Jan 2010 7:56 
Hors-ligne
Jean Froissart
Jean Froissart
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 21 Sep 2008 16:42
Message(s) : 1357
Localisation : Seine et Marne
D'après le tome II, article du maître canonnier (planche XXIX de dessin) du Vaisseau de 74 canons de Jean Boudriot, on peut voir que les mantelets de sabords sont manoeuvrés par une corde qui s'y fixe, traverse ensuite la muraille du vaisseau et se lie enfin à un palan (couple de poulies reliées par un garant) fixé à un bau du vaisseau (les baux sont les poutres fortes soutenant le pont supérieur). Un mantelet de sabord par canon, bien que les vaisseaux de 74 français comme les Espagnols n'avaient pas de mantelets de sabords à leur deuxième batterie (au-dessus de la première batterie, la plus proche de la flottaison). On peut voir un schéma sur ce site :
http://images.google.fr/imgres?imgurl=h ... N%26um%3D1

_________________
"L'Angleterre attend que chaque homme fasse son devoir" (message de l'amiral Nelson à Trafalgar)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 29 Jan 2010 0:36 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours

Inscription : 01 Nov 2006 16:49
Message(s) : 543
Localisation : Triangle des bermudes
Bon, une petite question pour le fun ;

C'est un mélange d'acide nitrique et d'acide chlorhydrique. Cette eau avait la réputation d'être la seule substance connue des Anciens capable de dissoudre l'or et le platine. Comment s'appelle-t-elle ?

_________________
Liberté, Egalité, Fraternité


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 29 Jan 2010 10:57 
Hors-ligne
Jean Froissart
Jean Froissart
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 21 Sep 2008 16:42
Message(s) : 1357
Localisation : Seine et Marne
Méandre a écrit :
Bon, une petite question pour le fun ;

C'est un mélange d'acide nitrique et d'acide chlorhydrique. Cette eau avait la réputation d'être la seule substance connue des Anciens capable de dissoudre l'or et le platine. Comment s'appelle-t-elle ?

C'est l'eau régale, mais je ne me régalerai pas avec cette eau ! lol

Et je ne chanterai pas l'eau ferrugineuse comme Bourvil, en voyant cette eau ! lol

Et enfin, j'aurai peine à dissoudre de l'or par ce procédé ! Un or que je préfère garder sur un compte en banque ! >:)

_________________
"L'Angleterre attend que chaque homme fasse son devoir" (message de l'amiral Nelson à Trafalgar)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 30 Jan 2010 12:05 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours

Inscription : 01 Nov 2006 16:49
Message(s) : 543
Localisation : Triangle des bermudes
C'est exact!

Oui, vous avez raison, plutôt indigeste :mrgreen:

_________________
Liberté, Egalité, Fraternité


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 16 Fév 2010 10:09 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours

Inscription : 01 Nov 2006 16:49
Message(s) : 543
Localisation : Triangle des bermudes
Bon, allez je lance une nouvelle devinette ;

C'est la première fois d'après ma source que cette technique est employée. Nous nous situons vers 2600 av-JC, IV ième Dynastie ?

_________________
Liberté, Egalité, Fraternité


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 16 Fév 2010 10:33 
Hors-ligne
Modérateur
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 27 Oct 2007 9:34
Message(s) : 3646
Localisation : Myrelingues la brumeuse
La construction des pyramides, à partir du règne de Snéfrou ?

_________________
C'est l'ambition qui perd les hommes. Si Napoléon était resté officier d'artillerie, il serait encore sur le trône.

Mr Prudhomme


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 18 Fév 2010 10:10 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours

Inscription : 01 Nov 2006 16:49
Message(s) : 543
Localisation : Triangle des bermudes
Et non.
A cela j'ajoute ces deux questions : quel est le nom de l'objet?
Quel est le nom la reine ?
Allez, on fait tourner ses méninges :!: :!: :!:

_________________
Liberté, Egalité, Fraternité


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 13 Mars 2010 16:25 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours

Inscription : 01 Nov 2006 16:49
Message(s) : 543
Localisation : Triangle des bermudes
Allez, une petite indication sur ma source pour vous aidez un peu. L'auteur de l'ouvrage, où j'ai trouvé cette information, est un conservateur des musées de France qui a reçu la légion d'honneur en 2005. %1

_________________
Liberté, Egalité, Fraternité


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 13 Mars 2010 18:27 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours

Inscription : 05 Sep 2009 12:57
Message(s) : 411
Localisation : nederland
Méandre a écrit :
Bon, allez je lance une nouvelle devinette ;

C'est la première fois d'après ma source que cette technique est employée. Nous nous situons vers 2600 av-JC, IV ième Dynastie ?


Le fil à plomb?

_________________
Ecrire l'Histoire, c'est foutre la pagaille dans la Géographie.
[Daniel Pennac]


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 13 Mars 2010 21:32 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours

Inscription : 01 Nov 2006 16:49
Message(s) : 543
Localisation : Triangle des bermudes
Et non... :mrgreen:

_________________
Liberté, Egalité, Fraternité


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 17 Avr 2010 13:00 
Hors-ligne
Jean Froissart
Jean Froissart
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 21 Sep 2008 16:42
Message(s) : 1357
Localisation : Seine et Marne
Dans les années 1760, je réponds à une demande ministérielle d'enseignement. Je rédige le programme suivant :

1. VOLUME D’ARITHMETIQUE
- Les quatre opérations ;
- Les fractions et leurs usages ;
- Les carrés et leurs racines cubes ;
- La règle de trois ;
- Les proportions ;
- Les propriétés des logarithmes.

2. VOLUME DE GEOMETRIE
- Les droites, les angles, leurs propriétés ;
- Le théorème de Thalès ;
- La similitude des triangles ;
- Les surfaces et les volumes ;
- Leur mesure et leur rapport ;
- La trigonométrie et ses applications ;
- La trigonométrie sphérique.

3. VOLUME D’ALGEBRE (I)
- Calcul algébrique ;
- Les puissances et les racines ;
- Mise en équation ;
- Equations du premier degré à une et deux inconnues ;
- Identités remarquables ;
- Développements en série ;
- Approche de résolution des équations des troisième et quatrième degrés ;
- Les imaginaires ;
Applications à la géométrie :
- Les progressions géométriques et leurs usages ;
- Ellipses, hyperboles et ses asymptotes ;
- Paraboles.

4. VOLUME D’ALGEBRE (II)
- Les dérivées et éléments de calcul différentiel :
- Les logarithmes, les exponentielles et leurs applications ;
- Les points d’inflexion ;
- Les points de rebroussement.
Eléments de calcul intégral :
- Intégration des équations différentielles, et leurs applications à la rectification des lignes courbes ou surfaces ou volumes ;
- Notions préliminaires de mécanique :
- Mouvement uniforme et uniformément accéléré ;
- Les forces, composition, décomposition ;
- Quantité de mouvement ;
- Les moments.

5. VOLUME DE MECANIQUE
- Choc des corps ;
- Moment d’inertie ;
- Résistance des fluides ;
- Actions du vent ;
- Mouvement des corps le long des plans inclinés ;
- Mouvement d’oscillation ;
- Mouvement des projectiles.
- Problèmes de mécanique inhérents au fonctionnement du navire : les cordes, les voiles, le gouvernail, les palans, les cabestans, etc.

6. TRAITE DE NAVIGATION
Première section :
- De la figure du globe terrestre ; apparences qui résultent de cette figure et du mouvement de ce globe sur lui-même ; des principaux cercles qu’on a imaginés pour fixer la position de ses parties.
- De la manière de représenter sur les cartes, et particulièrement sur les cartes réduites, la position des différents points de la surface de la terre ;
- De la manière dont on mesure le chemin que fait le navire ; description su loch et de son usage ;
- De la manière de connaître la direction de la route du navire ; de la boussole et de ses usages ;
Principes fondamentaux de la réduction des routes ;
- De la manière de résoudre les questions de navigation par le moyen des cartes réduites ;
- Sur la manière dont on détermine le point de départ ou de partance, ainsi que le lieu où l’on se trouve à la vue de deux terres ;
- Du quartier de réduction et de son usage pour la résolution des problèmes de navigation ;
- Usage de l’échelle des latitudes croissantes qui accompagne le quartier de réduction ;
- Résolution des questions précédentes par le calcul.

Seconde section :
- Du mouvement annuel du soleil, de la vraie mesure du temps, et de la distinction des années communes et des années bissextiles ;
- Des cercles et des points de la sphère qui répondent aux différentes époques du mouvement annuel du soleil ;
- Conséquences qui résultent du mouvement annuel du soleil, par rapport aux climats, aux zones, à la durée des jours, etc ;
- Des planètes et des étoiles fixes ;
- De la lune, de ses phases et de ses éclipses ; du nombre d’or et des épactes ;
- De la manière de calculer les phases de la lune ;
- De la manière dont on détermine la position des astres à l’égard de l’écliptique et à l’égard de l’équateur ;
- De la manière dont on détermine la position des astres à l’égard de l’horizon ;
- De l’effet que la position de l’observateur peut produire dans la position apparente des astres, ou de la parallaxe ;
- De l’effet que doit produire sur la hauteur apparente des astres, l’élévation de l’œil de l’observateur au-dessus de la surface de la mer ;
- De la réfraction ;
- Des diamètres du soleil et de la lune ;
- De la manière de calculer les différentes circonstances du mouvement diurne des astres, leur lever, leur passage au méridien, leur coucher, leur situation à l’égard de l’horizon.

Troisième section :
- Du flux et reflux de la mer ;
- Description de quelques instruments pour observer en mer la hauteur des astres ;
- Description et usage du quartier anglais ;
- Description et usage de l’octant ;
- Différentes méthodes pour trouver en mer la latitude ou la hauteur du pôle ;
- Usage des observations de latitude pour la correction des routes ;
- Moyens pour déterminer en mer l’heure qu’il est sous le méridien où l’on se trouve ;
- Remarque ;
- Usages de l’observation des astres pour déterminer la variation du compas ;
- Description et usage du compas azimutal ;
- Différentes méthodes pour trouver la longitude en mer : par les cartes de variation de l’aiguille aimantée, par les montres marines, par l’observation de quelque phénomène instantané dans le ciel, par la mesure de la distance d’une étoile à la lune ou au soleil ;

Quatrième section :
- Des rapports qu’ont entre elles les variations très petites des triangles sphériques dont on suppose deux parties constantes, un angle et le côté opposé demeurant les mêmes ;
- Remarque sur la manière de faire usage de ces rapports ;
- De la variation totale que subit l’une quelconque des parties d’un triangle sphérique, lorsqu’on ne suppose rien de constant dans ce triangle ;
- Applications des règles précédentes à divers objets, et particulièrement à quelques méthodes qu’on pourrait être tenté d’employer pour trouver la latitude ;
- Réflexions sur l’octant et sur la correction qu’on doit faire aux arcs observés avec cet instrument ;
Table de la correction qu’on doit faire aux hauteurs observées, lorsqu’elles ont été réduites par la vérification de l’octant à l’horizon ;
Examen de l’erreur qu’on peut commettre dans la réduction des routes, en employant le moyen parallèle ;
- Du rapport qu’ont entre elles l’erreur commise sur la latitude, l’erreur commise sur le rhumb de vent, et celle que chacune de ces deux causes peut produire sur la longitude ;
- De la correction qu’on doit faire à la latitude et à la longitude déduites de l’estime, lorsqu’on a égard à l’aplatissement de la terre ;
- Table de la correction qu’on doit faire aux latitudes simples et aux latitudes croissantes, eu égard à l’aplatissement de la terre ;
- Résolution de quelques questions de trigonométrie sphérique qui peuvent être d’usage dans quelques cas ;
- Additions à ce qui a été dit dans la troisième section, sur la manière de trouver la longitude en mer par l’observation à la distance de la lune aux étoiles.

Mon programme était destiné à une catégorie précise d'élèves. Quelle était-elle ? Et qui suis-je donc, et quelle était ma dignité ? Indice : je suis né à Nemours et je suis mort à Avon. ;)

_________________
"L'Angleterre attend que chaque homme fasse son devoir" (message de l'amiral Nelson à Trafalgar)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 17 Avr 2010 14:45 
Hors-ligne
Modérateur
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 27 Oct 2007 9:34
Message(s) : 3646
Localisation : Myrelingues la brumeuse
c'est bien Marc Mailly de proposer un quizz ! peut être aurait il été plus judicieux de répondre d'abord à ceux en suspens

_________________
C'est l'ambition qui perd les hommes. Si Napoléon était resté officier d'artillerie, il serait encore sur le trône.

Mr Prudhomme


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 17 Avr 2010 15:14 
Hors-ligne
Jean Froissart
Jean Froissart
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 28 Avr 2006 23:02
Message(s) : 1351
Localisation : Val de Marne
Méandre a écrit :
C'est la première fois d'après ma source que cette technique est employée. Nous nous situons vers 2600 av-JC, IV ième Dynastie ?
C'est de cette époque que remonte le premier canal d'irrigation selon http://en.wikipedia.org/wiki/Irrigation


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 17 Avr 2010 16:23 
Hors-ligne
Philippe de Commines
Philippe de Commines

Inscription : 08 Déc 2009 18:21
Message(s) : 1665
Marc Mailly a écrit :
-
Mon programme était destiné à une catégorie précise d'élèves. Quelle était-elle ? Et qui suis-je donc, et quelle était ma dignité ? Indice : je suis né à Nemours et je suis mort à Avon. ;)


Étienne Bezout!

_________________
"Il n'y a point de place faible, là où il y a des gens de coeur." Pierre du Terrail

"Qui est le numéro 1 ?
Vous, Numéro 6. " Le Prisonnier


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 120 message(s) ]  Aller vers la page Précédent  1 ... 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 3 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  





Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB