A la une du Blog de l'histoire
Nous sommes actuellement le 28 Juin 2017 16:54

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 77 message(s) ]  Aller vers la page 1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
Auteur Message
Message Publié : 25 Juil 2009 15:13 
Hors-ligne
Polybe
Polybe

Inscription : 04 Avr 2005 12:44
Message(s) : 70
Localisation : Bibliothèque de l'Université Invisible, Ankh-Morpork
Florian a écrit :
Parution d'une volumineuse synthèse de plus de 1000 pages sur l'histoire de l'Afrique aux éditions Ellipses, par le controversé Bernard Lugan:


Je suis bibliothécaire et j'ai acheté cet ouvrage, mais ce que j'ai trouvé au sujet de l'auteur me fait hésiter (page discussion de son article wikipédia, notamment). Dois-je le garder ou pas ? Indépendamment des opinions de Lugan, qu'en est-il de l'exactitude historique de son livre ? Vaut-il le coup d'être acheté ? J'ai été séduit par l'idée d'un ouvrage de référence faisant le point sur toutes les périodes et les pays du continent jusqu'à nos jours, ce qui en ferait un ouvrage de référence important. Quelqu'un l'a-t-il déjà lu ?

_________________
L'important n'est pas de savoir vers où on s'enfuit, mais de savoir ce qu'on fuit.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 25 Juil 2009 17:22 
Hors-ligne
Administrateur
Administrateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 10 Avr 2002 17:08
Message(s) : 2158
Localisation : Paris
Le livre est d'une lecture aisée et intéressante, ne contient pas de contre-vérités factuelles, mais il adopte une grille de lecture "ethnicisante" qui n'est pas étrangère à ses convictions politiques (mais on pourrait sans doute en dire autant de ses détracteurs) et est contestée par la quasi totalité des africanistes français.

Pour donner une idée,du personnage et de ses analyses, on peut écouter

-Cette rapide présentation:



-Son passage sur Radio Courtoisie à l'occasion de la sortie du livre en question:

Première partie:


Deuxième partie:


Troisième partie:


Quatrième partie:


Cinquième partie:


Sixième partie:



Ainsi que son passage sur Radio Notre-Dame:

Première partie:


Deuxième partie:


Troisième partie:

_________________
"Il est plus beau d'éclairer que de briller" (Thomas d'Aquin).


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 25 Juil 2009 17:42 
Hors-ligne
Administrateur
Administrateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 10 Avr 2002 17:08
Message(s) : 2158
Localisation : Paris
L'article du Monde rendant compte, en 2001, de la pétition lancée contre sa promotion par un grand nombre d'africanistes français:

Citer :
Des africanistes dénoncent la promotion d'un historien de Lyon-III proche de l'extrême droite

La rentrée à Lyon-III risque de démarrer comme elle s'était terminée, à savoir sur fond de polémique entre le président de l'université, Gilles Guyot, et une partie des professeurs. Une pétition, signée par la très grande majorité des africanistes français, vient d'être adressée à M. Guyot et au ministère de l'éducation nationale, pour protester contre la promotion, en juin, de l'historien Bernard Lugan, 55 ans, comme maître de conférence hors classe par le conseil d'administration de l'université. " Cette distinction, qui vise habituellement à reconnaître l'apport scientifique exceptionnel d'un chercheur ou les services rendus à l'université, est susceptible de jeter le discrédit sur l'ensemble des études africanistes en France", estiment les signataires.

Ancien de l'Action française, se définissant lui-même comme un monarchiste, Bernard Lugan est connu au sein de l'université pour avoir fait chanter à ses étudiants de première année, lors de plusieurs mardis gras, "Quand Jésus-Christ créa la coloniale", déguisé en lancier du Bengale, dans une tenue héritée de son grand-oncle. Directeur de la revue L'Afrique réelle, il est l'auteur d'ouvrages très controversés sur l'Afrique du Sud, le Maroc et l'Afrique des grands lacs. Des travaux, estiment les africanistes, qui ne peuvent "être considérés comme scientifiques par la plus grande partie de la communauté universitaire", mais qui ont, en revanche, servi de support à la diffusion de "thèses défendant l'apartheid en Afrique du Sud, les fondements racialistes de l'histoire africaine, et faisant l'apologie de la colonisation".

DÉFENSEUR DE LA COLONISATION
Considéré comme un "expert" par la presse d'extrême droite, il a également réussi à s'imposer au sein du grand public. En 1992, Paris Match avait accordé un entretien au "Pr Bernard Lugan". A la question "La race noire est-elle moins douée que d'autres pour s'adapter à la civilisation moderne ?", il répondait que "l'Afrique noire a toujours été un continent récepteur et non concepteur". "L'Afrique noire précoloniale ignorait l'écriture, l'usage de la roue, de la poulie ou de la traction animale, disait-il. Partout dans le monde, sauf en Afrique noire, l'homme chercha et réussit à agir sur la nature." M. Lugan aime se présenter comme un esprit "réaliste". Dans les colonnes de Présent, National Hebdo ou Action française hebdo, il dénonce régulièrement "la mainmise du tiers-mondisme sur les études africaines", il défend la colonisation. Il accuse les Africains d'"incapacité à concevoir l'innovation" et d'"immobilisme", il réclame la création d'un Etat blanc d'Afrique du Sud, clé de "la survie de l'identité blanche", "où seuls les Blancs participeraient à la vie politique", "dans lequel les Noirs qui viendraient travailler ne seraient que des ressortissants étrangers", "où les Blancs seraient les seuls maîtres".
En juin, M. Guyot avait justifié sa promotion comme la reconnaissance de " l'un des meilleurs spécialistes de l'Afrique". "Il n'est pas d'extrême droite, il a à son actif quinze ouvrages publiés, soixante-deux publications et enseigne aux hautes études militaires", avait-il plaidé. Pour les pétitionnaires, cette distinction est une manière de compenser sa non-reconnaissance par la communauté scientifique. M. Lugan le reconnaît : depuis vingt ans, malgré son doctorat d'Etat, obtenu à Aix-Marseille-II en 1983, il n'a jamais réussi à obtenir du Conseil national des universités, avec qui il est en procès, son accession au rang de professeur. "En France, la compétence n'est pas reconnue, il faut être pédé, franc-maçon, ou syndicaliste de gauche pour progresser", n'hésite-il pas à commenter.

Sophie Landrin, Le Monde, 06.10.01


Pour une critique de ses thèses, voir:

http://www.cairn.be/revue-afrique-et-hi ... ge-183.htm

_________________
"Il est plus beau d'éclairer que de briller" (Thomas d'Aquin).


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 25 Juil 2009 18:08 
Hors-ligne
Polybe
Polybe
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 24 Mars 2009 18:18
Message(s) : 89
J'ai vu un bon nombre de ses vidéos...il à une vision bien étrange de l'Afrique, soutenant nottemant la théorie hamitique. Il est inapte à décrire les sociétés africaines et leur histoires et traditions. Il doit toujours ramener son extra-eurcentrisme là où il ne le faut pas. Je le trouve peu recommandable. La plupart de ses travaux se basent sur sa façon de voir les choses.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 30 Juil 2009 20:40 
Hors-ligne
Polybe
Polybe

Inscription : 04 Avr 2005 12:44
Message(s) : 70
Localisation : Bibliothèque de l'Université Invisible, Ankh-Morpork
Ah ben voilà pourquoi je ne recevais pas de notifications : me voilà dans un nouveau sujet ! Alors donc pour bien résumer à gros traits, ce serait plutôt : mouais, prudence, mieux vaudrait peut-être reposer ce livre là où on l'a pris. Je vais en rediscuter avec ma responsable. Peut-être qu'avec une étiquette avertissant que l'ouvrage est potentiellement polémique ça pourrait passer, mais ça me motive moyennement. À voir. Merci pour vos réponses !

_________________
L'important n'est pas de savoir vers où on s'enfuit, mais de savoir ce qu'on fuit.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 31 Juil 2009 21:37 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 17 Juin 2003 9:31
Message(s) : 514
Localisation : Versant lorrain des Vosges
Par rapport à ce que vous cherchiez, un ouvrage apportant une synthèse à la fois large et accessible sur les faits, je ne vois pas le problème qu'il y aurait à rendre accessible cet ouvrage !
L'auteur a certes des interprétations que d'autres ne partagent pas, mais il s'agit là d'un critère qui ferait quitter les rayonnages à bon nombre de titres pourtant bien utiles. Si cela devait valoir pour Lugan et pour lui seul, on pourrait facilement y voir une forme de censure...

_________________
Ad augusta per angusta
"Nul n'est plus esclave que celui qui se croit libre sans l'être..." Goethe


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 31 Juil 2009 22:22 
Hors-ligne
Salluste
Salluste
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 11 Déc 2005 0:25
Message(s) : 284
Mouais j'ai lu quelque pages et je pense que cet extreme droit, l'auteur, n'a pas beaucoups voyagé, pas seulement en Afrique mais aussi en Amérique du sud et dans le find fond Asiatique....
Et il a une vision très réduit, on n'apprend pas grande chose, ce livre n'est qu'une répétition que les colonisateurs ont déja écrit leurs livres pendant la période coloniale.
Donc je ne vois pas l'interet de mettre le livre dans la bibliothèque sauf si c'est pour faire plaisir eux eurocentriste ou extreme droite sinon pour les gens qui pensent que la coloniale est positive...

Citer :
Peut-être qu'avec une étiquette avertissant que l'ouvrage est potentiellement polémique ça pourrait passer, mais ça me motive moyennement.

Ca ne sert a rien des étiquettes, soit tu le met soit tu le mets pas !

C'est marrant quand meme, Université de Lyon est repere des extreme droites, Bruno Goll machin et cet auteur extreme droite....
dis que j'y étais pour étudier....

_________________
Scorpion du Sable rouge


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 31 Juil 2009 22:54 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 17 Juin 2003 9:31
Message(s) : 514
Localisation : Versant lorrain des Vosges
Akasuna a écrit :
C'est marrant quand meme, Université de Lyon ....
dis que j'y étais pour étudier....

Je ne savais pas que la langue française était en option facultative à Lyon III...
Pour votre gouverne, au passage, Lugan a enseigné plusieurs années au Rwanda, comme voyage ce n'est pas mal, plus utile en tout cas pour un africaniste que d'aller "dans le find fond Asiatique" (sic)...

_________________
Ad augusta per angusta
"Nul n'est plus esclave que celui qui se croit libre sans l'être..." Goethe


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 01 Août 2009 1:59 
Hors-ligne
Hérodote
Hérodote

Inscription : 28 Juil 2009 1:01
Message(s) : 26
je suis également intéressé par cet ouvrage.
en fait, j'hésite entre celui-là et cet autre :
http://www.amazon.com/Africa-Biography-Continent-John-Reader/dp/067973869X/ref=sr_1_1?ie=UTF8&qid=1249087859&sr=8-1
quelqu'un a-t-il lu le bouquin de Reader ?

j'adore les opinions tranchées. et même les ouvrages polémiques.
pas besoin d'être d'accord avec une thèse pour la lire. il suffit que la matière première soit bonne.
donc en ne s'attachant qu'aux événements, Lugan énonce-t-il des contre-vérités, élude-t-il une partie des faits (connus) ou l'attaque-t-on simplement pour ses analyses et ses théories ?

sacrée différence entre les deux. dans le premier cas, on possède dans les mains un bouquin dont la lecture peut tromper le lecteur. dans le second cas, on se retrouve avec un ouvrage recommandable mais à manier avec intelligence.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 01 Août 2009 7:47 
Hors-ligne
Administrateur
Administrateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 10 Avr 2002 17:08
Message(s) : 2158
Localisation : Paris
Par parenthèse, je rappelle par ailleurs qu'il existe quelques synthèses concurrentes à celles de Lugan et qui sont plus "consensuelles".

En Français:

Image

Citer :
John Iliffe propose ici une histoire générale de l'Afrique, des origines de l'humanité jusqu'à la fin de l'appartheid. Les Africains ont colonisé une région particulièrement hostile du globe au nom de toute la race humaine. Le peuplement du continent, la coexistence de l'homme avec son environnement, la construction de sociétés durables et la défense contre les agressions venues des régions les plus favorisées constituent les axes principaux de cette histoire. Mais celle-ci est aussi marquée par les blessures et les cicatrices. En consacrant une longue analyse à l'esclavage, John Iliffe montre ainsi que la souffrance se trouve au cœur de l'expérience africaine. Contre cette souffrance, les Africains ont élaboré des défenses qui leur sont propres : ils placent l'endurance, le courage et le sens de l'honneur au premier plan de toutes les vertus. Telle est l'histoire exceptionnelle de populations exceptionnelles : celles du Maghreb, de l'Egypte, de l'Ethiopie, de toute l'Afrique noire - une communauté de destins qui lie en une seule histoire les tout premiers humains à leurs descendants d'aujourd'hui.

Biographie de l'auteur
John Iliffe est professeur d'histoire africaine à l'université de Cambridge.


En anglais, on peut notamment lire la synthèse de Shillington et consulter les volumes de la Cambridge history of Africa.

_________________
"Il est plus beau d'éclairer que de briller" (Thomas d'Aquin).


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 01 Août 2009 8:13 
Hors-ligne
Marc Bloch
Marc Bloch
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 15 Nov 2006 17:43
Message(s) : 4115
Localisation : Lorrain en exil à Paris
Autant les idées de Lugan me semblent douteuses, autant la présentation faite du livre d'Iliffe semble franchement culcul et ressemble plus à un discours bien politiquement correct qu'à un livre d'histoire. On se fiche de savoir si les Africains étaient ou sont "exceptionnels", il s'agit là d'un jugement de valeur un peu niais. Ce qu'on veut savoir c'est quelles formes politiques ils ont adopté, quelle culture ils ont développé, comment s'est manifesté l'art dans leurs royaumes, empires et chefferies, quels furent leurs rapports entre eux et avec le monde extérieur, comment ils ont organisé leurs religions, quel était leur univers mental et concret.

Savoir qu'ils ont bien du mérite ou beaucoup souffert, franchement, je m'en tape. On peu en dire autant de n'importe quel peuple sur la surface de la Terre.

_________________
"[Il] conpissa tous mes louviaus"

"Les bijoux du tanuki se balancent
Pourtant il n'y a pas le moindre vent."


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 01 Août 2009 8:23 
Hors-ligne
Administrateur
Administrateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 10 Avr 2002 17:08
Message(s) : 2158
Localisation : Paris
Effectivement, on ne corrigera jamais nos pauvres éditeurs... Mais le contenu ne tombe pas dans ces travers.

_________________
"Il est plus beau d'éclairer que de briller" (Thomas d'Aquin).


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 01 Août 2009 8:25 
Hors-ligne
Marc Bloch
Marc Bloch
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 15 Nov 2006 17:43
Message(s) : 4115
Localisation : Lorrain en exil à Paris
Florian a écrit :
Effectivement, on ne corrigera jamais nos pauvres éditeurs... Mais le contenu ne tombe pas dans ces travers.



C'est déjà ça, et heureusement que vous le dites, parce que la présentation me rebute. Comment est organisé cet ouvrage?

_________________
"[Il] conpissa tous mes louviaus"

"Les bijoux du tanuki se balancent
Pourtant il n'y a pas le moindre vent."


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 01 Août 2009 8:32 
Hors-ligne
Administrateur
Administrateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 10 Avr 2002 17:08
Message(s) : 2158
Localisation : Paris
Vous pouvez en feuilleter une partie de l'original anglais sur Amazon:

http://www.amazon.fr/Africans-History-C ... 911&sr=1-1

_________________
"Il est plus beau d'éclairer que de briller" (Thomas d'Aquin).


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 01 Août 2009 8:36 
Hors-ligne
Marc Bloch
Marc Bloch
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 15 Nov 2006 17:43
Message(s) : 4115
Localisation : Lorrain en exil à Paris
Merci. Le propos, de ce que je comprends, m'a en effet l'air assez pertinent. A ceci près que je me demande pourquoi il adopte le parti-pris d'achever son étude par la seule Afrique du Sud. Sans doute y a-t-il là une sorte de symbole...

_________________
"[Il] conpissa tous mes louviaus"

"Les bijoux du tanuki se balancent
Pourtant il n'y a pas le moindre vent."


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 77 message(s) ]  Aller vers la page 1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 4 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  





Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB