A la une du Blog de l'histoire
Nous sommes actuellement le 25 Mars 2017 16:39

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 12 message(s) ] 
Auteur Message
Message Publié : 14 Oct 2010 19:44 
Hors-ligne
Tite-Live
Tite-Live
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 19 Août 2009 11:18
Message(s) : 303
Localisation : A droite de la courbe
Il semble que la politique des belges au Congo vis à vis des africains ait été des plus dures. Beaucoup d'exécutions, d'exactions très graves.

Question; cette politique a t-elle été adoucie avec le temps ou a t-elle été la même dans la dureté jusqu'à l'indépendance ?

S'il vous plait, ne donnez pas trop de détails horribles.....
L'histoire n'en comporte que trop....

_________________
Dans ces meubles laqués, rideaux et dais moroses,
Danse, aime, bleu laquais, ris d'oser des mots roses.

Charles Cros


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 14 Oct 2010 20:23 
Hors-ligne
Philippe de Commines
Philippe de Commines

Inscription : 23 Déc 2004 6:42
Message(s) : 1725
Pour aborder ce sujet, il convient d'abord de faire la part entre la légende comme les mains coupées, le génocide et autres faits "rapportés" par un Anglais qui ne devait pas avoir beaucoup de scrupules dans sa méthode. Malheureusement, les journalistes n'arrêtent pas de reprendre cette légende au lieu de lire des ouvrages sérieux comme ceux commis par des historiens comme Jean Stengers (Congo, mythes et réalités). Ensuite, il faut bien distinguer deux périodes dans la colonisation : celle de l'Etat indépendant du Congo, possession personnelle de Léopold II et le Congo belge, sous administration de l'Etat belge.

Cela dit, la conduite de l'administation léopoldienne puis belge fut loin d'être exemplaire, les châtiments corporels étaient en vigueur (la chicote), la réalité était faite d'une ségrétation fort stricte et d'un paternalisme méprisant.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 16 Oct 2010 14:54 
Hors-ligne
Modérateur
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 26 Déc 2004 20:46
Message(s) : 1483
Localisation : France
Azur a écrit :
Il semble que la politique des belges au Congo vis à vis des africains ait été des plus dures. Beaucoup d'exécutions, d'exactions très graves.

Question; cette politique a t-elle été adoucie avec le temps ou a t-elle été la même dans la dureté jusqu'à l'indépendance ?

Les exactions dont vous parlez ne sont pas imputées au royaume de Belgique (dont le gouvernement refusait les aventures coloniales) mais à son roi Léopold II, propriétaire du territoire à titre privé, et à ses associés internationaux qui facilitèrent sa main-mise (et le chaos consécutif) ou la brutale exploitation des ressources naturelles (humains inclus).

Quand les destructions sont portées à la connaissance du monde par le Royaume-Uni en 1906, la Belgique ôte à son roi son jardin africain.

Rien de comparable ne se déroulera sous la tutelle belge, qui chasse les esclavagistes et restaure le pays.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 16 Oct 2010 15:23 
Hors-ligne
Eginhard
Eginhard
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 10 Mars 2005 16:29
Message(s) : 818
Le sujet a déjà été abordé :

viewtopic.php?f=45&t=9504&hilit=congo+belgique


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 17 Nov 2010 20:01 
Hors-ligne
Plutarque
Plutarque

Inscription : 24 Sep 2007 22:45
Message(s) : 172
Localisation : am'barak
la chicotte a été utilisé dans le congo français par les personnalités comme mgr AUGOUARD et les proches de savorgnan de brazza , s'il faut en croire les mémoires de Victor largeau :oops:

_________________
Que vaut-il mieux? S'asseoir dans une taverne, puis faire son examen de conscience, ou se prosterner dans une mosquée, l'âme close?
. Hakim Omar Khayyam (1048-1122)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 17 Nov 2010 20:15 
Hors-ligne
Pierre de L'Estoile
Pierre de L'Estoile

Inscription : 16 Jan 2010 19:18
Message(s) : 2350
Les gens mandatés par Leopold II et son gang de financiers internationaux se sont comportés comme des crapules et des criminels.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 11 Avr 2013 12:34 
Hors-ligne
Hérodote
Hérodote

Inscription : 11 Avr 2013 10:48
Message(s) : 2
Bonjour à tous,

le regard porté sur la colonisation du Congo belge et le "contrôle" des populations autochtones par les colonisateurs.
Il semble évident que le traitement des populations de la colonie du Congo par les belges a été l'une des plus dure et répressive d'Afrique.
Une vidéo youtube montre bien cela dans la reconstitution d'un procès à l'encontre de Léopold II.
Voici le lien http://www.youtube.com/watch?v=d7YgzGX4ne4

Bon visionnage


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 11 Avr 2013 14:04 
Hors-ligne
Polybe
Polybe
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 05 Juin 2010 11:26
Message(s) : 110
Localisation : Lyon
Difficile de vraiment parler de colonisation par les "Belges" ou "Leopold II". Ce territoire est exploité par des compagnies privées auquel Leopold II a accordé des droits régaliens. Il faut en effet différencier cette période et celle après 1908, quand la Belgique prend en charge le Congo. Cette prise en charge était motivée par le scandale du "caoutchouc rouge", rendu rouge par le sang des travailleurs de force. Le but est une exploitation économique la plus forte possible. Donc il ne s'agit pas des mêmes logiques que la colonisation française.
Cette exploitation "privée" ne donne aucune chance aux populations locales. Tout le bénéfice de l'activité du coton est donné aux compagnies privées, alors qu'à la même époque en Ouganda, au moins 2000 propriétaires terriens locaux sont devenus riches.

La "chicote" est en effet la punition coloniale par excellence au Congo Belge : cent coups autorisés au XIXe ; 50 en 1906 ; 4 en 1951. Voir 1999 Enfermements, prison et châtiments en Afrique, 19e-20e siècles, editor (Paris: Karthala), 505p.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 13 Avr 2013 0:39 
Hors-ligne
Philippe de Commines
Philippe de Commines

Inscription : 23 Déc 2004 6:42
Message(s) : 1725
Sir Peter a écrit :
Les gens mandatés par Leopold II et son gang de financiers internationaux se sont comportés comme des crapules et des criminels.
Lisez Stengers que je recommande plus haut. Ces "financiers internationaux" n'étaient pas ni plus ni moins des crapules et des criminels que tous les autres "financiers internationaux" et tous les autres chefs d'état de l'époque.
C'est le système mis en place afin de rentabiliser ce pays qui est en cause. Comme bien d'autres systèmes, il était en théorie parfait mais son application pratique se révéla désastreuse.
dont voici un extrait éloquent
http://congo-belge-mise-au-point.skynet ... 07-ex.html : (p.106) Si la contrainte et la répression sont prévues, les violences, elles, en principe, sont évidemment proscrites. Le Code pénal les punit, et la justice est là pour veiller au respect du Code. La justice congolaise est loin d'être inactive, et des Européens coupables de violences envers les indigènes sont régulièrement traduits devant les tribunaux et condam­nés. Mais si la magistrature est de bonne volonté, et si elle compte des éléments de valeur, ses effectifs sont ridiculement réduits par rapport à l'étendue du territoire qu'elle doit contrôler. L'agent, en pratique, échappe donc dans la majorité des cas à toute surveillance efficace de la justice. La surveillance exercée sur lui par l'administration elle-même est encore plus lâche. L'administration tout entière est tendue vers l'objectif majeur qui lui est assigné, et qui est la récolte du caoutchouc. Un agent qui a la main un peu lourde sait qu'on ne lui en fera pas grief s'il atteint un bon niveau de production. Une baisse dans la production est la seule chose qui ne se pardonne pas.


Quant au documentaire que vous avez posté; FFlorence ... Rien que son évocation d'un génocide lui donne la pertinence d'une émission de téléréalité. Ce documentaire est par ailleurs d'emblée grossièrement mensonger : les immenses bénéfices perçus par L II et son implication dans le financement -via des prêtes-noms- dans les constructions citées étaient connues à l'époque, ne constituait qu'un secret de polichinelle.

Ici, un lien d'une critique rendue par J. Stengers des propos tenus par Hoschschild :
http://www.urome.be/fr2/ouvrag/hochschild.pdf
Un résumé en pdf : http://www.congoforum.be/upldocs/R_sum__Congo.doc

Quand on replace ce paragraphe dans le contexte de l'époque, il n'a rien d'extraordinaire.

Dorian, la plus grande partie de l'exploitation du Congo relevait directement de l'autorité du roi dont le Congo était le domaine privé, sans lien avec l'État belge. Seule une petite partie fut concédée à d'autres entreprises toujours privées. Cela dit, les employés blancs n'étaient pas nécessairement belges.
http://civilisations.revues.org/1713


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 27 Juil 2013 17:25 
Hors-ligne
Tite-Live
Tite-Live
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 25 Juil 2012 18:05
Message(s) : 332
Je me permets de relancer ce topic pour une question sur le Congo Belge.. Je ne voyais pas où la placer.

J'ai du mal à comprendre comment la Belgique a pu disposer d'une colonie aussi vaste et aussi riche ? On sait que la compétition coloniale est parfois féroce au XIXe siècle, et on va laisser à un petit état comme la Belge une entité aussi vaste et riche que le Congo... Elle n'avait guère les moyens de se défendre si la France ou l'Allemagne avait réclamé le morceau... Comment s'est imposé le Congo Belge au niveau international ? Etait-ce une façon de neutraliser les ambitions coloniales par la mise en place d'un gros état neutre au coeur de l'Afrique ? Ou un résultat du grand jeu des puissances?


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 27 Juil 2013 17:54 
Hors-ligne
Salluste
Salluste

Inscription : 26 Juin 2013 0:29
Message(s) : 213
Comme vous le dites, le Congo était un gros morceau et aucune puissance n'était intéressée à le voir passer à l'un de ses rivaux ; mieux valait en confier la gestion à un état neutre (EIC) qui admettrait la présence économique étrangère (le bassin du Congo faisant l'objet d'une zone économique plus libre que le reste de l'Afrique).

La France avait une option favorable en cas d'échec de l'AIC, pouvant racheter le terrain; le Royaume-Uni était en faveur de découper le tout (en se gardant les meilleurs morceaux, comme le Katanga), l'Allemagne aurait voulu s'étendre dans le bassin...Au final, mieux valait laisser le terrain à un "fondé de pouvoir" obligeant.
D'autant plus qu'on ne pouvait pas aisément retirer les belges de l'équation sans remettre en cause le Congrès de Berlin et ainsi foutre joyeusement en l'air une part de la légitimité de la colonisation en Afrique.

Vous noterez que la Belgique a hésité a prendre possession du legs de Léopold II, entre autres raisons à cause de a faiblesse que vous avez souligné (faiblesse relative toutefois, les forces coloniales belges ayant été d'une bonne compétence dans les campagnes africaines de la Grande Guerre) pour des raisons fiscales, d'image, voire politique.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 10 Août 2013 2:08 
Hors-ligne
Hérodote
Hérodote

Inscription : 10 Août 2013 1:29
Message(s) : 1
Dorian P. a écrit :
Difficile de vraiment parler de colonisation par les "Belges" ou "Leopold II". Ce territoire est exploité par des compagnies privées auquel Leopold II a accordé des droits régaliens. Il faut en effet différencier cette période et celle après 1908, quand la Belgique prend en charge le Congo. Cette prise en charge était motivée par le scandale du "caoutchouc rouge", rendu rouge par le sang des travailleurs de force. Le but est une exploitation économique la plus forte possible. Donc il ne s'agit pas des mêmes logiques que la colonisation française.


Bonjour à tous,

Je voulais apporter une précision à cette différentiation entre colonisation française et terres privées du roi des Belges. Certaines régions sous tutelle française fonctionnaient exactement sur le même principe des concessions, majoritairement dans l'hinterland des colonies. Je pense notamment à l'Oubangui-Charri de l'époque (République Centrafricaine).

Ce système a malheureusement perduré jusqu'aux indépendances, officiellement. Au-delà, on passe dans des systèmes type "Françafrique".

Pour plus de détails sur le précèdent paragraphe, les biographie sur l'abbé Barthélémy Boganda sont très instructives.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 12 message(s) ] 

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  





Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB