A la une du Blog de l'histoire
Nous sommes actuellement le 19 Sep 2018 18:21

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 12 message(s) ] 
Auteur Message
Message Publié : 14 Mai 2018 14:28 
Hors-ligne
Hérodote
Hérodote

Inscription : 06 Mai 2018 13:10
Message(s) : 5
Bonjour à tous,

J'ai une question qui peut paraître idiote, mais je voudrais comprendre. Lorsque la Tunisie et le Maroc étaient des protectorats français, est-ce qu'il y avait quand même un régime politique ? Je sais que l'on pouvait parler du chef d'État comme du "bey" pour la Tunisie ou du "Makhzen" pour le Maroc, mais quel régime politique était-ce ?
Je voudrais juste savoir si ces pays se réduisaient à leur statut de "protectorat", ou s'il y avait par exemple un semblant de monarchie...

Autre question, les Français d'Algérie ("Pieds-Noirs") pouvaient-ils voter concernant les affaires de la métropole ?

Merci,
bonne journée


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 14 Mai 2018 14:50 
Hors-ligne
Jean Mabillon
Jean Mabillon

Inscription : 10 Fév 2014 7:38
Message(s) : 2736
Localisation : Versailles
Sans vouloir jouer à l'expert, je crois que les protectorats reposaient sur un traité entre deux Etats souverains, le "protégé" conservant ses institutions intérieures (monarchie, parlement, religion, etc ...).

Au Maroc, le régime était une monarchie absolue(ou plutôt féodale). Les sujets diplomatiques, commerciaux (douanes par exemple) et militaires étaient délégués à la France et pour la politique intérieure, le Sultan bénéficiait de "conseillers" français qui étaient très actifs. A noter : la compétence "militaire" de la France allait loin et en fait intégrait toutes les questions de sécurité (qui auraient normalement relevé de la police).

En Tunisie, je suis a moins au courant. Il me semble qu'une sorte de parlement avait été créé avant le protectorat. mais pour les reste le régime était comparable à celui du Maroc.

On dit en général que nous avons moins joué le jeu des protectorats que les Anglais qui pour leur part avaient souvent accepté que leurs protégés gèrent librement leurs affaires intérieures. Ce serait à confirmer par des exemples précis; j'ai bien tête les mandats SDN mais pour les protectorats, je n'ai pas d'informations précises !

Pour le Maroc : https://fr.wikisource.org/wiki/Trait%C3%A9_de_F%C3%A8s


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 14 Mai 2018 14:58 
Hors-ligne
Hérodote
Hérodote

Inscription : 06 Mai 2018 13:10
Message(s) : 5
Je vous remercie pour votre réponse !


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 14 Mai 2018 16:20 
Hors-ligne
Jean Mabillon
Jean Mabillon

Inscription : 10 Fév 2014 7:38
Message(s) : 2736
Localisation : Versailles
Pour la Tunisie, lire

https://fr.wikisource.org/wiki/Trait%C3%A9_du_Bardo

https://fr.wikisource.org/wiki/Conventions_de_la_Marsa

la Tunisie avait effectivement un régime constitutionnel. je ne sais pas ce qu'il est devenu après 1881. Lire la constitution ici :
https://fr.wikisource.org/wiki/Constitu ... ne_de_1861


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 16 Mai 2018 12:21 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 18 Mai 2007 13:35
Message(s) : 537
Localisation : Alger, Algerie
Citer :
... Lorsque la Tunisie et le Maroc étaient des protectorats français, est-ce qu'il y avait quand même un régime politique ? Je sais que l'on pouvait parler du chef d'État comme du "bey" pour la Tunisie ou du "Makhzen" pour le Maroc, mais quel régime politique était-ce ? ...

Théoriquement, un pays sous protectorat demeure un Etat souverain et reconnu de droit avec le régime qui est sien à la base, mais dont le gouvernement se met sous la "protection" d'une grande puissance. Cette situation se formalise sous la forme d'un traité ou d'un accord en règle entre l'Etat protecteur et l'Etat protégé et tous les pouvoirs que va exercer le premier sur le territoirs du second découleront de ce cadre. C'est le Protectorat !

Citer :
... Je voudrais juste savoir si ces pays se réduisaient à leur statut de "protectorat", ou s'il y avait par exemple un semblant de monarchie...

Dans la pratique, c'est le "protecteur" qui décide de ce qui doit être ou ne pas être et le souverain en titre (monarque ou autre) joue surtout le rôle d'un faire-valoir, de façade légale et de justification aux décisions et aux politiques imposées par la puissance mandataire.

Citer :
... Autre question, les Français d'Algérie ("Pieds-Noirs") pouvaient-ils voter concernant les affaires de la métropole ?

A ma connaissance, les Européens d'Algérie (ceux portant la nationalité française il va sans dire) ainsi que les Juifs d'Algérie (a partir de 1870) étaient citoyens français à plein tarif. Ils jouissaient donc des mêmes droits que leur concitoyens de métrople ou d'ailleurs.

_________________
Honeste vivere ; Alterum non Laedere ; Suum cuique Tribuere


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 16 Mai 2018 18:13 
Hors-ligne
Modérateur
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 10 Fév 2009 0:12
Message(s) : 6766
Harrachi78 a écrit :
Citer :
... Autre question, les Français d'Algérie ("Pieds-Noirs") pouvaient-ils voter concernant les affaires de la métropole ?

A ma connaissance, les Européens d'Algérie (ceux portant la nationalité française il va sans dire) ainsi que les Juifs d'Algérie (a partir de 1870) étaient citoyens français à plein tarif. Ils jouissaient donc des mêmes droits que leur concitoyens de métrople ou d'ailleurs.

là il faut souligner qu'il existait un lobby politique algérien (européens, evidemment) qui s'étendait très au delà des députés élus dans les trois départements.

D'ailleurs il y a déjà cette absurdité consistant à transformer l'Algérie en trois départements français, ayant donc le même statut national que la Creuse ou la Corrèze. Elle a compliqué toute politique possible après l'insurrection, et interdit toute évolution avant. Avec des Pieds-Noirs absolument persuadés que la France ne s'amputerait jamais de ces 3 départements.

_________________
Si l'avenir est multiple, le passé est unique. Malgré cela, la réalité historique est parfois difficile à découvrir.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 16 Mai 2018 18:29 
Hors-ligne
Philippe de Commines
Philippe de Commines
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 05 Oct 2005 20:39
Message(s) : 1754
Localisation : Lyon-Vénissieux
Citer :
D'ailleurs il y a déjà cette absurdité consistant à transformer l'Algérie en trois départements français

Et dire qu'on a fait la même erreur à Mayotte
>:) >:) >:)
(désolé du HS)

_________________
Le souvenir ne disparait pas, il s'endort seulement.
Epitaphe trouvé dans un cimetière des Alpes

La science de l'histoire est une digue qui s'oppose au torrent du temps.
Anne Comnène, princesse byzantine (1083-1148)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 16 Mai 2018 19:56 
Hors-ligne
Jean Mabillon
Jean Mabillon

Inscription : 10 Fév 2014 7:38
Message(s) : 2736
Localisation : Versailles
Sur les départements algériens on peut néanmoins identifier quelques spécificités qui les distinguaient fortement de la métropole : existence d'un statut civil propre aux musulmans, système des "communes mixtes", délégations financières , etc...


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 16 Mai 2018 22:30 
Hors-ligne
Jean Froissart
Jean Froissart

Inscription : 27 Déc 2013 0:09
Message(s) : 1338
Pierma a écrit :
D'ailleurs il y a déjà cette absurdité consistant à transformer l'Algérie en trois départements français, ayant donc le même statut national que la Creuse ou la Corrèze. Elle a compliqué toute politique possible après l'insurrection, et interdit toute évolution avant. Avec des Pieds-Noirs absolument persuadés que la France ne s'amputerait jamais de ces 3 départements.
Ces départements n'avaient pas le même statut que les départements de la métropole. L'Algérie dans son ensemble était une entité assez autonome avec une assemblée dotée d'importants pouvoirs budgétaires, réglementaires et même d'une certaine compétence législative. Elle avait été qualifiée de territoire d'outre-mer par le Conseil d'Etat. Je ne crois pas que ce soit les institutions qui aient compliqué la politique mais l'état d'esprit des Pieds Noirs qui n'avaient pas compris que les temps avaient changé. Les institutions, on peut les changer quand on veut comme on veut, il suffit de le vouloir, mais les esprits, c'est une autre affaire.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 17 Mai 2018 7:21 
Hors-ligne
Modérateur
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 10 Fév 2009 0:12
Message(s) : 6766
Barbetorte a écrit :
Ces départements n'avaient pas le même statut que les départements de la métropole. L'Algérie dans son ensemble était une entité assez autonome avec une assemblée dotée d'importants pouvoirs budgétaires, réglementaires et même d'une certaine compétence législative. Elle avait été qualifiée de territoire d'outre-mer par le Conseil d'Etat.

Ces considérations constitutionnelles passaient très au dessus de la tête des Pieds-Noirs : ils étaient français, et l'armée était venue défendre trois départements français. (L'idée que l'armée ne les abandonnerait jamais était très ancrée dans les esprits.)

_________________
Si l'avenir est multiple, le passé est unique. Malgré cela, la réalité historique est parfois difficile à découvrir.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 18 Mai 2018 5:42 
Hors-ligne
Jean Mabillon
Jean Mabillon

Inscription : 10 Fév 2014 7:38
Message(s) : 2736
Localisation : Versailles
Nous nous éloignons fortement du sujet initial (les protectorats) mais je ne crois pas que les pieds noirs aient sincèrement crus que l'Algérie était identique à la France. Je crois au contraire qu'ils étaient conscients deux spécificités locales : démographie (avec 90% de musulmans), géographie, économie, coutumes diverses . D'ailleurs dès qu'un haut fonctionnaire ou un politique arrivait sur place, il me semble qu'on lui expliquait bien que "ici, c'est différent " et qu'un indigène , paysan ou caïd, n'était pas un Corrézien ! Ce discours a changé tardivement , vers 1955 en fait, quand il a fallu justifier l'engagement militaire pour l'Algerie française.

Cela considéré, il reste exact que les Pieds noirs n'imaginaient pas que la séparation fût possible - et de nombreux musulmans pensaient de même. Et il est exact aussi de dire que bien des petites villes d'Algérie ressemblaient aux petites villes du Midi (places ombragées, pastis, etc ... ) tandis qu'Alger ressemblait à Marseille !


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 18 Mai 2018 6:05 
Hors-ligne
Modérateur
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 10 Fév 2009 0:12
Message(s) : 6766
Jerôme a écrit :
tandis qu'Alger ressemblait à Marseille !

Alger la Blanche !

"La lumineuse cité des corsaires, penchée sur la rade" dit Lacouture, qui compare avec le côté fermé de Vichy.

_________________
Si l'avenir est multiple, le passé est unique. Malgré cela, la réalité historique est parfois difficile à découvrir.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 12 message(s) ] 

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  





Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB