A la une du Blog de l'histoire
Nous sommes actuellement le 17 Août 2018 14:35

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 6 message(s) ] 
Auteur Message
Message Publié : 02 Fév 2018 12:49 
En ligne
Fernand Braudel
Fernand Braudel
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 09 Août 2006 6:30
Message(s) : 4792
Localisation : Allemagne
C'est en 1888 que, suite à une crainte d'une menace italienne, furent crées les Troupes de montagne pour la défense des Alpes. 12 bataillons de Chasseurs à pied devinrent Bataillons alpins de chasseurs à pied. En outre trois régiments d'infanterie devinrent régiments d'infanterie alpine, ils étaient eux destinés à occuper des postes fixes et fournir la garnison des forts. Le signe commun de leur uniforme fut le grand béret surnommé "la tarte" qui est en dotation jusqu'à nos jours.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Troupes_d ... ne_(France)

_________________
" Je n'oublie pas le Colonel Arnaud Beltrame "


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 02 Fév 2018 13:57 
Hors-ligne
Modérateur
Modérateur

Inscription : 20 Déc 2008 14:01
Message(s) : 4749
Localisation : Bade-Württemberg
Bonjour,

Les premières unités d'infanterie alpine sont, de mémoire, créées ultérieurement, vers 1897 (mais c'est peut-être 1891, je n'ai pas ma doc sous les yeux). Les groupes alpins (un bataillon de chasseurs, une batterie d'artillerie de montagne) étaient censés garder les accès des vallées italiennes à la belle saison, tandis qu'à l'hiver les bataillons de forteresse issus des régiments régionaux (RI série 150, comme le 159e RIA) prenaient leur suite dans les fortifications de la Maurienne, de la Tarentaise et autres.

Mais encore une fois, c'est de mémoire.

Respectueusement,

CEN EdG

_________________
"Sicut Aquila"/"Ils s'instruisent pour vaincre"/"Par l'exemple, le coeur et la raison"/"Labor Omnia Vincit"/"Ensemble en paix comme au combat"/"Si Vis Pacem Para Bellum"


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 02 Fév 2018 15:20 
En ligne
Fernand Braudel
Fernand Braudel
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 09 Août 2006 6:30
Message(s) : 4792
Localisation : Allemagne
Le lien Wikipédia que j'avais fourni m'a fait faux bon, aussi je joins ce texte in-extenso :

En 1888, face à la menace italienne grandissante plusieurs unités sont spécialisés dans le combat en montagne pour défendre la frontière :
12 bataillons chasseurs à pieds (les 6e, 7e, 11e, 12e, 13e, 14e, 22e, 23e, 24e, 27e, 28e et 30e qui deviennent bataillon alpin de chasseurs à pieds)8,
3 régiments d'infanterie comprenant chacun 4 bataillons (les 157e, 158e et 159e régiments d'infanterie),
le 4e régiment du génie ainsi que les 7e, 8e, 13e et 14e bataillons du génie,
les 2e et 19e régiments d'artillerie.

Il faut distinguer les chasseurs alpins organisés en bataillons (BCA), parfois regroupés en demi-brigades, et l'infanterie alpine, organisée en régiments (RIA). Les deux types d'unités se retrouvant au sein des mêmes divisions alpines.

Alors que les régiments d'infanterie alpine portent l'uniforme de l'infanterie (pantalon garance et vareuse noire), les bataillons de chasseurs alpins portent la tenue bleue des bataillons de chasseurs à pied dont ils continuent à faire partie. Seule la coiffure, le béret de laine bleu foncé, est commune aux deux types d'unités. La célèbre « tarte » (béret large) est ornée du cor de chasse argent pour les BCA, alors que celles des RIA se distingue par la grenade de l'infanterie.

La doctrine d'emploi des RIA et des BCA est différente. Les RIA ont vocation à occuper des postes fixes, y compris en hiver alors que les BCA, plus mobiles, ont vocation à « nomadiser » au cours de la bonne saison pour améliorer leur connaissance du milieu et les itinéraires possibles d'une invasion italienne

_________________
" Je n'oublie pas le Colonel Arnaud Beltrame "


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 02 Fév 2018 16:48 
En ligne
Fernand Braudel
Fernand Braudel
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 09 Août 2006 6:30
Message(s) : 4792
Localisation : Allemagne
En utilisant une expression peu courante, je me suis aperçu qu'il fallait écrire "faux bond" et non "faux bon", qui aurait une étymologie logique elle aussi ( faux bon de paiement par exemple).
Et oui, on apprend à tout âge lol

_________________
" Je n'oublie pas le Colonel Arnaud Beltrame "


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 02 Fév 2018 21:49 
Hors-ligne
Jean Froissart
Jean Froissart
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 23 Déc 2004 18:02
Message(s) : 1043
Localisation : Généralité de Riom & Bourbonnais
L'acte de naissance des premières Troupes de Montagne non précisé par wikipédia doit plutôt revenir à Louis XIV en 1689 avec des «fusiliers de montagne» et autres miquelets Français

les fusiliers de montagne sont remis au goût du jour en 1744-1763
la Révolution et Napoléon auront aussi leurs Bataillons de Miquelets et de Chasseurs de Montagne sur les Pyrénées
Image

_________________
"A moi Auvergne"


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 03 Fév 2018 1:04 
Hors-ligne
Modérateur
Modérateur

Inscription : 20 Déc 2008 14:01
Message(s) : 4749
Localisation : Bade-Württemberg
J'ai retrouvé mes notes...

La première unité d'infanterie alpine autre que les bataillons de chasseurs à pied de type alpin évoqués ci-dessus apparaît légèrement postérieurement à ceux-ci. Déjà, le 1er octobre 1887, à la création des régiments régionaux, trois de ces nouveaux corps avaient été affectés à la défense de la frontière des Alpes : 157e (Lyon), 158e (Briançon, puis Lyon en 1890) et 159e (Nice, puis Briançon à partir de 1890) Régiments d'infanterie. Ces trois corps n'avaient initialement qu'un rôle de couverture distante de la frontière, sans avoir les caractéristiques ni l'entraînement d'une troupe spécialisée dans le combat en montagne. La mise en place d'un nouveau système de fortifications frontalières dans les Alpes imposait cependant d'en assurer une garde permanente. Aussi le 11 décembre 1889, le IV/97e RI (Chambéry) fut affecté à la défense des fortifications de la vallée de la Maurienne. En octobre 1891, on adjoignit aux 157e, 158e et 159e RI un quatrième bataillon de forteresse chargé également spécifiquement de la garde des fortifications frontalières des Alpes. Les 157e et 158e RI, dans les faits, détachaient deux bataillons pour la défense des vallées de l'Ubaye pour le premier, de la Tarentaise et de la Maurienne pour le second. Le I/97e RI et les quatrièmes bataillons des 157e, 158e et 159e RI sont donc à cette date, statutairement pour le premier, dans les faits pour les autres, "alpinisés".
Le 1er octobre 1913, à la dissolution de la brigade régionale de Lyon et au départ du 158e RI pour le Nord-Est (Bruyères) – le 157e allant à Gap – les II et III/97e RI le remplacèrent en Tarentaise et en Maurienne, et adoptèrent les distinctives alpines.

La création de l'infanterie alpine peut donc être fixée au 11 décembre 1889 avec la dévolution du IV/97e RI à la défense directe des Alpes. Mais comme on le voit, le processus s'étale en fait jusqu'à octobre 1891.

CEN EdG

_________________
"Sicut Aquila"/"Ils s'instruisent pour vaincre"/"Par l'exemple, le coeur et la raison"/"Labor Omnia Vincit"/"Ensemble en paix comme au combat"/"Si Vis Pacem Para Bellum"


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 6 message(s) ] 

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  





Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB