A la une du Blog de l'histoire
Nous sommes actuellement le 24 Sep 2017 9:31

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 10 message(s) ] 
Auteur Message
Message Publié : 04 Août 2016 10:14 
Hors-ligne
Tite-Live
Tite-Live

Inscription : 19 Fév 2011 17:03
Message(s) : 306
Bonjour à tous
Je suis en train d'éplucher de vieilles archives privées, dans lesquelles je vois:
"Charles Tartempion est capitaine au Royal-Dragon
Quelques 30 pages plus loin, je lis: "en 1788, Charles Tartempion achève une belle carrière d'officier de cavalerie aux Chasseurs de Compiègne"
Je suis perdu.

1. Y eut-il un régiment de chasseurs à Compiègne en 1788?
2. N'était-on pas lié à son régiment en ce temps? Quittait-on un régiment comme le Royal-Dragon? Avec un nom aussi sonore, j'imagine qu'il s'agissait d'une unité prestigieuse (préjugés quand tu nous tiens)...
3. Changeait-on ainsi d'arme? Les dragons, c'est de la cavalerie lourde de champ de bataille, les chasseurs, c'est plus de la reconnaissance et de l'avant-garde me semblait-il?

Ce n'est pas que l'importance en soit énorme, mais jusqu'à présent ce fonds était remarquable de fiabilité, ce serait la première approximation que j'y trouverais.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 04 Août 2016 11:25 
Hors-ligne
Pierre de L'Estoile
Pierre de L'Estoile

Inscription : 16 Jan 2010 19:18
Message(s) : 2450
Les Dragons étaient aussi utilisés comme infanterie portée,il me semble,d'ailleurs il y a bien eu des modèles de fusils de dragons alors que la cavalerie avait des "carabines". Ainsi, les chasseurs à cheval s 'en rapprocheraient .......


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 04 Août 2016 12:09 
Hors-ligne
Eginhard
Eginhard
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 23 Déc 2004 18:02
Message(s) : 986
Localisation : Généralité de Riom & Bourbonnais
bonjour

les Dragons ce n'est certainement pas la cavalerie "lourde", du moins en France et encore moins à l'époque

le 3e Royal-Dragons n'avait pas l'exclusivité de porter un titre "royal", il y'en avait dans chaque arme ou branche Du Roi, La Reine, Dauphin, Royal... ce qui relativise un peu, même si par rapport à un régiment avec un nom de province c'est un peu plus prestigieux

il faut savoir que les changements de garnison étaient très fréquents, Compiègne était déjà une ville de garnison

sinon quel est son véritable nom, celui des officiers est dans l'Etat Militaire de 1789 pour déterminer son régiment
comme c'est "pour l'année 1789", arrêté pour février, il y'a peut être une chance qu'il y figure encore
à l'époque 3e Royal-Dragons était à Aire-sur-la Lys
http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k2 ... 394.double

_________________
"A moi Auvergne"


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 04 Août 2016 13:25 
Hors-ligne
Tite-Live
Tite-Live

Inscription : 19 Fév 2011 17:03
Message(s) : 306
Pas mal ce truc
Bon, je ne l'ai pas trouvé.
Les archives disent:
"Vieil officier de cavalerie, Charles de Lamothe termine aux Chasseurs de Compiègne, où il est capitaine, une honorable carrière militaire. Songeant à sa prochaine retraite et instruit à l’exemple de son frère qui achève tristement sa vie dans l’isolement à Saint-Domingue, il a tenu à se créer un foyer"
Mariage le 6 août 1788 => savoir si le digne homme y était encore en février 1789... rien n'est moins sûr

Ce qui me surprend, c'est que je n'ai vu aucune unité à Compiègne dans le livre.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 04 Août 2016 14:22 
Hors-ligne
Eginhard
Eginhard
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 23 Déc 2004 18:02
Message(s) : 986
Localisation : Généralité de Riom & Bourbonnais
Oui je sais mais rien de surprenant, comme c'est une photographie à un moment donné, il suffit d'un mouvement pour que la ville n'apparaisse plus au "tirage du cliché" pour ainsi dire, mais Compiègne était bien déjà une garnison, il y'avait Berry-Cavalerie quelques mois plus tard
sur un autre Etat publié Clermont(-Ferrand) bien que ville de garnison n'apparaît pas non plus : le Bataillon de Chasseurs d'Auvergne de la ville avait été déplacé à Brioude...

d'autre part en relisant mes classiques, les Funcken, je me suis souvenu d'une évidence, qu'il passe d'un régiment de Dragons aux Chasseurs n'a rien d'étonnant puisque ces derniers en formaient à l'origne un escadron :
les Chasseurs à cheval, comme nouvelle subdivision à part entière dans la Cavalerie, sont définitivement créés en 1779 en 6 régiments à partir d'escadrons de chasseurs à cheval qui constituaient un (5e) escadron des 24 Régiments de Dragons depuis 1776,
en 1784-1788 les régiments de Chasseurs forment 6 légions mixtes à pied et à cheval par l'adjonction d'un bataillon de chasseurs à pied

reste à savoir lequel des 6 régiments était à Compiègne

_________________
"A moi Auvergne"


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 04 Août 2016 14:56 
Hors-ligne
Tite-Live
Tite-Live
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 03 Juil 2009 17:45
Message(s) : 313
Effectivement les chasseurs à cheval sont issus de régiments de dragons. Le processus est un peu complexe: en 1776, les quatre escadrons de 6 légions de troupes légères deviennent le cinquième escadron d'un régiment de dragons et en 1779 ces escadrons seront réunis à nouveau pour former un régiment de chasseurs (à cheval). Ainsi le 3ème escadron de la légion royale devient le 5ème escadron de Royal-Dragon en 76, et en 79, les escadrons sont reconstitués au sein du 1er régiment de chasseurs à cheval à Besançon. On trouve un tableau en p.76 de l'ouvrage de Sapin-Lignières sur les troupes légères de l'ancien Régime. Aucun des régiments de Ch. à ch. n'est signalé à Compiègne en 79 (1er: Besançon, 2: Toul, 3: Epinal, 4: Abbeville, 5: Neuf Brisach, 6: Dôle).


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 04 Août 2016 18:03 
Hors-ligne
Eginhard
Eginhard
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 23 Déc 2004 18:02
Message(s) : 986
Localisation : Généralité de Riom & Bourbonnais
oui depuis 1779 ils ont pas mal déménagé

sur celui de 1788, c'est plus compliqué car les Chasseurs passent à 12 régiments

néanmoins figure un "capitaine de Lamothe" au nouveau 12e Chasseurs de Champagne en garnison à Sélestat en Alsace

ce régiment était le 6e Chasseurs des Ardennes selon le rang de 1779-1788 qui a du être à Compiègne à moins que ce soit le 12e après Sélestat

_________________
"A moi Auvergne"


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 04 Août 2016 18:48 
Hors-ligne
Eginhard
Eginhard
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 23 Déc 2004 18:02
Message(s) : 986
Localisation : Généralité de Riom & Bourbonnais
ah d'accord!! je crois que j'ai levé le lièvre, ce "Lamothe" titulaire de la Croix de Saint Louis sur l'Etat Militaire de 1788* vous êtes certain qu'il prend sa retraite cette année là achevant sa carrière militaire...?

je voyais qu'il y'avait un homonyme qui organise un nouveau Régiment de Hussards dits parfois "de Lamothe" à Compiègne à la Révolution, et pour cause...

Nicolas-Charles Benoît dit Lamothe
lieutenant de la Légion Corse en garnison à Libourne en 1775
après licenciement de corps capitaine à la suite du 6e Chasseurs à cheval des Ardennes
chevalier de Saint Louis*
capitaine en second aux Chasseurs de Champagne en 1787
capitaine commandant en 1790
lieutenant-colonel au 8e Régiment de Chasseurs ci-devant de La Guyenne en 1792

et ce n'est pas fini le "citoyen" Lamothe devenu colonel organise à Compiègne un nouveau Régiment de Hussards de Lamothe qui prend le 8e puis 7e rang
le colonel Lamothe est remplacé en juin 1794 et envoyé au dépôt à Besançon, meurt assassiné en Provence le 16 floréal an VIII (6 mai 1800)

extrait du Carnet de la Sabretache de 1926 et de l'Historique du 7e Hussards
à l'an II logeait à Paris à l'hôtel de Massiac

_________________
"A moi Auvergne"


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 05 Août 2016 5:15 
Hors-ligne
Tite-Live
Tite-Live

Inscription : 19 Fév 2011 17:03
Message(s) : 306
L'homonymie était tentante, en effet, d'autant qu'il est aussi chevalier de St-Louis

Mais ça n'ira pas plus loin:
- Il s'appelle Yrieix-Charles et pas Nicolas-Charles
- Il est né en 1735 et mort en 1812, pas assassiné le moins du monde
Ensuite, si je rassemble tout ce que je trouve sur lui au gré des pages et documents, je trouve:
-"Capitaine au Royal-Dragons"
-"termine aux Chasseurs de Compiègne, où il est capitaine, une honorable carrière militaire"
-"Il venait de prendre sa retraite à Brive quand éclata la Révolution"
- "émigra en en 1792 et reprit du service dans l'armée des Princes"
- "rentre en France en 1803".
Je sais aussi qu'il est mort sans postérité


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 05 Août 2016 15:34 
Hors-ligne
Eginhard
Eginhard
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 23 Déc 2004 18:02
Message(s) : 986
Localisation : Généralité de Riom & Bourbonnais
Ah c'était trop beau, comment est-ce possible, un autre capitaine de Lamothe des chasseurs, à Compiègne, chevalier de Saint Louis

j'ai regardé les capitaines de Chasseurs dans les Etats Militaires de 1787 et 1786 , et à Royal-Dragons au passage, et je ne l'ai point trouvé même sous diverses orthographes, il devait avoir un titre de noblesse

si il est né en 1735 sa carrière militaire a du débuter au moment de la Guerre de Sept Ans

_________________
"A moi Auvergne"


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 10 message(s) ] 

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  





Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB