A la une du Blog de l'histoire
Nous sommes actuellement le 18 Août 2017 2:07

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 39 message(s) ]  Aller vers la page Précédent  1, 2, 3  Suivant
Auteur Message
 Sujet du message : Re: D'Austerlitz à Sedan
Message Publié : 15 Jan 2017 12:16 
Hors-ligne
Pierre de L'Estoile
Pierre de L'Estoile

Inscription : 10 Fév 2014 7:38
Message(s) : 2101
Localisation : Versailles
Jean-Marc Labat a écrit :
Drouet Cyril a écrit :
CEN_EMB a écrit :
En revanche, si elle sait faire Crécy, elle néglige les fondamentaux de son travail de sûreté (éclairage/reconnaissance, vedettes et grand-gardes). Si une arme doit être incriminée pour son faible rendement, c'est elle.


Je vous trouve bien sévère avec la cavalerie napoléonienne...


La cavalerie de Napoléon III avait oublié une des forces qu'avait celle de l'oncle, la reconnaissance.

Incontestablement, la faillite de la cavalerie légère a joué un rôle dans la défaite alors qu'en face, les Uhlans ont pleinement joué leur rôle de renseignement.


Une question qui pourrait éclairer le débat : qu'apprenait on à Saumur ? Le saut d'obstacle ? La valse ?
Et symétriquement comment étaient formés les cadres des uhlans ?

Une question subsidiaire : au delà des généraux et des capitaines que valaient les sous officiers ?


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: D'Austerlitz à Sedan
Message Publié : 15 Jan 2017 13:02 
Hors-ligne
Marc Bloch
Marc Bloch
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 09 Août 2006 6:30
Message(s) : 4408
Localisation : Allemagne
En 1831, le général de Brack écrit "Avant postes de cavalerie légère", ouvrage remarquable qui fut reédité jusqu'en 1987. C'est synthétique, clair et riche d'enseignements. Plus de détails dans le lien ci-dessous, il existe aussi chez Gallica :
https://rha.revues.org/613

_________________
"La faculté de prévoir appartient à celui qui se souvient." ( Léon Bérard)
" Jeune homme, la France se meurt, ne troublez pas son agonie..." ( Renan à Déroulède )


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: D'Austerlitz à Sedan
Message Publié : 15 Jan 2017 13:11 
Hors-ligne
Administrateur
Administrateur

Inscription : 15 Avr 2004 22:26
Message(s) : 15309
Localisation : Alsace, Colmar
Faget a écrit :
En 1831, le général de Brack écrit "Avant postes de cavalerie légère", ouvrage remarquable qui fut reédité jusqu'en 1987. C'est synthétique, clair et riche d'enseignements. Plus de détails dans le lien ci-dessous, il existe aussi chez Gallica :
https://rha.revues.org/613


Merci Faget. Voici le lien vers l'édition originale sur Gallica : http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k86488d?rk=42918;4

_________________
Une théorie n'est scientifique que si elle est réfutable.
Appelez-moi Charlie


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: D'Austerlitz à Sedan
Message Publié : 15 Jan 2017 20:01 
Hors-ligne
Jean Mabillon
Jean Mabillon

Inscription : 07 Sep 2008 15:55
Message(s) : 2556
Faget a écrit :
En 1831, le général de Brack écrit "Avant postes de cavalerie légère", ouvrage remarquable qui fut reédité jusqu'en 1987. C'est synthétique, clair et riche d'enseignements. Plus de détails dans le lien ci-dessous, il existe aussi chez Gallica :
https://rha.revues.org/613


et en 1989 cet ouvrage était toujours distribué aux élèves de l'école de l'arme blindée cavalerie de Saumur ...


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: D'Austerlitz à Sedan
Message Publié : 15 Jan 2017 20:10 
Hors-ligne
Modérateur
Modérateur

Inscription : 20 Déc 2008 14:01
Message(s) : 4148
Localisation : Partagé entre Bourges et Paris
Il est encore en lecture (optionnelle) pour le cours des capitaines de l'arme du Train.

CEN EMB

_________________
"Sicut Aquila"/"Ils s'instruisent pour vaincre"/"Par l'exemple, le coeur et la raison"/"Labor Omnia Vincit"/"Ensemble en paix comme au combat"/"Si Vis Pacem Para Bellum"


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: D'Austerlitz à Sedan
Message Publié : 15 Jan 2017 20:32 
Hors-ligne
Marc Bloch
Marc Bloch
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 09 Août 2006 6:30
Message(s) : 4408
Localisation : Allemagne
CEN_EMB a écrit :
Il est encore en lecture (optionnelle) pour le cours des capitaines de l'arme du Train.

CEN EMB

Je viens d'en relire quelques pages, il faut dire que c'est une mine de conseils pratiques empreints du plus grand bon sens. 180 ans après sa rédaction et malgré la révolution technologique on peut encore s'en inspirer. Honneurs aux Anciens :!: :P

_________________
"La faculté de prévoir appartient à celui qui se souvient." ( Léon Bérard)
" Jeune homme, la France se meurt, ne troublez pas son agonie..." ( Renan à Déroulède )


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: D'Austerlitz à Sedan
Message Publié : 15 Jan 2017 21:21 
Hors-ligne
Modérateur
Modérateur

Inscription : 20 Déc 2008 14:01
Message(s) : 4148
Localisation : Partagé entre Bourges et Paris
Le problème, c'est qu'en 1831, le général de Brack s'inspirait largement de ce qui avait fait le succès des cavaliers de Napoléon Ier (encore que, ils ont finalement été neutralisés par les nuées de cosaques russes, éprouvant des difficultés à assurer leur fonction d'yeux du général dès 1807 en Pologne). Il n'avait qu'à se tourner et contempler les prouesses de ceux-ci vingt ans avant. Mais en 1870, l'expérience qui fait foi, les leçons qui semblent pertinentes, ce sont celles de l'Algérie, où l'ennemi, s'il est très loin d'être dénué de qualités équestres, n'offre qu'une opposition limitée peu propice à la remise en question tactique.

Pour relativiser ce constat sombre sur notre cavalerie de 1870, elle ne fait qu'agir de la même façon que la Light Brigade britannique à Balaklava en 1854. Comme quoi, nous ne sommes pas les seuls affectés par cette tare...
Et attention, le terme uhlan a désormais une utilisation proverbiale, tous les cavaliers allemands étant nécessairement des uhlans (Ulanen). Eh bien non, ils ont aussi des dragons (Dragoner), hussards (Husaren), cuirassiers (Kürassier), "cavaliers" (Reiter, un Reiter Regiment est un "régiment monté"), chasseurs à cheval (Jäger zu Pferde), et même des gardes du corps (dans le texte) dans la Garde royale prussienne et des chevau-légers ("Chevaulégers") dans l'armée bavaroise.

CEN EMB

_________________
"Sicut Aquila"/"Ils s'instruisent pour vaincre"/"Par l'exemple, le coeur et la raison"/"Labor Omnia Vincit"/"Ensemble en paix comme au combat"/"Si Vis Pacem Para Bellum"


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: D'Austerlitz à Sedan
Message Publié : 16 Jan 2017 7:52 
Hors-ligne
Administrateur
Administrateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 27 Avr 2004 17:38
Message(s) : 9881
Localisation : Région Parisienne
J'ai employé le mot uhlan pout tout ce qui est cavalerie légère, pas commodité. Le cuirassiers, bien entendu, ne fait pas de reconnaissance.

_________________
Il n'est pas nécessaire d'espérer pour entreprendre, ni de réussir pour persévérer (Guillaume le Taciturne)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: D'Austerlitz à Sedan
Message Publié : 16 Jan 2017 8:45 
Hors-ligne
Philippe de Commines
Philippe de Commines

Inscription : 13 Mars 2010 20:44
Message(s) : 1736
On pourrait se poser la question de l'utilisation de la cavalerie pendant nos guerres de ce siècle : Crimée, Italie, Mexique
Elles n'ont peut-être pas joué un si grand rôle que çà

_________________
il pleuvait, en cette Nuit de Noël 1914, où les Rois Mages apportaient des Minenwerfer


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: D'Austerlitz à Sedan
Message Publié : 16 Jan 2017 9:03 
Hors-ligne
Pierre de L'Estoile
Pierre de L'Estoile

Inscription : 10 Fév 2014 7:38
Message(s) : 2101
Localisation : Versailles
bourbilly21 a écrit :
On pourrait se poser la question de l'utilisation de la cavalerie pendant nos guerres de ce siècle : Crimée, Italie, Mexique
Elles n'ont peut-être pas joué un si grand rôle que çà


Pour répondre à Bourbilly, je crois qu'à partir du moment où le feu du fantassin a gagné en distance et en "volume" (je ne sais pas si c'est le bon terme) avec les nouveaux fusils à répétition, les cavaliers ont de plus en plus eu tendance à se déplacer à cheval amis à combattre à pied. C'est la grande leçon de la guerre de secession.

Cela étant je repose mes propres questions

qu'apprenait on à Saumur ? Le saut d'obstacle ? La valse ? avait on oublié les oeuvres du général de Brac ?
Et symétriquement comment étaient formés les cadres des uhlans ?

Une question subsidiaire : au delà des généraux et des capitaines que valaient les sous officiers ?


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: D'Austerlitz à Sedan
Message Publié : 16 Jan 2017 12:09 
Hors-ligne
Salluste
Salluste

Inscription : 22 Avr 2009 8:49
Message(s) : 273
En effet la Guerre de Secession a montré une cavalerie dont le rôle n'était plus le choc. Mais elle a aussi montré/confirmé son importance essentielle en matière de reconnaissance. L'excellence de Stuart dans ce domaine a été un atout pour Lee et quand justement il a fait défaut cela a pesé à Gettysburg. De même quand la cavalerie du nord a pris l'ascendant cela a aidé grandement dans la suite des événements (cette fois plus pour aveugler Lee qaue reconnaitre d'ailleurs).

En Crimée à partir du moment où les troupes se sont trouvées à faire un siège, l'utilité de la cavalerie s'est effacée. Mais dans la phase primaire elle a plutôt été utilisée en choc en contre des cavaliers russes. Un détail d'ailleurs, malgré le massacre, la Brigade Légère avait plutôt rempli ses objectifs... Suivi par d'autres forces les canons russes étaient pris, mais elle fut isolée (la Lourde ne suivra pas) et son chef reviendra dans ses lignes.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: D'Austerlitz à Sedan
Message Publié : 16 Jan 2017 14:36 
Hors-ligne
Administrateur
Administrateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 27 Avr 2004 17:38
Message(s) : 9881
Localisation : Région Parisienne
La cavalerie française souffre du "syndrome de Saumur", beaucoup d'entraînement en carrière et peu sur le terrain. Ajoutons un manque chronique de chevaux, un armement désuet pour les lanciers (fusil de 1822).

Je viens de trouver cet ouvrage qui va me confirmer, ou infirmer ce que j'ai lu par ailleurs.

http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k6 ... %A7aise%22

_________________
Il n'est pas nécessaire d'espérer pour entreprendre, ni de réussir pour persévérer (Guillaume le Taciturne)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: D'Austerlitz à Sedan
Message Publié : 16 Jan 2017 16:10 
Hors-ligne
Marc Bloch
Marc Bloch
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 09 Août 2006 6:30
Message(s) : 4408
Localisation : Allemagne
Cet ouvrage illustre parfaitement ce que j'écrivais le 8 janvier :
" Effectivement, entre 1871 et 1914, on est frappé de voir combien les officiers écrivaient sur des sujets divers , mais surtout militaires."
Le 16° chasseurs était en garnison à Beaune et même si la région est charmante, on avait du temps libre pour travailler en dehors du service.

_________________
"La faculté de prévoir appartient à celui qui se souvient." ( Léon Bérard)
" Jeune homme, la France se meurt, ne troublez pas son agonie..." ( Renan à Déroulède )


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: D'Austerlitz à Sedan
Message Publié : 17 Jan 2017 13:35 
Hors-ligne
Jules Michelet
Jules Michelet
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 15 Mai 2005 12:40
Message(s) : 3289
D'Austerlitz à Sedan, l'on a en 1870 une Prusse bien armée et qui a eu le temps de s'aguerrir avec toutes les guerres et batailles qu'elle a menée contre les états allemands et autrichien. En 1870 l'on a également des officiers français qui n'apprécient pas spécialement Napoléon III... il me semble qu'il y'a eu un général français qui a été pointé du doigt en 1870 suite à la défaite.

_________________
@+ Image
Skipp


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: D'Austerlitz à Sedan
Message Publié : 17 Jan 2017 17:59 
Hors-ligne
Marc Bloch
Marc Bloch
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 09 Août 2006 6:30
Message(s) : 4408
Localisation : Allemagne
Skipp, à quoi faites vous allusion ? Les officiers auraient ils été monarchistes ou républicains, ou du moins certains d'entre eux ? Certes, je ne sais pas tout, mais c'est la première fois que j'en entend parler.

_________________
"La faculté de prévoir appartient à celui qui se souvient." ( Léon Bérard)
" Jeune homme, la France se meurt, ne troublez pas son agonie..." ( Renan à Déroulède )


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 39 message(s) ]  Aller vers la page Précédent  1, 2, 3  Suivant

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  





Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB