A la une du Blog de l'histoire
Nous sommes actuellement le 11 Déc 2017 8:46

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 1 message ] 
Auteur Message
Message Publié : 16 Août 2017 3:01 
Hors-ligne
Salluste
Salluste
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 02 Août 2005 3:12
Message(s) : 238
Localisation : Anjou, Québec
Je viens de recevoir un livre intéressant sur le Xingyi et l’armée chinoise.

Image
Huang Bi Nien

Le livre en question est : The Xingyi Quan of the Chinese Army. Huang Bo Nien’s Xingyi Fist and Weapon Instruction. L’auteur de livre est Dennis Rovere. Ce livre est en fait une traduction d’un manuel d’arts martiaux publié en 1928. En 2014, j’avais acheté au Kontact Sport de Laval le livre d’Elizabeth Guo et Brian Kennedy : Chinese Martial Arts Training Manuals. A Historical Survey. Ceux qui suivent mon blogue savent que ce livre est une référence pour moi. J’ai acheté depuis plusieurs livres mentionnés dans cet ouvrage. J’ai déjà écrit sur Major Method of the Wudang Sword entre autres. Même si le sujet déborde du Wing Chun, mon style principal, je trouve pertinent de discuter de ce livre ici. Principalement parce que ce manuel traite de la question des arts martiaux chinois traditionnels et de l’armée.

Tout d’abord, commençons par introduire Huang Bo Nien. Je vais me référer au livre de Guo et Kennedy pour le décrire. Ils le présentent comme un des leaders importants du mouvement de l’époque républicaine en Chine pour rendre les arts martiaux accessibles au grand public. Il serait né en 1880. Il aurait commencé l’étude des arts martiaux lors de son enfance parce qu’il avait une frêle santé. Il serait devenu un élève de Li Cun Yi. Il aurait appris le Bagua et le Xingyi de cet homme. Après à la publication de son livre, il serait devenu instructeur en 1931 de la Central Guoshu Academy. Il aurait aussi enseigné à la Zhong Ching Military Academy en 1937. Il aurait finalement pris sa « retraite » en 1938. Il aurait profité de ce temps pour fonder son « Dragon Style Bagua ». Il a d’ailleurs aussi publié un livre sur son Bagua. Il est décédé en 1954.

Guo et Kennedy précisent que le livre de Huang Bo Nien est le premier livre de Xingyi destiné à la pratique militaire. Naturellement, ce livre entre dans une certaine logique propre à cette époque. Le gouvernement nationaliste de Nankin (le Guomintang) avait accepté la pensée que la Chine était l’homme faible de l’Asie. La promotion d’arts martiaux chinois contribuait à combattre cette pensée, fondée ou non. De plus, ce manuel, destiné à l’armée, est remarquable pour sa simplicité.

Toutefois, selon Guo et Kennedy, deux éléments font que ce livre se démarque encore plus des autres manuels de l’époque. Premièrement, le livre accorde une importance à la baïonnette et le sabre. Le Pici, l’art martial de la baïonnette est présenté et expliqué. D’ailleurs, dans leur autre livre: Jingwu. The school that tranformed Kung Fu, Guo et Kennedy mentionnent l’importance du Pici à cette époque. Les arts martiaux traditionnels sont parfois plus souples que nous le croyons. Guo et Kennedy nous rappellent que le Xingyi aurait, selon la légende, été créé par le Général Yue Fei qui excellait avec la lance. Il est donc logique que la baïonnette soit intégrée au Xingyi militaire. (L’éventail ne fait pas partie du curriculum du Wing Chun, mais comme je sais me servir un petit peu des couteaux, je suis capable d’improviser avec des éventails. Probablement que si je connaissais la lance du Xingyi, je serai capable d’improviser avec une baïonnette. Vous comprenez la logique!)

L’autre élément qui donne une valeur au livre est la simplicité de ses explications. Ce livre est explicitement destiné pour être enseigné militaires. Il est désigné pour que les techniques soient apprises rapidement. Si vous connaissez un peu le Xingyi, le livre se concentre sur les 5 techniques de poing (Wu Quan).

Image
Mon Da Dao. Vous avez un drapeau du Guomintang en arrière.

Ce qui m’a frappé personnellement lorsque j’ai jeté un premier regard au livre est le chapitre sur le sabre. Avec certaines photos de la Deuxième guerre mondiale en Asie que nous avons, le public pourrait s’attendre que livre traite du Da Dao. Pourtant dans son livre, Huang Bo Nien utilise plutôt un sabre de type occidental. Je vais vous avouer que j’ai été surpris. D’un autre côté, il y avait en Chine durant l’époque républicaine un intérêt pour les arts martiaux de l’occident en Chine. La Jing Wu selon Guo et Kennedy avait plusieurs manuels de boxe « de l’ouest ».

En conclusion, il y a plusieurs livres disponibles qui sont petits bijoux à lire. Ils sont plus facilement accessibles qu’on le croit. À vous de chercher un peu!

Sources:

Rovere Dennis. The Xingyi Quan of the Chinese Army. Huang Bo Nien’s Xingyi Fist and Weapon Instruction. Blue Snake Books. Berkeley. 2008.

Kennedy Brian. Guo Elizabeth. Chinese Martial Arts Training Manuals, a historical survey. North Atlantic Books. Berkeley. 2005.

Kennedy Brian. Guo Elizabeth. Jing Wu. The School that transformed Kung Fu. Blue Snake Books. Berkeley. 2010.

PARTAGER :


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 1 message ] 

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 3 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  





Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB