Nous sommes actuellement le 21 Août 2019 2:48

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 98 message(s) ]  Aller vers la page Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
Auteur Message
Message Publié : 05 Fév 2019 22:14 
Hors-ligne
Modérateur
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 10 Fév 2009 0:12
Message(s) : 5879
Parigino a écrit :
En réponse aux nombreux échanges sur la question de savoir si tel ou tel commentaire est « hors chrono », quand j’ai créé ce sujet je pensais certes principalement à la période actuelle, mais n’avais nullement l’intention de limiter la discussion uniquement à celle-ci. Si quelqu’un a un commentaire intéressant sur 1870, 1914 ou 1940, je ne vois pas pourquoi ce commentaire serait malvenu.

Sur un sujet tel que celui-là, la modération ne fera pas une fixation sur la limite chronologique. (D'autant que plus qu'en histoire militaire, il aurait pu être créé dans l'Agora.) Tout en refusant que ça parte en vrille sur une discussion de points de vue politiques, ce qui d'ailleurs vaut tout autant dans l'Agora.

_________________
Si l'avenir est multiple, le passé est unique. Malgré cela, la réalité historique est parfois difficile à découvrir.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 05 Fév 2019 23:14 
Hors-ligne
Jean Froissart
Jean Froissart
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 28 Mai 2009 21:52
Message(s) : 1442
Localisation : Belgique
Anetharn a écrit :
La campagne des Malouines est un parfait exemple des capacités de déploiement de la Grande-Bretagne. Peu d'armée en était capable à l'époque surtout au vu de l’éloignement des bases de ravitaillement. Malheureusement, les années 90 virent la chute de la British Army.

Son mal est la même que d'autres nations comme l'Allemagne. La fin de la guerre froid a amené des coupes froides dans les budgets et une remise en cause des quantités (hommes et matériels).

Une tendance générale en Occident... Après la dislocation de l'URSS, la plupart des gouvernements ont considéré qu'ils pourraient désormais économiser des sommes considérables en rabotant leurs forces militaires. Au pire - Mon Dieu - ils pourraient toujours compter sur les États-Unis pour venir à leur secours...
Sans rire, à la charnière des années 1990-2000, en Belgique, certains politiciens envisageaient sérieusement de se passer définitivement d'armée, vu que la possibilité d'une guerre en Europe était devenue parfaitement improbable... Les attentats du 11 septembre 2001 ont quelque-peu bousculé le beau projet pacifiste.

_________________
“La barbarie est l'état naturel de l'humanité, [...]. La civilisation n'est pas naturelle. Elle résulte simplement d'un concours de circonstances. Et la barbarie finira toujours par triompher.” ― Robert E. Howard


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 06 Fév 2019 1:03 
Hors-ligne
Polybe
Polybe

Inscription : 04 Oct 2018 23:34
Message(s) : 62
Localisation : Washington, D.C., États-Unis
J’aimerais revenir sur le fameux tweet de l’Armée de Terre du 12 novembre 2018 qui a suscité une énorme hilarité, et de nombreux applaudissements pour l’Armée française, ici aux États-Unis. Largement diffusé par les principaux journaux américains, hostiles dans leur très grande majorité à l’actuel président américain, ce tweet avait été interprété comme une charge humoristique contre celui-ci. En effet, lors de son passage à Paris pour les cérémonies du 11 novembre, le président américain avait annulé pour cause de « pluie » une visite prévue au Bois Belleau, où en juin 1918 s’étaient illustrés les Marines, ce qui a valu aux membres des 5e et 6e régiments de Marines le droit de porter la fourragère aux couleurs de la Croix de Guerre 1914-1918. Rien que sur le site du Washington Post, plus de 2 000 personnes avaient réagi avec dérision à cette dérobade du président. Voici le tweet de l’Armée de Terre :

https://twitter.com/armeedeterre/status ... 2999027712

Quelques heures plus tard, cependant, l’Armée de Terre publia un deuxième tweet, dans lequel elle déclarait qu’ « aucune allusion n’était à percevoir » derrière le premier.

https://twitter.com/search?q=aucune%20a ... r&src=typd

Ce démenti m’a paru très suspect, le timing et l’intention du premier tweet m’ayant paru très clairs, et je ne pouvais imaginer que l’Armée de Terre ait pu faire une telle bourde pour la rétracter quelques heures après.

Chose encore plus suspecte, aucun journal américain n’a publié le démenti ou second tweet de l’Armée de Terre. Et j’ai pourtant écumé les média américains du lendemain avec attention. J’en conclus donc que le démenti ne les a pas convaincus.

La question que je vous pose est donc la suivante : à votre avis, s’est-il vraiment agi d’une erreur d’interprétation des internautes ? Ou bien le démenti n’a-t-il été publié qu’après une intervention venant de très haut lieu (peut-être même du plus haut) ?


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 06 Fév 2019 2:11 
Hors-ligne
Polybe
Polybe

Inscription : 05 Nov 2015 21:23
Message(s) : 66
Pourquoi dites vous que l'armée britannique est cassée ?


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 06 Fév 2019 8:27 
Hors-ligne
Hérodote
Hérodote

Inscription : 12 Nov 2018 15:51
Message(s) : 26
Localisation : Seine-et-Marne
Rivoli a écrit :
Pourquoi dites vous que l'armée britannique est cassée ?


La British Army est en manque d'effectif et en manque de matériel. Cependant, ces corps d'officiers et de sous-officiers sont toujours excellents et expérimentés. Au final, on a une armée qui peut se reconstruire sans trop de difficultés si le budget est là. Cela n'est pas le cas de beaucoup de pays :wink:

Sinon, je vois deux périodes où l'armée française était vu comme un exemple dans le monde : 1815-1870 et 1918-1940. Pour la première, l'armée française servit de référence pour l'armée japonaise (et américaine il me semble). Le matériel était généralement copier ainsi que les doctrines.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 06 Fév 2019 9:01 
Hors-ligne
Modérateur
Modérateur

Inscription : 20 Déc 2008 14:01
Message(s) : 4040
Localisation : Berry
L'armée britannique est "cassée" car les coupes budgétaires et les difficultés de recrutement l'ont mise à rude épreuve en obligeant à contracter drastiquement ses effectifs et à faire l'impasse sur certaines capacités critiques.
Or, une armée moderne ne peut se régénérer en un claquement de doigts. Il faut du temps pour développer le matériel, le produire, former le personnel dessus. Certaines capacités comme une aviation embarquée sur porte-avions exigent quinze à vingt ans d'efforts considérables.

Les Britanniques ont donc une armée réduite en nombre et qui a abandonné certaines capacités, ce qui empêche d'envisager une remontée en puissance éventuelle sous court préavis. Ce faisant, elle s'est rendue incapable de reproduire sa réactivité étonnante des Malouines et même de rééditer sa contribution à "Iraqi Freedom" en 2003 (une division blindée complète à 420 chars de bataille avec un appui aérien et un soutien logistique intégré). Elle est cassée, quoi.

Pour être honnête, l'armée française n'a plus été capable de le faire depuis Suez en 1956. Mais elle est encore capable de faire "Serval".

CEN EdG

_________________
"Sicut Aquila"/"Ils s'instruisent pour vaincre"/"Par l'exemple, le coeur et la raison"/"Labor Omnia Vincit"/"Ensemble en paix comme au combat"/"Si Vis Pacem Para Bellum"


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 06 Fév 2019 17:56 
Hors-ligne
Jean Froissart
Jean Froissart
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 28 Mai 2009 21:52
Message(s) : 1442
Localisation : Belgique
CEN_EdG a écrit :
Les Britanniques ont donc une armée réduite en nombre et qui a abandonné certaines capacités, ce qui empêche d'envisager une remontée en puissance éventuelle sous court préavis. Ce faisant, elle s'est rendue incapable de reproduire sa réactivité étonnante des Malouines et même de rééditer sa contribution à "Iraqi Freedom" en 2003 (une division blindée complète à 420 chars de bataille avec un appui aérien et un soutien logistique intégré). Elle est cassée, quoi.

Pour être honnête, l'armée française n'a plus été capable de le faire depuis Suez en 1956. Mais elle est encore capable de faire "Serval".

Même si la France a quitté l'OTAN en 1966, il me semble que son armée restait prête à intervenir en Europe centrale en cas de besoin...
Donc, jusqu'à la fin des années 1980, au moins, elle doit avoir gardé une " force de projection " non négligeable.

_________________
“La barbarie est l'état naturel de l'humanité, [...]. La civilisation n'est pas naturelle. Elle résulte simplement d'un concours de circonstances. Et la barbarie finira toujours par triompher.” ― Robert E. Howard


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 06 Fév 2019 18:16 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 13 Nov 2017 0:13
Message(s) : 420
Localisation : Loin
Lord Foxhole a écrit :
Même si la France a quitté l'OTAN en 1966, il me semble que son armée restait prête à intervenir en Europe centrale en cas de besoin...

La France n'a pas quitté l'OTAN. Elle en a quitté le commandement intégré, mais est restée fidèle au traité de 1949. De Gaulle restait résolu à combattre aux côtés de ses alliés "au cas où l’un d’entre eux serait l’objet d’une agression qui n’aurait pas été provoquée".


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 06 Fév 2019 18:38 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 18 Mai 2007 13:35
Message(s) : 598
Localisation : Alger, Algerie
CEN_EdG a écrit :
... Les Britanniques ont donc une armée réduite en nombre et qui a abandonné certaines capacités, ce qui empêche d'envisager une remontée en puissance éventuelle sous court préavis.

En fait, il me semble que les Britanniques se sont en quelque sorte reposé définitivement sur les capacités de leur allié amėricain pour ce qui est des "très gros moyens". Ils ont en quelque sorte accepté pragmatiquement leur statut "moyen" et ont d'ailleurs renoncé depuis un moment aux anciennes ambitions de domination monadiale. Leur politiques et stratėgies ont donc été changées en conséquence. ...

_________________
Honeste vivere ; Alterum non Laedere ; Suum cuique Tribuere


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 06 Fév 2019 18:50 
Hors-ligne
Modérateur
Modérateur

Inscription : 20 Déc 2008 14:01
Message(s) : 4040
Localisation : Berry
Non, il y a aussi une simple question budgétaire. Les crédits de défense (mais pas seulement) ont subi une déflation massive à la fin des années 2000 et au début des années 2010. L'armée britannique ne s'en est pas remise, si tant est qu'elle le peut. Et ça n'a que peu à voir avec le fait de "confier les clefs de la maison" à l'allié américain dans le domaine nucléaire. Si les Britanniques avaient pu conserver une capacité de projection à longue distance, ils l'auraient fait, là ils galèrent même à mettre en ligne quelques "Tornados" pour une action aérienne ponctuelle...

CEN EdG

_________________
"Sicut Aquila"/"Ils s'instruisent pour vaincre"/"Par l'exemple, le coeur et la raison"/"Labor Omnia Vincit"/"Ensemble en paix comme au combat"/"Si Vis Pacem Para Bellum"


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 06 Fév 2019 19:11 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 18 Mai 2007 13:35
Message(s) : 598
Localisation : Alger, Algerie
Oui, mais lorsqu'on dit "problèmes budgétaires" cela veux-il dire concrètement que le Royaume-Uni est devenu "pauvre" à ce point ? La formule est simple, mais les moyens financiers de l'Angleterre se sont-ils plus rétrėcis que ceux de la France ou de l'Allemagne par exemple et qu'ils aient ainsi rėduit leurs moyens militaires contre leur gré ? L'optique qui m'apparait serait plutôt qu'ils ne veulent plus dépenser tant parceque leurs ambitions stratégiques ne sont plus ce qu'ils étaient et en même temps que l'alliance américaine leur garantit ce qui était jadis assuré par eux-mêmes et leur coûtait donc en conséquence ?

_________________
Honeste vivere ; Alterum non Laedere ; Suum cuique Tribuere


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 06 Fév 2019 19:29 
Hors-ligne
Modérateur
Modérateur

Inscription : 20 Déc 2008 14:01
Message(s) : 4040
Localisation : Berry
Je crois qu'ils ont été mis à la cure budgétaire par leurs dirigeants et que l'armée comme bien d'autres domaines a été réduite à la portion congrue. Effectivement, leur perception d'une menace devait être faible. Mais il n'en reste pas moins qu'ils ont considérablement affaibli leur outil de défense et qu'ils ne seront pas capables de le faire remonter en puissance aussi rapidement qu'ils ont provoqué sa décrue...

CEN EdG

_________________
"Sicut Aquila"/"Ils s'instruisent pour vaincre"/"Par l'exemple, le coeur et la raison"/"Labor Omnia Vincit"/"Ensemble en paix comme au combat"/"Si Vis Pacem Para Bellum"


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 06 Fév 2019 20:45 
Hors-ligne
Polybe
Polybe
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 24 Août 2014 10:25
Message(s) : 100
Bonsoir

Il me semblait que le budget militaire du Royaume-Uni était comparable à celui de la France (légèrement supérieur si on ne tient pas compte de la Gendarmerie). À quoi est alors due la nette différence mentionnée entre leurs capacités d'intervention respectives?

Bien à vous

_________________
Quaerendo invenietis


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 06 Fév 2019 22:53 
Hors-ligne
Modérateur
Modérateur

Inscription : 20 Déc 2008 14:01
Message(s) : 4040
Localisation : Berry
Techniquement, il pourrait même être considéré comme supérieur puisque le budget de la France inclut une dissuasion nucléaire totalement autonome (donc coûteuse) quand le Royaume-Uni partage les frais avec les Etats-Unis.

Il est inférieur à celui de la France toutefois : 47,2M$ annuels contre 57,8M$ pour notre pays (1,8% du PIB contre 2,3%) en 2017.

Qui plus est, il n'y a plus que 152 000 militaires britanniques contre plus de 200 000 Français (hors gendarmerie nationale). Et le reste est à l'avenant. Surtout, ils ont, comme je l'ai dit, abandonné certaines capacités critiques (porte-avions nucléaire à catapulte, par exemple, mais aussi le réseau de bases global qui était la marque de fabrique de l'Empire britannique) qui les rendent peu capables de réaliser des opérations très lointaines sans un long délai. Et ont un taux de disponibilité technique bien plus faible que l'armée française (il suffit de regarder l'opération "Hamilton" en avril dernier pour s'en convaincre). Là réside une différence essentielle.

CEN EdG

_________________
"Sicut Aquila"/"Ils s'instruisent pour vaincre"/"Par l'exemple, le coeur et la raison"/"Labor Omnia Vincit"/"Ensemble en paix comme au combat"/"Si Vis Pacem Para Bellum"


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 06 Fév 2019 22:54 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 13 Nov 2017 0:13
Message(s) : 420
Localisation : Loin
CEN_EdG a écrit :
Je crois qu'ils ont été mis à la cure budgétaire par leurs dirigeants et que l'armée comme bien d'autres domaines a été réduite à la portion congrue. Effectivement, leur perception d'une menace devait être faible. Mais il n'en reste pas moins qu'ils ont considérablement affaibli leur outil de défense et qu'ils ne seront pas capables de le faire remonter en puissance aussi rapidement qu'ils ont provoqué sa décrue...
CEN EdG


Il y a eu la crise budgétaire et les coupes en 2010, mais maintenant ce n'est plus tant une crise budgétaire qu'une crise de recrutement. Un gros pourcentage des postes qui sont dans le budget ne sont pas pourvus, avec un déficit d'hommes de 7.5% dans l'armée. L'armée n'est plus attractive, pour plusieurs raisons. L'une de ces raisons est la très grande impopularité de la guerre d'Irak, menée pour de mauvaises raisons. Les Anglais n'aiment pas qu'on les prenne pour des c... (sur ce point, la population américaine a plus aveuglément emboîté le pas de ses dirigeants), notamment les parents des jeunes gens qui sont typiquement recrutés. D'un autre côté, la fin des opérations en Afghanistan rend aussi l'engagement moins attractif pour l'engagé qui souhaite de l'action. La baisse du chômage, et les changements démographiques font le reste: population vieillissante, changements sociaux dûs à l'immigration. Le ministre Mark François évoque dans son rapport sur la crise du recrutement les BAME (Black, Asians, Mixed and Other ethnic groups): une population grandissante typiquement moins encline à s'engager.

Un bon résumé:
https://blogs.ncl.ac.uk/militaryresearchatnewcastle/2018/12/11/the-current-recruitment-crisis-in-the-british-armed-forces/


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 98 message(s) ]  Aller vers la page Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 3 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  





Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB