Nous sommes actuellement le 06 Août 2020 2:18

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 27 message(s) ]  Aller vers la page Précédent  1, 2
Auteur Message
 Sujet du message : Re: exemption service militaire
Message Publié : 13 Mai 2019 11:01 
Hors-ligne
Modérateur Général
Modérateur Général
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 20 Juin 2003 22:56
Message(s) : 6381
Localisation : Provinces illyriennes
Rapentat a raison : il y a une différence entre le fait d'être réformé et exempté.

_________________
Un peuple sans âme n'est qu'une vaste foule
Alphonse de Lamartine


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: exemption service militaire
Message Publié : 19 Juil 2019 17:15 
Hors-ligne
Tite-Live
Tite-Live

Inscription : 17 Mars 2012 19:12
Message(s) : 312
Pouzet a écrit :
Une personne reconnue inapte au service militaire pouvait toujours devenir fonctionnaire mais à condition lors du stage de titularisation d'être expertisé par un médecin au début et une deuxième fois à la fin du stage pour s'assurer que la personne est apte à travailler, en plus de l'examen médical d'embauche auquel à droit tout futur fonctionnaire.

Mais non pas du tout. Pas besoin d’expertise quand on est exempte. Pour rentrer dans l’administration il faut être en situation régulière vis à vis du service national. Être exempte quel que soit le motif c’est être en situation régulière vis avis du service national. C’est tout. Je suis fonctionnaire et j’ai été exempte.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: exemption service militaire
Message Publié : 31 Juil 2019 10:01 
Hors-ligne
Philippe de Commines
Philippe de Commines
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 05 Oct 2005 20:39
Message(s) : 1741
Localisation : Lyon-Vénissieux
Citer :
Être exempte quel que soit le motif c’est être en situation régulière vis avis du service national.


Peut-être faut-il faire une distinction entre être exempté et être réformé ?

_________________
Le souvenir ne disparait pas, il s'endort seulement.
Epitaphe trouvée dans un cimetière des Alpes

La science de l'histoire est une digue qui s'oppose au torrent du temps.
Anne Comnène, princesse byzantine (1083-1148)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: exemption service militaire
Message Publié : 18 Août 2019 10:05 
Hors-ligne
Thucydide
Thucydide

Inscription : 07 Mars 2009 10:13
Message(s) : 35
Localisation : Burdigala
Bonjour,

Je voudrais apporter mon propre témoignage. J'a effectivement été exempté, ... à deux reprises ! :mrgreen:

Les faits sont anciens et même si il y a longtemps que j'ai tourné la page, je suis encore perplexe.
En 1981, j'avais 17 ans. Après une scolarité calamiteuse, je sortais du collège avec un échec lamentable au Brevet des collèges (c'était le tout premier, post BEPC). Une poursuite du cursus scolaire étant inenvisageable et l'avenir plus-qu’incertain, en accord avec mes parents, je décidai de devancer mon appel avec le souhait (salutaire...) de m'engager.
Je fis alors, dans les semaines qui suivirent ma demande, ma période des "trois jours" ( qui ne duraient plus alors que 36h), à Vincennes. Tout se passa bien, tests psychotechniques et visites médicales, jusqu'à l'entretien avec le médecin psychiatre. Quelque peu décontenancé par son flot de questions, je laissais entendre que mon parcours chaotique était peut-être du à un léger handicap psychomoteur surmonté alors... L'entrevue s'est arrêtée net ! Tampon rouge sur un dossier, passage dans plusieurs autres bureau pour apposition de divers autres tampons, et direction la sortie...
Plus de nouvelles. Sans qualification aucune, j'effectuais, vaille que vaille, mon entrée dans la vie active...
Un an plus tard, je reçu une nouvelle convocation pour effectuer mes "trois jours" ?!!...
Encore échaudé et frustré de l’expérience précédente, mais toujours aussi motivé quant à la perspective de pouvoir m'engager, je me présentai au jour et à l'heure prescrite, à Blois ce coup-ci, bien déterminé à leurrer le psy afin de ne pas hériter d'un nouveau tampon rouge !
Tout se passa selon mes souhaits. L'étape suivante étant l'officier-orienteur, je faisais part à ce dernier de mon désir de faire carrière chez les Fusilliers-Marins. Pas de problème. Il m'indiqua l'adresse du bureau adéquat, situé dans un casernement de la capitale, par lequel je décidai de passer dans la foulée, avant même de rentrer chez moi. Après quelques entrevues dans plusieurs bureaux avec quelques marins plus ou moins gradés, l'on finit par me dire : "On vous convoquera !"
Confiant, je regagnais mes pénates...
Quelques mois plus tard, je reçus un courrier recommandé à l'en-tête u Ministère de la Défense. Ce dernier m'informait qu'une commission s'était tenue et avait statué de mon "exemption définitive" (telle était la formule!) de mes obligations de Service National !!...

Je n'ai jamais compris, et il y a d'ailleurs longtemps que j'ai renoncé à comprendre, pourquoi ces deux convocations.
Après tout, à l'Armée, comme partout ailleurs, l'erreur est humaine... :rool:

Cordialement

_________________
" Ce n'est pas nous qui faisons l'histoire. C'est l'histoire qui nous fait." - Martin Luther King


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 18 Août 2019 20:18 
Hors-ligne
Jules Michelet
Jules Michelet

Inscription : 10 Fév 2014 7:38
Message(s) : 3482
Localisation : Versailles
Cette histoire est incroyable ! Je pense qu'il faut la replacer dans le contexte d un traitement de masse: avec 300 ou 400 000 jeunes gens recensés chaque année, les erreurs étaient inévitables !


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 19 Août 2019 8:06 
Hors-ligne
Jean Mabillon
Jean Mabillon

Inscription : 16 Jan 2010 19:18
Message(s) : 2961
Le système était conçu à partir des listes fournies par les communes pour les convocations aux conseils de révision.Là l'armée vous classait service Armé,Auxiliaire ou réformé mais il y avait des différences car certains étaient ajournés,ils devaient se représenter un an ou deux ans plus tard pour voir si leur profil s'était modifié........Il y avait aussi des erreurs parfois entre frères........On m'a parlé d'un frère qui avait fait 2 services militaires alors que son frère ne l'avait pas fait du tout et l'armée n'avait jamais voulu reconnaître son erreur...........Parfois les frères le faisaient volontairement.......en se faisant passer l'un pour l'autre........


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 19 Août 2019 10:27 
Hors-ligne
Thucydide
Thucydide

Inscription : 07 Mars 2009 10:13
Message(s) : 35
Localisation : Burdigala
Bonjour,
Sir Peter a écrit :
il y avait des différences car certains étaient ajournés,ils devaient se représenter un an ou deux ans plus tard pour voir si leur profil s'était modifié...

Merci pour ces précisions. Pour mon cas, je me suis un temps demandé que si le fait d'avoir devancé l'appel dans le but ultime de m'engager ne m'a pas fait passer par une voie autre que le circuit normal d' individu "lambda", passant par les voies classiques du Service national ?....

Mais, rassurez-vous, aujourd'hui cela ne m'empêche plus de dormir ! :wink:

Cordialement

_________________
" Ce n'est pas nous qui faisons l'histoire. C'est l'histoire qui nous fait." - Martin Luther King


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: exemption service militaire
Message Publié : 19 Août 2019 11:44 
Hors-ligne
Jean Froissart
Jean Froissart
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 28 Avr 2006 23:02
Message(s) : 1353
Localisation : Orne
Vieillescazes a écrit :
exempté, ... à deux reprises !
Belle histoire.

A quels mois de l'année eurent lieu vos deux séances d'entretiens ?
Les "classes" de juin à septembre étaient pleines et les autres beaucoup moins.
Les appelés avaient beaucoup plus de chances d'être admis et de même de pouvoir choisir leur affectation en février qu'en aout.
Peut-être que votre demande de devancer l'appel vous aurait fait aller dans une classe estivale trop chargée, d'où le refus.
Peut-être que vous avez été rappelé pour combler un manque hivernal, mais très probablement pour l'armée de terre, car la marine et l'air sont plus demandés, même en hiver.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: exemption service militaire
Message Publié : 19 Août 2019 16:19 
Hors-ligne
Thucydide
Thucydide

Inscription : 07 Mars 2009 10:13
Message(s) : 35
Localisation : Burdigala
Oliviert a écrit :
A quels mois de l'année eurent lieu vos deux séances d'entretiens ?

De mémoire : La première fin novembre début décembre peu de temps avant ma majorité légale (étant natif de janvier) ; la deuxième, l'année suivante au début de l'automne.
Je rappelle que la deuxième s'est effectuée à Blois, qui était, à ce que l'on m'a dit lieu habituel pour les "potentiels appelés" originaires de la région parisienne, alors que la première s'était effectuée à Vincennes (...parce que "potentiel engagé" ?...).

Cordialement

_________________
" Ce n'est pas nous qui faisons l'histoire. C'est l'histoire qui nous fait." - Martin Luther King


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 24 Mai 2020 17:30 
Hors-ligne
Tite-Live
Tite-Live

Inscription : 08 Mai 2020 12:38
Message(s) : 314
Localisation : En Mayenne
Bonjour,
Des points de vocabulaire ont été effleurés qui méritent quelques précisions : il convient en effet de ne pas confondre exemption, réforme… et dispense.

Pour faire simple :

- l'exemption, qui ne résulte que de considérations médicales, ne concernait que des civils, soumis à des obligations militaires et susceptibles d'être appelés au service. Les critères régissant les cas d'exemption sont par nature évolutifs, en fonction des besoins du moment.

- la dispense, prononcée pour des motifs familiaux ou sociétaux, concernait ceux de ces mêmes conscrits potentiels, que la loi prévoyait de ne pas appeler au service du fait de leur situation personnelle. Les cas étaient précisés par la loi sur le recrutement en vigueur lors de l'appel de la classe d'âge ; ils ont évolué souvent. En vrac, et selon les époques : fils aîné de veuve, un frère déjà au service, fils unique de parents aveugles, instituteurs et ecclésiastiques contractant un engagement de 10 ans dans leur profession, etc. Le bénéfice de la dispense se perdait lorsque le critère qui l'avait fait accorder disparaissait.

- la réforme s'appliquait à des militaires, devenus, pour une raison quelconque (médicale en général), impropres au service.

Cordialement


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 25 Mai 2020 0:39 
Hors-ligne
Polybe
Polybe

Inscription : 02 Mai 2004 1:57
Message(s) : 62
J'ai été exempté E5 en 1991. A quelques jours de mon départ pour le service militaire, j'ai attrapé une maladie orpheline qui a nécessité mon hospitalisation et une opération chirurgicale et bien entendu le report de mon incorporation. Quelques temps, alors que j'étais totalement guéri, j'ai été reconvoqué par le médecin du centre de Blois. Il voulait savoir ce que j'avais eu et si j'étais incorporable. Je me suis donc présenté avec mon dossier médical sur ma maladie orpheline en lui précisant que les médecins de l'hôpital m'avaient dit que j'étais guéri, que nous devions être cinq dans le monde a avoir eu ce truc là et qu'ils n'avaient aucune idée sur les conséquences futures. La le médecin, il a commencé à refroidir, surtout quand il a vu le nom supposé de la maladie qui ne lui disait absolument rien. Il a donc été voir son supérieur avec le dossier et visiblement le supérieur ne connaissait pas nom plus cette maladie. Il a pris un bouquin sur une étagère, genre "Les maladies du militaire", il l'a feuilleté un certain temps et n'a rien trouvé, puis il a haussé les épaules et le médecin est revenu en me disant "vous êtes exempté de service E5 état général délabré".
Je suppose que E6 ça doit être "vous êtes mort".
En tout cas c'était il y a 29 ans et je suis toujours vivant!


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: exemption service militaire
Message Publié : 28 Mai 2020 12:27 
Hors-ligne
Jules Michelet
Jules Michelet
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 15 Mai 2005 12:40
Message(s) : 3348
Gér@rd a écrit :
Je ne peux pas dire pour toutes les époques (celà a du varier au cours des décennies) mais lorsque j'ai fais mon service militaire en 1971 (auparavant j'étais sursitaire), il y avait un illettré dans ma chambrée (et quelques autres dans le reste de la caserne) et il n'était pas question de réforme. Ils ont été immédiatement pris en main et ont reçu des cours d'alphabétisation.

De mon côté, j'ai fait mon service militaire en 1996 et des illettrés ont également été pris en main pour recevoir des cours d'alphabétisation.

Je pense que l'illettrisme n'a jamais été une cause de réforme bien au contraire. Le service militaire permettait de repérer ces personnes et de les aider. Certains n'avaient aucun diplôme et ont pu ressortir de l'armée avec un métier ou au moins les bases pour être "embauchable".

_________________
@+ Image
Skipp


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 27 message(s) ]  Aller vers la page Précédent  1, 2

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 15 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  





Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB