Nous sommes actuellement le 29 Oct 2020 11:56

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 34 message(s) ]  Aller vers la page 1, 2, 3  Suivant
Auteur Message
Message Publié : 02 Avr 2020 8:14 
Hors-ligne
Polybe
Polybe

Inscription : 22 Fév 2012 23:50
Message(s) : 70
Bonjour,

En m'intéressant un peu aux guerres napoléoniennes, j'ai été assez surpris de découvrir que les livres en français qui se concentraient purement sur l'aspect militaire étaient assez rares, en tout cas, peu présents à destination du grand public.
À l'inverse, quand je discute avec des anglophones je suis épaté de leur érudition sur la période. Évidemment, la langue anglaise étant la langue mondiale, énormément de livres sont traduits, mais il me semble qu'ils rencontrent surtout un succès modéré (ça reste pour des passionnés) auprès du public.

En disant ça, j'ai l'impression d'être dans une forme de cliché. On sait qu'en France "l'histoire bataille" a été très critiquée ce qui explique un déclin de l'étude du fait militaire. Maintenant, mes années à la fac remontent et je me demandais si tout ça avait évolué depuis le temps, si je ne suis pas passé à côté d'un renouvellement complet des approches mais qui est resté cantonné au champ universitaire.

Pour résumer, pour s'intéresser à l'histoire militaire, faut-il lire avant tout les historiens anglophones ?


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 02 Avr 2020 9:14 
Hors-ligne
Eginhard
Eginhard

Inscription : 01 Déc 2007 12:34
Message(s) : 857
Pourtant des travaux remarquables en France d'un historien comme Hervé Drevillon sont à mettre en lumière en ce qui concerne l'histoire militaire en France. Mais n'étant pas du tout un spécialiste de la question, d'autres personnes pourront certainement mieux répondre au sujet de votre topic.

_________________
''L'histoire, je le crains, ne nous permet guère de prévoir, mais, associée à l'indépendance d'esprit, elle peut nous aider à mieux voir.'' Paul Valéry


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 02 Avr 2020 9:25 
Hors-ligne
Modérateur Général
Modérateur Général

Inscription : 20 Déc 2008 14:01
Message(s) : 4584
Localisation : Berry
Bonjour,

Il ne me semble pas que ce forum soit démuni en la matière lol

L'université a toujours compté des experts en histoire militaire. Artigas a cité Hervé Drévillon, mais on peut aussi parler d'André Corvisier dont je recommande l'excellente somme sur le sujet (https://www.amazon.fr/Histoire-militair ... B00CQ8O80M), ou Philippe Contamine pour le Moyen-Âge. Même des universitaires avec une approche transversale, comme le regretté Jean Favier, parlait de la guerre, acte social par excellence des sociétés humaines dans sa période de prédilection.
Elle a aussi, bien entendu, de nombreux détracteurs de cette discipline, dont une bonne partie pour des raisons purement idéologiques ("Chassons la guerre de nos universités, et il n'y aura plus de guerre !" - mouais).

Le temple de l'histoire militaire, ce sont bien sûr les armées. Mais celles-ci, depuis quelque temps, s'en font un peu déposséder par le civil (qui a pris le contrôle, par exemple, du service historique de la défense, avec des conséquences à mon avis néfastes, y compris pour les civils). La création d'une fonction de référent histoire au sein de l'armée de Terre, il y a quelques années, montre toutefois l'intérêt vif porté par les militaires à cette discipline (à des fins opérationnelles, je le souligne, bien plus qu'académiques).
A titre d'illustration, je poste régulièrement sur le forum les numéros du webzine de l'armée de Terre qui lui sont consacrés.

Depuis une vingtaine d'années, un renouvellement complet se fait à ce sujet, y compris dans l'université, sous l'influence de chercheurs comme le professeur Stéphane Audoin-Rouzeau, pionnier français de la "psychologie du combattant", ou l'apport d'auteurs au profil moins académique mais qui rencontrent le succès, comme Michel Goya. Le centenaire de la Grande Guerre a joué un rôle d'accélérateur non négligeable dans la dernière décennie.

Quant au public, il me semble que le succès de collections comme celles des éditions Economica (campagnes et stratégie militaire : https://www.economica.fr/livres-campagn ... r,3,16.cfm) ou des revues spécialisées témoigne d'un véritable engouement, au contraire.

CEN EMB

_________________
"Sicut Aquila"/"Ils s'instruisent pour vaincre"/"Par l'exemple, le coeur et la raison"/"Labor Omnia Vincit"/"Ensemble en paix comme au combat"/"Si Vis Pacem Para Bellum"


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 02 Avr 2020 16:12 
Hors-ligne
Administrateur
Administrateur

Inscription : 15 Avr 2004 22:26
Message(s) : 14361
Localisation : Alsace, Colmar
Squalll a écrit :
Bonjour,

En m'intéressant un peu aux guerres napoléoniennes, j'ai été assez surpris de découvrir que les livres en français qui se concentraient purement sur l'aspect militaire étaient assez rares, en tout cas, peu présents à destination du grand public.
À l'inverse, quand je discute avec des anglophones je suis épaté de leur érudition sur la période. Évidemment, la langue anglaise étant la langue mondiale, énormément de livres sont traduits, mais il me semble qu'ils rencontrent surtout un succès modéré (ça reste pour des passionnés) auprès du public.

En disant ça, j'ai l'impression d'être dans une forme de cliché. On sait qu'en France "l'histoire bataille" a été très critiquée ce qui explique un déclin de l'étude du fait militaire. Maintenant, mes années à la fac remontent et je me demandais si tout ça avait évolué depuis le temps, si je ne suis pas passé à côté d'un renouvellement complet des approches mais qui est resté cantonné au champ universitaire.

Pour résumer, pour s'intéresser à l'histoire militaire, faut-il lire avant tout les historiens anglophones ?


Personnellement, je trouve que les français manquent d'intérêt pour l'histoire scientifique : pratiquement pas de bouquins sur le sujet, et l'un des meilleurs est : l'histoire des sciences ... pour les nuls, c'est tout dire. Ils manquent aussi d'intérêt pour la protohistoire, sauf si ça concerne les gaulois. Mais souvent ils n'achètent que des livres assez généraux qui n'entrent pas dans les détails des découvertes de terrain. Ne parlons même pas de l'histoire de la pédagogie qui est un domaine en friche. Les connaissances de comment s'est construite notre langue se basent sur des livres écrits il y a 30 ans.

Et le pire du tout, ce qui pour moi devrait être la base : la fabrique de l'histoire, donc comment la mémoire collective sélectionne ce qui va rester. Je suis effaré qu'on n'enseigne pas comment un mensonge médiatique comme "le nuage de Tchernobyl qui n'a pas passé la frontière" a pu devenir une croyance commune devenant pour pas mal de français une vérité essentielle. Là, je crois qu'il y a de quoi fouiller pour raconter comment "nait" l'histoire. Je ne parlerais pas de la foule des contes qui sont en train de naître en cette période perturbée, pour respecter la limite chronologique du forum.

Alors oui, vous pouvez estimer que l'histoire militaire intéresse peu les français, mais quand je vais faire mes courses en hypermarché et que je traîne du coté du rayon librairie, je note qu'il y a environ 1 mètre linéaire qui parle de guerres, de batailles, de matériels militaires et de généraux. Pour les sujets qui m'intéressent, même dans une librairie d'un centre d'une grande ville, j'ai du mal à dénicher le rayon, et souvent, c'est sur commande. Vous me direz, comme cela, au moins, je fais des économies sur mon budget livre, il faut toujours regarder le bon coté des choses, n'est-ce pas ? ;)

_________________
Une théorie n'est scientifique que si elle est réfutable.
Appelez-moi Charlie


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 02 Avr 2020 16:17 
Hors-ligne
Modérateur Général
Modérateur Général

Inscription : 20 Déc 2008 14:01
Message(s) : 4584
Localisation : Berry
Narduccio a écrit :
du coté du rayon librairie, je note qu'il y a environ 1 mètre linéaire qui parle de guerres, de batailles, de matériels militaires et de généraux.


Je partage totalement cet avis. S'il y a une telle offre, c'est qu'il y a une demande.
Je pense au contraire que l'histoire militaire est une histoire qui intéresse beaucoup les Français, même si elle n'a pas les faveurs de l'université (et encore, cela change). Et je le dis en connaissant un peu le milieu (de l'édition de ces revues).

CEN EMB

_________________
"Sicut Aquila"/"Ils s'instruisent pour vaincre"/"Par l'exemple, le coeur et la raison"/"Labor Omnia Vincit"/"Ensemble en paix comme au combat"/"Si Vis Pacem Para Bellum"


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 02 Avr 2020 16:22 
Hors-ligne
Administrateur
Administrateur

Inscription : 15 Avr 2004 22:26
Message(s) : 14361
Localisation : Alsace, Colmar
CEN_EMB a écrit :
Narduccio a écrit :
du coté du rayon librairie, je note qu'il y a environ 1 mètre linéaire qui parle de guerres, de batailles, de matériels militaires et de généraux.


Je partage totalement cet avis. S'il y a une telle offre, c'est qu'il y a une demande.
Je pense au contraire que l'histoire militaire est une histoire qui intéresse beaucoup les Français, même si elle n'a pas les faveurs de l'université (et encore, cela change). Et je le dis en connaissant un peu le milieu (de l'édition de ces revues).

CEN EMB


En Alsace, le seul rayon qui a plus de mètres linéaires, c'est celui des alsatiques, dont une bonne partie raconte le vécu des alsaciens durant les 2 conflits mondiaux. Et ils ont retiré depuis environ 1 an, le rayon pour la guerre de 14-18, et comme on approche les 80 ans de mai-juin 40 ...

_________________
Une théorie n'est scientifique que si elle est réfutable.
Appelez-moi Charlie


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 02 Avr 2020 16:44 
Hors-ligne
Administrateur
Administrateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 27 Avr 2004 17:38
Message(s) : 9434
Localisation : Région Parisienne
Les rayons histoire sont à pleurer pour l'amateur un peu averti. Acheter sur un coup de coeur chez un libraire est chez moi rarissime.

_________________
Il n'est pas nécessaire d'espérer pour entreprendre, ni de réussir pour persévérer (Guillaume le Taciturne)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 02 Avr 2020 17:08 
Hors-ligne
Modérateur Général
Modérateur Général

Inscription : 20 Déc 2008 14:01
Message(s) : 4584
Localisation : Berry
Oui, seules des librairies de grand standing (je pense à la librairie Mollat à Bordeaux) m'offrent encore quelques palpitations, parfois. Les FNAC et autres Cultura, aucune. Je passe donc par internet pour mes achats (souvent très spécifiques et rarement en français).

CEN EMB

_________________
"Sicut Aquila"/"Ils s'instruisent pour vaincre"/"Par l'exemple, le coeur et la raison"/"Labor Omnia Vincit"/"Ensemble en paix comme au combat"/"Si Vis Pacem Para Bellum"


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 02 Avr 2020 18:23 
Hors-ligne
Tite-Live
Tite-Live
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 16 Déc 2006 15:45
Message(s) : 364
Je me dois de redorer un peu le blason de la FNAC. La FNAC de Bruxelles a encore un rayon de 4/5 mètres dédié à l'histoire (je ne sais pas si le catalogue change d'un magasin à l'autre). Il couvre essentiellement la période contemporaine et la seconde guerre mondiale ainsi que l'antiquité. Et on y trouve de bon livres sur des sujet parfois très précis. Lors de ma dernière visite, je suis repartis avec la biographie de Fouché faite par Emmanuel de Waresquiel et "La Guerre des Russes blancs 1917-1920" de jean jacques Marie. Deux bon livres sur des "détails" de l'histoire et pourtant en vente à la FNAC.

Je trouve aussi que l'aspect militaire y est encore très présent. Pour revenir sur le commentaire de Narduccio, il n'y a par exemple qu'un présentoir d'un mètre sur la vulgarisation scientifiques. Et en plus il faut encore déduire tous les livres sur des pseudo-sciences. Je dirais donc que l'histoire fait encore bien vendre sur Bruxelles, et notamment l'histoire militaire (essentiellement sur la SGM)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 02 Avr 2020 19:16 
Hors-ligne
Philippe de Commines
Philippe de Commines

Inscription : 13 Mars 2010 20:44
Message(s) : 1827
Les rayons Histoire et Polémologie chez Gibert (les deux concurrents : tentures bleues/ jaunes) sont encore convenables
Et avec un peu de chance, les nouveautés et anciens livres sont vendus avec rabais de 20/30 %

_________________
il pleuvait, en cette Nuit de Noël 1914, où les Rois Mages apportaient des Minenwerfer


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 02 Avr 2020 19:44 
Hors-ligne
Modérateur Général
Modérateur Général

Inscription : 20 Déc 2008 14:01
Message(s) : 4584
Localisation : Berry
Oui mais Gibert est dans le cas de la librairie Mollat de Bordeaux. Il me semble que la librairie de la place Kléber à Strasbourg est également bien fournie en livres d'histoire.

CEN EMB

_________________
"Sicut Aquila"/"Ils s'instruisent pour vaincre"/"Par l'exemple, le coeur et la raison"/"Labor Omnia Vincit"/"Ensemble en paix comme au combat"/"Si Vis Pacem Para Bellum"


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 02 Avr 2020 21:34 
Hors-ligne
Jean Froissart
Jean Froissart
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 23 Déc 2004 18:02
Message(s) : 1130
Localisation : Généralité de Riom & Bourbonnais
Certes il y'a un looonnnngggg linéaire de revues spécalisées "militaires" dans les rayons et kiosques, mais depuis la crise de la presse, une fois que vous avez enlevé les magazines à fritz, Hitler, panzers machin-chose et SS il ne reste pas grand chose...
ah si : il reste tout le linéaire des n'avions, donc encore du XXe siècle/2e Guerre essentiellement d'Histoire Militaire aéronautique

tout ce qui était Histoire Militaire Napoléonienne par exemple n'existe plus
et les deux revues de SOTECA Napoléon Ier et Napoléon III ne sont pas orientées ou trés peu sur l'Histoire militaire avec au mieux un article-alibi pour attirer l'achat de la part de ce lectorat


côté livres H&C racheté par SOPHIA ne produit plus que du 2e Guerre et conflits modernes
Economica leur série Campagnes et Stratégies mentionnée, qui offrait 8 nouveaux titres par an est passée à 4, et seulement 2 en 2019

je crois que malheureusement l'exemple vient de haut et de loin, l'autodénigrement du fait national étroitement lié à l'Histoire Militaire, la France a par exemple la palme de la "démilitarisation" de ses manuels d'Histoire de 2nde Guerre, même plus que l'Allemagne -ex-nazi, c'est quand même le comble, alors que des pays au tellement glorieux passé militaire comme la Belgique ou l'Italie ont encore des manuels plus "militarisés" que la France et je ne parle pas de la Grande Bretagne

L'irreversible déclin de l'histoire militaire

[exprimée en %] sa proportion dans les manuels est passée à
Autriche..... 87.5 -> 32%
Allemagne... 65.8 -> 17.8%
Flandres (B). 63.7 -> 31%
France........ 59.7 -> 16.4%
Wallonie (B). 54.8 -> 22%

...ou se maintient à
Bulgarie 50%
Italie 46%
Pologne 30%
Grande Bretagne non précisé

Vérités officielles
Comment s’écrit l’histoire de la Seconde Guerre mondiale
Jean-Baptiste Pattier
Vendémiaire 2012


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 02 Avr 2020 21:52 
Hors-ligne
Modérateur Général
Modérateur Général

Inscription : 20 Déc 2008 14:01
Message(s) : 4584
Localisation : Berry
Moui, il y a beaucoup de revues consacrées à autre chose. Guerre & Histoire, par exemple, ou 14/18. Des revues médiévales aussi, dont il est vrai je ne suis pas à même de juger du niveau. Il est vrai que Gloire & Empire a disparu, mais c'est tout autant à cause de la valeur inégale de sa production (certains numéros étaient excellents, d'autres étaient faibles à médiocres).

Sur le fond, je ne suis pas en désaccord avec la position défendue. Notre pays cultive une espèce de haine de ce qu'il a été qui peut expliquer ce rejet, de la part d'une partie de l'establishment universitaire. Mais 1) c'est en train de changer ; 2) il y a de la résistance, beaucoup.

CEN EMB

_________________
"Sicut Aquila"/"Ils s'instruisent pour vaincre"/"Par l'exemple, le coeur et la raison"/"Labor Omnia Vincit"/"Ensemble en paix comme au combat"/"Si Vis Pacem Para Bellum"


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 03 Avr 2020 7:26 
Hors-ligne
Philippe de Commines
Philippe de Commines

Inscription : 13 Mars 2010 20:44
Message(s) : 1827
Peut-on dire que les revues sur le Premier Empire ont connu une montée en puissance depuis 20 ans avec les Commémorations du Bicentenaire ?
Le soufflé est retombé depuis
Prochain feu de paille le 5 mai 2021 et ensuite on poireautera jusqu'au Retour des Cendres...

Un peu pareil pour 14/18

_________________
il pleuvait, en cette Nuit de Noël 1914, où les Rois Mages apportaient des Minenwerfer


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 03 Avr 2020 9:30 
Hors-ligne
Jean Froissart
Jean Froissart
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 25 Juil 2007 21:37
Message(s) : 1399
Loïc a écrit :
Certes il y'a un looonnnngggg linéaire de revues spécalisées "militaires" dans les rayons et kiosques, mais depuis la crise de la presse, une fois que vous avez enlevé les magazines à fritz, Hitler, panzers machin-chose et SS il ne reste pas grand chose...
Le Nazi est bankable.
Au niveau du cinéma, et d'ailleurs ce terme en est issu, les productions à caractère historique intéresseront plus de monde si elles font référence au nazisme/à la IIème GM plutôt qu'à la Guerre de 30 ans.

Sinon, il serait intéressant de connaître les ventes en France des jeux vidéo consacrés à l'Histoire militaire :

ImageImage

Ce sont des jeux très bien faits et avec une réelle qualité sur le plan historique ; personnellement, j'ai appris beaucoup de choses (armes etc.) en jouant à "Shogun", basé sur la guerre au Japon au XVIème siècle.
Et dans "Rome Total War", on peut voir (enfin !) une curie rectangulaire !

Donc, "même" si ce ne sont "que" des jeux vidéo, y jouer dénote d'un intérêt pour l'Histoire militaire.

_________________
- "Heil Hitler !"
- "Heil Myself !"

"To Be or not To Be" - Ernst Lubitsch (1942)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 34 message(s) ]  Aller vers la page 1, 2, 3  Suivant

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 5 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  





Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB