Forum Histoire - Passion Histoire
http://passion-histoire.net/

Nourriture avant batailles
http://passion-histoire.net/viewtopic.php?f=74&t=8535
Page 6 sur 6

Auteur :  Kurnos [ 04 Juil 2017 22:30 ]
Sujet du message :  Re:

Faget a écrit :
Il parait que Napoléon aurait dit (mais on lui en prête tellement) :"le soldat est un sac et il ne tient debout que lorsqu'il est plein".

"le soldat est un sac et il ne tient debout que lorsqu'il est plein".
C’est un plagiat assez probable compte tenu d’une certaine similitude avec un proverbe corse :
Saccu viotu ùn pò stà rittu => sac vide ne peut tenir debout.

On a tendance à penser que le combat nécessite une alimentation adaptée à l’effort physique, mais certaines situations nécessitent aussi une alimentation adaptée à l’effort intellectuel, au moins pour le commandement. Pour un guerrier suicide il est probablement préférable d’inhiber ses capacités intellectuelles
Les guerres économiques et technologiques nécessitent surtout une alimentation adaptée à l’effort intellectuel.

Auteur :  bourbilly21 [ 05 Juil 2017 7:32 ]
Sujet du message :  Re: Nourriture avant batailles

Nourriture, je ne sais pas mais vessie vide oui !
Prouteau témoigne lors de la prise d'otages dans le désert d'un autocar d'enfants (vers 75 ?) qu'il avait fait discrètement pisser ses tireurs d'élite avant l'engagement, disant que recevoir une balle dans le bas-ventre la vessie pleine compliquait de beaucoup l'éventuelle guérison

Auteur :  Pierma [ 05 Juil 2017 8:16 ]
Sujet du message :  Re: Nourriture avant batailles

bourbilly21 a écrit :
recevoir une balle dans le bas-ventre la vessie pleine compliquait de beaucoup l'éventuelle guérison

Mais c'est une réalité. Un éclatement de la vessie est une blessure terrible, avec risque de septicémie du fait des épanchements d'urine dans les organes voisins, et de plus je pense que ça oblige à poser une prothèse.

Y aurait-il "un médecin dans la salle" pour confirmer ? :wink:

Et puis tout simplement, des tireurs d'élite en attente à l'affut ne peuvent pas se permettre d'être distraits par un besoin urgent, qui en prime peut les obliger à se relever pour le satisfaire.

Auteur :  bourbilly21 [ 05 Juil 2017 11:03 ]
Sujet du message :  Re: Nourriture avant batailles

Pierma a écrit :
qui en prime peut les obliger à se relever pour le satisfaire.

Ils ne se relevaient pas, Prouteau leur disait -en cas de besoin pressant- de creuser une petite cavité dans le sable et de se soulager en pivotant seulement !

Auteur :  Sir Peter [ 05 Juil 2017 11:31 ]
Sujet du message :  Re: Nourriture avant batailles

Les "chevaliers" dans leurs armures bardées de plates se soulageaient sans mettre pied à terre.......Un vrai régal de parfumeur cette cavalerie

Auteur :  Barbetorte [ 05 Juil 2017 11:37 ]
Sujet du message :  Re: Nourriture avant batailles

Les pilotes d'avions de chasse engagés dans des missions qui peuvent durer plusieurs heures disposent d'accessoires leur permettant de se soulager.

Auteur :  Pierma [ 05 Juil 2017 12:00 ]
Sujet du message :  Re: Nourriture avant batailles

bourbilly21 a écrit :
Pierma a écrit :
qui en prime peut les obliger à se relever pour le satisfaire.

Ils ne se relevaient pas, Prouteau leur disait -en cas de besoin pressant- de creuser une petite cavité dans le sable et de se soulager en pivotant seulement !

Dur métier ! On les admire déjà, mais quand on regarde les détails au raz du terrain...

Auteur :  Hugues de Hador [ 05 Juil 2017 17:23 ]
Sujet du message :  Re: Nourriture avant batailles

Sir Peter a écrit :
Les "chevaliers" dans leurs armures bardées de plates se soulageaient sans mettre pied à terre.......Un vrai régal de parfumeur cette cavalerie


Qui est, parait-il, l'explication de l'expression "sur le champ" qui voulait "faire tout de suite, sur le champ de bataille".

Bien à tous.

Auteur :  Faget [ 05 Juil 2017 17:26 ]
Sujet du message :  Re: Nourriture avant batailles

Barbetorte a écrit :
Les pilotes d'avions de chasse engagés dans des missions qui peuvent durer plusieurs heures disposent d'accessoires leur permettant de se soulager.

La question ne se pose que s'il y a ravitaillement en vol ce qui implique plusieurs heures en l'air. Sinon, un chasseur-bombardier a une autonomie de carburant d'environ une heure.

Auteur :  Lord Foxhole [ 06 Juil 2017 22:43 ]
Sujet du message :  Re: Nourriture avant batailles

Pierma a écrit :
bourbilly21 a écrit :
recevoir une balle dans le bas-ventre la vessie pleine compliquait de beaucoup l'éventuelle guérison

Mais c'est une réalité. Un éclatement de la vessie est une blessure terrible, avec risque de septicémie du fait des épanchements d'urine dans les organes voisins, et de plus je pense que ça oblige à poser une prothèse.

Une prothèse de vessie avant le 20e siècle ?
Ceci dit, je pensais que l'urine était stérile... Mais en vérifiant sur le Net, je constate que ce n'est pas tout à fait vrais. On peut retrouver certaines bactéries dans l'urine.
Dans tous les cas, l'urine contient des déchets que le corps cherche à éliminer... Donc, évidemment, s'ils se retrouvent à se balader là où il ne faut pas...

Auteur :  Pierma [ 07 Juil 2017 4:50 ]
Sujet du message :  Re: Nourriture avant batailles

Lord Foxhole a écrit :
Une prothèse de vessie avant le 20e siècle ?

Non je n'ai pas dit cela, je parlais de l'époque actuelle - à propos du GIGN - et même je ne suis pas certain qu'on sache le faire aujourd'hui. :?:

Et oui l'urine est un bouillon de culture, si elle s'épanche dans l'organisme il y a un risque de septicémie - sauf traitement antibiotique, mais ceux-ci datent de la SGM, et je pense que seuls les alliés occidentaux en disposaient, d'ailleurs en quantités assez faible.

Page 6 sur 6 Le fuseau horaire est UTC+1 heure
Powered by phpBB® Forum Software © phpBB Group
https://www.phpbb.com/