Nous sommes actuellement le 08 Déc 2019 1:00

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 127 message(s) ]  Aller vers la page Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7 ... 9  Suivant
Auteur Message
 Sujet du message : Re: La théorie de Copernic
Message Publié : 10 Avr 2013 10:46 
Hors-ligne
Georges Duby
Georges Duby
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 27 Juil 2007 15:02
Message(s) : 7445
Localisation : Montrouge
Merci Kurnos.
Sur Copernic je retrouve sur un autre site sur médecine et sciences arabes, le message suivant:
Alain.g a écrit :
La rotation de la terre et des planètes autour du soleil remonte à Aristarque de Samos astronome grec du 3è siècle avant JC. D'autres savants grecs évoquent aussi le caractère central du soleil mais sans système construit.
Le chanoine astronome Copernic connaissait sa théorie et il cite Aristarque dans son ouvrage, sans mentionner de références arabes, mais celà ne veut pas dire qu'il ne les ait pas connues.
Il n'y a pas de doute sur la qualité de la médecine arabe au moyen âge mais pas de doute non plus sur le fait qu'elle descendait des prestigieuses écoles grecque et romaine. On peut d'autant plus le dire que les arabes n'ont jamais caché l'importance qu'ils attachaient à cette époque à la découverte des auteurs grecs en matière de sciences et de développement des connaissances.
On retrouve donc à l'origine la science grecque et la médecine grecque et romaine, auxquelles vont s'abreuver le monde arabe du moyen âge comme le monde occidental dont le développement sera plus tardif.

_________________
Heureux celui qui a pu pénétrer les causes secrètes des choses. Virgile.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: La théorie de Copernic
Message Publié : 10 Avr 2013 14:58 
Hors-ligne
Administrateur
Administrateur

Inscription : 15 Avr 2004 22:26
Message(s) : 13635
Localisation : Alsace, Colmar
Si la question est de savoir si la théorie de Copernic viens des grecs ou des arabes, je ne pense pas que nous connaitrons la réponse avant que certaines passions ne cessent d'interférer dans les débats.

La situation a bien évoluée depuis une ou 2 décennies, mais actuellement, mener de telles recherches est difficile vu la situation partisane.

Avant, une certaine date, les choses semblaient claires : Copernic avait redécouvert certains écrits grecs, qui l'avaient conforté dans ses propres observations et il avait découvert la révolution copernicienne. Copernic était l'inventeur principal. Dans certains écrits, on ne citait presque pas les antécédents grecs : Copernic avait mis en évidence que la Terre tournait autour du soleil; il se trouve, par hasard, que des grecs avaient émis la même hypothèse. Et on ignorait presque totalement les arabes, les indiens, tout en minimisant les grecs.

Mais, il y a quelques décennies, on se mit a redécouvrir qu'il y avait eu d'autres astronomes/astrologues et que certains avaient fait des observations très intéressantes. En fait, il y avait toujours eu quelques spécialistes qui étudiaient cela, mais ils étaient marginaux. Là, on découvre que certains astronomes arabes ont été très proches de la solution. Certains textes laissent même penser qu'ils on eu l'intuition de la Terre qui tourne autour du soleil, mais soit on a perdu les textes, soit ils n'ont pas osé l'écrire

Et certains se sont rendus compte que certains écrits indiens ou arabes auraient pu arriver jusqu'à Copernic (ou du moins, leurs traductions). Mais voilà, divers groupes identitaires se sont mêlés à la discussion. Pour certains, les arabes sont à la base de tous les savoirs de l'Occident Médiéval, pour d'autres, c'est impensable et, au mieux, les arabes n'ont servi que de transmetteurs de savoirs avec les anciens grecs ou les anciens romains.

La plupart des scientifiques savent que le génial précurseur qui fait des découvertes géniales en étant totalement isolé du reste du monde est une affabulation. Bernard de Chartes disait déjà que nous sommes des nains juchés sur les épaules de géants.

Copernic a étudié à Rome auprès d'un astronome célèbre à l'époque qui critiquait déjà le système de Ptolémée : Domenico Maria Novara. Copernic a, dès 1511-13 écrit un article en faveur du système héliocentriste. Le système héliocentriste était déjà "dans l'air du temps" chez de nombreux astronomes. Copernic a-t-il lu des écrits des astronomes arabes ou indiens, où a-t-il été en contact avec des gens qui avaient connaissances des savoirs de ces astronomes ? Il est difficile de le savoir.

Dans ces écrits Copernic se place en partie en opposition avec les systèmes mis en place par les Anciens (Ptolémée, ...) qui mettaient la Terre au centre de l'Univers. Pour cela, il se base sur ses propres observations et sur le fait que le système de Ptolémée est inutilement compliqué. Mais tout devient plus simple si on place le Soleil au centre de l'Univers. Même si ça ne répond pas à toutes les questions.
Mais, en bon humaniste, Copernic se place aussi en continuateur des Anciens, et il cite Aristarque de Samos, Archimède ou Plutarque. Il place ses pas dans la continuation de l’œuvre de ces hommes. Il ne fait pas mention d'astronomes arabes ou provenant d'ailleurs que du monde gréco-latin. Ni de certains de ses précurseurs médiévaux.
En fait, à le lire, c'est comme si entre Ptolémée et lui, il n'y avait eu personne. Ce qui est faux. Et c'est ce qui nourrit les doutes. On l'a donc accusé d'être un plagiaire qui aurait plagié des astronomes arabes, ou des astronomes de l'Occident médiéval. Copernic se grandit en niant qu'il y ai eu des astronomes pour mettre en cause le modèle ptolémien dans les siècles qui le séparent de Ptolémée. Mais, il y a bien eu une Révolution Copernicienne. Même si comme toutes bonne révolution, elle n'a pas été un éclair dans un ciel bleu. Les nuages s’amoncelaient depuis pas mal de temps.

_________________
Une théorie n'est scientifique que si elle est réfutable.
Appelez-moi Charlie


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: La théorie de Copernic
Message Publié : 10 Avr 2013 17:00 
Hors-ligne
Jean Froissart
Jean Froissart

Inscription : 26 Août 2008 7:11
Message(s) : 1203
Localisation : Corsica
Narduccio a écrit :
Si la question est de savoir si la théorie de Copernic viens des grecs ou des arabes, je ne pense pas que nous connaitrons la réponse avant que certaines passions ne cessent d'interférer dans les débats.

... surtout qu'il nous manque les perses pour le sujet en question, les arabes sont peut être moins concernés ?... peut être ?

Dans l’état il me semble qu’il est quand même possible d’établir des constats.
Ce qui semble être attesté :
1 - Aristarque de Samos : selon Archiméde « Il commence en fait avec l'hypothèse que les étoiles fixes et le Soleil sont immobiles. Quant à la Terre, elle se déplace autour du Soleil sur la circonférence d'un cercle ayant son centre dans le Soleil. » (wiki)
2 – Un certain nombre d’écrits de Aristarque de Samos ou d’autres sur ces sujets ont très bien pu disparaître avec la destruction de la bibliothèque d'Alexandrie, fondée à Alexandrie, en Égypte, en -288 et définitivement détruite au plus tard en l'an 642, était la plus célèbre bibliothèque de l'Antiquité.(wiki)

3 – Copernic cite ses sources :
Selon Archimède et Plutarque, l'astronome grec Aristarque de Samos était partisan de l'héliocentrisme, dès le IIIe siècle avant Jésus-Christ. Copernic d'ailleurs mentionne son prédécesseur, ainsi que les sources antiques qui lui ont inspiré l'hypothèse du mouvement de la Terre. Car, selon son propre témoignage, il a commencé sa recherche, en bon humaniste, par la lecture des textes des Anciens : …. (wiki)

4 – Astronomie Musulmane Perse :
Certains astronomes musulmans ont élaboré des modèles héliocentriques, à l'instar de l'astronome perse Nasir ad-Din at-Tusi[réf. nécessaire], qui publia, dans son ouvrage Zij-i ilkhani (Tables ilkhaniennes), un ensemble de tables de calcul des positions planétaires particulièrement avancé pour le XIIe siècle ; il est considéré comme le savant le plus éminent sur le sujet entre Ptolémée et Copernic. (wiki)
Héliocentrisme
http://fr.wikipedia.org/wiki/H%C3%A9liocentrisme
Nasir ad-Din at-Tusi
http://fr.wikipedia.org/wiki/Nasir_ad-Din_at-Tusi
Le système planétaire qu'il avait imaginé était le plus avancé de son temps et fut utilisé de manière intensive jusqu'à ce que Copernic développe son modèle héliocentrique. Entre Ptolémée et Copernic, il est considéré comme le savant le plus éminent sur ce sujet. (wiki)

Concernant l’héliocentrisme on peut se poser les questions naïves de néophyte suivantes :
- Quel étaient les travaux les plus avancés sur ce sujet entre ceux de Aristarque de Samos et ceux de Nasir ad-Din at-Tusi ?
- Le perse Nasir ad-Din at-Tusi aurait-il pu avoir la connaissance des travaux de Aristarque de Samos et ne pas en faire état ?
- Copernic aurait-il pu avoir la connaissance des travaux du Perse Nasir ad-Din at-Tusi et ne pas en faire état, dans ce cas, pourquoi aurai-il fait état d'autres sources ?


Question subsidiaire : qui a détruit ou est la cause de la destruction de la bibliothèque d'Alexandrie ? ... histoire de ne pas laisser tomber les passions.

Ps : je ne connais pratiquement rien à la question, je me suis basé uniquement sur des sources wiki, donc la prudence est de mise.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: La théorie de Copernic
Message Publié : 10 Avr 2013 17:23 
Hors-ligne
Administrateur
Administrateur

Inscription : 15 Avr 2004 22:26
Message(s) : 13635
Localisation : Alsace, Colmar
Si on ne tient compte que du problème scientifique, il est plus facile d'aller de Aristarque de Samos à Copernic en passant par Nasir ad-Din at-Tusi ou Georg von Peuerbach que de suivre le chemin indiqué par Copernic (lui tout seul qui se base sur les écrits anciens et sur ces observations). Copernic efface tous ces quasi-contemporains et il ne se réfère qu'aux Anciens.

Or, scientifiquement, il semble plus probable que Copernic s'est appuyé sur des travaux plus récents. Le problème étant qu'en ne citant pas ces travaux, il ouvre la porte à toutes les interprétations possibles. Et sauf des travaux rigoureux se basant sur l'analyse scientifique des travaux de Copernic, il sera difficile de trancher. Cela laisse la porte ouverte aux revendications identitaires. Revendications qui polluent le débat par leurs outrances.

_________________
Une théorie n'est scientifique que si elle est réfutable.
Appelez-moi Charlie


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: La théorie de Copernic
Message Publié : 10 Avr 2013 17:39 
Hors-ligne
Pierre de L'Estoile
Pierre de L'Estoile

Inscription : 14 Avr 2005 10:11
Message(s) : 2079
Citer :
Ce lien est un article, en anglais, de Nidhal Guessum de l'American University of Sharjah des Emirats Arabes Unis sous le titre "Copernicus and Ibn Al-Shatir: does the Copernican revolution have Islamic roots". L'article est de lecture aisée pour les anglophones et assez didactique pour les incultes scientifiaues comme moi.

Ses conclusions sont intéressantes et répondent en partie aux questions posées. Plusieurs points sont avancées sur le pourquoi du "saut" héliocentrique par Copernic et non pas par l'école de Maragha.
- Copernic avance dans la lettre au Pape qui préface son ouvrage que les constructions précédentes étaient incapables de coller à certaines observations ;
- Une des raisons avancées sur le fait que le monde islamique est aristotélicien alors que l'approche philosophique dominante est néo-platonicienne dans l'Europe de la Renaissance. Et il semble aussi que Copernic avait une adoration quasi divine pour le soleil ;

Selon Seyyed Hossein Nasr, philosophe iranien des sciences, les astronomes islamiques, ont perçu cette révolution mais ils ne l'ont pas développé de peur des contre coups philosophiques et religieux potentiels. L'auteur de l'article qualifie ce point de purement spéculatif.

Guessum résume son article en quatre points :
- Il y a d'importantes différences et similarités :
> Similarité dans l'utilisation des vecteurs ;
> Similarité dans le renoncement à l'utilisation de l'equant (Ptolemaic Astron.) A circle around whose circumference a planet or the center of ann epicycle was conceived to move uniformly; - called also eccentric equator.) ;
> Différence, bien sur, dans l'adoption par Copernic dans l'utilisation du modèle héliocentrique et non géocentrique ;
> Différence dans une approche inductive, des données à la théorie, de la part de Copernic.
- Al-Shatir par les modification faites au modèle ptolémaïque en a renforcé la dimension géocentrique ;
- Le modèle copernicien similaire en bien des aspects à celui d'Al-Shatir ne résista pas à la critique de Kepler ;
- Il n'y a pas de preuve que Copernic ait lu Al-Shatir, il a, par contre, probablement eu accès aux travaux de l'école de Maragha. En effet Copernic cite un astronome de cette école 23 fois mais jamais Al-Shatir.

L'auteur de l'article propose les approches suivantes pour expliquer pourquoi Copernic effectue le saut héliocentrique :
- C'est la pensée néo platonicienne qui permet à Copernic d'effectuer ce saut à partir des connaissance de l'école de Maragha ;
- Parce ce que c'était plus joli ("it looked simpler and aesthetically pleasing than the cumbersome and thoroughly imperfect Ptolemaic system").

Ensuite il y a deux paragraphes un peu acides, à l'échelle d'un article scientifique, sur la prétention des non-expert mais cultivés de faire de la révolution copernicienne quelque chose d'implicitement ou explicitement présent dans les travaux des astronomes arabes et qu'au mieux notre chanoine polonais a mis les points sur les i et les barres sur les t.

Et lien vers l'article : http://adsabs.harvard.edu/full/2008Obs...128..231G


Je l'avais déjà posté dans un fil plus glissant mais celui là me parait plus à même de l'accueillir. J'apprécie beaucoup ce type de texte. Narduccio vous qui nagez dans les eux de l'histoire des sciences, qu'en pensez vous ?

_________________
« Étudiez comme si vous deviez vivre toujours ; vivez comme si vous deviez mourir demain. » Isidore de Séville


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: La théorie de Copernic
Message Publié : 10 Avr 2013 18:00 
Hors-ligne
Administrateur
Administrateur

Inscription : 15 Avr 2004 22:26
Message(s) : 13635
Localisation : Alsace, Colmar
Isidore a écrit :
Narduccio vous qui nagez dans les eux de l'histoire des sciences, qu'en pensez vous ?


Je lis très mal l'anglais et je me suis donc contenté de vos observations.

C'est compliqué. Pourquoi parce que l'auteur incite à se placer entre 2 écoles philosophiques différentes. Copernic semble tremper dès ses études à Rome dans un milieu qui réfutes Ptolémée. Il semble aussi s’appuyer beaucoup sur les écrits d'Aristarque de Samos. Mais, il se pose à l'égal d'un Ptolémée et du coup, il a tendance à gommer les autres astronomes qui ont peut-être fait une partie du chemin qu'il fait.

Pour les grandes découvertes scientifiques, il est souvent difficile de trancher pour les apports des uns et des autres. On cite souvent le cas d'Einstein et de Poincaré. Poincaré semble très proche des théories d'Einstein, mais il ne franchit pas le pas. Les raisons sont nombreuses, mais le fait est qu'il ne le fait pas et donc on parle de la Théorie d'Einstein et pas de la Théorie de Poincaré. Cela diminue-t-il le prestige d'Einstein ? Cela augmente-t-il ou diminue-t-il le prestige de Poincaré. Si Copernic n'était pas un astronome chrétien et Nasir ad-Din at-Tusi un astronome musulman cette polémique existerait-elle ?

Copernic s'est posé en révolutionnaire scientifique. Pendant des siècles on l'a suivi. Maintenant, on se pose des questions. Parce que l'histoire est trop belle. Entre Ptolémée et Copernic, il y a de nombreux travaux de plusieurs astronomes, chrétiens, musulmans ou indiens. Comme on a peu de documents qui sont parvenus jusqu'à nous, il sera difficile de quantifier exactement la part des uns et des autres. Il est dommage que pour des raisons identitaires on ne puisse pas discuter sereinement de la question. Pendant quelques siècles, on a oublié la science musulmane (que l'on la nomme science arabe, ou que l'on se rappelle qu'elle fut perso-indienne plus qu'arabe). Maintenant, certains prétendent qu'on a voulu gommer son apport parce qu'il fut en fait primordial. Je ne me retrouve dans aucune de ses positions maximales. Et je ne me sens pas capable de dire si Nasir ad-Din at-Tusi a franchi le pas ou non. Parce que nous n'avons aucun texte découvert jusqu'à présent où il exposerait une théorie ouvertement héliocentriste. Mais à certains moments, il semble être sur le chemin qui a permit à Copernic d'exposer sa théorie.

_________________
Une théorie n'est scientifique que si elle est réfutable.
Appelez-moi Charlie


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: La théorie de Copernic
Message Publié : 10 Avr 2013 18:09 
Narduccio a écrit :
Si la question est de savoir si la théorie de Copernic viens des grecs ou des arabes, je ne pense pas que nous connaitrons la réponse avant que certaines passions ne cessent d'interférer dans les débats.

Comme il a été dit, la vraie rupture n'a pas été Copernic mais Kepler (s'appuyant d'ailleurs sur Tycho Brahé et Galilée). Copernic ne remettait pas en cause les sphères célestes d'Eudoxe de Cnide, mises au point par Ptolémée (c'était d'ailleurs génial, et rigoureusement scientifique pour l'époque : on pouvait expliquer et prévoir avec une grande précision les positions des astres, et on ne demandait rien de plus à l'astronomie...). Il ne faisait que déplacer, après d'autres, le centre des sphères, pour faire l'économie des mouvements rétrogrades (depuis le soleil, on ne voit jamais les planètes reculer).

Alors, puisqu'on trouve des tas de précurseurs à Copernic, en trouve-t-on à Kepler (lui-même précurseur de Newton pour la gravitation) ?

à+


Haut
  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: La théorie de Copernic
Message Publié : 10 Avr 2013 18:27 
Hors-ligne
Eginhard
Eginhard

Inscription : 12 Mai 2012 3:13
Message(s) : 775
Citer :
Si la question est de savoir si la théorie de Copernic viens des grecs ou des arabes, je ne pense pas que nous connaitrons la réponse avant que certaines passions ne cessent d'interférer dans les débats.


Pourtant Narduccio les affirmations de Régis Morelon sont très clairs à ce sujet sur le système de Copernic (héliocentrisme mis à part) qui est d'une similarité surprenante avec celui de l'Ecole de Maragha.

Après si cela porte sur l'heliocentrisme en lui même je vous comprend parfaitement.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: La théorie de Copernic
Message Publié : 10 Avr 2013 18:53 
Hors-ligne
Pierre de L'Estoile
Pierre de L'Estoile

Inscription : 14 Avr 2005 10:11
Message(s) : 2079
Merci Narduccio d'avoir pris le temps de me répondre. Le document que je vous proposais était en provenance

Le wiki sur le sujet des influences de Copernic semble assez bien fichu :
http://fr.wikipedia.org/wiki/Nicolas_Co ... e_Copernic

Il n'est pas le seul à plancher sur le sujet et il a probablement eu des écrits arabes sous les yeux.

_________________
« Étudiez comme si vous deviez vivre toujours ; vivez comme si vous deviez mourir demain. » Isidore de Séville


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: La théorie de Copernic
Message Publié : 10 Avr 2013 18:59 
Hors-ligne
Jean Froissart
Jean Froissart

Inscription : 26 Août 2008 7:11
Message(s) : 1203
Localisation : Corsica
@Isidore : oui, je l’avais lu sur l’autre fil.
Nasir ad-Din at-Tusi (Perse 1201, 1274), Ibn al-Shatir (Syrie1304 – 1375)
Effectivement ils faisaient partie tous les deux de la même école de Maragha, ville du nord-ouest de l'Iran située à 130 km au sud de Tabriz.
wiki a écrit :
Le système de Nasir ad-Din at-Tusi et d'Ibn Al-Shatir
Tous les historiens et épistémologistes reconnaissent aujourd'hui l'apport des astronomes musulmans du moyen âge et plus particulièrement Nasir ad-Din at-Tusi ((1201-1274) et Ibn al-Shatir (en) (1304-1375) dans la remise en cause officielle des modèles du système planétaire de Ptolémée2,3,4.
Les deux hommes faisaient partie de l'école de Maragha. Nasir al-Din al-Tusi a fait construire un observatoire et a étudié les mouvements de la lune et du soleil. A l'époque, les astronomes de Maragha se convainquirent que le précepte aristotélicien, selon lequel les mouvements dans l'univers ne peuvent être que circulaires ou rectilignes est faux. Nasir al-Din al-Tusi montrera de manière géométrique qu’on pouvait engendrer un mouvement rectiligne uniquement à partir de mouvements circulaires grâce à l’hypocycloïde5.
?

Géocentrisme
http://fr.wikipedia.org/wiki/G%C3%A9ocentrisme

La question est de savoir tout simplement qui s’était intéressé à ce sujet.


Dernière édition par Kurnos le 10 Avr 2013 19:05, édité 1 fois.

Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: La théorie de Copernic
Message Publié : 10 Avr 2013 19:02 
Hors-ligne
Pierre de L'Estoile
Pierre de L'Estoile

Inscription : 14 Avr 2005 10:11
Message(s) : 2079
Le texte de Nidhal Guessum donne les écarts entre les deux modèles qui ne lui semble pas négligeables : la méthode utilisée (inductive pour Copernic) et bien sur l'héliocentrisme.

_________________
« Étudiez comme si vous deviez vivre toujours ; vivez comme si vous deviez mourir demain. » Isidore de Séville


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: La théorie de Copernic
Message Publié : 10 Avr 2013 19:24 
Hors-ligne
Administrateur
Administrateur

Inscription : 15 Avr 2004 22:26
Message(s) : 13635
Localisation : Alsace, Colmar
A l'occasion du 500 anniversaire de la naissance de Copernic on traduisit finalement son œuvre en français. Voici un extrait de la critique qu'en a faite Jacques Levy :
Citer :
L'influence de l'œuvre de Copernic dans le domaine de la science, et de la pensée humaine en général, est un classique sujet d'études : la révolution copernicienne a eu une portée considérable.
Cette influence est due aux méthodes employées, et à la nature du sujet traité, plus qu'aux stricts résultats obtenus. Ceux-ci ne constituent pas réellement une démonstration de l'héliocentrisme ; ils apportent un mode de description des mouvements qui est apparemment contraire à nos perceptions, mais qui explique plusieurs phénomènes. L'héliocentrisme se trouvera prouvé expérimentalement, en 1728, par la présence d'un petit mouvement annuel de toutes les étoiles (et abstraction faite de l'explication de ce mouvement par le phénomène d'aberration) ; la chaîne des événements qui a conduit Bradley à cette découverte (invention des lunettes, développement de la navigation entraînant celui de l'astronomie de position, application des progrès de l'observation au problème antique de la recherche des parallaxes stellaires) est, matériellement du moins, indépendante du groupe des travaux de Copernic, Kepler et Newton. L'œuvre de Copernic, par sa date, pose un problème qui n'est pas bien élucidé. L'outillage mental et scientifique dont Copernic s'est servi existait déjà à l'époque de Ptolémée ; que dans de telles conditions un écart de quatorze siècles ait pu s'écouler avant que la théorie nouvelle ne soit construite constitue un phénomène sans précédent. Il est vrai que des progrès mathématiques ont été réalisés dans l'intervalle (notations, trigonométrie) ; mais Ptolémée savait résoudre des problèmes aussi difficiles que ceux qu'a dû aborder Copernic. D'autre part, dans les milieux s'adonnant à la recherche, l'autorité des Anciens n'était pas aussi absolue qu'on l'imagine couramment ; même les principes d'Aristote n'avaient pas le caractère d'une vérité révélée, mais de résultats solidement issus de l'expérience. Par ailleurs, l'opposition à la remise en question des idées acquises n'appartient pas seulement au passé ; c'est un phénomène permanent. Ainsi, lorsque Clairaut, à la suite d'un calcul incomplet, imagine de chercher (d'ailleurs à tort) à modifier la loi de Newton, Bufïon lui opposera des arguments qui n'auront rien de scientifique ; plus près de nous, les adversaires de la théorie de la relativité ont largement appelé le bon sens à l'appui de leur cause ; et, il y a peu, il était sage de ne pas mettre en doute la réalité de l'éloignement des quasars tel qu'il se déduit de l'application brute de la loi de Hubble à leur décalage vers le rouge. L'édition des Œuvres complètes de Copernic ne constitue donc pas seulement un témoignage de fidélité à la mémoire du grand savant, ou un sujet d'intérêt pour le bibliophile averti ; c'est un document de travail. Jacques Lévy.


http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/rhs_0151-4105_1974_num_27_4_1109#

Il y a une phrase qui interpelle : "L'œuvre de Copernic, par sa date, pose un problème qui n'est pas bien élucidé. L'outillage mental et scientifique dont Copernic s'est servi existait déjà à l'époque de Ptolémée ; que dans de telles conditions un écart de quatorze siècles ait pu s'écouler avant que la théorie nouvelle ne soit construite constitue un phénomène sans précédent. Il est vrai que des progrès mathématiques ont été réalisés dans l'intervalle (notations, trigonométrie) ; mais Ptolémée savait résoudre des problèmes aussi difficiles que ceux qu'a dû aborder Copernic."

Donc, Copernic n'a pas démontré que la Terre tourne autour du Soleil. Mais Copernic a exposé une théorie. Le problème est que la théorie de Copernic aurait pu être énoncée dès Ptolémée où dans les 14 siècles qui séparent Ptolémée de Copernic. Beaucoup de monde s'engouffre dans cette brèche de 14 siècles.

Copernic a-t-il eu les écrits arabes, ou une traduction sous les yeux est effectivement une question très intéressante. Le problème est qu'on n'en a aucune preuve. Donc, il est facile ensuite de prétendre que c'est le cas ou d'affirmer que ce n'est pas le cas. Moi, j'essaye de rester dans le champs du savoir et pas dans celui des croyances. Donc, je ne m'avancerais là-dessus qu'à partir du moment où l'on aura retrouvé une preuve ou que l'on aura démontré de manière scientifique que c'est ou ce n'est pas le cas. Bien entendu, si on tient compte de certains travaux, il est plus facile de passer du géocentrisme à l'héliocentrisme. Mais, même à l'époque de Ptolémée, on aurait pu formuler la théorie de Copernic.

_________________
Une théorie n'est scientifique que si elle est réfutable.
Appelez-moi Charlie


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: La théorie de Copernic
Message Publié : 10 Avr 2013 19:33 
Hors-ligne
Pierre de L'Estoile
Pierre de L'Estoile

Inscription : 14 Avr 2005 10:11
Message(s) : 2079
On peut penser que Copernic a lu ou a entendu parler de l'école de Maragha et des travaux qui vont avec car elles semblent citées plusieurs fois : 24 occurrences.

_________________
« Étudiez comme si vous deviez vivre toujours ; vivez comme si vous deviez mourir demain. » Isidore de Séville


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: La théorie de Copernic
Message Publié : 10 Avr 2013 19:36 
Hors-ligne
Jean Froissart
Jean Froissart

Inscription : 26 Août 2008 7:11
Message(s) : 1203
Localisation : Corsica
Un détail peut être mais il me semble avoir lu et compris que c’est bien Aristarque de Samos qui le premier a formulé l’hypothèse ou la théorie de l’héliocentrisme et non Ptolémée.
Selon Archimède et Plutarque(wiki).... une paille chronologique d'avant JC pour héliocentrisme.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: La théorie de Copernic
Message Publié : 10 Avr 2013 20:33 
Hors-ligne
Eginhard
Eginhard

Inscription : 12 Mai 2012 3:13
Message(s) : 775
Merci Narduccio, votre post est très instructif. Cela pose une problématique très intéressante en tout cas.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 127 message(s) ]  Aller vers la page Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7 ... 9  Suivant

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  





Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB