A la une du Blog de l'histoire
Nous sommes actuellement le 20 Sep 2017 23:02

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 60 message(s) ]  Aller vers la page 1, 2, 3, 4  Suivant

La vie a-t-elle un sens?
Oui 59%  59%  [ 39 ]
Non 41%  41%  [ 27 ]
Nombre total de votes : 66
Auteur Message
 Sujet du message : La vie
Message Publié : 02 Avr 2004 19:22 
Hors-ligne
Hérodote
Hérodote

Inscription : 23 Mars 2004 20:26
Message(s) : 29
Localisation : Genève
Qu'elle est selon vous le sens de la vie, si toute fois elle en a un?


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 03 Avr 2004 10:11 
Hors-ligne
Modérateur
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 20 Juin 2003 22:56
Message(s) : 7174
Localisation : Provinces illyriennes
La mort, non ? :roll:

duc de Raguse.

_________________
Un peuple sans âme n'est qu'une vaste foule
Alphonse de Lamartine


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 04 Avr 2004 9:22 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 01 Mai 2002 9:45
Message(s) : 617
Pour une reponse complete à ce sujet, je vous conseille l'excellent film "The meaning of life" des Monty Pythons ! :wink: :lol:

_________________
VIVE L'EMPEREUR !!!
Hypolite.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 06 Avr 2004 22:08 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 03 Oct 2003 9:22
Message(s) : 485
Localisation : Toulouse
Cette question a un petit air "sujet de philo"...
Pour ma part, spontanément, j'aurai tendance à répondre l'évolution.
Si je réfléchis (sic) un peu plus je suis bien obligé de me demander "vers quoi" et "pour quoi"... Et là les avis vont diverger si l'on reste purement matérialiste ou bien si l'on aborde cette question essentielle d'un point de vue religieux...

Je ne me souviens plus si j'ai eu 9 ou 11 au Bac en philo...mais heureusement que je n'ai pas à le repasser :wink:

Amicalement


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 08 Avr 2004 14:09 
Hors-ligne
Eginhard
Eginhard
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 20 Mai 2003 15:53
Message(s) : 718
Localisation : N France / Paris / Seine
La vie est tellement "accidentelle" si l'on se compare au cosmos, qu'elle a forcément un sens.
Pour ma part j'y vois le Projet de Dieu, mais c'est mon hunble avis...

_________________
"Le droit du Prince nait du besoin du peuple." (Pierre BOUTANG)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 14 Avr 2004 19:29 
Hors-ligne
Hérodote
Hérodote

Inscription : 14 Avr 2004 19:23
Message(s) : 4
faut lui donner un sens, c'est peut etre pour ca qu'il faut vivre "sa" vie :)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 07 Mai 2006 19:32 
De mon point de vue, la vie a pour sens de préparer sa mort. J'ai certaines opinions religieuses qui me poussent à dire qu'en ayant une vie vertueuse et en respectant les enseignements de la Bible, on gagnera le Paradis. Là c'est un point de vue religieux, donc plutôt contraire à la philosophie, mais j'y crois fermement.
Autrement, je ne pense pas que vivre soit sensé. On passe sa vie à travailler, à chercher un emploi, à faire comme les autres personnes de sa société, à être déçu... rien de bien intéressant selon moi.


Haut
  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 07 Mai 2006 20:10 
Hors-ligne
Modérateur
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 13 Mars 2006 10:38
Message(s) : 2853
Localisation : Lorraine
Vous serez donc d’accord avec Bossuet, chère Victoire-Adélaïde, quand il veut persuader de l’inanité de la vie terrestre, qu’on peut résumer par : avant moi l’éternité, après moi l’éternité, la vie n’est rien (Sermon sur la mort, prononcé devant la cour au Carême de 1662)
Citer :
Me sera-t-il permis aujourd’hui d’ouvrir un tombeau devant la cour, et des yeux si délicats ne seront-ils point offensés par un objet si funèbre ?[...] Venez, et voyez vous-mêmes. Jésus ne refuse pas de voir ce corps mort, comme un objet de pitié et un sujet de miracle ; mais c’est nous, mortels misérables, qui refusons de voir ce triste spectacle, comme la conviction de nos erreurs. Allons, et voyons avec Jésus-Christ ; et désabusons-nous éternellement de tous les biens que la mort enlève. [...] Qu’est-ce donc que ma substance, ô grand Dieu ? J’entre dans la vie pour en sortir bientôt ; je viens me montrer comme les autres ; après, il faudra disparaître [...]
Si je jette la vue devant moi, quel espace infini où je ne suis pas ! Si je la retourne an arrière, quelle suite effroyable où je ne suis plus ! Et que j’occupe peu de place dans cet abîme immense du temps ! Je ne suis rien ; un si petit intervalle n’est pas capable de me distinguer du néant ; on ne m’a envoyé que pour faire nombre ; encore n’avait-on que faire de moi, et la pièce n’en aurait pas été moins jouée, quand je serais demeuré derrière le théâtre.

Mais il y a aussi des réponses épicuriennes à ces interrogations, chez Rabelais par exemple :
Gargantua commence à pleurer la mort de sa femme Badebec, puis...
Citer :
Ce disant, ouït la litanie et les mémentos des prêtres qui portaient sa femme en terre, dont laissa son bon propos et tout soudain fut ravi ailleurs disant : Seigneur Dieu, faut-il que je me constriste encore. Cela me fâche, je ne suis plus jeune, je deviens vieux, le temps est dangereux, je pourrai prendre quelque fièvre : me voilà affolé. Foi de gentilhomme, il vaut mieux pleurer moins et boire davantage. Ma femme est morte, eh bien, par Dieu, je ne la ressusciterai pas par mes pleurs. Elle est bien ; elle est en paradis pour le moins, si n’est mieux. Elle prie Dieu pour nous ; elle est bien heureuse ; elle ne se soucie plus de nos misères et calamités. Autant nous en pend à l’oeil. Dieu gard’ le demeurant. Il me faut penser d’en trouver une autre.

La question pourrait donc être, qu'on soit croyant ou pas, car le temps est une réalité objective: vivre intensément une infime partie d'éternité, ou commencer son éternité dès sa naissance ?

_________________
Tous les désespoirs sont permis


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 07 Mai 2006 20:44 
Hors-ligne
Pierre de L'Estoile
Pierre de L'Estoile
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 23 Oct 2004 9:14
Message(s) : 2059
Localisation : village des Pyrénées
Oui, la vie a un sens: celui que chacun de nous veut lui donner.
De toutes façons, quel que soit ce sens, la question de la mort est bien évidemment présente. Et l'idée de "se" continuer.
Pour les croyants, l'éternité de soi-même ; dans le paradis ou l'enfer, c'est de toutes façons une éternité (*).
Pour moi, mécréant, la continuité est celle de la vie, au-delà de ma personne: en ayant des enfants, je suis le maillon d'une chaine éternelle (vie humaine). En redevenant (comme ils disent) poussière, c'est à dire matière organique, je contribuerai aussi à transmettre la vie, au sens large. C'est moins enthousiasmant, mais tout aussi utile.
Le sens de la vie, sinon, serait pour moi: vivre, pleinement.

(*) question d’un mécréant : si on pouvait choisir entre les paradis et enfer, je prendrais celui où on joue aux quilles avec les copains. Si vous le savez, dites-le moi . :)

_________________
"La vie des hommes qui vont droit devant eux, renaitraient-ils dix fois en dix mondes meilleurs, serait toujours semblable à la première. Il n'y a qu'une façon d'aller droit devant soi." (Pierre Mac Orlan)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 07 Mai 2006 20:55 
Hors-ligne
Pierre de L'Estoile
Pierre de L'Estoile
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 16 Avr 2005 0:09
Message(s) : 2046
Localisation : Outre nulle-part
"Malheureux don du hasard, ma vie, pourquoi t'ai-je reçue ?"

Ecrivain russe du XIXème siècle (et célèbre). Problème : en écrivant ce message, je ne me souviens plus de son nom. Peut-être Pouchkine ?
Donc ma réponse au vote est "non".
Vlad

_________________
"Adieu la vie, adieu l'amour,
Adieu à toutes les femmes...."
Extrait de "La Chanson de Craonne"


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 08 Mai 2006 12:02 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 21 Déc 2005 13:18
Message(s) : 501
Localisation : A Sparte,et en Scandinavie et sur Xalarathros (planète lointaine)..mais en fait en France.
Salut

Pour moi, bien sur que la vie a un sens!

Nos actes determinerons notre situation dans l'Au-delà !

Voila!

_________________
La Valeur Est Supérieure Au Nombre
Horns Up
Death Metal Is Life
Metal Will Never Die
Natalie Portman : The Perfect Woman..
..And Rani Mukherjee Too!
"Je m'efforce de faire le contraire de ce que vous faîtes" Diogènes le Cynique.
L-A-H-L-O-D-A.
ΧΞΣ/Jumalten Kaupunki/Sankarihauta !


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 08 Mai 2006 13:26 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 23 Avr 2005 10:54
Message(s) : 636
A vue de nez, j'aurais plutôt dit Tolstoï, non ?

De toutes façons, rien n'a de sens en soi, pour la bonne raison que c'est nous qui donnons un sens aux choses. C'est bien à cela que sert notre cerveau. A moins de croire en une intelligence supra-humaine, bien sûr, qui s'en est alors déjà occupé à notre place.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 09 Mai 2006 13:09 
Hors-ligne
Thucydide
Thucydide

Inscription : 16 Fév 2006 23:37
Message(s) : 38
Localisation : quelque part dans le temps
Pour pouvoir répondre à la question, j'aurais aimé que soit défini le mot "sens" qui peut être sujet à grand nombre d'inteprétations.
Sans définition plus établie, la réponse du sujet est alors aussi sujette aux interprétations.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Le laboureur et ses enfants
Message Publié : 09 Mai 2006 13:36 
Hors-ligne
Jean Froissart
Jean Froissart
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 28 Avr 2006 23:02
Message(s) : 1344
Localisation : Val de Marne
En effet, Alcibiade, le mot "sens" peut prendre plusieurs ... sens.

Si le mot "sens" s'entend comme un but, alors ce n'est pas la mort, sinon autant se suicider tout de suite, et ne jamais se soigner quand on est malade. Ceux qui meurent jeunes ont la chance de profiter plus longtemps de leur mort.

Si le mot "sens" s'entend comme le bout d'un parcours, alors c'est évidément la mort. Poussières ...

Mais la vie ne se résume généralement pas à sa dernière extrémité. Il existe quelques voyageurs dont l'intérêt n'est que de parvenir à destination, mais il en existe beaucoup d'autres pour qui le trajet en lui-même présente l'intérêt essentiel du voyage. La vie est ce qui arrive quand on est occupé à faire d'autres choses.

Je prendrais le mot "sens" comme synonyme du mot "utilité", et la question devient "Est-ce que la vie est utile ?" La question subsidiaire "et si oui, à quoi sert la vie ?" sera traitée une autre fois.

Donner mon travail aux autres n'est pas rigolo. Cela ne m'est pas utile sur l'instant, mais mon travail est habituellement utile à quelqu'un d'autre, si ce n'est à un client, alors à mon patron. Le "sens de la vie" ne concerne pas toujours que ma propre personne, mais parfois aussi celles des autres. Un clown ne s'amuse pas en racontant ses blagues parce qu'il les connait déjà.

La vie est une suite d'événements. Il semble que tout soit utile dans la vie. Par exemple, les rêves et les actes manqués seraient très utiles selon Freud. Ils mettent en gardent, ils libèrent des frustrations, etc. Même jeter une pierre dans l'eau sert à quelque chose, par exemple à faire des ronds dans l'eau, parce que c'est fascinant à regarder, ou à passer le temps.

Ecrire un paragraphe me permet de dire quelque chose. Plusieurs phrases me donnent un chapitre. Plusieurs chapitres me font un livre. Plusieurs livres me font une oeuvre. C'est un cas où des utilités se cumulent. Un autre exemple est celui du maçon qui, en juxtaposant des pierres, construit un mur, puis une maison, et une citadelle. La citadelle a plus de valeur qu'un simple tas de pierres.

Mais l'utilité d'une action peut être contraire à l'utilité d'une autre action. Je peux écoper pour vider l'eau qui se trouve au fond de mon bateau. Puis je peux prendre un seau pour remettre de l'eau au fond du bateau. Ayant deux bras, je peux même faire ces deux actions simultanément. Chacune de ces actions a une utilité propre, mais l'utilité globale résultante de ces deux actions est nulle, si ce n'est de me muscler les bras, ou de choquer les personnes qui me regardent.

Aditionner deux choux et trois navets ne donnent pas cinq choux ni cinq navets, mais cinq légumes. Le mot "légume" est plus imprécis que le mot "chou" et que le mot "navet". Chaque action à un sens particulier, mais l'addition de ces sens produira un sens global qui sera imprécis, vague, dans le cas courant où les utilités ne se cumulent pas.

Quelle est la couleur d'un arc-en-ciel ? Newton a montré que l'addition de toutes les couleurs donne de la lumière blanche, ce qui ne m'empèche pas de refuser de dire que l'arc-en-ciel est blanc.
Pour moi, de même que l'arc-en-ciel a plusieurs couleurs, la vie a les sens de tous les événements qui la composent et chercher un sens global aboutirait à une simplification trompeuse.

Bien sûr, il est décevant de se dire qu'il n'y aurait pas de sens plus important que le sens immédiat de chaque action. On pourrait penser que chaque bonne action rapporte des points qui seraient cumulés et vous donneraient un lot à la fin, comme les points des cartes de fidélité dans les supermarchés ou les stations-service d'autrefois. Cela relève pour moi de la pathologie du collectionneur qui veut croire que la valeur de toute accumulation d'objets excède la simple addition des valeurs individuelles. C'est vouloir un bonus en plus de celui que l'on a déjà reçu. C'est vouloir, en retournant la terre, trouver un trésor qui viendrait en plus des bénéfices résultants du labourage de la terre. Cela dit ce trésor existe peut-être, allez savoir.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 10 Mai 2006 18:56 
Hors-ligne
Hérodote
Hérodote

Inscription : 28 Mars 2006 9:02
Message(s) : 25
Localisation : Marseille
Il est veai qu'un tel sujet peut déboucher sur une dissert de philo.

Pour faire plus bref, comme le dit Dédé, la vie a le sens qu'on lui donne.

Certe nous naissons tous avec des cartes différentes dans les mains, mais ce sont par la suite nos décisions qui font avancer le jeu de vie.

Cependant comme tout le règne animal auquel nous appartenons nous avons des instincts : survivre, manger, s'abriter, se reproduire qui sont très forts et nous sommes gouvernés par ces instincts.
Cependant comme nous avons aussi la chance (? ) de posseder la Pensée ( avec le grand P) cette animalité est gérée en fonction de notre culture, notre morale et nos croyances.

C'est cette pensée qui va donner un sens à notre vie et donc cela dépend de chacun.

Si nous étions restés des animaux comme les autres, la vie n'aurait aucun sens car nous serions soumis à ces instincts et nous vivrions, non pas au jour le jour, mais à la minute.

Le sens de la vie c'est les projets et projections que nous pouvons faire parce que nous avons accès à la pensée abstraite :

si je fais ceci, j'obtiendrai cela.

Nos besoins naturels doivent être satisfaits mais les méthodes pour y parvenir sont conscientes et réfléchies ( quoique parfois on se demande...)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 60 message(s) ]  Aller vers la page 1, 2, 3, 4  Suivant

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  





Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB