A la une du Blog de l'histoire
Nous sommes actuellement le 23 Nov 2017 10:01

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 5 message(s) ] 
Auteur Message
Message Publié : 26 Août 2014 20:48 
Hors-ligne
Tite-Live
Tite-Live
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 02 Déc 2011 10:16
Message(s) : 370
Tout bon documentaire sur Charles Darwin nous explique comment il a réalisé que les espèces évoluaient (le bec des pinsons). Pourtant, il me semble que la science de l'époque savait déjà qu'il y avait évolution des espèces.
Alors comment a-t-il prouvé la sélection naturelle ?

_________________
Quidquid latine dictum sit, altum sonatur


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 26 Août 2014 23:34 
Hors-ligne
Administrateur
Administrateur

Inscription : 15 Avr 2004 22:26
Message(s) : 15482
Localisation : Alsace, Colmar
furtif a écrit :
Tout bon documentaire sur Charles Darwin nous explique comment il a réalisé que les espèces évoluaient (le bec des pinsons). Pourtant, il me semble que la science de l'époque savait déjà qu'il y avait évolution des espèces.
Alors comment a-t-il prouvé la sélection naturelle ?


Pour qu'une théorie soit acceptée par la communauté scientifique, on lui demande 2 choses : expliquer ce que l'on connait déjà et si possible prévoir des choses qui permettaient de nouvelles découvertes.

La théorie de Darwin a donc été "prouvée" par les observations de Darwin, mais aussi les nombreuses observations de biologistes, éleveurs, agriculteurs, agronomes, ... de part le monde. Effectivement, "on" savait déjà que les espèces évoluaient. Darwin a donné une des explications de cette évolution. Il y a l'évolution génétique qui répond aux lois de Mandel, il y a une évolution qui est due à des variations qui doivent leur survenue au hasard, il y a la sélection sexuelle et la sélection naturelle; la sélection des plus aptes, dont les mécanismes ont été décrits par Darwin et ses successeurs. La doctrine actuelle cherche a donner à chacun de ses moteurs la place qui lui revient. La sélection due au hasard a tendance a être minimisée au fur et à mesure qu'on découvre de nouveaux mécanismes. La sélection génétique a fait l'objet de découvertes importantes ces 20 dernières années.

L'application des lois de la sélection naturelle par certains docteurs en écologie, après étude du comportement de tout un écosystème permet de mieux comprendre le fonctionnement de certains milieux. Par exemple, si vous ouvrez le Science & Vie du mois de septembre 2014 qui va arriver en kiosque et qui a déjà été distribué aux abonnés, vous trouverez un article page 24 qui explique un changement de connaissances sur le corail caribéen. En fait, la théorie en vogue jusqu'à maintenant expliquait la disparition des coraux par le réchauffement climatique. Sauf que l'on trouvait des cas qui ne collaient pas. Coraux qui disparaissaient à vitesse grand V alors que l'eau se réchauffait à peine, tandis qu'à quelques centaines de kilomètres des coraux persistaient alors que la température des eaux augmentait plus que la moyenne. Une étude faite par un groupe d'experts internationaux démontre que la disparition du corail caribéen est corrélée avec le nombre de poissons herbivores dans la zone concernée. Cette étude démontre que les coraux et les algues sont effectivement en compétition (çà, on le savait depuis un moment). Quand les poissons herbivores sont peu pêchés, ils broutent les algues, ce qui sert à la prolifération des coraux. Mais, si on en pêche de trop, les algues prolifèrent et elles étouffent les coraux. Voici donc une application de la sélection naturelle. Une "preuve" de plus pourrait-on dire.

Au fait, quelques pages plus tôt, il y a un article qui démontre que c'est sûrement la sélection sexuelle qui a présidé à l'apparition d'un plumage complexe chez les Archaeopteryx. On a trouvé un spécimen très bien conservé, ce qui a permit une étude de ses plumes. Et il cumule la présence de plumes asymétriques pouvant avoir une fonction aérodynamique et de plumes symétriques inaptes au vol. Donc, le vol s'est développé chez des animaux qui avaient déjà des plumes et non l'inverse.

_________________
Une théorie n'est scientifique que si elle est réfutable.
Appelez-moi Charlie


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 27 Août 2014 10:43 
Hors-ligne
Tite-Live
Tite-Live
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 02 Déc 2011 10:16
Message(s) : 370
Tout cela m'est bien familier. Par contre, ma question concerne l'Histoire. Je voulais savoir qu'est-ce qui a ni Darwin sur la piste…

_________________
Quidquid latine dictum sit, altum sonatur


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 27 Août 2014 14:35 
Hors-ligne
Administrateur
Administrateur

Inscription : 15 Avr 2004 22:26
Message(s) : 15482
Localisation : Alsace, Colmar
furtif a écrit :
Je voulais savoir qu'est-ce qui a mis Darwin sur la piste…


C'est très bien écrit dans son livre. L'un des évènements fondateurs est son voyage aux Galapagos. Mais, il avait sûrement déjà une perception de la réalité de l'évolution des espèces. En fait, on sait que de nombreuses personnes se posaient des questions. Dans de nombreux bulletins de diverses sociétés scientifiques des gens se posaient des questions sur diverses observations. Il semblerait que les scientifiques de l'époque étaient déjà convaincus de la réalité d'une évolution des espèces. Mais tous peinaient à expliquer cette évolution, de même qu'ils peinaient à expliquer pourquoi les enfants gardent certains traits des parents, mais en ont parfois qui leur semblent propre. Bref, aucune explication sur le fait que l'enfant est différent de ses parents tout en restant similaire.

Aux Galapagos, le Jeune Darwin trouve une multitude de pinsons sur diverses iles. Il comprend qu'ils descendent tous d’ancêtres uniques venus du continent et qui se sont adaptés aux circonstances locales. Sur telle ile, ils sont devenus insectivores et ils ont développés un bec qui correspondait à leurs besoins. Sur telle autre, ils mangent des noix et leur bec permet d'un casser la dure enveloppe. Là, c'est des graines et ils ont un bec court et massif, ... De là, il déduit que c'est l'environnement qui sélectionne les individus les plus aptes. Individus qui en croissant entre eux sélectionnent les traits anatomiques leur permettant d'exploiter mieux cet environnement. Ensuite, Darwin va passer des années à récolter de partout des faits, des observations qui lui permettent de mieux affiner sa théorie. Il était en correspondance avec de nombreux observateurs et de nombreuses sociétés scientifiques de part le monde.
Le seul échec de Darwin, c'est de na pas avoir réussi à trouver ce qui véhiculait les traits spécifiques. Pourtant, dans sa bibliothèque, il y avait un article où Mandel exposait sa théorie. Mais, on ignore s'il l'a lu, ou s'il a compris l'implication que cette découverte (celle des gènes) pouvait avoir dans la transmission du vivant.

_________________
Une théorie n'est scientifique que si elle est réfutable.
Appelez-moi Charlie


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 27 Août 2014 14:46 
Hors-ligne
Tite-Live
Tite-Live
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 02 Déc 2011 10:16
Message(s) : 370
Merci pour cette explication très claire.

_________________
Quidquid latine dictum sit, altum sonatur


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 5 message(s) ] 

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  





Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB