A la une du Blog de l'histoire
Nous sommes actuellement le 20 Sep 2017 23:02

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 77 message(s) ]  Aller vers la page 1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Reconnaissez-vous le titre universitaire de "docteur en sociologie" de Mme E. Tessier ?
Oui 12%  12%  [ 5 ]
Non 68%  68%  [ 28 ]
Je suis et je reste dans le doute 20%  20%  [ 8 ]
Nombre total de votes : 41
Auteur Message
Message Publié : 29 Avr 2006 19:59 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours

Inscription : 26 Juil 2005 18:43
Message(s) : 493
Ceci est un sondage que m'ont poussé à faire divers compte-rendus concernant l'affaire du doctorat de Mme E. Tessier, reconnue en 2001 docteur de l'université en sociologie, et astrologue notoire. En tant que croyant, chrétien, étudiant à l'université et envisageant de faire un doctorat, j'aimerais avoir l'avis d'autres croyants, d'autres universitaires, d'autres étudiants ou anciens étudiants, enfin, de l'esprit éclairé d'autres amateurs d'histoires, notamment de l'histoire des croyances ("théories spirituelles" comme l'indique le titre de ce forum) ...

Vous pouvez vous informer sur la qualité scientifique (donc, universitaire) de la thèse de Mme Tessier à cette page :
http://www.homme-moderne.org/societe/so ... index.html

_________________
Celluy est saige, (...) qui ne congnoist ennemy que soy-mesmes et qui tient sa volunté et son propre conseil pour suspect. - Marguerite de Navarre


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 29 Avr 2006 20:07 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 30 Août 2005 7:32
Message(s) : 649
Je ne suis pas croyante, je suis universitaire et enseignante, et j'ai répondu non. Pourtant, les Anciens, que j'ai si amoureusement étudiés, se référaient constamment aux astres...

Ah, pas Horace... pas les épicuriens...

Je ne dis pas que l'astrologie ne présente aucun intérêt, mais je ne crois pas qu'elle remplisse les critères objectifs permettant de la compter parmi les sciences. A moins qu'on élargisse le concept de "science" ! :roll:

D'autre part, il me semble que les astres en question ont subi une lente récession, et que ces cartes du ciel reposent donc sur du vent... non ?

_________________
rien que la mort peut me faire cesser de vous aimer


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 29 Avr 2006 20:28 
Hors-ligne
Plutarque
Plutarque
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 20 Fév 2006 23:45
Message(s) : 139
Le question du titre et celle du sondage sont très différents! À laquelle faut-il répondre?
L'astrologie est-elle une science? Non, c'est clair et net, l'astrologie n'a rien de la méthode scientifique.
Elisabeth Tessier a-t-elle fait un travail de sociologie sur le phénomène sociologique qu'est l'astrologie répondant aux critères d'une thèse de doctorat? C'est plutôt à ses pairs sociologues de répondre, et visiblement certains pensent que non.
Mais il s'agit là de 2 problèmes différents. Tessier aurait beau être une autorité mondiale en sociologie, ça ne ferait pas de l'astrologie une science pour autant.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 29 Avr 2006 20:45 
Hors-ligne
Administrateur
Administrateur

Inscription : 15 Avr 2004 22:26
Message(s) : 15366
Localisation : Alsace, Colmar
Il existe de nombreuses critiques de cette thèse provenant aussi bien de sociologues que de non-sociologues[ On pourrait croire que les seuls sociologues qui donnent un peu de crédit à cette dame ce sont ceux qui étaient présent durant la soutenance.
url]http://www.zetetique.ldh.org/hb_these_teissier.pdf[/url]
http://www.homme-moderne.org/societe/socio/teissier/morin2.html
http://cura.free.fr/xx/19halb13.html
Le titre de la suivante dit déjà l'opinion de l'auteur:
Citer :
Comment devenir docteur en sociologie sans posséder le métier de sociologue ?

http://recherche.univ-lyon2.fr/grs/index.php?page=9&fichier=textes/articles/ress122.htm&imp=2
http://www.afs-socio.fr/debat1-3Dubar.pdf
http://web.ujf-grenoble.fr/CIES/cies2/TELECHARGEMENT/RAPPORTS/FORUM2003/rapport_08.pdf


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 29 Avr 2006 21:16 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 23 Avr 2005 10:54
Message(s) : 636
En ce qui concerne le volet "sociologie" et "universitaire" de l'affaire, il faut aussi comprendre que cette histoire de thèse s'inscrit sur fond du débat intellectuel contemporain, à savoir la question de l'émergence -ou non- d'une post-modernité. Maffesoli, le directeur de thèse de Teissier, est "simplement" l'un des représentants de cette école, en sociologie, en France -avec Morin et Baudrillard par exemple.
Mais c'est clairement un débat international, et qui dépasse largement le cadre de la seule sociologie.
En ce qui concerne le fait que l'astrologie soit une science ou non, faudrait déjà définir ce que c'est qu'une science.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 29 Avr 2006 21:37 
Hors-ligne
Plutarque
Plutarque
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 20 Fév 2006 23:45
Message(s) : 139
Bergame a écrit :
En ce qui concerne le fait que l'astrologie soit une science ou non, faudrait déjà définir ce que c'est qu'une science.
On pourra toujours chipoter sur les détails, mais il me semble cependant que certains principes définissant une science sont clairs. Voir l'article de Wikipedia par exemple : http://fr.wikipedia.org/wiki/Science
Citer :
Plus précisément, la science ( du latin scientia, connaissance ) consiste en :
* la recherche et l'acquisition systématique (ou non-systématique) de connaissances sur les objets et le monde qui nous entoure ;
* l'organisation et la synthèse de ces connaissances par le moyen de principes généraux a priori (théories, lois, mesure, méthode, etc.) ;
* la diffusion des résultats de ces démarches.
...
une théorie n'est scientifiquement acceptable que si elle peut être réfutable, c’est-à-dire soumise à des tests expérimentaux.
...
Sont désignées sous le nom de pseudo-sciences les pratiques qui se réclament de la science tout en s'écartant de la méthode scientifique mais en en mimant certains aspects. On peut citer par exemple l'astrologie, l'homéopathie, la morphopsychologie


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 29 Avr 2006 21:46 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours

Inscription : 26 Juil 2005 18:43
Message(s) : 493
Citer :
Le question du titre et celle du sondage sont très différents! À laquelle faut-il répondre?

Les deux intitulés sont différents de par le fonctionnement de l'édition des messages ... Le titre est fait pour attirer l'attention, le sondage pour préciser l'enjeu.

_________________
Celluy est saige, (...) qui ne congnoist ennemy que soy-mesmes et qui tient sa volunté et son propre conseil pour suspect. - Marguerite de Navarre


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 29 Avr 2006 21:49 
Hors-ligne
Administrateur
Administrateur

Inscription : 15 Avr 2004 22:26
Message(s) : 15366
Localisation : Alsace, Colmar
Bergame a écrit :
En ce qui concerne le fait que l'astrologie soit une science ou non, faudrait déjà définir ce que c'est qu'une science.


Cà, c'est simple. Une très bonne définition :
Citer :
la science ( du latin scientia, connaissance ) consiste en :

* la recherche et l'acquisition systématique (ou non-systématique) de connaissances sur les objets et le monde qui nous entoure ;
* l'organisation et la synthèse de ces connaissances par le moyen de principes généraux a priori (théories, lois, mesure, méthode, etc.) ;
* la diffusion des résultats de ces démarches.

Selon le philosophe Karl Popper, une théorie n'est scientifiquement acceptable que si elle peut être réfutable, c’est-à-dire soumise à des tests expérimentaux. La connaissance scientifique est ainsi l'ensemble des théories qui ont jusqu'alors résisté à la réfutation. La science est donc par nature soumise en permanence à la remise en question.


Les astrologues refusant la réfutation de leurs théories de base, ce n'est donc pas une science. Si elle acceptait la réfutation, elle ne serait pas plus une science puisque ces mêmes théories seraient réfutées par les connaissances actuelles en astronomie.
http://www.obspm.fr/savoirs/contrib/astrologie.fr.shtml


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 29 Avr 2006 22:04 
Hors-ligne
Plutarque
Plutarque
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 20 Fév 2006 23:45
Message(s) : 139
Il est en effet bien connu que le zodiaque de l'astrologie est faux, et que d'une manière générale cette pratique divinatoire se base sur une carte des astres en contradiction avec les observations scientifiques de l'astronomie. Certains courants posent même la présence d'astres dont l'existence n'a jamais été prouvée!


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 29 Avr 2006 22:09 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 23 Avr 2005 10:54
Message(s) : 636
:)

Ah, si l'épistémologie était effectivement aussi simple, ce serait bel et beau ! Mais savez-vous déjà bien ce qu'est la méthode faillibiliste selon Popper ? N'y voyez pas d'offense à votre grande culture scientifique, Narduccio, mais je me permets de vous poser la question, parce que sur Futura, par exemple, je m'étonne constamment de voir cette fameuse "réfutabilité" invoquée à chaque instant, sans que manifestement personne ne sache vraiment bien de quoi il s'agit.

Et aussi parce que je vous ai déjà lu invoquer la réfutabilité pour l'histoire ;)

Mais ne croyez surtout pas que, moi, je veuille faire de l'astrologie une science. Certainement pas, je dis simplement que l'épistémologie est loin d'être aussi simple que ne le croient très ordinairement les scientifiques -y compris les sociologues, d'ailleurs, je vous rassure.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 29 Avr 2006 22:15 
Hors-ligne
Pierre de L'Estoile
Pierre de L'Estoile
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 16 Avr 2005 0:09
Message(s) : 2046
Localisation : Outre nulle-part
Il me semble que l'astrologie, à l'origine, plaçait la Terre au centre du système représenté par le soleil et les autres planètes de ce-dit système, ce qui fut contredit par la suite. Or, je crois que l'astrologie actuelle utilise les mêmes schémas erronés. Si c'est vraiment le cas, c'est de l'attrape-nigauds (mais cela rapporte gros, alors pourquoi changer ?).
Vlad

_________________
"Adieu la vie, adieu l'amour,
Adieu à toutes les femmes...."
Extrait de "La Chanson de Craonne"


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 29 Avr 2006 22:21 
Hors-ligne
Plutarque
Plutarque
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 20 Fév 2006 23:45
Message(s) : 139
Citer :
Ah, si l'épistémologie était effectivement aussi simple, ce serait bel et beau !
Je crois que personne ne dira que c'est là quelquechose de simple, mais il y a tout de même des critères de base, qui en l'occurence ne sont pas remplis par l'astrologie.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 30 Avr 2006 13:43 
Hors-ligne
Administrateur
Administrateur

Inscription : 15 Avr 2004 22:26
Message(s) : 15366
Localisation : Alsace, Colmar
La différence essentielle est entre "croyance" et "savoir". Une science, et l'histoire en ai une comme les autres, se base sur des savoirs. A partir du moment ou l'on réfute de manière argumentée ces savoirs, cette science évolue allant même jusqu'à remettre en cause les théories de bases.
Il y a d'autres créations humaines qui s'appellent au choix, religions, courants philosophiques, pseudo-sciences, etc où l'enseignement repose sur un dogme, sur quelque chose que l'on ne peut remettre en cause. On peut discuter de biens des choses en théologie, mais il est interdit de toucher au dogme, parce qu'à ce moment l'édifice s'écroule.
L'astrologie, c'est basée sur un corpus de connaissances qui passaient pour scientifique à un certain moment. Lorsque les connaissances sont venu à contredire ce corpus, les astrologues, plutôt que de se remettre en cause ont élevé celui-ci au niveau d'un dogme. Par ce fait, l'astrologie ne peut pas être une science.
Il existe dailleurs 2 types de réfutation de l'astrologie, la première suivant la voie de Saint Augustin, la réfute parce qu'elle contredit en partie certaines bases du dogme chrétien. La seconde, la réfute sur le plan de la méthodologie scientifique. La première ne fait pas l'objet du débat actuel, la seconde, oui.
L'astrologie peut être réfutée de diverses manières sur le plan scientifique. Par exemple, on n'a pas le début d'une explication sur le mode d'influence qu'auraient les astres sur nos modestes personnes. S'agit-il d'une influence "mécanique", mais dans ce cas, les avions qui transitent dans le ciel devraient avoir plus d'influences que de lointains astres massifs et comment expliquer, alors, que l'on se base sur la position des étoiles il y a 4 000 ans lors de l'invention de l'astrologie ?
Les astrologues se contentent d'indiquer qu'ils ont de nombreux exemples de l'éfficacité de leur "savoir". Mais, il n'existe aucune étude, ne parlons même pas de double aveugle, sur l'efficacité de l'astrologie.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 30 Avr 2006 13:48 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours

Inscription : 26 Juil 2005 18:43
Message(s) : 493
Merci de ces explications que j'approuve en grande partie, Narduccio !

Citer :
Une science, et l'histoire en ai une comme les autres, se base sur des savoirs.

Pitié : est (être, 3e pers. du sing. présent indicatif)

_________________
Celluy est saige, (...) qui ne congnoist ennemy que soy-mesmes et qui tient sa volunté et son propre conseil pour suspect. - Marguerite de Navarre


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 30 Avr 2006 13:53 
Hors-ligne
Administrateur
Administrateur

Inscription : 15 Avr 2004 22:26
Message(s) : 15366
Localisation : Alsace, Colmar
Brainstorm a écrit :
Merci de ces explications que j'approuve en grande partie, Narduccio !

Citer :
Une science, et l'histoire en ai une comme les autres, se base sur des savoirs.

Pitié : est (être, 3e pers. du sing. présent indicatif)


:oops: :oops: :oops:
J'ai parfois un peu de mal avec la grammaire et l'orthographe. j'en suis profondément désolé.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 77 message(s) ]  Aller vers la page 1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  





Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB