A la une du Blog de l'histoire
Nous sommes actuellement le 21 Sep 2017 6:01

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 77 message(s) ]  Aller vers la page Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Reconnaissez-vous le titre universitaire de "docteur en sociologie" de Mme E. Tessier ?
Oui 12%  12%  [ 5 ]
Non 68%  68%  [ 28 ]
Je suis et je reste dans le doute 20%  20%  [ 8 ]
Nombre total de votes : 41
Auteur Message
 Sujet du message :
Message Publié : 04 Nov 2006 1:02 
Hors-ligne
Hérodote
Hérodote
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 02 Nov 2006 11:08
Message(s) : 13
Localisation : Bretagne
Narduccio, je crois que fleurdepat ne parlait pas du cercle étroit des sciences humaines où la plupart savent bien entendu que tout bon historien est révisionniste mais du reste de la société où (merci les médias) le révisionniste est la plupart du temps associé à un néonazi.

Concernant les sciences qui font des prédictions soit disants plus justes que l'astrologie, j'aimerais donner quelques exemples:

les économistes font couramment des prédictions, certes argumentées mais qui se révèlent souvent fausses. Si ça se trouve statistiquement, leurs résultats sont les mêmes que ceux des astrologues. Par exemple, un économiste peut dire en 1980 que l'avenir est au modèle rhénan et dix ans plus tard, constatant l'échec de sa prédiction, proclamer haut et fort que l'avenir est au modèle californien. Cet exemple, je l'ai lu dans des articles dits scientifiques d'"Alternative Economique". C'est alors que j'ai compris que malgré leurs raisonnements "scientifiques" les économistes sont aussi fiables que les astrologues.

les statisticiens font aussi de belles bourdes. Par exemple, des démographes ont prédit la disparition du peuple allemand par dénatalité! Leur raisonnement se basait sur une série de mauvaises années pour la natalité allemande. Leur prédiction se contentait d'imaginer le résultat sur le prochain siècle en gardant constants les données démographiques d'aujourd'hui. Un raisonnement totalement stupide mais que j'ai pu lire si souvent dans des manuels du secondaire.

_________________
Liberté l'histoire connait ton nom mais les hommes l'ont oublié.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 04 Nov 2006 8:42 
Hors-ligne
Pierre de L'Estoile
Pierre de L'Estoile
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 23 Oct 2004 9:14
Message(s) : 2059
Localisation : village des Pyrénées
rikomer,
Etes-vous sûr que les prévisions des économistes, des statisticiens (et vous auriez pu ajouter la météo) sont du même ordre que celles des astrologues ? votre comparaison ne signifie-t-elle pas, plus ou moins: "puisque des gens intelligents se trompent, les imbéciles ont peut-être toujours raison" ?

(avant de vous répondre, j'ai feuilleté rapidement quelques exemplaires d'Alternatives Economiques)

Les économistes, les statisticiens, écrivent, en substance: "SI on prend telle ou telle décision, il est PROBABLE qu'il se passera ça". Ce ne sont pas des prévisionnistes au sens propre, mais plutôt des analystes dont les analyses ONT UNE INFLUENCE sur le système: les gouvernants ou les décideurs économiques les écoutent, écoutent même les opinions différentes et contradictoires, et prennent des décisions sous leur influence (différente et contradictoire en démocratie).
Ce n'est pas de leur faute si on lit leurs ANALYSES comme des PREVISIONS, du même oeil qu'on lit l'horoscope.

La météo dit, pour prendre par exemple un cas simple:
"Aujourd'hui, il se forme un anticyclone sur les Açores. Donc, il est PROBABLE à tant de pourcent que cette haute pression va chasser les nuages vers l'est, et qu'il fera beau dans tant d'heures parce que le vent va, en général dans ce cas-là, à telle vitesse. "

Alors que (si j'ai bien compris) l'astrologie dit: "il est écrit de toute éternité que TOUS les gens qui sont nés tel jour à telle heure à telle endroit seront sous le signe de Vénus (c'est mon cas, ai-je dit, du mont de vénus :lol: ) , et feront donc une rencontre (une escalade, dans mon cas :oops: ?) le 12 avril 2014 à 15h15 (déjà, vu l'âge que j'aurai alors, et vu l'état actuel de mes artères, c'est peu crédible, enfin bref....) "

_________________
"La vie des hommes qui vont droit devant eux, renaitraient-ils dix fois en dix mondes meilleurs, serait toujours semblable à la première. Il n'y a qu'une façon d'aller droit devant soi." (Pierre Mac Orlan)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 04 Nov 2006 11:11 
Hors-ligne
Administrateur
Administrateur

Inscription : 15 Avr 2004 22:26
Message(s) : 15366
Localisation : Alsace, Colmar
Sur le long terme, toute prédiction, aussi bien faite par un astrologue que par n'importe quel expert à peu de chances de se révéler juste. Mais, sur le court terme, les spécialistes, économistes, journalistes spécialisés, etc, se trompent moins que les astrologues.
Mais souvent, et l'exemple de la météorologie, la mise au point de nouveaux outils permet d'affiner les prévisions dans certains domaines. La météorologie pourrait être ce que d'aucun qualifient de science dure, mais les paramètres à prendre en compte sont trop nombreux et l'on ne connait pas toujours exactement leur interactions. Alors, à chaque nouvelle génération d'ordinateur et à chaque nouveau programme de modélisation informatique, la qualité des prédiction s'améliore. Sans que le public s'en rende toujours compte, puisque dans ce secteur, c'est les échecs de la prévision qui sont montés en épingles.L'économie serait une science molle qui veut paraitre dure, du moins c'est ce que laisse entendre Bernard Maris dans son "Antimanuel d'économie". Selon lui, la raison en est simple. L'on invente des lois de l'économie qui collent assez bien, rétroactivement, à choses qui sont avenues. Et on projette vers l'avenir. Mais la part "humaine" de l'économie et son influence sur le commerce est l'industrie est passée sous silence. Prenons un exemple, si l'on privilégiait le rapport qualité/prix ou service rendu/prix, le monde de l'automobile serait bien différent. Or, la plupart des gens mettent une forte charge émotionnelle dans le choix de leurs voitures. On choisit rarement une voiture pour ses capacités à répondre exactement à nos besoins réels. Et, sans oser l'avouer la plupart du temps, nos automobiles sont choisies selon des critères subjectifs. Nous osons rarement l'avouer, ou alors on dit que c'est parce que telle voiture nous plait ! mais les publicitaires l'ont bien compris et ne se lassent pas de jouer sur la corde sentimentale. Un exemple flagrant, il y a une marque d'automobile qui passe régulièrement la publicité suivante. Un couple est assis dans un salon face à des parents. A la question: "vous avez une nouvelle voiture; pourquoi avoir choisis ...(telle marque, tel modèle). La femme prend la parole et donne un tas de raisons logiques. Pendant ce temps, on voit la voiture en situation et on entend la "voix off" de la femme qui insiste sur le coté pratique, économique et écologique de leurs choix. A ce moment là on voit le mari qui fait semblant de se gratter les cheveux et qui montre à son beau-père (?) de manière discrète la puissance de la voiture. Plus de 170ch, ce qui ruine logiquement le caractère économique ou écologique du choix. Le sénior sourit d'un air entendu, pendant que la femme demande se qui se passe.
En fait, si on réfléchi rationnellement, les critères énoncés par la femme sont pertinents et si on les appliquait à la lettre, ce n'est pas cette voiture que l'on choisirait. Mais la part subjective du choix, fait que l'on choisira cette voiture pour des éléments non rationnels, dont sa puissance et ce qui va avec et les éléments rationnels énoncés par la femme vont servir d'alibi rationnel pour justifier son choix.
Dans le livre de Bernard Maris, de nombreuses analyses montrent que l'économie ne sera jamais une science exacte, tant qu'elle ne pendra pas en compte dans ses équations, la part irrationnelle qui existe en chacun de nous. Mais justement, parce qu'elle est irrationnelle, elle ne se laisse pas enfermer dans une équation. Par conséquent, l'économie ne sera jamais une science précise et c'est le cas de chacune des sciences humaines. Donc, en ces domaines, les prédictions seront toujours faillibles.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Sciences nouvelles
Message Publié : 05 Nov 2006 13:36 
Hors-ligne
Hérodote
Hérodote
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 03 Nov 2006 16:45
Message(s) : 6
Localisation : Loire Atlantique
dédé

"puisque des gens intelligents se trompent, les imbéciles ont peut-être toujours raison" ?

Je répondrai par une phrase de Brassens: « Entre nous bonnes gens, pour reconnaître que l'on est pas intelligent il faudrait l'être. »

Ce n'est pas de leur faute si on lit leurs ANALYSES comme des PREVISIONS, du même oeil qu'on lit l'horoscope.

Sans doute parce que leurs résultats sont aussi peu fiables.

Je reconnais que l'astrologie est loin d'être fiable dans l'état actuel des connaissances mais il ne faut pas non plus singer l'astrologie qui repose tout de même sur un travail. Je ne conteste nullement que les prédictions farfelues des pseudos astrologues éditées dans les journaux ne soient que farce mais elles font certes moins de mal que celles des économistes qui par leurs erreurs au plus haut niveau gouvernementale ont parfois porté gravement préjudice au peuple (cela fait environ 50 ans que des villes gérées de façon scientifique par des équipes de technocrates croulant sous les rapports ,accumulant les réunions et les séminaires, et nous trouvons aujourd'hui ces villes en but à la pauvreté, aux difficultés sociales, en manque d'habitation et de finances nouvelles pour en construire, etc) alors peut importe somme toute que l'astrologie vous prédise que demain vous ferez une fabuleuse rencontre car au plus vous serez déçu.


Narduccio

Mais, sur le court terme, les spécialistes, économistes, journalistes spécialisés, etc, se trompent moins que les astrologues.

Tout dépend des prédictions


En toutes sciences il y a part pour l'erreur et en toutes choses il y a part pour l'étude et l'apprentissage. En voulant préserver les sciences actuelles de toutes nouvelles intrusions dans leur caste n'en fait-on pas de dogmes?

_________________
L'histoire ne retient que les vainqueurs!


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 05 Nov 2006 14:59 
Hors-ligne
Salluste
Salluste
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 15 Sep 2006 13:16
Message(s) : 277
Localisation : TOULOUSE
Ce n'est pas parce que des politiques économiques comportent un certain nombre d'erreurs qu'il faut aussitôt jeter des tartes à la crème comme les méfaits des technocrates !
Une ville ne se gère pas "scientifiquement" comme vous l'affirmez. Ce ne sont pas des machines qui dictent la gestion des politiques urbaines, mais des hommes et des femmes (vous savez...les élus) qui ont des principes, idéologiques ou pas, qui gèrent des affaires courantes et font des choix. Toute entreprise de leur part est critiquable. Ca, c'est le jeu démocratique.
Mais souligner cela, n'autorise pas pour autant de faire un rapprochement hasardeux avec l'astrologie et ses effets "microcosmiques". Bien que la très sérieuse E. Tessier scande à qui veut bien l'entendre que ses prévisions sont le fruit de "travaux" sérieux et de calculs, ils n'en reste pas moins que l'astrologie est constuite sur du sable ! Vous avez beaux faire des "calculs" bien savants (comme en numérologie), ils ne reposent sur rien, absolument rien de sérieux !
De mon point de vue, il est totalement absurde de mettre dans une même phrase, les incertitudes, ou approximations des prévisions économiques (notamment le calcul du taux de croissance) pour relativiser la portée ou les défaillances (minimes ?) des prévisions astrologiques !
Et pour ce qui est de la météo, tout pilote sait qu'il n'y a rien de plus changeant que la météo !

_________________
Nous sommes des nains juchés sur des épaules de géants...


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Passion
Message Publié : 05 Nov 2006 16:02 
Hors-ligne
Hérodote
Hérodote
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 03 Nov 2006 16:45
Message(s) : 6
Localisation : Loire Atlantique
Quelle passion pour défendre les sciences dites exactes et qui n'en comportent pas moins d'inombrables erreurs! Pour être scientifiquement correct il faut avoir l'esprit ouvert à tout et reconnaître que tout peut être amené à évoluer. Comme vous le soulignez ce sont des humains qui sont technocrates et les humains aussi fabriquent les machines. et d'autres humains aussi pensent différemment. Alors pourquoi ne pas regarder sous un angle différent et esayer de se dire que même si à priori l'astrologie n'offre pas grand chose de sérieux elle offre aussi parfois une étude intéressante non pas au niveau de ses prédiction mais du travail qu'elle effectue pour arriver à être une science qui, à défaut de reposer sur de la pierre, repose au moins sur terre. Après tout aucune science ne peut se targuer d'exactitude!
Quant à la météo rien ne dit qu'un jour elle sera aussi précise que les heures.

_________________
L'histoire ne retient que les vainqueurs!


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Sciences nouvelles
Message Publié : 05 Nov 2006 16:44 
Hors-ligne
Administrateur
Administrateur

Inscription : 15 Avr 2004 22:26
Message(s) : 15366
Localisation : Alsace, Colmar
fleurdepat a écrit :
Tout dépend des prédictions


Mais voyons, c'est sûr que si l'on demande à un expert informatique le nombre d'accidents d'avions, il aura du mal à te répondre. Dans tous les tests réalisés jusqu'à présent, les astrologues ont le même taux de bonnes réponses que le quidam moyen ou que des réponses tirées au sort. Alors, où est la plus value ...

fleurdepat a écrit :
En toutes sciences il y a part pour l'erreur et en toutes choses il y a part pour l'étude et l'apprentissage. En voulant préserver les sciences actuelles de toutes nouvelles intrusions dans leur caste n'en fait-on pas de dogmes?


Justement, comme vous le dites, en toutes sciences, il y a une part pour l'erreur. C'est même pour cela que la méthode scientifique tient compte des erreurs, certains allant jusqu'à dire qu'une erreur ou un résultat négatif sont plus riches d'enseignements qu'une prédiction juste.
Et contrairement, à ce que vous croyez, les scientifiques tiennent beaucoup aux apports extérieurs, quand ils ont de bonnes bases scientifiques. C'est ainsi que de nouvelles branches scientifiques naissent en permanence, souvent puisant dans d'autres branches ou en dehors du champ des sciences. Mais quel serait l'apport d'une pseudo-science qui refuse de tenir compte des enseignements de 4000 ans d'observations astronomiques ? et des apports de la physique ? Que peut apporter à la science la vision de personnes dogmatiques empêtrées dans leurs contradictions et qui ne savent que prétendre que l'on ne fait pas l'effort de les comprendre, ce qui pour eux veut dire en fait que l'on refuse d'accepter pour argents comptants leurs dire.
Je suis désolé, les dogmatiques ne se trouvent pas du coté de la science dans cette histoire.
Et vous devriez sérieusement ouvrir votre esprit à ce qu'est réellement la science et rejeter la vision dogmatique que vous semblez en avoir.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : dogme et science
Message Publié : 05 Nov 2006 17:58 
Hors-ligne
Hérodote
Hérodote
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 03 Nov 2006 16:45
Message(s) : 6
Localisation : Loire Atlantique
Je n'ai aucun a priori ni sur les sciences ni sur l'astrologie et je n'ai jamais prétendu que l'astrologie était une science ni même qu'elle mériterait de l'être; je dis juste qu'il y a aussi dans l'astrologie une part réelle de travail qu'il faut bien sûr beaucoup plus ettayer pour la rendre un temps soit peu crédible, mais on peut néanmoins en tenir compte et ne pas en volontairement la singeant et la dénigrant. Je trouve souvent chez les gens d'études une condescendance agaçante pour tout ce qui ne leur parait pas scientifique. Rappelez-vous comme le dit Jean Ziegler: "l'intellectuel est au service du peuple!" et non inversemment!
Je reconnais par contre que mon érudition ne dépasse pas le bac et que certes beaucoup d'entre vous en sont plus que pourvu et en cela je les admire car il ont un savoir qu'il transmettent afin de faire avancer le monde( si possible dans le meilleur). A vous les gens de savoir intellectuel n'oubliez pas d'accorder aux autres autant d'indulgeance que vous aimeriez qu'on ait de foi en vos sciences.

_________________
L'histoire ne retient que les vainqueurs!


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 05 Nov 2006 18:29 
Hors-ligne
Administrateur
Administrateur

Inscription : 15 Avr 2004 22:26
Message(s) : 15366
Localisation : Alsace, Colmar
Quelle part réelle de travail ? Se baser sur un ciel tel qu'il existait il y a 4000 ans ? Ce qui fait que l'on a 2 signes de décalage entre le signe astral réel et le signe astral courant.
Ou alors prétendre que de grosses planètes très lointaines ont une influence en négligeant l'influence des petites masses proches de nous. Cela s'appelle la règle de la relativité en physique et si l'astrologie reposait sur quelque chose de sérieux, il faudrait envisager de tenir compte des avions qui sillonnait le ciel le jour de notre naissance et ceux de plus en plus nombreux qui le sillonnent de nos jours.

Effectivement, Ziegler à raison, mais il ne faut pas inverser son propos. Le rôle de l'intellectuel est d'éclairer le peuple, pas de le tenir asservi. Or, cultiver les superstitions est un asservissement. Dans ce contexte, le rôle de l'intellectuel est bien de combattre toutes les entraves au savoir et à la connaissance. Tout ce qui fera que le citoyen ne prendra pas la bonne décision en connaissance de cause. Il est donc du devoir de l'intellectuel de dénoncer l'imposture intellectuelle qu'est l'astrologie et les autres pseudo-sciences. Si l'on est honnete, pourquoi prétendre être ce que l'on est pas ?

PS: vous savez quoi ? Moi aussi, j'ai qu'un bac et il s'agit de ce que l'on appelait un bac technique à l'époque. Le savoir, c'est en partie sur les bancs de l'école et en partie par sa soif de connaissance qu'on l'entretient. Alors, je ne veux pas voir de telles phrases:
Citer :
Je reconnais par contre que mon érudition ne dépasse pas le bac

Votre érudition sera ce que vous en ferez. Je connais des ingénieurs qui n'en ont pas beaucoup. Ils sont intelligents, certes, mais pas érudits pour 2 sous.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 05 Nov 2006 18:30 
Hors-ligne
Pierre de L'Estoile
Pierre de L'Estoile
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 23 Oct 2004 9:14
Message(s) : 2059
Localisation : village des Pyrénées
fleurdepat,

Depuis le début de vos interventions, vous faites de sprocès d'intention à tout le monde, vous répondez, me semble-t-il, à d'autres que les gens du forum, à vos propres soucis.

Je vais donc vous poser deux questions précises, auxquelles j'aimerais des réponses précises, sans doute hors sujet par rapport à l'astrologie, mais bien utiles de mon point de vue:

fleurdepat a écrit :
Et pourtant on continue du huer les historiens révisionnistes.


question 1: Comme l'a très bien dit Narduccio, le mot prête à confusion. Alors, donnez-nous svp un exemple précis (un nom) d'historien révisionniste hué par "on".

fleurdepat a écrit :
L'histoire ne retient que les vainqueurs!


Question 2: donnez-nous svp un exemple précis.

fleurdepat a écrit :
je reconnais par contre que mon érudition ne dépasse pas le bac

j'en connais bien d'autres ici, et nous avons cependant grand plaisir à les lire, comme j'espère que ce sera le cas pour vous.

_________________
"La vie des hommes qui vont droit devant eux, renaitraient-ils dix fois en dix mondes meilleurs, serait toujours semblable à la première. Il n'y a qu'une façon d'aller droit devant soi." (Pierre Mac Orlan)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: dogme et science
Message Publié : 05 Nov 2006 18:52 
Hors-ligne
Salluste
Salluste
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 15 Sep 2006 13:16
Message(s) : 277
Localisation : TOULOUSE
fleurdepat a écrit :
Je trouve souvent chez les gens d'études une condescendance agaçante pour tout ce qui ne leur parait pas scientifique.



Tout simplement parce que bien souvent, ces pseudo-sciences en viennent à additioner des carottes avec des rouleaux de sopalin pour déterminer la probabilité d'obtenir une promotion sociale !:roll:
La numérologie par exemple. On peut toujours dire que la prévision nécessite un long travail et l'admirer pour cela. Les numérologues comptent d'ailleurs beaucoup sur un effet "scientifique" et rationel pour rassurer les plus sceptiques, et trouver ainsi une légitimité, ou un respectabilité par rapport à la simple diseuse de bonne-aventure.
Il n'en reste pas moins que la numérologie est une imposture.

_________________
Nous sommes des nains juchés sur des épaules de géants...


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 05 Nov 2006 19:42 
Hors-ligne
Fustel de Coulanges
Fustel de Coulanges

Inscription : 09 Août 2005 17:34
Message(s) : 3884
Localisation : Marseille
Citer :
Je trouve souvent chez les gens d'études une condescendance agaçante pour tout ce qui ne leur parait pas scientifique.

Condescendance des uns pour ce qui ne leur paraît pas scientifique, obstination des autres pour étiqueter "scientifique" ce qui n'a pas besoin de l'être...
L'art n'est pas "scientifique"... et qui donc contesterait la légitimité de sa place dans le paysage humain? Idem pour la poésie...
L'astrologie a-t-elle vraiment besoin du label scientifique pour intéresser ceux qui s'y intéressent, ou inquiéter ceux qui ne s'y intéressent pas? En quoi cela dérangerait-il les uns et les autres qu'elle soit soi-disant scientifique ou soi-disant pas scientifique? Tant qu'on l'on veille à éviter les dérives (abuser des personnes faibles, exploiter la crédulité, etc.), où est le danger?
On nous assène bien des publicités sur des produits "scientifiquement" testés (dentifrices, etc.) à grand renfort de blouses blanches et d'éprouvettes de laboratoire... et le public n'est pas dupe pour autant!
Alors?


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 05 Nov 2006 21:29 
Hors-ligne
Polybe
Polybe
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 03 Nov 2006 21:56
Message(s) : 95
Localisation : Sur les hauteurs dominant la Bièvre, ( pays des castors ) - Isère.
Depuis la déclaration du célèbre Cagliostro ( signore Balsamo pour les intimes ) au parlement de Paris en 1785, tout le monde sait que les devins mages et astrologues sont de grands bonimenteurs capables de se jouer des foules grace à leurs capacités manipulatrices.

Pour votre édification, la célèbre tirade est ci-dessous :
http://www.livres-mystiques.com/partieT ... moire.html

25 ans plus tard, Chateaubriand écrira un ouvrage intitulé "Le Génie du Christianisme" mais là on en est encore au "Génie du Crétinisme" :P

J.

_________________
"Le temps est la substance dont je suis fait"
Jorge Luis Borges


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Réponse aux questions
Message Publié : 05 Nov 2006 22:39 
Hors-ligne
Hérodote
Hérodote
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 03 Nov 2006 16:45
Message(s) : 6
Localisation : Loire Atlantique
Ceci pour dédé:

Bien que rien ne m'oblige à entrer dans ces querelles de clocher, je vais faire montre d'une bonne grâce en répondant à ces questions, bien que celles-ci n'aient rien à voir avec le sujet.

Question numéro 1: se référer aux articles de ce site http://fr.wikipedia.org/wiki/R%C3%A9visionnisme
Plus précisément, je n'ai pas encore mais je cherche. Mais il est un fait que pour la plupart des gens le terme de révisionniste se confond trop souvent en négationisme

Question numéro 2: voici les données que je tiens de sources sûres qui pourront vous éclairer sur cette citation:

L'histoire ne retient que les vainqueurs, exemples précis

Néron et les Julio-Claudiens

Néron, empereur romain entre 54 et 68 de notre ère est le dernier empereur de la dynastie julio-claudienne. Hostile aux sénateurs (les riches de l'époque), renversé par un coup d'Etat, il a été victime de ce que les Romains appelaient la damnatio memoriae, c'est à dire la condamnation éternelle de sa mémoire. C'est ce qui se passa et de ce fait, ceux qui ont écrit son histoire (Tacite et Suétone) eux-mêmes liés au nouveau pouvoir en place (la dynastie des flaviens) ont noirci son histoire à un point tel que le personnage de Néron est encore aujourd'hui considéré comme un fou sanguinaire. Par ailleurs, les historiens de la nouvelle dynastie (qui règna de 69 à 97) ont volontairement accentué les traits négatifs de leurs prédécesseurs julio-claudiens (Tibère, Caligula, Claude et Néron). Cette façon de procéder a été systématique durant l'Antiquité.

Les rois « fainéants »

Sans doute le plus bel exemple de falsification de l'histoire par les vainqueurs, les « rois fainéants » ont désigné les derniers rois Mérovingiens des VIIe-VIIIe siècles, justifiant ainsi la prise du pouvoir par les Carolingiens.

Les révoltes « contre-révolutionnaires » de 1793-94

Encore aujourd'hui les révoltes qui eurent lieu en France durant la période jacobine (31 Mai 1793-27 Juillet 1794) sont accusées d'avoir été anti-révolutionnaires. On peut encore déceler ces accusations dans des manuels scolaires. Les deux plus connues sont celles des fédérés et des Vendéens. La première fait suite à l'arrestation et à l'exécution de la plupart des Girondins de Paris les 31 Mai-2 Juin 1793. La République Française voit une partie de ses députés éliminer de façon sanglante et tout à fait illégitime son opposition. Les Jacobins, idéologiquement, défendaient le centralisme parisien et l'uniformisation du pays tandis que les Girondins défendaient une France fédérale avec le respect des provinces. Les Jacobins ont éliminé leurs adversaires politiques. Cela a provoqué des révoltes dans les provinces du sud de la France, à Bordeaux, à Lyon, à Marseille et Toulon. De nombreux français méridionaux étaient en effet outragés par le fait qu'on bafoue la démocratie et que la ville de Paris impose sa dictature à l'ensemble du pays. Non seulement ces révoltes ont été écrasées dans le sang mais en plus les Jacobins ont réécrit l'histoire en faisant passer nos rebelles pour des contre-révolutionnaires et des royalistes. C'étaient pourtant eux qui défendaient les principes démocratiques. Comme les Républiques suivantes ont été jusqu'à aujourd'hui jacobines, on a continué à ternir la mémoire des Girondins.

La deuxième révolte concerne les Vendéens. Aujourd'hui encore, pour la plupart des gens, les Vendéens étaient des paysans ignares, manipulés par les nobles et les curés qui se seraient révoltés contre la République. Cette vision des choses a été complètement révisée par les historiens récents. Aux débuts de la Révolution, les Vendéens ne lui étaient pas hostiles. Seulement, la Révolution a d'abord servi les intérêts de la bourgeoisie des villes aux détriments de ceux des campagnes. Bon nombre de paysans ont déchanté en voyant peu à peu que leurs revendications et leurs aspirations ne seraient pas entendues par les Révolutionnaires parisiens (exemple: la vente des terres de l'Eglise ont renforcé celles des grands propriétaires nobles et bourgeois). On sait aujourd'hui que le déclenchement de la révolte vendéenne a été principalement la levée de trois cent mille hommes pour faire la guerre. Non pas que les Vendéens ne voulaient pas se battre pour le pays, mais il existait un sentiment fort de ras-le-bol à l'encontre des bourgeois des villes qui la plupart échappaient au service militaire forcé. Enfin, la répression féroce des armées révolutionnaires, n'hésitant pas à tuer femmes et enfants en Vendée a fait que tous les Vendéens se sont mis dans le camp des contre-révolutionnaires. Les exactions républicaines sont la cause première du royalisme des Vendéens. L'histoire a été réécrite après leur défaite pour en faire des arriérés, cela permet encore aujourd'hui, d'une certaine manière, de justifier les massacres qui ont été perpétrés dans cette période.


Commentaire: bien des gens intelligents n'ont pas grande érudition et bien des gens érudits n'ont pas grande intelligence (mon domaine étant la poésie, je me ferais un plaisir de vous présenter mon recueil sitôt celui-ci édité "je l'espère" et vous remercie d'une telle pensée).

_________________
L'histoire ne retient que les vainqueurs!


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : équilibre
Message Publié : 05 Nov 2006 22:50 
Hors-ligne
Hérodote
Hérodote
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 02 Nov 2006 11:08
Message(s) : 13
Localisation : Bretagne
En relisant bien attentivement toutes vos interventions, je trouve que vous n'êtes pas véritablement en désaccord et que vous cherchez tous un peu la petite bête en citant des bouts de phrase ci et là sans doute par esprit de contradiction.
Tous ont l'air d'accord pour dire que l'astrologie d'hier et d'aujourd'hui n'est pas une science.

Sénéchal et Yves-Marie dénoncent à raison l'habillage scientifique servant à la rhétorique afin de se faire passer pour sérieux. J'ai remarqué que dans les réunions publiques et aussi parfois dans les forums, la force réside plus dans une apparence d'arguments scientifiques que dans l'intelligence. Les gens issus de Sciences-Po en ont fait leur spécialité. Trop souvent, quand un spécialiste parle en public, l'auditoire reste médusé et le technocrate l'emporte sur tous les autres. C'est cela je crois la véritable condescendance du scientifique vis à vis du peuple. Tous ces procédés sont à mon avis infiniment plus graves que les élucubrations astrologiques.

_________________
Liberté l'histoire connait ton nom mais les hommes l'ont oublié.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 77 message(s) ]  Aller vers la page Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  





Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB