A la une du Blog de l'histoire
Nous sommes actuellement le 18 Oct 2017 8:19

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 7 message(s) ] 
Auteur Message
Message Publié : 27 Août 2017 16:06 
Hors-ligne
Marc Bloch
Marc Bloch
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 09 Août 2006 6:30
Message(s) : 4449
Localisation : Allemagne
C'est à dessein que j'ai conservé le mot allemand car les dictionnaires traduisent par une périphrase :" fête organisée lorsque la charpente de la maison est terminée ". Je pose la question à la cantonade pour savoir si cela existe dans certaines régions de France. Personnellement je n'en avais jamais entendu parler. Je l'ai découvert par l'intermédiaire d'un de mes fils qui a acheté en co-propriété un appartement dans une maison en construction dans une ville de Saxe. La charpente étant posée, il va y avoir une Richtfest. La petite fête va réunir les copropriétaires, les voisins, le notaire, l'architecte, des amis et bien sûr les compagnons qui travaillent au chantier. Mon fils a été taxé de faire un discours, il va y avoir un buffet (modeste, les Allemands ne sont pas chicos). Bref je découvre cette pratique qui ne s'inscrit pas dans une perspective historique, mais plutôt dans la tranche Arts et Traditions populaires. Car il y a un rituel: on accroche un bouquet, on lance un verre de vin ou d'alcool qui se fracasse, on choisit une citation ou proverbe qu'on écrit quelque part. En France, je connais la pendaison de crémaillère, mais c'est quand tout est fini et qu'on aménage. Donnez vos connaissances sur les diverses régions de France :rool: :P

_________________
"La faculté de prévoir appartient à celui qui se souvient." ( Léon Bérard)
" Jeune homme, la France se meurt, ne troublez pas son agonie..." ( Renan à Déroulède )


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 27 Août 2017 16:47 
Hors-ligne
Administrateur
Administrateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 27 Avr 2004 17:38
Message(s) : 9942
Localisation : Région Parisienne
J'ai connu ça en région parisienne pour un bâtiment à usage industriel. Ce fut un buffet campagnard avec du Buzet qui était fort bon, d'ailleurs.

_________________
Il n'est pas nécessaire d'espérer pour entreprendre, ni de réussir pour persévérer (Guillaume le Taciturne)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 27 Août 2017 20:50 
Hors-ligne
Eginhard
Eginhard
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 04 Juin 2008 20:24
Message(s) : 842
En France, c'est le bouquet final. C'était automatique pour les nouvelles maisons ou les charpentes entièrement restaurées dans ma région (Bourgogne) dans les années 1970-1980 : j'étais très intrigué par ces sapins qui poussaient sur le sommet des toits !
Il semblerait que la tradition a beaucoup décliné même si certaines sociétés l'entretiennent encore.
http://www.ladepeche.fr/article/2016/10/21/2443516-le-bouquet-final-une-tradition-du-batiment.html
D'après le site "forum-charpente" (comme quoi il n'y a pas que l'histoire qui a son forum), le plus jeune ouvrier accroche le bouquet ou la cime d'un sapin et le propriétaire doit monter le décrocher. S'il en est incapable, il paye la tournée aux ouvriers...

_________________
"Denken heisst überschreiten" : Penser signifie faire un pas au-delà. Ernst Bloch (1885-1977)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 27 Août 2017 21:42 
Hors-ligne
Pierre de L'Estoile
Pierre de L'Estoile

Inscription : 16 Jan 2010 19:18
Message(s) : 2460
Dans le Nord c'était la même chose les propriétaires devaient payer le coup......Le collectivisme des lotissements et des "promoteurs" a détruit tout ce qui était "sympa". Plus de maisons individuelles autonomes.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 29 Août 2017 12:05 
Hors-ligne
Jean Mabillon
Jean Mabillon

Inscription : 22 Août 2008 14:17
Message(s) : 2571
[url]http://www.charpentiers.culture.fr/delarbrelamaison/marquesetsymboles/rituelsd’achevement[/url]

Même la profession n'y croit plus guère....

_________________
"L'histoire serait une chose merveilleuse si seulement elle était vraie."
Léon Tolstoï.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 29 Août 2017 14:15 
Hors-ligne
Administrateur
Administrateur

Inscription : 15 Avr 2004 22:26
Message(s) : 15408
Localisation : Alsace, Colmar
J'ai 2 réponses différente.

La première concerne l'Alsace. J'ai connu cela dans les années 70, où certains maitres d’œuvre offraient encore un banquet aux artisans qui avaient participé à la réalisation de l'ouvrage. Mais la pratique se perdait. Il arrivait encore de voir un charpentier clouer un sapin au faite de la maison qu'on venait de terminer pour signaler son achèvement.
Mais, la gestion moderne des constructions font que cette tradition a plus ou moins disparues. Elle existe encore lors de certaines réalisations "culturelles", ou lors de rénovations importantes.

Il ne faut pas confondre cette fête avec la "pendaison de la crémaillère". En fait, le bouquet final symbolisait la remise au propriétaire d'une maison terminée (selon les termes du contrat) et on finalisait souvent le paiement lors de la fête. Le propriétaire terminait de payer les artisans et offrait ce repas commun. C'était une manière de montrer à la collectivité qu'il était satisfait du travail réalisé. Dans un monde où la publicité reposait sur le bouche à l'oreille, c'était quelque chose d'important. Ce n'est plus le cas de nos jours. On peut le regretter, mais la contractualisation de la société a tué cela. Le propriétaire ne sent sent plus obligé de faire la promotion des constructeurs de son bien. On insiste actuellement sur le coté convivial, mais il faut bien voir qu'il était secondaire

On continue de pendre les crémaillères car c'est le signe que le bénéficiaire du bien utilise pour notifier aux gens qu'il va inviter qu'il change d'adresse, et donc souvent que sa vie évolue...

De telles fêtes persistent dans d'autres milieux sous diverses formes. Pour les grands projets, il y a souvent diverses cérémonies qui ont une importance équivalente. En ce qui concerne la construction d'ouvrages par EDF, il y a une fête rituelle qui correspond assez à cette Richtfest, quand certaines phases d'un grand chantier se terminent, les ouvriers prennent en otage la voiture du chef de chantier et ils la montent en l'air avec la plus haute grue du chantier. Dans les centrales thermiques, on installe souvent, quand c'est possible, la voiture au sommet de la cheminée. Mais, elle peut se retrouver sur le toit d'un bâtiment, ou simplement pendue en l'air ...

Le chef de chantier accepte de payer l'apéritif à toutes les personnes présentes en même temps qu'il y a un repas ou un barbecue pour signifier la fin du chantier. En payant cet apéro, on lui restitue sa voiture. Je parle de fête rituelle, car souvent la direction de chantier coopère pour que tout ce passe bien. Un cadre se charge de la substitution des clefs. Le chef de chantier ne fait pas d'efforts particuliers pour mettre sa voiture à l'abri. Et l'apéro est déjà prévu depuis plusieurs semaines ...

Il me semble que c'est une pratique assez généralisée dans le monde des gros travaux

_________________
Une théorie n'est scientifique que si elle est réfutable.
Appelez-moi Charlie


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 29 Août 2017 15:58 
Hors-ligne
Marc Bloch
Marc Bloch
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 09 Août 2006 6:30
Message(s) : 4449
Localisation : Allemagne
Une fois de plus cela confirme ce que j'avais découvert à mon arrivée en Allemagne. Ce pays qui est au premier rang européen pour la technique, l'industrie et l'économie a su garder des traditions séculaires qui sont toujours vivaces. Je pense à la tenue incroyable des apprentis compagnons charpentiers qui je crois vont d'une ville à l'autre, le rituel incontournable du repas de funérailles, la Richtfest dont on vient de parler, les corporations d'étudiants, la Schultüte pour le premier jour de l'entrée à l'école primaire, les fêtes des voisins que l'on découvert en France il n'y a pas longtemps mais très vivaces depuis toujours de l'autre côté du Rhin, mais il y en a certainement d'autres que les membres du Forum connaissant l'Allemagne pourront citer. Bref, un certain enracinement malgré une grande ouverture à la modernité. A mes yeux cette synthèse est sympathique.

_________________
"La faculté de prévoir appartient à celui qui se souvient." ( Léon Bérard)
" Jeune homme, la France se meurt, ne troublez pas son agonie..." ( Renan à Déroulède )


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 7 message(s) ] 

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  





Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB