Nous sommes actuellement le 19 Juil 2019 13:53

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 3 message(s) ] 
Auteur Message
Message Publié : 01 Fév 2010 14:33 
Hors-ligne
Hérodote
Hérodote

Inscription : 10 Oct 2009 16:32
Message(s) : 3
Bonjour
Comment expliquer que dans mon village (Gard) les décés de ceux de la religion réformée ne soient enregistrés dans les registres de la communauté protestante qu'à partir des directives du synode de 1774, alors qu'existent des registres des naissances et mariages protestants en 1642/ 1668 et 1750...etc.
Ils ne sont pas mentionnés dans les registres catholiques et donc ne semblent être enregistrés nulle part Pourtant il semble bien que ceux ci étaient enterrés dans le seul cimetière du village qui était catholique
Est ce du à une autre approche sociologique de la mort par rapport aux catholiques ? ou autre?
Merci de votre éventuelle réponse


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 01 Fév 2010 21:17 
Hors-ligne
Jean Froissart
Jean Froissart
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 28 Avr 2006 23:02
Message(s) : 1285
Localisation : Orne
aurlaur a écrit :
dans mon village (Gard)
Je connaissais le département du Gard, mais pas le village du Gard. Combien y avait-il d'habitants dans votre commune à l'époque qui vous intéresse, entre 1600 et 1774, si j'ai bien compris ?
aurlaur a écrit :
la religion réformée
"prétendue" réformée, ou issue de la Réforme.
aurlaur a écrit :
Ils ne sont pas mentionnés dans les registres catholiques
Ca paraît normal.
aurlaur a écrit :
il semble bien que ceux ci étaient enterrés dans le seul cimetière du village qui était catholique
Quel est la superficie de ce cimetière ? Pensez-vous qu'il puisse contenir tous les morts de votre commune entre 1600 et 1774. Parfois, on sous-estime la place qu'il faut, et on ne pense pas qu'il puisse y avoir plusieurs cimetières, même pour une commune apparemment pas très peuplée. Donc l'hypothèse d'un deuxième cimetière ne me paraît pas à exclure, a priori. Ou alors, il pourrait y avoir eu un "carré" pour les protestants dans ce cimetière, ou pour ceux qui ne sont pas catholiques.
aurlaur a écrit :
Est ce du à une autre approche sociologique de la mort par rapport aux catholiques ?
Faisait-on de la sociologie entre 1600 et 1770 ? Peut-être sans le savoir.
aurlaur a écrit :
ne semblent être enregistrés nulle part
Peut-être. Pour un protestant dont j'étudie la vie, Pierre Borel (c. 1620-1671), qui est né et mort dans votre Languedoc, et plus précisément à Castres, on dispose des Archives du Tarn, qui contiennent le Fonds des notaires où l'on trouve des testaments, et qui contiennent aussi l'Etat civil des Réformés où se trouvent les dates de naissances et de décès des enfants de Pierre Borel. Je ne sais pas s'il existe la même chose pour le Gard.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 02 Fév 2010 13:46 
Hors-ligne
Plutarque
Plutarque
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 03 Mars 2009 11:43
Message(s) : 174
Localisation : 59
La période 1661 - 1715 est celle de l'application de l'édit de Nantes "à la rigueur" (dans son interprétation la plus stricte). Je ne sais pas si votre village était une place de sûreté protestante. Si ce n'est pas le cas, le temple a été détruit lors de cette période et il est possible qu'une partie des registres l'ait été également.

Par ailleurs, suite à l'édit de Fontainebleau (1685), les pasteurs n'ont plus le droit d'exercer. Dans une société où c'est l'Eglise qui fait office d'état civil, une communauté protestante privée de pasteur ne peut plus maintenir de registres et faire enregistrer les décès de ses membres. D'ailleurs, dès la fin 1685, des mesures sont prises pour palier à ce problème juridique et que les protestants puissent malgré tout déclarer les décès auprès des autorités civiles. A Paris, par exemple, c'est le commissariat du Châtelet qui enregistre ces déclarations, parmi les autres mains courantes... Auquel cas, le décès est enregistré en tant que "mort brutale", afin d'expliquer la non-venue du curé.

Quoi qu'il en soit, la sépulture ecclésiastique est refusés au membres de la RPR (sauf abjuration in extremis, mais auquel cas le décès est enregistré pour le nouveau converti dans le registre de l'église catholique). Toute inhumation non-autorisée dans un cimetière pouvait aller jusqu'au procès du défunt et la confiscation des biens de la famille. Du coup, de ce que j'en sais, les inhumations se font clandestinement sur un terrain privé, appartenant à un membre de la communauté protestante. Cette pratique sera régularisée par une ordonnance royale de 1736. Il se dit que pour masquer cette inhumation clandestine, celle-ci était masquée par la plantation d'un arbre au dessus du corps du défunt : généralement un if ou un cyprès, mais d'après ce que j'ai lu par ailleurs, il semble que cette pratique ne remonte pas avant la fin du XVIIIe siècle.

L'édit de tolérance de 1787 permet d'avoir un état civil "de rattrapage" pour les protestants, permettant de faire enregistrer des actes de naissance et de mariage après des autorités civiles, mais rien concernant les décès.

_________________
Celui qui est prêt à sacrifier un peu de liberté pour obtenir un peu plus de sécurité ne mérite vraiment ni l'une, ni l'autre. (Benjamin Franklin)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 3 message(s) ] 

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  





Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB