A la une du Blog de l'histoire
Nous sommes actuellement le 20 Juin 2018 20:07

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 41 message(s) ]  Aller vers la page Précédent  1, 2, 3
Auteur Message
Message Publié : 06 Fév 2014 13:06 
Hors-ligne
Jean Mabillon
Jean Mabillon

Inscription : 22 Août 2008 14:17
Message(s) : 2592
Dans ce fil, je suis un peu étonné que personne n'ait rappelé l'action d'Alexis Danan qui dénonça en 1934 la manière dont les enfants étaient traités dans les "maisons de correction". C'est l'indignation soulevée par ses reportages qui inspira le film "La cage aux rossignols" dont "Les choristes" se sont inspirés. Aujourd'hui encore, Alexis Danan reste le modèle de nombreux comités d'action ou ONG qui cherchent à remédier à l'imperfection du dispositif social.
http://www.justice.gouv.fr/histoire-et-patrimoine-10050/le-ministere-dans-lhistoire-10289/histoire-de-la-protection-judiciaire-de-la-jeunesse-16946.html

_________________
"L'histoire serait une chose merveilleuse si seulement elle était vraie."
Léon Tolstoï.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 06 Fév 2014 13:38 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours

Inscription : 17 Juin 2013 18:20
Message(s) : 527
Les titres au moins pourraient-ils être écrits sans fautes d'orthographe ?
"censées" et non "sensées".


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 06 Fév 2014 14:22 
Hors-ligne
Pierre de L'Estoile
Pierre de L'Estoile
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 23 Oct 2004 9:14
Message(s) : 2059
Localisation : village des Pyrénées
jovien a écrit :
Les titres au moins pourraient-ils être écrits sans fautes d'orthographe ?
"censées" et non "sensées".

Effectivement, mais cette erreur est très fréquente. Comme « Nul n’est censé ignorer la loi » , merci à un modérateur de la corriger. (Même si lui-même ne l'a pas vu spontanément lol )
Sur le fond, rien à dire ?
Le lien donné par jibe répond en grande partie aux questions posées, du point de vue histoire du droit, en tout cas.

_________________
"La vie des hommes qui vont droit devant eux, renaitraient-ils dix fois en dix mondes meilleurs, serait toujours semblable à la première. Il n'y a qu'une façon d'aller droit devant soi." (Pierre Mac Orlan)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 06 Fév 2014 15:24 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours

Inscription : 25 Juin 2012 15:20
Message(s) : 426
jovien a écrit :
Les titres au moins pourraient-ils être écrits sans fautes d'orthographe ?
"censées" et non "sensées".

Mais c’est insensé ça !
C’est un peu comme un senseur sans cible : il a beau être sensible , et même si on utilise tous les censeurs possibles pour leur fermer le clapet , ce n’est pas ça qui empêchera les pékins ordinaires de rigoler !


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 06 Fév 2014 17:40 
Hors-ligne
Modérateur
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 10 Fév 2009 0:12
Message(s) : 6676
Dédé a écrit :
Comme « Nul n’est censé ignorer la loi » , merci à un modérateur de la corriger. (Même si lui-même ne l'a pas vu spontanément lol )

Effectivement, d'habitude je corrige spontanément, mais là je n'ai pas sursauté et je viens d'apprendre quelque chose.

Curieusement, je pense que je n'aurais pas fait la faute en l'écrivant : sensé m'aurait paru... insensé.

Ne riez pas, Dédé, c'est bien vous qui avez écrit le titre, non ?

_________________
Si l'avenir est multiple, le passé est unique. Malgré cela, la réalité historique est parfois difficile à découvrir.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 06 Fév 2014 18:34 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours

Inscription : 25 Juin 2012 15:20
Message(s) : 426
Deux extraits de la oi du 05 août 1850 sur la détention des mineurs et la création des « colonies » (publiques ou privées).
Je crois qu’elle n’a été abrogée qu’en 1945.

Art. 2.
Dans les maisons d’arrêt et de justice, un quartier distinct est affecté aux jeunes détenus de toute catégorie.
Art. 3.
Les jeunes détenus acquittés en vertu de l’article 66 du code pénal comme ayant agi sans discernement, mais non remis à leurs parents, sont conduits dans une colonie pénitentiaire ; ils y sont élevés en commun, sous une discipline sévère, et appliqués aux travaux de l’agriculture, ainsi qu’aux principales industries qui s’y rattachent. Il est pourvu à leur instruction élémentaire.
…..
Les filles ne sont pas oubliées :
…..
Art. 16.
Les maisons pénitentiaires reçoivent :
1) les mineures détenues par voie de correction paternelle
2) les jeunes filles de moins de seize ans condamnées à l’emprisonnement pour une durée quelconque
3) les jeunes filles acquittées comme ayant agi sans discernement, et non remises à leurs parents.

Art. 17.
Les jeunes filles détenues dans les maisons pénitentiaires sont élevées sous une discipline sévère et appliquées aux travaux qui conviennent à leur sexe.

TEXTE COMPLET
https://criminocorpus.org/sources/12854/


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 06 Fév 2014 18:41 
Hors-ligne
Pierre de L'Estoile
Pierre de L'Estoile
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 23 Oct 2004 9:14
Message(s) : 2059
Localisation : village des Pyrénées
Dans une de mes lectures, que je ne retrouve plus, j'ai vu qu'une de ces lois s'applique "aux mineurs coupables ou victimes" (SIC)

_________________
"La vie des hommes qui vont droit devant eux, renaitraient-ils dix fois en dix mondes meilleurs, serait toujours semblable à la première. Il n'y a qu'une façon d'aller droit devant soi." (Pierre Mac Orlan)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 08 Fév 2014 8:39 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours

Inscription : 25 Juin 2012 15:20
Message(s) : 426
On ne peux pas parler de ce sujet sans évoquer le Kid et son papa adoptif qui est centenaire :

Charlot a 100 ans !
Il est né le 7 février 1914 dans "Charlot est content de lui"


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 09 Fév 2014 7:36 
Hors-ligne
Pierre de L'Estoile
Pierre de L'Estoile
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 23 Oct 2004 9:14
Message(s) : 2059
Localisation : village des Pyrénées
(C'est plus de la psychologie ou de la sociologie que de l'histoire, mais c'est intéressant)
Une partie (trop brève)de la conclusion de ce livre, "Aimer mal, Châtier bien")
Citer :
Les institutions sont violentes par le regard que nous posons sur ceux qui y vivent ; le simple fait d'y être éveille déjà la suspicion. Ce fantasme de non-caveur des enfants biologiquement ou familialement déficients habite l'inconscient de nombreux professionnels. [...].
La violence nait de l'impossibilité d'exaucer notre désir de réparer et d'adapter à notre idéal les enfants que la société nous confie "pour leur bien", de les transformer plutôt que de les laisser s'épanouir tels qu'ils sont, avec leurs qualités et leurs défauts. Dans les pays avancés, beaucoup de violences sont réellement faites à l'enfant au nom de son bien, lorsqu'il refuse de répondre à notre désir de l'améliorer

C'est la prise de conscience de cette réalité qui doit amener le professionnel à modifier son comportement, selon la suite de cette conclusion.

_________________
"La vie des hommes qui vont droit devant eux, renaitraient-ils dix fois en dix mondes meilleurs, serait toujours semblable à la première. Il n'y a qu'une façon d'aller droit devant soi." (Pierre Mac Orlan)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 09 Fév 2014 19:49 
Hors-ligne
Pierre de L'Estoile
Pierre de L'Estoile
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 05 Juil 2011 14:39
Message(s) : 2093
Localisation : Armorique
Dédé a écrit :
C'est la prise de conscience de cette réalité qui doit amener le professionnel à modifier son comportement, selon la suite de cette conclusion.

Le livre que vous avez cité est celui d'un psychothérapeute.
Cyrulnik (neuropsychiatre et directeur d'enseignement à l'université de Toulon) dans son livre "Un merveilleux malheur" évoque la résilience ou le fait de positiver le négatif et de "rebondir". Ceci concerne essentiellement l'enfance. Dans "Sauve-Toi, la vie t'appelle", il reprend ce thème et explique comment la construction de la mémoire "fait avec le tragique". Il y a donc un formidable potentiel d'espoir pour tous les cas que vous citez, c'est le principal. Pour les traitements infligés, le monde a su évoluer, quoique... Les enfants d'autres pays que le notre où "vivre" tient du luxe n'ont pas été évoqués. Qu'en est-il ?

_________________
"... Et si je te semble avoir agi follement, peut-être suis-je accusée de folie par un insensé." (Sophocle)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 04 Fév 2015 16:21 
Hors-ligne
Hérodote
Hérodote

Inscription : 30 Jan 2015 16:45
Message(s) : 20
voir ausi Marie Rouanet. Un livre don't je ne me souviens plus du titre, sur les maisons de corrections françaises au XIXeme siècle, sud de la france.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 41 message(s) ]  Aller vers la page Précédent  1, 2, 3

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  





Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB