A la une du Blog de l'histoire
Nous sommes actuellement le 23 Juil 2018 10:59

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 7 message(s) ] 
Auteur Message
 Sujet du message : " Façon de parler " au XIXeme
Message Publié : 22 Sep 2014 21:19 
Hors-ligne
Thucydide
Thucydide

Inscription : 23 Déc 2008 13:02
Message(s) : 50
Localisation : Rennes
Bonjour,

Dans les films historiques, qu'il s'agisse par exemple du XVIIIeme ou du XIXeme, les personnages parlent généralement d'une manière théâtrale, avec une intonation parfaite, toujours très sûr d'eux lorsqu'ils prennent la parole. Qu'en était-il réellement ? Ces multiples talents d'orateurs que l'on semble retrouver aussi bien à la cour de Versailles que dans la bouches des bonnes à la fin du XIXeme sont-ils vraiment justifiés ? Avait-on le souci de s'exprimer clairement et correctement, même dans les classes les plus populaires ?

A-ton trace, au XIXeme, de scories du langage ? De nos jours, il est banal d'entendre de la bouche de quelqu'un " Beeen euh ch'ai pas!" (et ce, dans toutes les régions de France, pas seulement dans le Nord!) ou alors de ponctuer ses phrases par "Enfin, voilà quoi !" Sait-on de quand peut dater l'apparition de ces scories ? Peut-on imaginer Charles X ou Alfred de Musset s'exprimer ainsi dans une conversation courante ou privée ?

Mille mercis par avance.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 22 Sep 2014 22:03 
Hors-ligne
Jean Froissart
Jean Froissart
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 28 Avr 2006 23:02
Message(s) : 1419
Localisation : Orne
Le soin apporté à son élocution était sans doute plus important à cette époque qu'à la nôtre.
Cela dit, les hésitations, les interjections, se rencontraient relativement souvent.

Jules Verne (1828-1905) est un écrivain qui truffe ses romans de nombreux dialogues.
Voici quelques exemples :

- Eh bien ? demanda Pencroff, dont le front se plissait violemment.
- Bon ! répliqua Pencroff,
- Eh ! Que diable ! Il faut bien bouillir quelquefois !
- Il y a... que... dans ma précipitation... mon trouble... j'ai oublié...


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 23 Sep 2014 21:43 
Hors-ligne
Jean Mabillon
Jean Mabillon

Inscription : 10 Fév 2014 7:38
Message(s) : 2665
Localisation : Versailles
Je partage la réponse d'Oliviert.

Sans remonter au XIX e siècle, il est clair que mes grands parents et dans une certaine mesure aussi mes parents étaient capables de soutenir sans effort une longue conversation sans hésitations ni fautes...

Il suffit de voir comment De Gaulle, Mitterrand ou Giscard s'exprimaient en public et de comparer leurs prestations avec celles de quelques hommes politiques du XXI e siècle ...

Mais cela valait il pour les siècles précédents ? Probablement.

Mais ces observations ne valent que pour la fraction très éduquée de la société . Un paysan ou un ouvrier du XIX siècle confronté à un noble ou un bourgeois aurait probablement bafouillé !


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 24 Sep 2014 18:19 
Hors-ligne
Thucydide
Thucydide

Inscription : 23 Déc 2008 13:02
Message(s) : 50
Localisation : Rennes
Question a Deux francs six sous : et aujourd'hui, un roturier qui s'adresse à un aristocrate a t-il des raisons de bafouiller sinon un gêne personnelle (non pas tant de sa position inférieure dans la classe sociale que celle d'être face à un descendant d'une grande famille) ? ;)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 24 Sep 2014 20:08 
Hors-ligne
Jean Mabillon
Jean Mabillon

Inscription : 10 Fév 2014 7:38
Message(s) : 2665
Localisation : Versailles
Pour répondre à Mostro, je pense que trois évolutions ont eu lieu depuis le XIX e siècle.

Primo la scolarisation obligatoire a fait reculer les patois et répandu partout une maîtrise efficace du français .

Secundo, les organisations syndicales et politique de gauche ont déployé beaucoup d'efforts pour apprendre à leurs militants à Parler en public et à négocier avec les décideurs retirant aux notables le monopole de la facilité du langage et la supériorité implicite qui va avec.

Tertio l'influence de la TV, l'esprit d'égalité et la baisse générale du niveau éducatif et culturel ( qui touche et même surtout aussi les classes supérieures ) depuis 1968 a également contribué à réduire les écarts de classe (en tout cas les plus visibles).


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 25 Sep 2014 22:47 
Hors-ligne
Modérateur
Modérateur

Inscription : 27 Déc 2013 0:09
Message(s) : 1268
Monstro a écrit :
Dans les films historiques, qu'il s'agisse par exemple du XVIIIeme ou du XIXeme, les personnages parlent généralement d'une manière théâtrale, avec une intonation parfaite, toujours très sûr d'eux lorsqu'ils prennent la parole. Qu'en était-il réellement ? Ces multiples talents d'orateurs que l'on semble retrouver aussi bien à la cour de Versailles que dans la bouches des bonnes à la fin du XIXeme sont-ils vraiment justifiés ? Avait-on le souci de s'exprimer clairement et correctement, même dans les classes les plus populaires ?
Je pense qu'il s'agit d'une convention de genre. Un film historique doit adopter le ton d'un film historique. Mais ce ton conventionnel varie selon la date du film. Le Napoléon d'Abel Gance est beaucoup théâtral que celui dans lequel joue Christian Clavier.

Comme l'affirme Alexandre Astier, qui a réalisé la série Kamelot pour M6, dans la réalité, je crois bien qu'on adoptait le registre de langage adapté à la situation : soutenu en public mais plus relâché dans le privé. Parfois on pouvait aussi être grossier, même à la cour de Louis le Grand. On rapporte (Saint Simon peut-être ?) que lorsque la Princesse Palatine, fort laide, arriva à Versailles, Monsieur, qui devait l'épouser, s'écria : " Quoi ? Je devrai coucher avec ça ? "

Monstro a écrit :
A-ton trace, au XIXeme, de scories du langage ? De nos jours, il est banal d'entendre de la bouche de quelqu'un " Beeen euh ch'ai pas!" (et ce, dans toutes les régions de France, pas seulement dans le Nord!) ou alors de ponctuer ses phrases par "Enfin, voilà quoi !" Sait-on de quand peut dater l'apparition de ces scories ? Peut-on imaginer Charles X ou Alfred de Musset s'exprimer ainsi dans une conversation courante ou privée ?

Mille mercis par avance.
Ces scories sont peut-être banales, mais non tout à fait générales. Cela dépend et du niveau d'instruction et du milieu social. Je n'imagine pas Charles X ou Alfred Musset les employer. Je n'imagine pas non plus les entendre de la bouche de Valéry Giscard d'Estaing ou de Jean d'Ormesson.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 26 Sep 2014 12:46 
Hors-ligne
Marc Bloch
Marc Bloch
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 06 Fév 2004 7:08
Message(s) : 4005
Barbetorte a écrit :
Parfois on pouvait aussi être grossier, même à la cour de Louis le Grand.


Auprès de Napoléon, la conversation pouvait parfois ressembler à celle d'un corps de garde :

A propos de Désirée :
« Aujourd’hui il dit que c’est parce qu’il lui a pris le c[on] et le p[uits] du c[ul] qu’il a fait Bernadotte maréchal, prince et roi. »
(Bertrand, Cahiers de Sainte-Hélène)


"Eh bien, qu' [Antommarchi] passe tout son temps avec ses catins ; qu'il les foute par devant, par derrière, par la bouche et les oreilles."
(Bertrand, Cahiers de Sainte-Hélène)



"[Joséphine] l'avait dit [la supposée stérilité de l'Empereur] à Mme Duchatel qui, causant un jour avec moi, à la Malmaison, éclata tout à coup de rire :
- Qu'avez-vous ? lui dis-je.
- Je pense, dit-elle, à ce que l'Impératrice soutient : que cela est clair comme de l'eau; je trouve au contraire que cela est fort épais."
(Bertrand, Cahiers de Sainte-Hélène)


Déclaration de Napoléon aux officiers polonais sur la chaussée en avant de Schlütern, le 28 octobre 1813 :
"Avez-vous perdu confiance en moi ? N'ai-je plus de ... dans mes ... ?"
(Sukolwski. Précis historique sur le 8e corps

_________________
" Grâce aux prisonniers. Bonchamps le veut. Bonchamps l'ordonne ! " (d'Autichamp)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 7 message(s) ] 

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  





Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB