A la une du Blog de l'histoire
Nous sommes actuellement le 21 Oct 2018 15:43

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 19 message(s) ]  Aller vers la page Précédent  1, 2
Auteur Message
 Sujet du message : Re: Le prix de la vie
Message Publié : 18 Jan 2015 10:07 
Hors-ligne
Pierre de L'Estoile
Pierre de L'Estoile
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 22 Sep 2005 18:53
Message(s) : 2033
Bonjour

Concernant le "prix de la vie" d'un individu et la manière dont les "groupes humains" s'en préoccupent, voici comment je vois les choses :

Primitivement, lorsque une "société" ( communauté) avait la dimension du clan (famille au sens large), le meurtre d'une personne pouvait mettre ce clan en difficulté. Sa vie était donc importante vis à vis du clan.

Deux grandes possibilités était présente : la vengeance (se transformant en 'vendetta') ou la compensation matérielle. C'est plutôt une 'justice' privée.


Ensuite, plus les sociétés grandissent, plus le meurtre est puni par la société et pour la société (la victime et sa famille passant au second plan). On s'occupe moins de la victime, ce que l'on désire c'est la "paix sociale" (le respect des règles)

Actuellement, on retrouve un intérêt autour de cette victime mais pour des raisons différentes que dans le premier cas. Ce n'est plus le clan, ni la "société' qui importe mais l'individu.

Qu'en pensez vous ?

_________________
Hugues de Hador.
Au service des Mongols de la "Horde d'Or" entre 1350 et 1360.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Le prix de la vie
Message Publié : 18 Jan 2015 10:40 
Hors-ligne
Administrateur
Administrateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 27 Avr 2004 17:38
Message(s) : 10295
Localisation : Région Parisienne
Oui, je crois que c'est globalement ça. Avec la montée en puissance des forces étatiques, qu'elles soient féodales, puis royales, nous sommes passés du groupe familial, ou clanique, à une société plus élaborée où l'individu remettait à l'instance supérieure le soin de "réparer" la déchirure que le crime avait fait dans la trame sociale.

Ce n'est plus le cas maintenant, c'est l'individu qui réclame sa prise en compte en tant que victime, et qui en cherche une compensation morale, ce qui n'existait pas auparavant.

_________________
Il n'est pas nécessaire d'espérer pour entreprendre, ni de réussir pour persévérer (Guillaume le Taciturne)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Le prix de la vie
Message Publié : 18 Jan 2015 23:42 
Hors-ligne
Salluste
Salluste

Inscription : 28 Jan 2011 2:34
Message(s) : 225
Ne serait-ce pas plus nuancé que cela?

En Belgique, tout délinquant a droit à un avocat, gratuitement, et ce dès qu'il est au poste de police "afin d'être défendu".

Une "certaine affaire", très célèbre (Dutroux), a vu le délinquant muni de 3 ténors du barreau. Côté des victimes ou représentants des victimes, ils ont dû PAYER leur avocat et certains ont fini par "jeter l'éponge" par manque de moyens pour continuer à rétribuer les avocats.
Cet exemple n'est pas unique, hélas.
"soutien aux familles de victimes"= ??? 99% de chance que c'est à elles à payer, sur leurs deniers, le psy.

On assiste à la même chose en cas d'homicide "involontaire" et/ou accident "sous influence" (alcool, par ex. + conduite automobile ou bagarre de bistrot).
J'avoue mieux connaître les cas "accidentels", passant par un jugement. Interviennent les assurances qui, à terme, sont sensées débourser/ indemniser les victimes.
- "on" fait durer les procédures, "on" multiplie les expertises, "on" a un panel d'avocats et.. le temps. "On" minimise, bien sûr.
- côté "victimes", c'est à ses frais: avocats, expertises et contre-expertises. Les éventuelles "protections juridiques" (parce qu'il arrive que ces PJ se défilent...) sont plafonnées à un certain maximum. Après, c'est pour la pomme des victimes, avec des dommages collatéraux divers induits par la procédure à durée indéterminée.
Décès: en moyenne, "on" applique le fameux BOBI (mentionné supra), soit pas très lourd en cas de décès.
- "on" essaie (aussi) de trouver un pauvre lampiste, décédé de préférence, sur lequel va retomber la "faute" (donc cela retombe sur sa famille...): le conducteur de train, etc..
Ici (Belgique) la catastrophe de Ghilenghien: cela fait plus de 10 ans, toujours pas d'indemnisation. Accident de train de Hal: point mort (c'est le cas de le dire...).

Quelqu'un vous agresse et vous menace d'une arme: il vaut mieux éviter d'avoir un "geste malheureux" en vous défendant, de blesser ou de tuer votre agresseur: c'est vous qui volez en taule, même si votre agresseur "est bien connu des services de police", a un casier à remplir un box de garage et n'en n'est pas à sa 1ère agression...
PS: je ne valide pas le meurtre, mais bon...y a des fois.... :rool:


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Le prix de la vie
Message Publié : 19 Jan 2015 2:17 
Hors-ligne
Tite-Live
Tite-Live
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 01 Avr 2013 14:38
Message(s) : 304
On est sur un forum d'histoire. Si je voulais qu'on me serve ce genre de propos bas de plafond, j'irais au bistrot du coin. Au moins, y'a de la bière. D'autant que je pense que vous êtes largement hors charte, même si je ne veux pas prendre le rôle de la modération.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 19 message(s) ]  Aller vers la page Précédent  1, 2

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  





Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB