A la une du Blog de l'histoire
Nous sommes actuellement le 23 Juil 2018 11:02

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 33 message(s) ]  Aller vers la page Précédent  1, 2, 3  Suivant
Auteur Message
 Sujet du message : Re: Boire le vin pur
Message Publié : 04 Déc 2016 23:17 
Hors-ligne
Jean Froissart
Jean Froissart

Inscription : 21 Sep 2008 23:29
Message(s) : 1449
Localisation : Belgique
Faget ou autres,

quand j'étais en Allemagne, à Merzig pour être précis (en Saarland), ils me disent (je ne parlais pas courrament l'allemand ce temps, comme je le fais maintenant) qu'ils buvaient à table et même pour apaiser la soif, un vin coupé et appellaient ça: "Schaule maule" ou quelque chose avec un nom avoisinant. Et ça doit avoir été dans les années soixante-dix.

Ma question: Est-ce que vous, qui habite en Allemagne, avez entendu parler d'un terme quelconque, qui ressemble à ça et en relation avec du vin coupé?
Peut-être que Laumesfeld de la Lorraine tudesque peut répondre la question?

Cordialement, Paul.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Boire le vin pur
Message Publié : 05 Déc 2016 1:24 
Hors-ligne
Salluste
Salluste
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 15 Nov 2007 13:33
Message(s) : 216
Localisation : Tyrol
La pratique du "Schorle" (vin coupé à l'eau minérale) est courante en Allemagne si l'on veut boire pour se rafraîchir. Ce mélange se trouve aussi dans le commerce.
En Autriche, dans les guinguettes des faubourgs de Vienne sur les pentes de la Forêt viennoise, le vin de l'année ("Heuriger") est toujours bu coupé d'eau minérale. Boire ce vin pur vous ferait tirer des grimaces. :mrgreen:

_________________
Vercingétorix, né sous Louis-Philippe, battit les Chinois un soir à Roncevaux... (air connu)

HIC PATRIAE FINES SISTE SIGNA
HINC CETEROS EXCOLVIMVS LINGVA LEGIBVS ARTIBVS


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Boire le vin pur
Message Publié : 05 Déc 2016 8:14 
Hors-ligne
Pierre de L'Estoile
Pierre de L'Estoile
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 22 Sep 2005 18:53
Message(s) : 2001
Si on parle de vin coupé et d'Autriche, alors il y a le fameux Spritz (si connu à Venise).

Au XIXe siècle, Venise se retrouve dans les ambitions territoriales de l’empire autrichien, à qui elle succombe plusieurs fois. Les ruelles de la ville voient débarquer des nuées de soldats autrichiens, accompagnés de marchands, diplomates, fonctionnaires venus de Vienne et d’ailleurs. Dans les tavernes de la Vénétie, ils sont rebutés par le taux d’alcool des vins de la région, plus élevés que les breuvages auxquels ils sont habitués. Naît alors la tradition de demander au serveur «d’arroser», «d’asperger» d’eau la vinasse. Et c’est de ce geste, spritzen en allemand, qu’est né le « spritz1 ». Le Spritz des soldats se composait alors de vin blanc et d'eau gazeuse.

Ce n'est que plus tard que l'on ajoutera de l'Aperol ou du Campari pour arriver aux versions actuelles du cocktail.

_________________
Hugues de Hador.
Au service des Mongols de la "Horde d'Or" entre 1350 et 1360.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Boire le vin pur
Message Publié : 05 Déc 2016 12:31 
Hors-ligne
Fernand Braudel
Fernand Braudel
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 09 Août 2006 6:30
Message(s) : 4786
Localisation : Allemagne
Je confirme qu'en Wurtemberg, il est très courant de boire un mélange qui s'appelle " Schorle" et qui est en général à base de vin blanc et d'eau minérale. Mais les ingrédients peuvent varier à la demande du client : vin rouge, limonade (süsse Schorle). Remarquez qu'en France dans le temps on consommait parfois un blanc-Vichy ou un blanc-limonade. Je ne sais si ça se boit encore.

_________________
" Je n'oublie pas le Colonel Arnaud Beltrame "


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Boire le vin pur
Message Publié : 05 Déc 2016 14:30 
Hors-ligne
Modérateur
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 10 Fév 2009 0:12
Message(s) : 6687
Faget a écrit :
Jon consommait parfois un blanc-Vichy ou un blanc-limonade. Je ne sais si ça se boit encore.

Oui, les clients disaient : "un blanc limé." Je pense que c'est passé de mode.

_________________
Si l'avenir est multiple, le passé est unique. Malgré cela, la réalité historique est parfois difficile à découvrir.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Boire le vin pur
Message Publié : 05 Déc 2016 21:22 
Hors-ligne
Jean Froissart
Jean Froissart

Inscription : 21 Sep 2008 23:29
Message(s) : 1449
Localisation : Belgique
Fonteklaus a écrit :
La pratique du "Schorle" (vin coupé à l'eau minérale) est courante en Allemagne si l'on veut boire pour se rafraîchir. Ce mélange se trouve aussi dans le commerce.
En Autriche, dans les guinguettes des faubourgs de Vienne sur les pentes de la Forêt viennoise, le vin de l'année ("Heuriger") est toujours bu coupé d'eau minérale. Boire ce vin pur vous ferait tirer des grimaces. :mrgreen:


Fonteklaus et Faget,

grâce à vous...endlich, nach all den Jahren...
Et c'est avec votre mot "Schorle" que je suis commencé...et grâce au puissant internet, j'ai trouvé en une minute:
Schorle-Morle (pas si loin de schaule maule :wink: )
http://www.kochbar.de/rezept/68319/SCHORLE-MORLE.html
http://eatsmarter.de/rezepte/schorle-morle

Alors: du vin coupé avec une tranche de citron, si je l'ai bien compris...?

Cordialement, Paul.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Boire le vin pur
Message Publié : 06 Déc 2016 20:59 
Hors-ligne
Philippe de Commines
Philippe de Commines

Inscription : 13 Mars 2010 20:44
Message(s) : 1866
Pierma a écrit :
Faget a écrit :
Jon consommait parfois un blanc-Vichy ou un blanc-limonade. Je ne sais si ça se boit encore.

Oui, les clients disaient : "un blanc limé." Je pense que c'est passé de mode.

Sauf me concernant ;) les serveurs réagissent encore à Paris quand je le commande
Verre-ballon mais rempli à ras-bord

_________________
il pleuvait, en cette Nuit de Noël 1914, où les Rois Mages apportaient des Minenwerfer


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Boire le vin pur
Message Publié : 07 Déc 2016 15:08 
Hors-ligne
Administrateur
Administrateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 27 Avr 2004 17:38
Message(s) : 10203
Localisation : Région Parisienne
Dans le Palatinat, c'est moitié Riesling et moitié eau minérale. Précisons pour ceux qui n'ont pas l'habitude que l'eau minérale en Allemagne est toujours avec des bulles, naturelles où artificielles. Le mélange est délicieux quand il fait chaud.

_________________
Il n'est pas nécessaire d'espérer pour entreprendre, ni de réussir pour persévérer (Guillaume le Taciturne)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Boire le vin pur
Message Publié : 08 Déc 2016 12:38 
Hors-ligne
Jean Froissart
Jean Froissart
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 28 Avr 2006 23:02
Message(s) : 1419
Localisation : Orne
Extraits du livre Traité du vin et du sidre, par Julien de Paulmier, 1589, consultable à http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k5834027n/f27.image :

Page 7 : "[Le vin] apporte encores beaucoup d'autres incommoditez [...] s'il n'est trempé de beaucoup d'eau"
Page 8 : "Il faut donc que ceux qui naturellement son subiects à telles maladies [...] boyuent du plus petit, bien fort trempé d'eau." [...] "Les anciens permettent l'vsage du vin bien trempé à ceux qui se portent bien"
Page 9 : "Hésiode est d'auis qu'on mesle trois parties d'eau en vne quarte partie de vin [...] Athenee recite que les Grecs auoyent ceste coustume de boire deux verres de vin, destrempez auec cinq d'eau, ou un trempé auec trois. A la verité les anciens Grecs ne mettoyent pas de l'eau, voire fort peu, comme recite Theophraste, desquels l'auis doit estre approuué & suyui des medecins."


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Boire le vin pur
Message Publié : 08 Déc 2016 17:35 
Hors-ligne
Marc Bloch
Marc Bloch
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 06 Fév 2004 7:08
Message(s) : 4005
On a parlé de limonade dans ce fil initié à partir des habitudes de Napoléon. J'en reviens à l'Empereur qui d'une certaine manière créait (au lieu d'en ajouter) de la limonade à partir de son vin :
« Quelquefois, dans la journée, il buvait un verre de vin de Champagne, mais jamais sans y joindre pour le moins autant d'eau : c'était une limonade »
(Ali, Souvenirs)

Une sobriété peut-être appliquée suite à une mémorable mauvaise soirée :
"Il ne m'est jamais arrivé de m'enivrer, sauf une fois dans ma vie. J'avais bu trois bouteilles de bourgogne qui m'ont complètement grisé. Ah, ce que j'ai été malade le lendemain ! Je suis resté deux jours comme mort !"
(O'Meara, note du 27 juillet 1816)

Pourtant le soir du 28 juillet 1800, Bonaparte fanfaronnait :
« Moi, je puis boire quatre bouteilles comme cela sans m'échauffer la tête. »
(Roederer, Journal)




L' « exploit » aurait sans doute faire sourire le général Bisson :

« Le général Bisson buvait de vingt à vingt-deux bouteilles de vin à chaque repas. Le général Saint-Hilaire qui connaissait ses habitudes l'invita un jour à dîner et, par une attention recherchée, il fit placer sur la table et sur deux rangs des bouteilles en bataille formant un peloton. Le bouchon de chaque bouteille de vin figurait un bonnet de grenadier. Les officiers et sous-officiers étaient à leur place dans la formation de ce bizarre peloton. Le général Bisson avala tout et il ne laissa pas seulement un serre-file. »
(Petiet, Souvenirs historiques, militaires et particuliers)


« Le général Bisson, qui commandait en 1806 une division du 6e corps commandé par le maréchal Ney, buvait à déjeuner douze bouteilles de vin et autant à son dîner… Comme le général d'Alton, alors colonel du 59e de ligne qui faisait partie de la division Bisson, m'invitait souvent à déjeuner et à dîner, je me suis souvent trouvé y dîner avec le général Bisson et je suis témoin qu'il buvait douze bouteilles à chaque repas ; tout le monde le savait. Le colonel d'Alton, devenu général de division, vint voir à Viefville M. et Mme de Lignières. Étant à dîner, Mme de Lignières dit au général d'Alton :
« Mon mari dit que le général Bisson buvait douze bouteilles de vin à son déjeuner et autant à son dîner.
-C'est vrai, répondit le général d'Alton, et un jour, j'engageai le général Bisson à dîner, je chargeai un domestique de mettre de côté les bouteilles de vin qu'avait bues le général Bisson. J'ai été les compter moi-même, il en avait bu trente-six.»
(Lignières, Souvenirs de la Grande Armée et de la Vieille Garde Impériale)


« Je donnais un dîner qui me rappelle l'un des trois grands buveurs que j'aie connus, Pichegru le général de division Bisson et mon convive Piet de Chambel, alors ordonnateur de la division militaire dont le quartier général était à Poitiers. Pichegru buvait sans bravade quinze à dix-huit bouteilles de vin ; les deux autres dépassaient ce nombre, et l'on m'a même soutenu que Bisson le doublait. »
(Thiébault, Mémoires)


« C’était un homme d’une stature colossale, et passait pour un grand buveur. Ce que je sais, c’est qu’un jour, invité chez lui, je constatais avec effroi qu’il avait absorbé, dans un dîner à cinq, une vingtaine de bouteilles de différents vins. »
(Bial, Mémoires ou souvenirs des guerres de la Révolution et de l'Empire)




En outre, quand on connaît l'anecdote rapportée par Stendhal dans « Mémoires d'un touriste » :
« Le général Bisson, étant colonel, allait à l'armée du Rhin avec son régiment. Passant devant le Clos-Vougeot, il fait faire halte, commande à gauche en bataille, et fait rendre les honneurs militaires. »

...assurément, Bisson aurait difficilement vu sans émotion Napoléon noyer son Gevrey-Chambertin avec de l'eau. lol
Mais sans doute, si on en croit son traitement particulier, lui aurait-il pardonné :
« Qui n'en a entendu parler comme du plus intrépide buveur de toute l'armée ! Un jour l'empereur, l'ayant rencontré à Berlin, lui dit:
« Eh bien, Bisson, bois-tu toujours bien ?
-Comme çà, Sire, çà ne passe plus les vingt-cinq bouteilles.»
C'était, en effet, un grand amendement chez lui, car il avait plus d'une fois atteint la quarantaine [il mourut à 44 ans], et, toujours sans se griser. Au surplus, ce n'était pas un vice chez le général Bisson, mais un besoin impérieux. L'empereur le savait, et comme il l'aimait beaucoup, il lui faisait une pension de douze mille francs sur sa cassette, et lui donnait en outre de fréquentes gratifications. »
(Constant, Mémoires)

_________________
" Grâce aux prisonniers. Bonchamps le veut. Bonchamps l'ordonne ! " (d'Autichamp)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Boire le vin pur
Message Publié : 12 Déc 2016 19:19 
Hors-ligne
Marc Bloch
Marc Bloch
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 06 Fév 2004 7:08
Message(s) : 4005
Une association que n'aurait sans doute pas reniée Bisson :
« La société des « Altérés », association dans laquelle il n’était jamais permis de dire que l’on n’avait pas soif ; je ne sais plus combien d’enragés la composaient, mais ce qu’il y a de certain, c’est que, en moins d’un mois, ils eurent bu tout ce qui existait de vins étrangers à Salamanque. Un soir qu’il [Lasalle] m’avait fait le dénombrement des bouteilles vides :
« Mais, lui dis-je, tu veux donc te tuer…
-Mon ami, me répondit-il, tout hussard qui n’est pas mort à trente ans est un jean foutre, et je m’arrange pour ne pas passer ce terme. »
(Thiébault, Mémoires)

On cite souvent cette phrase du centaure lorrain, mais bien rarement en précisant qu'elle fut prononcée un soir de beuverie par un homme désirant mourir par les effets de l'alcool.
C'est sûr qu'une phrase du genre " tout hussard qui n’est pas mort de cirrhose à trente ans est un jean foutre" aurait sans doute moins bien traversé les siècles... :wink:

_________________
" Grâce aux prisonniers. Bonchamps le veut. Bonchamps l'ordonne ! " (d'Autichamp)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Boire le vin pur
Message Publié : 13 Déc 2016 16:39 
Hors-ligne
Salluste
Salluste
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 16 Déc 2006 15:45
Message(s) : 277
Hé, est-ce sa faute si les espagnols tiraient si mal qu'il en était réduit à compter sur une cirrhose pour mourir avant trente ans ? :mrgreen:


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Boire le vin pur
Message Publié : 13 Déc 2016 17:58 
Hors-ligne
Marc Bloch
Marc Bloch
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 06 Fév 2004 7:08
Message(s) : 4005
Walsingham a écrit :
Hé, est-ce sa faute si les espagnols tiraient si mal qu'il en était réduit à compter sur une cirrhose pour mourir avant trente ans ? :mrgreen:


On n'en était pas encore là, la scène se déroulant durant l'été 1801.

_________________
" Grâce aux prisonniers. Bonchamps le veut. Bonchamps l'ordonne ! " (d'Autichamp)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Boire le vin pur
Message Publié : 13 Déc 2016 21:54 
Hors-ligne
Jean Mabillon
Jean Mabillon
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 28 Déc 2011 12:34
Message(s) : 2672
Localisation : St Valery/Somme
Narduccio a écrit :
Dans mon enfance j'avais entendu une espèce de fable en Italie du sud au sujet de l'exportation du vin qu'ils produisaient à l'époque. Un viticulteur avait envoyé 100 litres de vins dans une citerne vers le nord. Arrivé à Pescara, dans la citerne, il y avait déjà 1300 litres de vin. A Milan, dans la citerne il y avait 1500 litres et arrivé en France pour être vendu, il y avait 2000 litres de vin ... Bien entendu, personne n'avait touché à la citerne. ;) lol lol


ça me rapelle les noces de cana
saint Jean a écrit :
« Or il y avait là six jarres de pierre, pour les purifications des Juifs, contenant chacune deux ou trois mesures. Jésus dit aux serviteurs : « Remplissez d’eau ces jarres ». Ils les remplirent jusqu’au bord. Il leur dit : « Puisez maintenant et portez-en au maître d’hôtel ». Ils lui en portèrent. Quand le maître d’hôtel eut goûté l’eau devenue du vin - il en ignorait la provenance, mais les serveurs la savaient, eux qui avait puisé l’eau - il appelle le marié et lui dit : « Tout le monde sert d’abord le bon vin et, quand les gens sont ivres, alors le moins bon ; toi, tu as gardé le bon vin jusqu’à présent ».
« Tel fut le commencement des signes de Jésus ; c’était à Cana de Galilée. Il manifesta sa gloire, et ses disciples crurent en lui »

_________________
Lietz her heidine man. Obar seo lidan.
Thiot urancono. Manon sundiono.
(Il permit que les païens traversassent la mer, Pour rappeler aux Francs leurs péchés)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Boire le vin pur
Message Publié : 13 Déc 2016 23:14 
Hors-ligne
Polybe
Polybe

Inscription : 29 Oct 2013 18:35
Message(s) : 94
Localisation : Lorraine tudesque
PaulRyckier a écrit :
Faget ou autres,

quand j'étais en Allemagne, à Merzig pour être précis (en Saarland), ils me disent (je ne parlais pas courrament l'allemand ce temps, comme je le fais maintenant) qu'ils buvaient à table et même pour apaiser la soif, un vin coupé et appellaient ça: "Schaule maule" ou quelque chose avec un nom avoisinant. Et ça doit avoir été dans les années soixante-dix.

Ma question: Est-ce que vous, qui habite en Allemagne, avez entendu parler d'un terme quelconque, qui ressemble à ça et en relation avec du vin coupé?
Peut-être que Laumesfeld de la Lorraine tudesque peut répondre la question?

Cordialement, Paul.


Oui bien sûr, dans le temps, quand les artisans arrivaient sur un chantier, ils criaient:

"Fra breng Konkel"

Toi la bonne femme amène la cruche de vin

ce vin était toujours "gedeeft"
Baptisé, donc coupé avec de l'eau.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 33 message(s) ]  Aller vers la page Précédent  1, 2, 3  Suivant

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  





Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB