A la une du Blog de l'histoire
Nous sommes actuellement le 16 Août 2018 15:15

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 74 message(s) ]  Aller vers la page Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
Auteur Message
Message Publié : 11 Déc 2017 17:56 
Hors-ligne
Administrateur
Administrateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 27 Avr 2004 17:38
Message(s) : 10218
Localisation : Région Parisienne
Bof, j'avais lu je ne sais où que dans pas mal de villes africaines, le commerce était essentiellement tenu par des femmes qui ne s'en laissent pas conter. Il ne faut toujours pas généraliser.

Il n'y a pas si longtemps, en France, deux siècles et demi, avoir une nombreuse progéniture était le souhait de beaucoup de couples paysans. Il me semble qu'en Afrique, il en va de même. Mais je ne connais pas assez ce continent pour l'affirmer.

_________________
Il n'est pas nécessaire d'espérer pour entreprendre, ni de réussir pour persévérer (Guillaume le Taciturne)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 11 Déc 2017 18:08 
Hors-ligne
Tite-Live
Tite-Live

Inscription : 14 Sep 2014 20:36
Message(s) : 360
Hugues de Hador a écrit :
Nico69 a écrit :
Dites vous bien mesdames qu'un homme peut tout à fait vivre, et bien vivre, dans une vraie porcherie à domicile.
Il peut se sentir à l'aise dans un lieu véritablement dégueulasse ! lol lol


--> d’où le fameux : "dénonce ton porc" ???? :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen:


lol

Plus sérieusement, je crois que c'est une piste à creuser.
Le souci des femmes de maintenir une certaine hygiène à la maison ne vient-elle pas d'un instinct animal élémentaire de protection des petits contre les parasites, les germes et maladies, qui pendant des millénaires menaçaient la survie de leur progéniture ?


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 11 Déc 2017 18:13 
Hors-ligne
Administrateur
Administrateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 27 Avr 2004 17:38
Message(s) : 10218
Localisation : Région Parisienne
Les germes ne sont connus que depuis Pasteur. Il y avait des traditions qui nous paraissent bizarres aujourd'hui, voire nocives.

Je vous conseille l'arbre et le fruit de Gélis.

_________________
Il n'est pas nécessaire d'espérer pour entreprendre, ni de réussir pour persévérer (Guillaume le Taciturne)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 11 Déc 2017 18:33 
Hors-ligne
Jean Froissart
Jean Froissart
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 14 Avr 2011 21:37
Message(s) : 1141
Nico69 a écrit :
Hugues de Hador a écrit :
Nico69 a écrit :
Dites vous bien mesdames qu'un homme peut tout à fait vivre, et bien vivre, dans une vraie porcherie à domicile.
Il peut se sentir à l'aise dans un lieu véritablement dégueulasse ! lol lol


--> d’où le fameux : "dénonce ton porc" ???? :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen:


lol

Plus sérieusement, je crois que c'est une piste à creuser.
Le souci des femmes de maintenir une certaine hygiène à la maison ne vient-elle pas d'un instinct animal élémentaire de protection des petits contre les parasites, les germes et maladies, qui pendant des millénaires menaçaient la survie de leur progéniture ?


Vous voulez dire que les femmes auraient eu instinctivement, par une sorte de miracle génétique, une intuition d'un phénomène dont les médecins n'auraient pris vaguement conscience qu'à l'époque moderne ? On aurait dû leur demander, en plus de la maison, des fourchettes et des couteaux, de prendre un moment pour stériliser les instruments médicaux.

Non, la division des tâches, et la relégation des femmes à un rôle subalterne, indéniable dans la plupart des sociétés d'un bout à l'autre de la planète, n'est pas due à un instinct animal élémentaire. C'est une construction sociale que l'on peut étudier, mais sans doute pas dans les limites étroites d'un forum de discussion. Des historiens ont produit nombre de thèses à ce sujet, et quelques monuments.

Ce n'est sans doute pas un sujet qu'on peut éluder d'un trait d'humour phallocrate. Je suis certain que des intervenants de ce forum ont des connaissances à partager, pour autant que la problématique soit définie, histoire de ne pas aller dans tous les sens, mais si vous partez sur de la blague de comptoir, le ton risque de ne pas leur donner envie de participer.

Pour ma part, j'avoue bien humblement ne pas avoir de connaissances assez sérieuses, en dehors de quelques moments et espaces strictement définis (France Moderne, Grèce ancienne), mais d'autres sont sûrement plus calés en anthropologie culturelle. Donnez-leur envie de participer.

_________________
"Le génie mériterait les chaînes s'il favorisait les crimes des tyrans"


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 11 Déc 2017 18:51 
Hors-ligne
Jean Mabillon
Jean Mabillon

Inscription : 10 Fév 2014 7:38
Message(s) : 2707
Localisation : Versailles
MamezelleBa2 a écrit :
Je vais être un peu hors sujet mais les colons ne maltraitaient pas leur épouse.Par contre les femmes esclaves; que ce soient les noires ou les amérindiennes; se faisaient souvent violer et battre pour un oui ou un non de même que les bourgeois, ces derniers ne maltraitaient pas leur femme. Sauf qu'il y avait la coutume du mariage forcé à cette époque. .


Je suis surpris par cette idée de "viol" dans les plantations. Il me semble au contraire que les jeunes esclaves déployaient tous leurs charmes pour séduire un homme blanc. Porter un enfant conçu avec un blanc, c'est à dire devenir la mère d'un métis, était un facteur de prestige voire de sécurité pour la mère et une probable promotion sociale pour l'enfant.

N'oublions pas que le personnel d'une plantation était divisé entre serviteurs de la famille et travailleurs aux champs. Le sort des seconds était bien plus dur - et leur peau bien plus foncée !

Quant à la coutume du "mariage forcé" dans la bourgeoisie européenne, elle doit être discutée. Certes, les pièces de Molière sont remplies d'exemples de mariages tout aussi contraints pour l'homme que pour la femme - et cela était aussi vrai dans les familles royales. Mais cela n'impliquait pas un sort forcément malheureux pour la femme ! et était en revanche contraire au droit canon qui a très tôt imposé le libre consentement des deux époux.

Se pose évidemment la question de jeunes femmes unies à des barbons. On le voit en effet dans Molière également !


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 11 Déc 2017 18:59 
Hors-ligne
Jean Mabillon
Jean Mabillon

Inscription : 16 Jan 2010 19:18
Message(s) : 2715
Il faut lire les études de Mme MF Hirigoyen docteur en psychiatrie à propos des pervers narcissiques (hommes ou femmes d'ailleurs) pour comprendre certaines situations....Ce profil représenterait un pourcentage d'environ 10% des individus.....Je ne sais plus si elle s'était livrée à une perspective historique de cette pathologie


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 11 Déc 2017 19:48 
Hors-ligne
Administrateur
Administrateur

Inscription : 15 Avr 2004 22:26
Message(s) : 15975
Localisation : Alsace, Colmar
MamezelleBa2 a écrit :
Jean-Marc Labat a écrit :
Ah, la réduction es esclavage de la femme par la machine à laver. Vous semblez ignorer à peu près tout de la vie de nos ancêtres, ce qui est fort fâcheux.

Donnez-moi des détails sur la vie de nos ancêtres, on est la pour discuter, non, et se compléter.


Je vous conseille de fouiner sur le net. Il est possible que vous retrouviez un documentaire de la TSR (Télévision Suisse Romande) sur une famille ouvrière française dans une cité HLM dans la périphérie de Paris au mitan des années 60... Le monsieur passe sa vie à travailler pour ramener l'argent du ménage. On pourrait croire que madame se la coule douce à la maison en attendant le retour du fier guerrier ... En fait, elle mène une vraie vie d'esclave. Elle passe son temps à laver les linges de sa petite famille (2 ou 3 enfants, si j'ai bonne mémoire). Sans machine à laver, c'est une vraie corvée. Et il faut voir quand vers le milieu du documentaire elle reçoit sa première machine à laver. Ce n'est pas pour rien si ce fut souvent le premier investissement qui a été fait. Enfant, j'ai vu ma mère laver des linges dans un préau en plein hiver. C'est un travers très physique, surtout quand il s'agit de laver les draps qui pèsent très lourds une fois gorgés d'eau. Et quand il fait froid ... Pourquoi ne le faisait-elle pas au chaud, dans l'appartement ? Le manque de place, le fait que cela éclaboussait partout, peut-être ... Sans compter les mioches dans les pattes ...

Revenons à notre documentaire, le pire ? Le samedi, levé aux aurores, la boue, les bus, les enfants non scolarisés collés aux basques. Les enfants scolarisés se débrouillant tous seuls (avec l'aide du mari) pour aller à l'école. Tout cela pour être aux premières heures aux Halles pour faire les achats de la fin de semaine. Puis revenir avec les gosses et 10 à 20 kilos de marchandise sous les bras...

Ma mère a apprécié l'arrivée de la machine à laver, puis celle du frigo (plus la peine d'aller chaque jours courir faire ses courses), puis celle du lave-linge. Sans compter l'aspirateur. La vie d'une épouse mère de faille avec 4 enfants en 1965-70, c'est encore des journées qui commençaient à 6h pour se finir vers 20h. Et pendant tout ce temps, il y avait du travail. Pas un instant de livre, pas le temps de regarder une télé qu'on avait pas, pas le temps de lire le journal, pas le temps d'écouter la radio. Celle de mon père n'était pas plus enviable. Maçon, sa journée commençait à 6h, pour une prise de poste à 7h. Puis, direction le chantier et 9 à 10h de travail. Un travail où tout se faisait à la main, sans l'aide de machines.

_________________
Une théorie n'est scientifique que si elle est réfutable.
Appelez-moi Charlie


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 11 Déc 2017 19:57 
Hors-ligne
Administrateur
Administrateur

Inscription : 15 Avr 2004 22:26
Message(s) : 15975
Localisation : Alsace, Colmar
Pour terminer, puis-je vous conseiller la lecture de cet article de Jean-Marc Jancovici : https://jancovici.com/transition-energetique/l-energie-et-nous/combien-suis-je-un-esclavagiste/

Dans cet article, il essaie de déterminer en moyenne, combien chaque français à "d'esclaves mécaniques" qui l'assistent pour maintenir son train de vie et son niveau de confort. Oui, ces moteurs qui nous assistent au quotidien sans que l'on s'en rende compte sont plus ou moins énergivores. Une bonne partie d'entre eux n’existaient pas avant la révolution industrielle. Un visionnage de certains films des années 50 nous montre la différence qu'il peut exister sur un chantier au niveau de la motorisation de la société.

En fait, chaque français à environ, calculé à la louche, environ l'équivalent de 400 esclaves. Ou plutôt, on utilise une force équivalente à celle de 400 personnes pour nous assister dans tous les aspects de nos vies. L'un des problèmes serait que nous n'en ayons pas conscience. Nous ne percevons pas l'aide que nous apporte dans la vie de tous les jours cette mécanisation de la société. Pire, on parle d'esclavage de l'homme moderne par les machines. Essayez donc de vous passer entièrement des machines, à part quelques énergumènes très motivés et auxquels je tire mon chapeau, je pense que la plupart d'entre nous n'en serait pas capable

_________________
Une théorie n'est scientifique que si elle est réfutable.
Appelez-moi Charlie


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 11 Déc 2017 20:31 
Hors-ligne
Tite-Live
Tite-Live

Inscription : 14 Sep 2014 20:36
Message(s) : 360
Jefferson a écrit :
Vous voulez dire que les femmes auraient eu instinctivement, par une sorte de miracle génétique, une intuition d'un phénomène dont les médecins n'auraient pris vaguement conscience qu'à l'époque moderne ? On aurait dû leur demander, en plus de la maison, des fourchettes et des couteaux, de prendre un moment pour stériliser les instruments médicaux.

Non, la division des tâches, et la relégation des femmes à un rôle subalterne, indéniable dans la plupart des sociétés d'un bout à l'autre de la planète, n'est pas due à un instinct animal élémentaire. C'est une construction sociale que l'on peut étudier, mais sans doute pas dans les limites étroites d'un forum de discussion. Des historiens ont produit nombre de thèses à ce sujet, et quelques monuments.

Ce n'est sans doute pas un sujet qu'on peut éluder d'un trait d'humour phallocrate. Je suis certain que des intervenants de ce forum ont des connaissances à partager, pour autant que la problématique soit définie, histoire de ne pas aller dans tous les sens, mais si vous partez sur de la blague de comptoir, le ton risque de ne pas leur donner envie de participer.

Pour ma part, j'avoue bien humblement ne pas avoir de connaissances assez sérieuses, en dehors de quelques moments et espaces strictement définis (France Moderne, Grèce ancienne), mais d'autres sont sûrement plus calés en anthropologie culturelle. Donnez-leur envie de participer.



Détendez-vous Jefferson, nous ne sommes pas dans la salle d'une revue à comité de lecture.

Quant à l'humour de Hugues et ma réaction ils n'ont rien de sexiste.
On est pas obligé d'approuver la lubie soudaine de la chasse au porc qui a agité le petit monde médiatique. On peut garder une distance amusée, cela ne fait pas pour autant de nous des phallocrates.
Ou alors il vous faut ranger dans cette catégorie quantité de femmes qui ont pris la plume ou la parole contre l'emballement misandre qui a gagné plateaux TV, studios de radios et salles de rédaction il y a quelques semaines.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 11 Déc 2017 20:36 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours

Inscription : 23 Déc 2010 13:31
Message(s) : 594
Narduccio a écrit :
MamezelleBa2 a écrit :
Jean-Marc Labat a écrit :
Ah, la réduction es esclavage de la femme par la machine à laver. Vous semblez ignorer à peu près tout de la vie de nos ancêtres, ce qui est fort fâcheux.

Donnez-moi des détails sur la vie de nos ancêtres, on est la pour discuter, non, et se compléter.


Je vous conseille de fouiner sur le net. Il est possible que vous retrouviez un documentaire de la TSR (Télévision Suisse Romande) sur une famille ouvrière française dans une cité HLM dans la périphérie de Paris au mitan des années 60... Le monsieur passe sa vie à travailler pour ramener l'argent du ménage. On pourrait croire que madame se la coule douce à la maison en attendant le retour du fier guerrier ... En fait, elle mène une vraie vie d'esclave. Elle passe son temps à laver les linges de sa petite famille (2 ou 3 enfants, si j'ai bonne mémoire). Sans machine à laver, c'est une vraie corvée. Et il faut voir quand vers le milieu du documentaire elle reçoit sa première machine à laver. Ce n'est pas pour rien si ce fut souvent le premier investissement qui a été fait. Enfant, j'ai vu ma mère laver des linges dans un préau en plein hiver. C'est un travers très physique, surtout quand il s'agit de laver les draps qui pèsent très lourds une fois gorgés d'eau. Et quand il fait froid ... Pourquoi ne le faisait-elle pas au chaud, dans l'appartement ? Le manque de place, le fait que cela éclaboussait partout, peut-être ... Sans compter les mioches dans les pattes ...

Revenons à notre documentaire, le pire ? Le samedi, levé aux aurores, la boue, les bus, les enfants non scolarisés collés aux basques. Les enfants scolarisés se débrouillant tous seuls (avec l'aide du mari) pour aller à l'école. Tout cela pour être aux premières heures aux Halles pour faire les achats de la fin de semaine. Puis revenir avec les gosses et 10 à 20 kilos de marchandise sous les bras...

Ma mère a apprécié l'arrivée de la machine à laver, puis celle du frigo (plus la peine d'aller chaque jours courir faire ses courses), puis celle du lave-linge. Sans compter l'aspirateur. La vie d'une épouse mère de faille avec 4 enfants en 1965-70, c'est encore des journées qui commençaient à 6h pour se finir vers 20h. Et pendant tout ce temps, il y avait du travail. Pas un instant de livre, pas le temps de regarder une télé qu'on avait pas, pas le temps de lire le journal, pas le temps d'écouter la radio. Celle de mon père n'était pas plus enviable. Maçon, sa journée commençait à 6h, pour une prise de poste à 7h. Puis, direction le chantier et 9 à 10h de travail. Un travail où tout se faisait à la main, sans l'aide de machines.


Et ces améliorations se poursuivent. Les robots aspirateurs, par exemple. Pour l'essentiel, plus besoin de passer l'aspirateur hebdomadairement ; on le programme en journée et il peut bosser tous les jours.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 11 Déc 2017 21:15 
Hors-ligne
Jean Froissart
Jean Froissart
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 14 Avr 2011 21:37
Message(s) : 1141
Nico69 a écrit :
Détendez-vous Jefferson, nous ne sommes pas dans la salle d'une revue à comité de lecture.

Quant à l'humour de Hugues et ma réaction ils n'ont rien de sexiste.
On est pas obligé d'approuver la lubie soudaine de la chasse au porc qui a agité le petit monde médiatique. On peut garder une distance amusée, cela ne fait pas pour autant de nous des phallocrates.
Ou alors il vous faut ranger dans cette catégorie quantité de femmes qui ont pris la plume ou la parole contre l'emballement misandre qui a gagné plateaux TV, studios de radios et salles de rédaction il y a quelques semaines.


Mon post manquait sans doute de smileys. Les voici : :rool: :rool: :rool: B) 8-| 8-| 8-|

Je suis détendu, je vous assure. Mais si, vos propos étaient sexistes. Ou tout au moins teintés d'une phallocratie (de phallos, pénis en érection, comme vous le savez) bon teint. Vous noterez que je n'ai pas dit "vous êtes sexistes". Je me suis simplement permis d'écrire que certaines interventions de ce fil étaient limites. Je vous rappelle que certains intervenants de ce forum sont aussi des intervenantes.

Et que je n'ai fait aucune allusion à l'emballement médiatique récent (qui nous ferait sortir des bornes chronologiques du forum).

_________________
"Le génie mériterait les chaînes s'il favorisait les crimes des tyrans"


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 11 Déc 2017 21:23 
Hors-ligne
Tite-Live
Tite-Live

Inscription : 14 Sep 2014 20:36
Message(s) : 360
Jefferson a écrit :
Nico69 a écrit :
Détendez-vous Jefferson, nous ne sommes pas dans la salle d'une revue à comité de lecture.

Quant à l'humour de Hugues et ma réaction ils n'ont rien de sexiste.
On est pas obligé d'approuver la lubie soudaine de la chasse au porc qui a agité le petit monde médiatique. On peut garder une distance amusée, cela ne fait pas pour autant de nous des phallocrates.
Ou alors il vous faut ranger dans cette catégorie quantité de femmes qui ont pris la plume ou la parole contre l'emballement misandre qui a gagné plateaux TV, studios de radios et salles de rédaction il y a quelques semaines.


Mon post manquait sans doute de smileys. Les voici : :rool: :rool: :rool: B) 8-| 8-| 8-|

Je suis détendu, je vous assure. Mais si, vos propos étaient sexistes. Ou tout au moins teintés d'une phallocratie (de phallos, pénis en érection, comme vous le savez) bon teint. Vous noterez que je n'ai pas dit "vous êtes sexistes". Je me suis simplement permis d'écrire que certaines interventions de ce fil étaient limites. Je vous rappelle que certains intervenants de ce forum sont aussi des intervenantes.

Et que je n'ai fait aucune allusion à l'emballement médiatique récent (qui nous ferait sortir des bornes chronologiques du forum).


Je vous laisse à vos jugements.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 11 Déc 2017 21:25 
Hors-ligne
Jean Froissart
Jean Froissart
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 14 Avr 2011 21:37
Message(s) : 1141
Nico69 a écrit :
Je vous laisse à vos jugements.


Vous êtes vraiment de mauvaise foi, Nico.

Nico69 a écrit :
Plus sérieusement, je crois que c'est une piste à creuser.
Le souci des femmes de maintenir une certaine hygiène à la maison ne vient-elle pas d'un instinct animal élémentaire de protection des petits contre les parasites, les germes et maladies, qui pendant des millénaires menaçaient la survie de leur progéniture ?


Si je balance ça sur Twitter, vous êtes bon pour y laisser votre réputation, votre job et votre chemise :mrgreen:

_________________
"Le génie mériterait les chaînes s'il favorisait les crimes des tyrans"


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 11 Déc 2017 21:31 
Hors-ligne
Tite-Live
Tite-Live

Inscription : 14 Sep 2014 20:36
Message(s) : 360
Jefferson a écrit :
Nico69 a écrit :
Je vous laisse à vos jugements.


Vous êtes vraiment de mauvaise foi, Nico.

Nico69 a écrit :
Plus sérieusement, je crois que c'est une piste à creuser.
Le souci des femmes de maintenir une certaine hygiène à la maison ne vient-elle pas d'un instinct animal élémentaire de protection des petits contre les parasites, les germes et maladies, qui pendant des millénaires menaçaient la survie de leur progéniture ?


Si je balance ça sur Twitter, vous êtes bon pour y laisser votre réputation, votre job et votre chemise :mrgreen:


Je vous laisse maintenant à vos fantasmes délationnistes.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 11 Déc 2017 21:35 
Hors-ligne
Jean Froissart
Jean Froissart
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 14 Avr 2011 21:37
Message(s) : 1141
Nico69 a écrit :

Je vous laisse maintenant à vos fantasmes délationnistes.


C'est mon côté Fouquier-Tinville.

Allez, revenez, ne le prenez pas mal. Olympe de Gouges ne vous en tiendra pas rigueur.

_________________
"Le génie mériterait les chaînes s'il favorisait les crimes des tyrans"


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 74 message(s) ]  Aller vers la page Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 3 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  





Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB