A la une du Blog de l'histoire
Nous sommes actuellement le 14 Août 2018 11:49

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 119 message(s) ]  Aller vers la page 1, 2, 3, 4, 5 ... 8  Suivant
Auteur Message
Message Publié : 19 Juin 2007 16:13 
Hors-ligne
Philippe de Commines
Philippe de Commines
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 05 Oct 2005 20:39
Message(s) : 1746
Localisation : Lyon-Vénissieux
Pourquoi les langues régionales ont-elles disparue en France sans qu'il n'y ait pas eut davantage de résistance ?
(à moins que le sujet n'ait déjà été traité).

_________________
Le souvenir ne disparait pas, il s'endort seulement.
Epitaphe trouvé dans un cimetière des Alpes

La science de l'histoire est une digue qui s'oppose au torrent du temps.
Anne Comnène, princesse byzantine (1083-1148)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 19 Juin 2007 18:18 
Hors-ligne
Jean Froissart
Jean Froissart
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 30 Juil 2003 21:44
Message(s) : 1402
Localisation : Lorraine
Pouzet a écrit :
Pourquoi les langues régionales ont-elles disparue en France sans qu'il n'y ait pas eut davantage de résistance ?
(à moins que le sujet n'ait déjà été traité).

Elles n'ont pas diparu, mais sont en voie de disparition. On parle encore Alsacien, Francique, Corse, Breton, Occitan...

Pourquoi sont-elles en voie de disparition ? A mon avis parce que dans le monde moderne, ce qui ne sert à rien ou ce qui est "optionnel" (je veux dire par là, ce qui n'est pas directement convertible en quelque chose d'utile sur le marché de l'emploi ou sur le marché tout court), est négligé voire apparaît comme un handicap.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 19 Juin 2007 18:25 
Hors-ligne
Tite-Live
Tite-Live
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 28 Jan 2007 15:49
Message(s) : 371
Localisation : Lyon
Bien que l'on dise souvent que c’est avec les lois sur l’école obligatoire de Jules Ferry ( 28 mars 1882 ) que le patois a disparu , tout le XIXème siècle a cherché a éradiqué « ces dialectes barbares » en ordonnant aux maîtres d’ enseigner en français et en interdisant aux élèves de parler leur patois .
Il y a des sanctions pour maîtres récalcitrants, et des brimades humiliantes pour les enfants , comme en Bretagne, où on accroche un sabot au cou.
L’école primaire, élevée au rang de service public, est une institution de base de la société, et la mission qui lui a été confiée est de permettre aux élèves, devenus adultes, de tenir leur place dans cette société. Or, comment pourraient-ils le faire sans maîtriser sa langue?
Il semble que personne ne se soit élevé contre cette suppression d’une culture spécifique jusque dans des années relativement récentes où les luttes régionales indépendantistes ( Bretagne , Pays basque ) sont passées par le renouveau de la langue .

Ma grand – mère maternelle dauphinoise parlait patois et,petite, j’étais stupéfaite de l’entendre discuter avec ses amies et de ne pouvoir comprendre ce qui se disait.
Je me demande si notre cerveau n’a pas perdu une gymnastique d’esprit en cessant de passer d’une langue à une autre, même si le patois n’avait pas la richesse du français.

_________________
Il est beau de suivre sa pente, pourvu que ce soit en montant . André Gide .


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 19 Juin 2007 19:04 
Hors-ligne
Tite-Live
Tite-Live
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 10 Sep 2006 21:34
Message(s) : 379
Localisation : Berlin
Bonsoir,

Déjà pendant la Révolution, parler une autre langue que le français, était suspect. La terreur obligeait tous les frontaliers à parler le français, sinon ils étaient considérés comme des espions. Barrère disait " la réaction parle le bas breton " Tout un programme!!
N'y a-t-il pas une charte européenne des langues régionales ???
En Allemagne il y a sept langues régionales officielles qui sont étudiées.

Cordialement.

_________________
_____________________________

ne nous prenons pas au sérieux, il n'y aura pas de survivant (A. Allais)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 19 Juin 2007 19:23 
Hors-ligne
Polybe
Polybe
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 05 Juin 2007 20:50
Message(s) : 110
Localisation : Athènes - Grèce
Sur Internet un gros travail de sauvegarde a été entrepris non seulement pour les langues régionales de France mais aussi des autres pays .


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 19 Juin 2007 19:52 
Hors-ligne
Plutarque
Plutarque
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 16 Oct 2006 0:12
Message(s) : 191
Localisation : Paris et Toulouse
Il y a surtout malheureusement en France une tradition hypocrite de jacobinisme excessif. Tous les arguments avancés par les gouvernements depuis que la question existe (vers le milieu des abbées 70, je crois), se cache derrière la tautologie : "La Constitution est la Constitution". Certes, l'alinéa 5 du premier article de notre Constitution affirme que "la langue de la République est le Français". Tout résonne comme si l'on craignait un ressac du mouvement d'acculturation profondément opéré depuis Jules Ferry.

Cet alinéa constitue un frein essentiel au plein développement des écoles Diwan en France. Politiquement, cela ne coûte rien d'amodier l'alinéa en lui ajoutant une mention portant sur la reconnaissance des patois et langues régionales comme éléments d'un patrimoine culturel. Mais symboliquement, il y a des barrières mentales.

Je pense que c'est une des preuves d'un certain malaise identitaire relativement récurrent. A mon avis, derrière, se cachent deux raisons majeures principales. La première, c'est que tous les hommes politiques font à mon sens absolument la distinction entre les patois de type alsacien ou berrichon, et les langues comme l'occitan, le breton, le corse, le basque. Pour la simple et bonne raison que depuis les années 1970 et l'épanouissement du mouvement folk en France, les revendications régionales ont repris. Si pour l'Occitanie et la Bretagne, elles sont avant tout l'expression d'une volonté de reconnaissance d'une culture comme n'étant pas originellement française, pour le Pays Basque et la Corse se trament en dessous des raisons politiques. D'où l'ambiguïté : peut-on sauvegarder le patrimoine breton ou alsacien, et laisser dépérir le patrimoine basque ou corse pour étouffer des velléités d'autonomie ?

La seconde, c'est que la France conçoit mal encore la notion de mélange et de métissage. Reconnaître plusieurs langues comme faisant partie d'un patrimoine, c'est briser une unité identitaire : un roi ( :D ), une foi, une loi, un patois (c'est pour la rime). A l'heure actuelle, où tout le monde a bien conscience que la question de l'immigration et de l'intégration des générations issues de la période coloniale et post-coloniale pose encore problème, est-ce que ce n'est pas remettre en cause un fragile équilibre ? On a exactement le même débat au sujet de la réactualisation de la loi de 1905. Faut-il l'étendre au culte musulman, trop embryonnaire sous le ministère de Combes pour figurer dans les tractations de la loi de Séparation ? Ce serait reconnaître symboliquement un culte de plus, et surajouter à une confusion très vite exploitée par certains courants politiques.

D'où à mon avis certaines réticences qui tiennent tout à la fois de la tradition politique de la construction de notre Etat démocratique, et une remise en question de l'identité nationale depuis, grosso modo, les années 1970. Ce qui n'empêche pas la France de défendre bec et ongles son patrimoine, y compris en Bretagne, en Corse, et au Pays Basque. Le vin, la garrigue, le crachin, les polyphonies, tant que vous voulez ! Mais rien qui ne fleure bon la politique. Ce n'est, au final, pas l'une des premières et des seules contradictions inutiles de notre cher pays aux milles fromages.

Demat ! Pardon, au revoir. :D

_________________
L'histoire, c'est cool - Churchill
L'histoire, c'est tantôt du sucre glace, tantôt de la farine de blé - Citation perso


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 19 Juin 2007 22:15 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 06 Oct 2006 22:46
Message(s) : 434
Pouzet a écrit :
Pourquoi les langues régionales ont-elles disparue en France sans qu'il n'y ait pas eut davantage de résistance ?
(à moins que le sujet n'ait déjà été traité).


Et pourtant le français n'est la langue officiel que depuis le XVème siècle (François Ier), en remplacement du latin. D'où un certain mérite pour ces langues d'avoir tenu 5 siècle. Une certaine tolérence aussi de la part des pouvoirs centraux (monarchie et république) d'avoir accepté que ces langues subsistent.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 19 Juin 2007 23:14 
Hors-ligne
Marc Bloch
Marc Bloch
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 15 Nov 2006 17:43
Message(s) : 4115
Localisation : Lorrain en exil à Paris
Rapentat a écrit :
N'y a-t-il pas une charte européenne des langues régionales ???



Si. Et la France, dans sa jacobine grandeur, ne l'a toujours pas ratifiée...

_________________
"[Il] conpissa tous mes louviaus"

"Les bijoux du tanuki se balancent
Pourtant il n'y a pas le moindre vent."


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 20 Juin 2007 17:35 
Hors-ligne
Salluste
Salluste
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 15 Juin 2007 10:41
Message(s) : 203
Localisation : Reims
Helen a écrit :
Sur Internet un gros travail de sauvegarde a été entrepris non seulement pour les langues régionales de France mais aussi des autres pays .

Effectivement internet est une chance pour le développement et la renaissance des langues régionales, je connais quelques forums de langues celtiques et bien qu'il ne déplacent pas encore des foules c'est un bon début. De plus ils sont accessibles de partout dans le monde.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 20 Juin 2007 19:35 
Hors-ligne
Polybe
Polybe
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 05 Juin 2007 20:50
Message(s) : 110
Localisation : Athènes - Grèce
Personnellement je suie engagée dans un Projet Linguistique sur la sauvegarde des dialectes. Ma partie est plutôt le grec mais d’autres travaillent avec beaucoup d’acharnement sur les dialectes des régions de France et d’ailleurs. Voici également un site avec des enregistrements sonores des différends accents français
http://accentsdefrance.free.fr/


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 20 Juin 2007 21:49 
Hors-ligne
Fustel de Coulanges
Fustel de Coulanges

Inscription : 09 Août 2005 17:34
Message(s) : 3884
Localisation : Marseille
Les langues parlées dans de grands empires (Egypte, par exemple) ont fini par disparaître au fil des siècles... Les langues "régionales" pourraient-elles s'avérer plus résistantes?

_________________
"Le doute est le premier pas vers la conviction" (al-Ghazali, mort en 1111).


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 20 Juin 2007 22:51 
Hors-ligne
Polybe
Polybe
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 05 Juin 2007 20:50
Message(s) : 110
Localisation : Athènes - Grèce
Aujourd’hui encore des centaines de langues ou dialectes disparaissent à travers le monde. D’après certaines estimations on passerait de 6000 langues selon certains linguistes à 700 d’ici la fin du siècle. Je pense qu’en Europe la situation sera moins tragique car on dispose de moyens technologiques qui permettent des sauvegardes.
En ce qui concerne les langues ou dialectes anciens où il n’existe pas de donnés, là c’est beaucoup plus complexe


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 20 Juin 2007 23:14 
Hors-ligne
Marc Bloch
Marc Bloch
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 15 Nov 2006 17:43
Message(s) : 4115
Localisation : Lorrain en exil à Paris
Même quand les langues sont bien recensées et étudiées, quand il ne reste plus qu'une dizaine de locuteurs, elle est condamnée à mourir et à devenir un simple objet d'études, mais plus de communication.

_________________
"[Il] conpissa tous mes louviaus"

"Les bijoux du tanuki se balancent
Pourtant il n'y a pas le moindre vent."


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 21 Juin 2007 0:12 
Hors-ligne
Polybe
Polybe
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 05 Juin 2007 20:50
Message(s) : 110
Localisation : Athènes - Grèce
Bien entendu. Cependant il est important de garder des traces. Il y existe le cas de l’hébreu qui est une langue ressuscitée après une interruption de 2000 ans.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 21 Juin 2007 7:18 
Hors-ligne
Salluste
Salluste
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 15 Juin 2007 10:41
Message(s) : 203
Localisation : Reims
Aujourd'hui l'Ecosse fait des efforts pour promouvoir sa langue et sa culture Gaélique à travers des programmes d' éducation
au collège, le développement des inscriptions bilingues touristiques et routières, la tenue régulière de
Festival. L'affaire n'est pas faite face au rouleau compresseur de l'anglais mais il me semble, bien que la situation soit moins bonne qu'en Irlande, qu'elle est cependant meilleure que pour le Breton en France.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 119 message(s) ]  Aller vers la page 1, 2, 3, 4, 5 ... 8  Suivant

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  





Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB