A la une du Blog de l'histoire
Nous sommes actuellement le 20 Sep 2017 22:59

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 117 message(s) ]  Aller vers la page 1, 2, 3, 4, 5 ... 8  Suivant
Auteur Message
Message Publié : 11 Août 2007 20:00 
Hors-ligne
Polybe
Polybe

Inscription : 13 Mai 2007 7:34
Message(s) : 82
Après avoir lu cet après-midi trois albums de Tintin, les insultes proférées par le capitaine Haddock m'ont bien fait marrer... d'où une interrogation qui m'est venue: comment nos ancêtres s'insultaient? Je pense que cette question est très interressante sur le plan historique et pourrait s'avérer plaisante dans les réponses qu'elle risque de susciter...


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 11 Août 2007 20:20 
Hors-ligne
Marc Bloch
Marc Bloch
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 09 Août 2006 6:30
Message(s) : 4427
Localisation : Allemagne
Les dialectes sont révélateurs avec parfois la même origine. "Fi de garce" en Poitou, devient " Hil de pute" en Gascogne.
Vous avez précisé insultes , ce qui est différent des jurons qui viennent plus facilemet en mémoire.

_________________
"La faculté de prévoir appartient à celui qui se souvient." ( Léon Bérard)
" Jeune homme, la France se meurt, ne troublez pas son agonie..." ( Renan à Déroulède )


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 11 Août 2007 20:21 
Hors-ligne
Polybe
Polybe

Inscription : 13 Mai 2007 7:34
Message(s) : 82
Oui, peut être pouvons nous alors élargir la question aux jurons...


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 11 Août 2007 21:13 
Hors-ligne
Eginhard
Eginhard

Inscription : 09 Mai 2006 21:43
Message(s) : 914
Je trouve l'origine de « Jarnicoton » assez savoureuse... :)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 11 Août 2007 21:59 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 29 Oct 2006 23:34
Message(s) : 619
Voici quelques "mots doux" médiévaux lus dans les fabliaux entre autres :
Corne de bouc : juron
Ventre-Dieu : juron
foutre de dieu : juron
Mordiable : juron
Mordieu : juron
Chapon maubec : poltron à langue de vipère
Chiabrena : chiure de m....
Coquebert : nigaud
Sottard : couillon
bigre : Juron
coquefredouille : Juron
malemaisnie : bande de salauds

_________________
le seul moyen de se délivrer d'une tentation, c'est d'y céder (Oscar Wilde)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 11 Août 2007 22:28 
Hors-ligne
Marc Bloch
Marc Bloch
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 09 Août 2006 6:30
Message(s) : 4427
Localisation : Allemagne
En passant:
-cornabidouille
-bougre
-bigre
-bigre de bougre

_________________
"La faculté de prévoir appartient à celui qui se souvient." ( Léon Bérard)
" Jeune homme, la France se meurt, ne troublez pas son agonie..." ( Renan à Déroulède )


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 12 Août 2007 6:54 
Hors-ligne
Fustel de Coulanges
Fustel de Coulanges

Inscription : 09 Août 2005 17:34
Message(s) : 3884
Localisation : Marseille
Citer :
bougre

... qui, étymologiquement, signifie "bulgare"!
Afin de ne pas tomber sous la condamnation qui frappait le fait de prononcer le "nom de Dieu" de façon irrespectueuse, beaucoup de jurons procèdent par altération, contraction et/ou amputation : pardi, parbleu (= par Dieu), sacrebleu (= par le sacré sang de Dieu), morbleu (= par la mort de Dieu), etc.
Qui se souvient du sens de "Bye-bye", "Good bye"?
Il s'agit de la contraction/déformation du souhait : "[May] God be with you!" : Que Dieu soit avec vous! (autrement dit : "Dominus vobiscum"...). "God" est déformé en "good", "ye" est la forme ancienne du pronom complément (I/me, Thou/Thee, You/ye, He/him, etc.)... Idem pour "Good gracious" (traduit par "Bonté gracieuse" dans les albums d'Astérix) : "God's grace", "[A la] grâce de Dieu".
Les Canadiens en sont même venus à considérer comme des jurons ou des blasphèmes (qu'ils appellent des "sacres") la mention d'objets touchant au culte divin : tabernacle, ciboire...
A l'inverse, en "négatif", évoquer la damnation subissait le même genre de réduction : "Damned!" (que l'on prononce [dam]... et surtout pas [damnèd] comme le font certains analphabètes...).
Par glissement, on passe du domaine du sacré au domaine des organes de la génération (la vie est sacrée... le "sacrum"... les "bijoux de famille"... dans certaines civilisations, on jure en portant la main aux "parties"... etc.) et, par proximité, au domaine scatologique...
Quant des élèves abusaient du mot de Cambronne, je leur faisais simplement remarquer qu'il me semblait bizarre que chez certains il en passait plus par la bouche que par les voies naturelles...

_________________
"Le doute est le premier pas vers la conviction" (al-Ghazali, mort en 1111).


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 12 Août 2007 8:55 
Hors-ligne
Marc Bloch
Marc Bloch
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 09 Août 2006 6:30
Message(s) : 4427
Localisation : Allemagne
Oui, les Bulgares étaient, de part leur hérésie, censés marcher à la voile et à la vapeur. Bigre en est une déformation. Avec "bigre de bougre" on a une redondance.
Les soudards anglais étaient connus en France sous le nom de "godons", "godams" provenant du juron anglais qu'ils avaient à la bouche "God damned".
Yves -Marie pourra peut-être le confirmer, le "bloody" anglais qui est mis à toutes les sauces (dans l'armée britannique notamment), n'a rien à voir avec le sang , mais serait la contraction - non blasphématoire - de "By Our Lady"= par Notre Dame.

_________________
"La faculté de prévoir appartient à celui qui se souvient." ( Léon Bérard)
" Jeune homme, la France se meurt, ne troublez pas son agonie..." ( Renan à Déroulède )


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 12 Août 2007 15:49 
Hors-ligne
Fustel de Coulanges
Fustel de Coulanges

Inscription : 09 Août 2005 17:34
Message(s) : 3884
Localisation : Marseille
Citer :
Yves -Marie pourra peut-être le confirmer, le "bloody" anglais qui est mis à toutes les sauces (dans l'armée britannique notamment), n'a rien à voir avec le sang , mais serait la contraction - non blasphématoire - de "By Our Lady"= par Notre Dame.

Pour l'instant, je n'ai trouvé d'autre origine éventuelle au "bloody" anglais qu'une référence à Marie Tudor, "la sanglante"... Mais tout est possible et les recherches se poursuivent!

_________________
"Le doute est le premier pas vers la conviction" (al-Ghazali, mort en 1111).


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 12 Août 2007 16:15 
Hors-ligne
Pierre de L'Estoile
Pierre de L'Estoile
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 23 Oct 2004 9:14
Message(s) : 2059
Localisation : village des Pyrénées
Insulte ou juron ? ça dépend du contexte.
le "hil de pute " gascon est significatif : l'expression peut être employée quand on est tout seul, c'est un simple juron (par exemple quand on se tape sur les doigts). Je l'emploie systématiquement dans le train quand un téléphone portable sonne : "Oh Hil de pute", sachant que si c'est, par exemple, en bretagne, personne ne cpmprend les mots, mais toute la voiture comprend ce que je veux dire.
On peut même dire "Gran hil de pute" à un ami qui vient de vous en raconter une bien bonne, en lui tapant dans le dos. Il n'est alors pas question, évidement, d'insulter sa mère, qui peut être est présente et rigole de la blague.
Mais "hil dé puto", avec le poing levé menaçant, suite, par exemple, à une offense (tricher aux cartes ...) , est une vraie insulte mettant la mère en cause.
Une traduction du "hil dé puto" , en plus du "fis de garce" que je connais aussi en Limousin avec les mêmes nuances, est peut-être le "nique ta mère" moderne, avec les mêmes nuances dépendant du contexte. "Nique ta mère" qui choque tellement les locuteurs du "hil de puto".
Les féministes vont trouver - sans nuances, et elles auront un peu raison - que dans tous les cas, c'est la mère qui est insultée (littéralement) .
-----------------
Il y a un mot qui est une insulte dans certains contextes:
Citer :
analphabètes
C'est çui qui y dit qui y est :evil:
Et un autre qui est encore pire, employé fréquemment et de façon insupportable, par des syndicalistes, des hommes politiques, des journalistes, et même des forumeurs : autiste. :evil:

_________________
"La vie des hommes qui vont droit devant eux, renaitraient-ils dix fois en dix mondes meilleurs, serait toujours semblable à la première. Il n'y a qu'une façon d'aller droit devant soi." (Pierre Mac Orlan)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 12 Août 2007 17:08 
Hors-ligne
Pierre de L'Estoile
Pierre de L'Estoile
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 23 Oct 2004 9:14
Message(s) : 2059
Localisation : village des Pyrénées
le maître incontestable en matière de langue française ... et de jurons, jarnicoton ! http://www.paroles.net/chansons/21348.htm

_________________
"La vie des hommes qui vont droit devant eux, renaitraient-ils dix fois en dix mondes meilleurs, serait toujours semblable à la première. Il n'y a qu'une façon d'aller droit devant soi." (Pierre Mac Orlan)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 12 Août 2007 17:59 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 20 Avr 2007 5:47
Message(s) : 575
Localisation : Nouvelle-France
On parle de jurons et au 7 e message , il est question des " sacres "
québécois . Une courte recherche Google m'apprend qu'on y a même une entrée dans Wickypédia en anglais . Dois-je être fier ?
http://en.wikipedia.org/wiki/Quebec_French_profanity

Le sujet a été décrit expiqué disséqué analysé tant et plus , je voudrais seulement rassurer les amis de ce forum , le sommet du phénomène a été atteint au cours des années 1970, et est actuellement en phase décroissante .


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 12 Août 2007 18:00 
Hors-ligne
Jean-Pierre Vernant
Jean-Pierre Vernant

Inscription : 17 Oct 2003 18:37
Message(s) : 5768
Le roman de Renart en VO donne pas mal de jurons anciens, comme, je crois : "filz a putein" (dois-je traduire ?)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 12 Août 2007 21:18 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 29 Oct 2006 23:34
Message(s) : 619
La littérature médiévale renferme pas mal de jurons ou d'insultes : le moyen âge a un vocabulaire très imagé et fleuri pour certaines choses. Je trouve que c'est instructif sur beaucoup de points et pas seulement les jurons :lol:
C'est pour cela que je conseille souvent de lire Chrétien de Troye, les fabliaux et pièces de théâtre, le roman de la rose, de renard, Villon ....

_________________
le seul moyen de se délivrer d'une tentation, c'est d'y céder (Oscar Wilde)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 12 Août 2007 21:18 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 29 Oct 2006 23:34
Message(s) : 619
Le cuvier est une petite merveille je trouve

_________________
le seul moyen de se délivrer d'une tentation, c'est d'y céder (Oscar Wilde)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 117 message(s) ]  Aller vers la page 1, 2, 3, 4, 5 ... 8  Suivant

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  





Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB