A la une du Blog de l'histoire
Nous sommes actuellement le 20 Août 2018 2:21

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 6 message(s) ] 
Auteur Message
Message Publié : 02 Juil 2009 9:34 
En relisant Corneille j'ai pu souligner cette phrase: "Pour grands que soient les rois, ils sont ce que nous sommes : ils peuvent se tromper comme les autres hommes".

Doit-on entendre par là comme je le suppose qu'un roi est un homme ou y a t-il une autre signification à cette phrase?

Merci.


Haut
  
Répondre en citant  
Message Publié : 02 Juil 2009 10:49 
Hors-ligne
Salluste
Salluste
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 30 Juin 2009 8:57
Message(s) : 259
Localisation : France
La phrase peut être prise dans son contexte, Corneille ayant introduit un nouveau concept: l 'admiration...Abandonnant la "crainte et la pitié" du théâtre d ' Aristote, il montre des personnages qui restent avant tout humains,grandeur et courage humains, devant susciter l 'admiration du public et du lecteur....Le roi est donc considéré comme un homme, capable de noblesse (suscitant donc l 'admiration ) mais aussi de faiblesses, toutes humaines

_________________
Entends, ma chère, entends la douce Nuit qui marche. Charles Baudelaire


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 05 Juil 2009 5:32 
Hors-ligne
Jean Mabillon
Jean Mabillon
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 26 Juin 2008 8:11
Message(s) : 2935
Localisation : 中国
Averm a écrit :
En relisant Corneille j'ai pu souligner cette phrase: "Pour grands que soient les rois, ils sont ce que nous sommes : ils peuvent se tromper comme les autres hommes".

Doit-on entendre par là comme je le suppose qu'un roi est un homme ou y a t-il une autre signification à cette phrase?
Autre manière de tourner cette phrase: "Même si les rois sont grands, ils sont ce que nous sommes..."


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 05 Juil 2009 9:05 
Hors-ligne
Salluste
Salluste
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 30 Juin 2009 8:57
Message(s) : 259
Localisation : France
Cette phrase a été ensuite adaptée, en effet:

Un très-petit changement a fait de ces deux vers une maxime reçûe dans tout l’empire des lettres.


Pour grands que soient les rois, ils sont ce que nous sommes Et se trompent en vers comme les autres hommes



Diderot , Encyclopédie

_________________
Entends, ma chère, entends la douce Nuit qui marche. Charles Baudelaire


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 06 Juil 2009 7:21 
Hors-ligne
Jean Froissart
Jean Froissart
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 21 Sep 2008 16:42
Message(s) : 1357
Localisation : Seine et Marne
Voici la tirade dont est issue la maxime :
"Pour grands que soient les rois, ils sont ce que nous sommess :
Ils peuvent se tromper, comme les autres hommes ;
Et ce choix sert de preuve, à tous les courtisans,
Qu'ils savent mal payer les services présents."


Ce début de la scène 3 de l'acte premier du Cid de Corneille nous montre la confrontation entre les deux pères, celui de Chimène (don Gormas) et de don Rodrigue (don Diègue). Don Gormas est amer de n'avoir pas été choisi, à la place de don Diègue, comme gouverneur militaire de l'Infant de Castille. Parce qu'il est encore en âge de porter l'épée, don Gormas considère qu'il est plus capable que don Diègue de remplir la dignité royale. Ce n'est ici qu'une lecture littéraire du chez-d'oeuvre cornélien (du reste sa meilleure pièce, la plus conforme à sa nature humaine). Cette interprétation n'enlève rien à tout ce que vous avez déjà dit, qui reste universel.
A propos, lors de mon voyage en Castille en 2003, j'ai vu la statue de don Rodrigue Diaz del Bivar, sur son superbe destrier, l'épée tendue en avant, sur son piédestal de Burgos.

_________________
"L'Angleterre attend que chaque homme fasse son devoir" (message de l'amiral Nelson à Trafalgar)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 06 Juil 2009 19:21 
Hors-ligne
Jean Froissart
Jean Froissart
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 21 Sep 2008 16:42
Message(s) : 1357
Localisation : Seine et Marne
N'a-t-il pas fière allure sur son palefroi, don Rodrigue Diaz del Bivar, dit Le Cid ? Moi, je l'ai trouvé superbe :
Pièce jointe :
le cid.jpg
le cid.jpg [ 145.99 Kio | Consulté 1150 fois ]

_________________
"L'Angleterre attend que chaque homme fasse son devoir" (message de l'amiral Nelson à Trafalgar)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 6 message(s) ] 

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 4 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  





Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB