A la une du Blog de l'histoire
Nous sommes actuellement le 20 Sep 2017 6:45

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 82 message(s) ]  Aller vers la page Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
Auteur Message
Message Publié : 24 Juil 2015 16:01 
Hors-ligne
Pierre de L'Estoile
Pierre de L'Estoile
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 23 Oct 2004 9:14
Message(s) : 2059
Localisation : village des Pyrénées
Le mot oiseau est très amusant, surtout pour les étrangers apprenant le français : il contient toutes les voyelles de la langue française (sauf le i grec), et aucune n'est prononcée comme voyelle simple. La seule consonne, elle aussi, n'est pas prononcée 's', mais 'z'.

_________________
"La vie des hommes qui vont droit devant eux, renaitraient-ils dix fois en dix mondes meilleurs, serait toujours semblable à la première. Il n'y a qu'une façon d'aller droit devant soi." (Pierre Mac Orlan)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 24 Juil 2015 17:35 
Hors-ligne
Tite-Live
Tite-Live

Inscription : 01 Oct 2012 10:48
Message(s) : 353
Il y a un livre très amusant d'Etiemble : "Plumons l'Oiseau" , où cette question est discutée


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 01 Sep 2015 10:42 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours

Inscription : 25 Juin 2012 15:20
Message(s) : 426
Il y a aussi les mots nouveaux .
Par exemple « SMS ».

Au temps de la préhistoire , au millénaire précédent , pour être plus précis avant 1989 , le Short Message Service était une tentative de développement d’un langage pour les mal-entendants.
Fort mal accueilli par la gent littéraire on vit moult Immortels monter au créneau l’épée au clair pour défendre la place du bon mot .
Le monstre arriva sur notre forum dans « Renaissance » où le 25 octobre 2004 à 23h40 un modérateur tenta de le bloquer manu militari :
« ... (chui en N,Z ) ....pas a strasbourg ms a paris... ...bcp de monde... maintanant C o tour de la fac... :fache: Le style "télégraphique" version sms n'est pas de mise ici. Ecrivez en Français. Merci. »

Vaine tentative et fols espoirs de stopper l’intrus qui sût résister ! S’il n’a pu pratiquer sa forme il a su imposer le fond de son sens : le petit « sms » est devenu un mot ordinaire qui veut dire quelque chose ! Sa dernière visite sur le forum (en tant que langage) date du 11 Juillet 2014 , à une heure toutefois plus décente : 20:03 . En tous cas 10 ans plus tard monsieur est rentré dans les mœurs, … et prend une tête de futur gendre acceptable pour la Langue française :
« .. vos affectations par mail dans un premier temps puis par papier officiel (mais à mon bon souvenir c'est beaucoup plus tard). Surveillez bien vos sms et vos mails, tout se fait ainsi maintenant! bonnes vacances »

A noter : stoïque et toujours fidèle au poste mon vieux correcteur Windows 2003 me signale toujours « faute d’orthographe » quand j’écris « sms ». Vous verrez qu’avant la fin on en fera un académicien !


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 11 Nov 2015 11:42 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours

Inscription : 25 Juin 2012 15:20
Message(s) : 426
Zapping

Combien ? 7 résultats
Qui est le premier ? : un participant du Pas de Calais (pas étonnant pour un anglicisme car ils sont en première ligne ! En fait on devrait dire « pitonnage » qui est un québécisme)

Quand ? Très tôt , un 4 septembre 2004
Où ? Dans Histoire militaire
Pourquoi ? Une sainte colère !!!
Je cite « C'est malheureusement vrai, le zapping regorge d'images montrant l'ignorance crasse du français moyen. Forcez vous à regarder au moins une fois une émission populaire telle "qui veut gagner des millions" ou "le maillon faible". Elles témoignent bien de la médiocrité de la culture du "quidam lambda"….»

Pour les québécois je mets « zappeur » : 1 résultat.
Pour monsieur Devos et Emmanuelle (pas la sœur) je « zappe » : 23 résultats .

Pour faire le tour du sujet je cherche « télécommande » il m’en remonte 4 .
Et je lis dans « histoire des sciences et des techniques sur notre forum :
« …Nikola Tesla . Vous avez peut-être entendu ce nom en tant qu'inventeur de la Tour Tesla ou vous l'avez peut-être vu comme un savant fou voulant détruire le monde avec son rayon de la mort dans Superman ...
Et bien sachez que sans cet homme, né de parents Serbes le 10 Juillet 1856, votre vie serait certainement bien moins confortable qu'elle ne l'est : Vous auriez du mal à changer de chaîne avec votre télécommande si il n'avait pas inventé la technologie de commande à distance ; il vous aurait d'ailleurs été difficile de capter quoique ce soit, si il n'avait pas découvert les ondes … »

Moi chaque fois que j’ouis une voiture qui s’autoclave je pense à la Soyouz T-10 !

Le 26 sept 1983 , 90 secondes avant le départ , fuite de carburant sur le pas de tir qui prit feu.
Tentative du centre de contrôle d’activer l’éjectiôn de la tour de sauvetage, mais le câble de commande a brûlé.
20 secondes plus tard, les contrôleurs parviennent à déclencher l'éjection par commande radio (merci la télécommande ! )

Et c’est là qu’on voit l’efficacité d’une bête machine qui sait ne pas se poser des questions :

. libération des modules habitables par des boulons explosifs
. séparation du haut de la fusée d’avec le lanceur
. allumage des fusées d'éjection qui balancent le paquet dans le ciel avec une accélération de 14 à 17 g (137 à 167 m.s) pendant 5 secondes.

Au sol la fusée explose et les pompiers mettront 20 heures pour maîtriser l’incendie .

Comme si il ne s’était rien passé l’ordinateur reprend tranquillement sa chronologie de rentrée :
.il ouvre les 4 stabilisateurs au sommet de la coiffe
. le module descente est lâché
. à 650 m. d’altitude il se débarrasse de son bouclier thermique , allume les rétro-fusées d'atterrissage , déploie le parachute d'urgence et dépose ses passagers à 4 km du pas de tir.

Pour ne pas être accusé de faire l’apologie de la vodka comme médicament je cite :
« …Quand les secouristes les retrouvèrent, les libérèrent, et après les avoir détendus à coup de vodka, la première chose que l'équipage demanda fut de savoir s'ils repartiraient sur une autre mission. Strekalov fut affecté à Soyouz T-11 quelques mois après, tandis que Titov dut attendre 1987 où il séjourna un an à bord de Mir… »

Leur vie n’avait même pas tenu qu’à un fil !!!


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 16 Nov 2015 9:08 
Hors-ligne
Pierre de L'Estoile
Pierre de L'Estoile
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 23 Oct 2004 9:14
Message(s) : 2059
Localisation : village des Pyrénées
Pataquès !
Moi, modeste Dédé, revendique la première apparition de ce mot sur Passion-Histoire, un jour où je devais être en grande forme :
viewtopic.php?f=80&t=7417&hilit=pataqu%C3%A8s

Citer :
La patahistoire est à l’histoire ce que la pataphysique est à la physique, le petit patapon au petit pont de bois, le pataquès à la caisse de patates


Étymologie probable (Alain Rey, quand même !), mais rigolote : (1784) imitation comique de la faute de liaison "je ne sais pas-t-à qui est-ce"
Pensons toutefois au "patac" gascon, qu'on peut traduire par "contact violent", bref, une entrée en mêlée bien de chez nous.
Sur la même page du Robert historique, on trouve patache (cité ci-dessus), pataouète (inconnu de mon correcteur magique qui me propose empapaouté, et à qui je réponds que c'est celui qui dit qui est), pataphysique, patapon (et l'autre me propose patagon, qu'es aco ?), patapouf, patate, patati, patata, patatras, pataud (mais aussi pataude, parité oblige), patauger, patchouli (on pense à Régine qui l'associa à chinchilla) , et enfin patchwork. Vite, un marque page sur celle-ci, que j'avais sans doute déjà lue en 2006 !
PS (9 minutes après) : ce Robert historique se lit vraiment comme un (bon) roman ! Dommage que "on" ait d'autres projets pour moi, ce matin B)

_________________
"La vie des hommes qui vont droit devant eux, renaitraient-ils dix fois en dix mondes meilleurs, serait toujours semblable à la première. Il n'y a qu'une façon d'aller droit devant soi." (Pierre Mac Orlan)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 20 Nov 2015 15:51 
Hors-ligne
Administrateur
Administrateur

Inscription : 15 Avr 2004 22:26
Message(s) : 15365
Localisation : Alsace, Colmar
Si vous êtes passionnés des mots régionnaux, vous pouvez répondre à cette enquête de l'Université de Neufhâtel en Suisse : http://francaisdenosregions.com/participez-a-lenquete/

_________________
Une théorie n'est scientifique que si elle est réfutable.
Appelez-moi Charlie


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 20 Nov 2015 15:57 
Hors-ligne
Administrateur
Administrateur

Inscription : 15 Avr 2004 22:26
Message(s) : 15365
Localisation : Alsace, Colmar
Au fait, pour obtenir ceci chez votre boulanger :

Image

Vous demandez un pain au chocolat, un petit-pain au chocolat ou une chocolatine ?

Il parait que c'est presque plus précis qu'un test ADN pour savoir où vous avez passé votre enfance :

Image

http://francaisdenosregions.com/2015/08/19/pain-au-chocolat-ou-chocolatine/

_________________
Une théorie n'est scientifique que si elle est réfutable.
Appelez-moi Charlie


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 22 Nov 2015 9:23 
Hors-ligne
Pierre de L'Estoile
Pierre de L'Estoile
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 23 Oct 2004 9:14
Message(s) : 2059
Localisation : village des Pyrénées
A propos de chocolatine : mon fils, né dans les Pyrénées, travaille à Laon, en Picardie (région beaucoup plus plate, "Avec des cathédrales pour uniques montagnes"), demande chaque matin (gourmand) une chocolatine à sa boulangère, qui lui répond quotidiennement "une quoi ?", preuve que la picarde est aussi têtue que le gascon (et réciproquement).
N'empêche, professeur de musique et chef de chœurs, il fait chanter, chaque année, une chanson venue des Pyrénées auxdits picards.

_________________
"La vie des hommes qui vont droit devant eux, renaitraient-ils dix fois en dix mondes meilleurs, serait toujours semblable à la première. Il n'y a qu'une façon d'aller droit devant soi." (Pierre Mac Orlan)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 22 Nov 2015 11:42 
Hors-ligne
Administrateur
Administrateur

Inscription : 15 Avr 2004 22:26
Message(s) : 15365
Localisation : Alsace, Colmar
Dédé a écrit :
A propos de chocolatine : mon fils, né dans les Pyrénées, travaille à Laon, en Picardie (région beaucoup plus plate, "Avec des cathédrales pour uniques montagnes"), demande chaque matin (gourmand) une chocolatine à sa boulangère, qui lui répond quotidiennement "une quoi ?", preuve que la picarde est aussi têtue que le gascon (et réciproquement).
N'empêche, professeur de musique et chef de chœurs, il fait chanter, chaque année, une chanson venue des Pyrénées auxdits picards.


Il devrait répondre au sondage, histoire de mettre un point bleu au milieu de l'orange ...

_________________
Une théorie n'est scientifique que si elle est réfutable.
Appelez-moi Charlie


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 23 Nov 2015 11:25 
Hors-ligne
Pierre de L'Estoile
Pierre de L'Estoile
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 23 Oct 2004 9:14
Message(s) : 2059
Localisation : village des Pyrénées
A un mois de la retraite, je commence de nouvelles activités, pour m'entrainer et éviter le claquage (deuxième utilisation sur PH de ce mot avec ce sens).
J'ai donc commencé la lecture du Robert Historique édition 1992.
Deux pages seulement ce matin, mais quelles pages, avec la préposition à. Bingo, nouveaux mots (pour moi et pour PH) : les verbes inchoatifs (0) (exemple : latin addormire devenu endormir). Puis abaca (0), ou chanvre de Manille.
Et je reviens à ma langue occitane : Abasourdir, Abasourdi, vient (viendrait) de l'argot ancien basi, signifiant tué. Or, le mot basi est utilisé chez nous pour dire "abîmé irrémédiablement", entendu récemment mon voisin, pour un pneu du tracteur après éclatement : qu'ei basi (il est fichu). Il sera difficile de suivre l'ordre alphabétique, car abasourdi m'a mené à ahuri (seulement 19, ce n'est pas beaucoup sur 16408 inscrits ;) ), puis à hure.
Et j'en suis seulement à la page ... 2 !

_________________
"La vie des hommes qui vont droit devant eux, renaitraient-ils dix fois en dix mondes meilleurs, serait toujours semblable à la première. Il n'y a qu'une façon d'aller droit devant soi." (Pierre Mac Orlan)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 03 Déc 2015 15:29 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours

Inscription : 25 Juin 2012 15:20
Message(s) : 426
Puisque Dédé en est au A

Le temps c’est important !

Chez-nous ces temps-ci il fait très beau temps. Trop sans doute …
Au point que quand j’en parle à ma vieille voisine elle me répond sentencieuse:
« Paure pichonet !Un jour on va finir par le payer !
- Mais non la mamie ! Vous verrez QUE quand ils auront fini de brasser du vent à Paris …
- … té padi ! Ils finiront par nous le faire payer ! Ils vont nous assaisonner ! »

Et je sens bien dans son assaisonnement tout ce sel , ce poivre , ce vinaigre … qu’on rajoute bien souvent avec excès … et monsieur mon médecin qui s’emporte : « C’est la fourchette qui vous tuera !!! »

Pour me rassurer je cours sur Le forum et je trouve 7 « assaisonner » et 15 « assaisonné » . Et , bien que nous ne soyons pas sur un forum de cuisine , il faut reconnaître qu’ils ont tous ce petit goût de salade et de condiments .

Mais bon sang de bonsoir !C’est écrit dans le dictionnaire : au début , en 1371, assaisonner ça veut dire « conduire les cultures et façons de la terre selon les saisons »
Exemple :
« Sera tenuz ledit preneur de labourer et cultiver lesdites terres bien et souffisament de toutes façons, et en saison, et ycelles justement asaisonnees »

Et en plus notre riche langue occitane utilise un mot que ne possède pas la langue d’Oil : « désassaisonner » .
Désassaisonner une terre c’est terrrible ! D’abord vous allez en perdre le revenu pendant 2 ou 3 ans … et ensuite ça va vous coûter des sous pour la reassaisonner . On fait perdre la saison à une terre en travaillant une terre argileuse mouillée , ou bien en labourant une terre gelée , ou bien en la travaillant à la mauvaise saison …

Enfin bref ! Ma mamie qui est une mamie d’avant guerre , a du mal à tout intégrer :
Faire des économies en ne dépensant pas d’argent , ça elle sait faire …
…mais dépenser de l’argent ! pour faire des économies …ça elle a du mal à comprendre !


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 17 Fév 2016 0:38 
Hors-ligne
Administrateur
Administrateur

Inscription : 15 Avr 2004 22:26
Message(s) : 15365
Localisation : Alsace, Colmar
Connaissez-vous le passé surcomposé ?

Citer :
Au début des années 1980, Henriette Walter réalisait une enquête sur l’emploi de ce temps verbal étrange, le passé surcomposé, où l’on double l’auxiliaire pour obtenir, par exemple, Il a eu fumé (en proposition indépendante) ou Quand il a eu mis ses chaussures, il est sorti (en subordonnée). Son enquête a confirmé ce qu’on pensait déjà : ce temps est courant en proposition indépendante presque uniquement dans les zones francoprovençale, provençale et languedocienne, tandis que la forme en subordonnée temporelle est également présente de manière naturelle dans les parlers d’oïl (nord de la Loire) [voir la carte tirée de Walter 1988 ci-dessous]. De grands auteurs français le confirment. Dumas, par exemple : « Après qu’ils ont eu causé un instant en tête-à-tête, la duchesse lui a dit… ». Les historiens aussi, ainsi Renan : « Après que la France a eu réalisé son programme révolutionnaire, elle a découvert à la Révolution toute espèce de défauts ». Ce n’est pas étonnant : quel temps choisir avec après que dans le passé ? Le passé composé ? « Après que la France a réalisé son programme…. » écorche l’oreille, pour des raisons propres à ce temps. Le passé simple ? Impossible également. Quant au subjonctif, que les locuteurs appelleraient de leurs vœux, il est banni par la norme officielle, d’où le choix de nos auteurs...


Après qu’on a eu fait notre première enquête, on a refait la carte de H. Walter…

_________________
Une théorie n'est scientifique que si elle est réfutable.
Appelez-moi Charlie


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 17 Fév 2016 16:49 
Hors-ligne
Eginhard
Eginhard

Inscription : 18 Avr 2015 15:58
Message(s) : 767
Localisation : Kaamelott
Narduccio a écrit :
Connaissez-vous le passé surcomposé ?

Je connaissais mais étais bien incapable d'y trouver origine :oops: ou histoire comme vous l'expliquez. :oops:
J'ai compris ceci autrement.
Je reprends Dumas et je change de temps : "Après qu'ils eurent causés un instant... Après avoir causé un instant ... Après un instant de causerie..."
Le passé surcomposé donne un poids, une importance, une sorte "d'incontournable" pour le reste de la narration. La proposition est placée dans le temps et ce temps est -je n'ose pas employé "révolu" mais plutôt "fermé". On pourrait remplacé par "Une fois que..." qui est plus lourd.
On "sent" que les propos à venir de la duchesse ne seront pas anodins mais un condensé, une conclusion de l'échange.
On retrouve ceci avec Renan. Quelque chose est fait, tient du passé mais cette chose est à prendre en compte de manière sérieuse car elle induit la suite des évènements quels qu'ils soient. Ceci marque la proposition et l'inscrit dans une "suite" d'importance.

Vous évoquez le PC et je trouve qu'il aurait peut-être mieux valu écrire : "... Après que la France eut réalisé son programme..." mais ceci est "léger", on attend la suite, c'est histoire de placer dans le temps ou de "meubler".
Avec "Après que la France a eu réalisé son programme..." c'est différent. On sent le temps qu'il a fallu, les difficultés etc. Est-ce parce-que l'on peut trouver ceci plus "lourd" ? Je l'ignore. :oops:
Tournons la volonté du "rendu" avec "... Le programme de la France réalisé..." mais l'attente du lecteur est dans la suite, le programme oui mais bon et la suite se doit "action" et non pas par exemple énumération, explication, analyse, déploiement etc.
Avec le passé S., le besoin de "faire une pause" et de songer au bilan et à sa réalisation vient avant que d'être entraîné par la suite de la lecture.
Ce temps n'a pas de place dans l'éphémère ou le léger :"Après qu'il eut dit ces mots pleins d'espoir, il se pencha..." : ça ne "colle" pas. Le PS est préférable et shunte "après". Tourner la phrase est préférable car "les mots pleins d'espoir" ne conduisent qu'à une action qui va être sans doute déterminante pour la suite de la narration : "... ces mots plein d'espoir dits, il se pencha et..." (ouf ! Au final, ce que l'on attendait, c'est qu'il se penche mots pleins d'espoir ou pas ;) ).
Mais bon... Goûts, couleurs et style... :oops: Il fut un temps, ceci a eut fait toute la nuance. ;)

_________________
"L'histoire remplit le vide du présent et se transforme elle-même en espérance !"


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 17 Fév 2016 18:15 
Hors-ligne
Tite-Live
Tite-Live

Inscription : 10 Juil 2009 19:57
Message(s) : 344
Innaturel.Je l'ai decouvert dans Le pendule de Foucault.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 17 Fév 2016 18:24 
Hors-ligne
Tite-Live
Tite-Live

Inscription : 23 Déc 2010 13:31
Message(s) : 358
Narduccio a écrit :
Connaissez-vous le passé surcomposé ?

Citer :
Au début des années 1980, Henriette Walter réalisait une enquête sur l’emploi de ce temps verbal étrange, le passé surcomposé, où l’on double l’auxiliaire pour obtenir, par exemple, Il a eu fumé (en proposition indépendante) ou Quand il a eu mis ses chaussures, il est sorti (en subordonnée). Son enquête a confirmé ce qu’on pensait déjà : ce temps est courant en proposition indépendante presque uniquement dans les zones francoprovençale, provençale et languedocienne, tandis que la forme en subordonnée temporelle est également présente de manière naturelle dans les parlers d’oïl (nord de la Loire) [voir la carte tirée de Walter 1988 ci-dessous]. De grands auteurs français le confirment. Dumas, par exemple : « Après qu’ils ont eu causé un instant en tête-à-tête, la duchesse lui a dit… ». Les historiens aussi, ainsi Renan : « Après que la France a eu réalisé son programme révolutionnaire, elle a découvert à la Révolution toute espèce de défauts ». Ce n’est pas étonnant : quel temps choisir avec après que dans le passé ? Le passé composé ? « Après que la France a réalisé son programme…. » écorche l’oreille, pour des raisons propres à ce temps. Le passé simple ? Impossible également. Quant au subjonctif, que les locuteurs appelleraient de leurs vœux, il est banni par la norme officielle, d’où le choix de nos auteurs...


Après qu’on a eu fait notre première enquête, on a refait la carte de H. Walter…


Comme bon sudiste, il m'arrive de l'utiliser mais j'étais convaincu que c'était avant tout un abus de langage oral. Merci de l'information qui rend en partie valide l'emploie de cette forme grammaticale et surtout qui donne un nom à une habitude jusque là innomée.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 82 message(s) ]  Aller vers la page Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  





Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB