A la une du Blog de l'histoire
Nous sommes actuellement le 21 Oct 2018 9:06

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 129 message(s) ]  Aller vers la page Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7 ... 9  Suivant
Auteur Message
Message Publié : 27 Avr 2010 17:52 
Citer :
Je n'interviens qu'à partir du moment où vous attaquez d'autres personnes que moi.


Commencez par écrire en noir comme tout le monde. On vous a jamais dit qu'en rouge, c'était agressif et mal poli ?

Citer :
Alors, permettez-moi de mettre les points sur les I.

Vous vous exposez aux mêmes points.

Citer :
Deuxièmement, vous devriez quand même lire la charte. Vous y liriez ceci : La courtoisie est de rigueur sur le forum : le débat est bien sûr bienvenu, mais si vous pouvez critiquer les idées, respectez les personnes.

Je vous ai déjà dit qu'il était inutile d'inverser les rôles. Je vous défie encore une fois de trouver un fil où j'ai l'initiative de l'attaque.

Citer :
Vous vous laissez souvent entrainer à un ton qui peut donner à penser que quiconque n'est pas de votre avis est un idiot.

Ca, ça reste à démontrer. Hormis vos allégations, je n'ai toujours pas d'exemples. Vous me rappelez un autre modérateur : propos riches en procès d'intention mais aucun argument concret.

Citer :
Et plusieurs personnes vous en ont déjà fait la remarque.

Quelle personne ? Le modérateur qui m'a qualifié de "personnage" ? Ou "d'histrion" ? Ou qualifie mes messages de "théories du complot", d'idéologique... ? Encore une fois, vous m'excuserez, mais je ne considère pas cette personne comme une référence. Relisez donc le fil en entier (bien qu'il ait été épuré depuis).

Citer :
Il est interdit de commenter publiquement les décisions des modérateurs. Vous pouvez éventuellement les contacter par message privé pour plus de précision, en veillant à rester courtois et à ne pas insister plus que nécessaire.

Désolé, mais le secret ou le privé, c'est pas mon fort. Je préfère mettre au grand jour les échanges. Encore une fois, je n'ai rien à me reprocher, puisque je ne fais guère de procès d'intention ou d'attaques personnelles dans mes messages, sinon en guise de réponse.

Citer :
Alors, au risque de me répéter : ou vous changez durablement de ton, ou soyez prêt à en subir les conséquences


Diable ! On a du mal se comprendre ! Vous n'êtes ni mon père, ni mon employeur. Autrement dit, je peux vous dire ce que je pense sans aucune crainte. Et vos menaces de bannissement, je m'en fiche éperdument. Demain, je continuerai à manger du bon pain (autrement dit, je survivrai...). A bon entendeur.


Haut
  
Répondre en citant  
Message Publié : 27 Avr 2010 17:58 
Hors-ligne
Administrateur
Administrateur

Inscription : 15 Avr 2004 22:26
Message(s) : 15975
Localisation : Alsace, Colmar
Silver a écrit :
Citer :
Je n'interviens qu'à partir du moment où vous attaquez d'autres personnes que moi.


Commencez par écrire en noir comme tout le monde. On vous a jamais dit qu'en rouge, c'était agressif et mal poli ?


Sur ce forum, pour bien différencier les interventions, quand un modérateur fait des actions de modération, il intervient en rouge gras. Et quand c'est un simple intervenant, il écrit en écriture normale.

Mes interventions, sur cette discutions sont en rouge gras ? C'est parce que je vous demande en tant que modérateur de changer de ton envers ceux qui ne sont pas du même avis que vous ! Nous n'avons pas à supporter vos sautes d'humeur ! Nous n'avez pas le droit de décider ce qui doit être écrit ou pas sur ce forum! Vous n'avez pas le droit d'agresser qui bon vous semble pour votre bon plaisir!

_________________
Une théorie n'est scientifique que si elle est réfutable.
Appelez-moi Charlie


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 27 Avr 2010 18:00 
Allons, détendez-vous...Nous ne sommes pas au boulot. C'est un forum ludique. Et encore une fois, je me fais toujours un point d'honneur de ne blesser personne dans mes messages, donc vous vous trompez de cible.


Haut
  
Répondre en citant  
Message Publié : 27 Avr 2010 18:06 
Hors-ligne
Administrateur
Administrateur

Inscription : 15 Avr 2004 22:26
Message(s) : 15975
Localisation : Alsace, Colmar
Silver a écrit :
Et encore une fois, je me fais toujours un point d'honneur de ne blesser personne dans mes messages, donc vous vous trompez de cible.


Alors expliquez-moi donc pourquoi tellement de personnes se sentent blessées par votre ton ?

_________________
Une théorie n'est scientifique que si elle est réfutable.
Appelez-moi Charlie


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 27 Avr 2010 18:09 
Sans vous demander les noms, auriez-vous un échange dans lequel j'ai eu l'initiative de l'attaque ? (sauf le lien que j'ai fait entre deux fils dans lequel il était dit que je disais n'importe quoi, sans aucune raison)


Haut
  
Répondre en citant  
Message Publié : 27 Avr 2010 18:15 
Bon, je vous laisse, je n'ai plus le temps d'attendre votre réponse.


Haut
  
Répondre en citant  
Message Publié : 27 Avr 2010 18:45 
Hors-ligne
Administrateur
Administrateur

Inscription : 15 Avr 2004 22:26
Message(s) : 15975
Localisation : Alsace, Colmar
Silver a écrit :
Sans vous demander les noms, auriez-vous un échange dans lequel j'ai eu l'initiative de l'attaque ? (sauf le lien que j'ai fait entre deux fils dans lequel il était dit que je disais n'importe quoi, sans aucune raison)


Dites, vous n'avez pas un peu l'impression d'inverser les rôles ?

De plus, ces échanges sont censés se faire en MP.

_________________
Une théorie n'est scientifique que si elle est réfutable.
Appelez-moi Charlie


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 27 Avr 2010 18:54 
Hors-ligne
Jean-Pierre Vernant
Jean-Pierre Vernant
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 08 Juin 2009 10:56
Message(s) : 5711
Localisation : Limoges
Silver a écrit :
Quelques encablures pour la Bretagne, la Normandie, la Flandre...? Là, je comprends pas.


Vous me parliez des coins reculé des montagnes alpines donc oui à quelques encablures de Rome... Et puis n'oubliez pas qu'un des meilleur facteur de romanisation est l'armée... En Bretagne reste à prendre en compte la grande fragmentation politique... Peut être...

Silver a écrit :
Je suis curieux que vous me montriez sur quoi vous fondez ces allégations... des traces de camps romains?

Franchement, Pedro, essayez de lire le français, ça devient usant. Votre réflexion ne fait que confirmer mon postulat...


Vous ne gagnerez rien en prenant pour un âne ; il n'y a pas de camp légionnaire dans l'ensemble du territoire Gaulois... Cela se nomme l'ironie...
Silver a écrit :
la Grande Bretagne (si ce n'est l'allégation que pour des raisons inconnues, un gouffre culturel aurait existé entre les deux côtés de la Manche).


Hé bien... oui... Entre continent et Bretagne il existe un monde... Les Bretons combattent encore avec des chars de combat, abandonnés depuis quelques siècles par les Gaulois continentaux... C'est assez révélateur...

En tout cas comme l'a dit Narduccio vous ne gagnez rien à agir de cette façon. Moi je peux disserter, je suis patient mais je ne pense pas que vous duriez sur ce forum si vous entrer déjà en conflit avec les modérateurs... Maintenant vous êtes libre de nous quitter si vous ne souhaitez pas infléchir légèrement votre ton... Moi j'en ris, surtout quand vous me prenez pour un âne alors que vous n'avez pas compris une petite pointe d'ironie... mais je pense que la modération, qui gère des centaines de personnes et des personnages pas toujours rigolos n'a pas autant de patience que moi bien installé dans mon canapé...

_________________
Scribant reliqua potiores, aetate doctrinisque florentes. quos id, si libuerit, adgressuros, procudere linguas ad maiores moneo stilos. Amm. XXXI, 16, 9.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 27 Avr 2010 19:20 
En ligne
Modérateur
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 20 Juin 2003 22:56
Message(s) : 7328
Localisation : Provinces illyriennes
Citer :
Quelle personne ? Le modérateur qui m'a qualifié de "personnage" ? Ou "d'histrion" ? Ou qualifie mes messages de "théories du complot", d'idéologique... ? Encore une fois, vous m'excuserez, mais je ne considère pas cette personne comme une référence.

J'observe avec regret que vous poursuivez cette polémique sans tenir compte des usages de cet espace, ni du MP qui vous a été adressé.
Cela vous plaît de pourrir ce forum ?

_________________
Un peuple sans âme n'est qu'une vaste foule
Alphonse de Lamartine


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 28 Avr 2010 10:18 
Citer :
Dites, vous n'avez pas un peu l'impression d'inverser les rôles ?

Non. Relisez-donc le fil ci-dessous (en observant bien la chronologie des messages avec le fil actuel), et vous comprendrez (notamment le message de Pedro à 16h04).

http://www.passion-histoire.net/viewtopic.php?f=39&t=24021&st=0&sk=t&sd=a

Pour Pedro, je vais quand-même résumer sinon on ne vas plus rien comprendre :
J'ai développé l'idée que la présence administrative et commerciale de Rome ne suffisait pas à expliquer la différence linguistique qui s'est produite entre les deux rives de la Manche (les grands-bretons ont conservé leur langue, pas les gaulois). Pour la bonne raison qu'à mon sens, l'empreinte romaine a été la même en Bretagne et en Gaule. Et j'ai émis l'idée que ce n'est peut-être pas cette présence administrative, mais la christianisation qui en est à l'origine. L'idée n'est pas de moi, puisqu'elle apparaît furtivement dans l'ouvrage d'Alain Simmer ("L'origine de la frontière linguistique en Lorraine : la fin des mythes ?"). Ca ne me paraît pas idiot, puisqu'effectivement la Grande Bretagne a été christianisée après la chute de l'Empire Romain, contrairement à la Gaule. Ce qui pourrait être une explication, au même titre que l'espagnol qui s'est répandu selon moi en Amérique par la conversion des indigènes au christianisme (et pas par les infrastructures espagnoles, ni un afflux migratoire espagnol). Mais le mécanisme m'échappe : on peut aussi évoquer le cas de l'Afrique du Nord arabisée (les cavaliers arabes ne devaient pas être très nombreux).

Vous avez répondu en substance que la différence provenait pour vous d'une moindre romanisation de la Bretagne. Par des liens qui vous ont excédé (mais ces liens sont bien sourcés par des études), je vous ai montré que rien ne justifiait l'idée d'une romanisation différente que vous avanciez entre les deux côtés de la Manche. Et j'ai appuyé sur le fait qu'il existait un paradoxe : des régions reculées et peu romanisées se sont linguistiquement latinisées, alors que des régions fortement romanisées en Grande Bretagne ont conservé leur langue indigène.

De là, je n'ai plus rien compris à votre fil, et surtout, vous semblez partir sur des généralisations qui restent à sourcer :

Citer :
vous comparez la romanisation de toute la Bretagne à celle des franges les plus reculées de la Gaule

Oui, c'est exactement ce que je dis : ces franges reculées se sont latinisées malgré une faible emprise commerciale et administrative. Comment l'expliquez-vous, puisque selon vous, c'est cette présence culturelle romaine qui est censée être à l'origine du développement de la langue latine ?

Citer :
Alors s'il y avait eu une adhésion massive derrière la romanité je pense que l'étau militaire se serait déserré.

Et l'adhésion aurait été massive en Gaule ? Pour moi, c'est un mythe. Ici, l'exemple d'un auteur, mais j'en ai lu d'autres à ce sujet.
http://www.joel-schmidt.com/gaulois.htm

N'oublions pas que l'idée que la Gaule qui aurait connu paix et prospérité après l'occupation romaine, ce n'est jamais que l'histoire des colonies racontée par les coloniaux. Au cas particulier, seuls ces derniers avaient le privilège d'écrire l'histoire (puisque la langue gauloise était orale).

Citer :
D'ailleurs dès le départ des troupes romaines au Ve siècle, les royaumes britto-romain prennent directement une empreinte celtique très marquée

Personne ne conteste, mais vous n'expliquez pas la raison d'une différence avec la Gaule. Moi, j'en ai évoquée une, la christianisation. Ce n'est pas "ma" théorie, mais une de celles qui donne une solution par-delà les paradoxes, et qui ne demande qu'à être contredite avec des faits. Pourquoi les grandes cités latines de Londinium ou d'Eboracum auraient-elles gardé la langue celtique, alors que les vallées reculées des Alpes ou d'Auvergne se seraient latinisées ?

Citer :
ce qui n'existe pas chez les Gaulois où les quelques résurgences celtiques ne sont que très allogènes...

Ca, c'est loin d'être sur : selon Olivier Balamanian ("Limousin"), des témoignages auraient attesté que le gaulois était encore parlé dans le Limousin au début du Moyen-âge. Mais il y aussi d'autres sources :
http://www.france-catholique.fr/LES-GAULOIS-PARMI-NOUS.html
Ci-dessous, page 321 : même si l'ouvrage a un parti pris évident, il précise que selon Irénée, évêque de Lyon (capitale de la Gaule romaine quand-même), le gaulois était encore généralisé au 2ème siècle. Il est même question des 6ème et 7ème siècle.
http://books.google.fr/books?id=ED8vAAAAMAAJ&printsec=frontcover&dq=%22M%A9moires+de+l%27Acad%C3%F9A9mie+Celtique%22&hl=fr&ei=50fXS-_ZN9q_-QbzkZmFBg&sa=X&oi=book_result&resnum=1&ved=0CCsQ6AEwAA#v=onepage&q&f=false
Encore ici, page 42 pour le Saintonge :
http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/crai_0065-0536_1930_num_74_1_75845
Ci-dessous, page 556, note 6
http://books.google.fr/books?id=KRbBTeM9M2oC&printsec=frontcover&dq=%22the+classical+tradition%22+%22greek+and+roman+influences+on+western%22+%22highet%22&hl=fr&ei=UPjXS7SNLorv-QavpMHzBQ&sa=X&oi=book_result&ct=result&resnum=1&ved=0CC0Q6AEwAA#v=onepage&q&f=false
Ci-dessous, page 6 :
http://www.villebois.org/PATRIMOINE/Causeries_Jacques_Verdiel.pdf
Et votre référence préférée, le wiki : ce dernier se repose sur l'ouvrage de Miles Dillon et al. ("La disparition du gaulois et le substrat celtique en roman" ; page 420), en affirmant que le gaulois était parlé jusqu'au 5ème siècle dans les campagnes :
http://fr.wikipedia.org/wiki/Gaulois_%28langue%29

Vous pourrez toujours trouvez l'équivalent disant le contraire. En fait, PERSONNE ne peut affirmer quand la langue gauloise a disparu, ni comment. Cette langue était probablement parlée dans la plupart des campagnes dans l'Empire jusqu'à son éviction progressive ou brutale. Reste à déterminer la cause et le moment. J'ai donné une cause possible.

Citer :
faire parti d'un Empire durant un demi millénaire n'a pas d'impact dans des régions situées à quelques encablures de Rome

Je ne suis pas sûr d'avoir compris. Mais si vous parlez des régions reculées que j'ai citées, je ne vois pas le rapport avec la distance. Pourquoi des vallées à l'écart des circuits commerciaux et vivant plus ou moins en autarcie avec l'élevage se latiniseraient simplement par la "proximité" géographique. Je mets des guillemets, parce que quelques encablures, le terme me paraît exagéré : rien que l'Auvergne, c'est déjà à 1500 km de Rome.

Citer :
C'est fortement improbable, déjà parce que la langue latine avait largement évoluée au Ve siècle, et les dialectes dérivées locaux avaient déjà pris une teinte assez marquée

Je comprends pas.

Citer :
Ce sont les élites des sociétés indigènes qui ont transmis la culture romaine et c'est grâce à cet intermédiaire que le modèle s'est transmis. Ils ont rapidement appris le latin et l'idiome s'est également diffusé sur une période très longue

Dans ce cas, pourquoi le schéma n'a-t-il pas fonctionné en Grande-Bretagne ? Et si vous avancez que la région a été moins romanisée, il faudra le démontrer. J'ai donné quelques pistes qui montrent le contraire.

Citer :
il a fort à parier que cette diffusion faisant disparaitre des langages locaux ne s'est pas fait de manière tardive... encore une fois vu le peu de terme gaulois en français...

Ce n'est pas une preuve. Des groupes peuvent abandonner leur langue en quelques générations, en laissant peu de traces indigènes dans la langue acquise. Il ne doit pas exister beaucoup de mots amérindiens dans l'espagnol d'Amérique, région dans laquelle l'espagnol a du côtoyer les dialectes locaux pendant plusieurs générations.

Citer :
il n'y a pas de camp légionnaire dans l'ensemble du territoire Gaulois.

J'ai dit "militaire" par supposition. Le terme recouvrait toutefois également les forces de maintien de l'ordre dont je doute qu'elles étaient absentes. Mais ce n'est pas le sujet : je vous l'ai déjà dit, vous ne faites que confirmer que la présence romaine était peu marquée dans certaines régions qui ont pourtant adopté le latin comme langue vernaculaire, ce qui est un paradoxe en soi.

Citer :
Les Bretons combattent encore avec des chars de combat, abandonnés depuis quelques siècles par les Gaulois continentaux... C'est assez révélateur...

Je ne suis pas spécialiste, mais êtes-vous sûr qu'il ne s'agit pas d'une légende ?
http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/bmsap_0037-8984_1903_num_4_1_6538

Citer :
Entre continent et Bretagne il existe un monde

Ca, c'est ce qui reste à démontrer...

Citer :
Maintenant vous êtes libre de nous quitter si vous ne souhaitez pas infléchir légèrement votre ton...

Petit rappel : en même temps que notre discussion sur ce fil, vous avez posté le message suivant sur un fil voisin :
Citer :
Vous feriez bien de vous renseigner un petit peu... Vous racontez vraiment n'importe quoi... au lieu d'aligner les liens vers des encyclopédie dont la pertinence scientifique est douteuse vous devriez essayer de vous reporter à des ouvrages un peu plus complets...

Ca fait beaucoup d'arrogance en peu de lignes. En plus, vous avez compris de travers le message auquel vous faisiez référence. Voulez-vous vraiment insister sur le sujet ?

Citer :
mais je pense que la modération, qui gère des centaines de personnes et des personnages pas toujours rigolos n'a pas autant de patience que moi bien installé dans mon canapé...

Que vous importe...Vous visez une place de modérateur ? J'ai déjà dit qu'on n'est pas au boulot. Je dis ce que je pense, sans agresser quiconque, tant que l'on ne me prend pas de haut. Pour le reste, on verra.

Citer :
vous n'avez pas compris une petite pointe d'ironie

L'ironie, c'est un peu comme une bonne blague : si ça a foiré, la cause vient peut-être du narrateur.

Conclusion : je ne vous ai jamais pris pour un âne, mais si vous ne voulez pas que l'on soit désagréable avec vous, ne qualifiez pas hâtivement de "n'importe quoi" les arguments des autres sans essayer de les comprendre ; et encore moins de faire de l'ironie si vous n'êtes pas sûr qu'elle soit comprise (au cas particulier, votre trait d'humour était peut-être un peu trop subtil, mais bon...).


Haut
  
Répondre en citant  
Message Publié : 28 Avr 2010 10:44 
Hors-ligne
Jean-Pierre Vernant
Jean-Pierre Vernant
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 08 Juin 2009 10:56
Message(s) : 5711
Localisation : Limoges
Bon vu que l'argumentaire est parfaitement inutile avec vous...
Silver a écrit :
Ca fait beaucoup d'arrogance en peu de lignes. En plus, vous avez compris de travers le message auquel vous faisiez référence. Voulez-vous vraiment insister sur le sujet ?

Silver a écrit :
Conclusion : je ne vous ai jamais pris pour un âne, mais si vous ne voulez pas que l'on soit désagréable avec vous, ne qualifiez pas hâtivement de "n'importe quoi" les arguments des autres sans essayer de les comprendre ; et encore moins de faire de l'ironie si vous n'êtes pas sûr qu'elle soit comprise (au cas particulier, votre trait d'humour était peut-être un peu trop subtil, mais bon...).


Le n"'importe quoi" n'était pas mal à propos. Maintenant si ça vous défrise à ce point c'est votre problème ; vous savez dans la vie il peut arriver que quelqu'un vous rudoie un petit peu... cela ne vous est jamais arrivé? Vous êtes tout choqué... oh que c'est terrible. Oulalala... que c'est préoccupant... Moi ce que je vous dis c'est pour vous, si vous voulez rester parmi nous... si vous prenez déjà la tête des modérateur avec ton hautain cela ne va guère durer...

_________________
Scribant reliqua potiores, aetate doctrinisque florentes. quos id, si libuerit, adgressuros, procudere linguas ad maiores moneo stilos. Amm. XXXI, 16, 9.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 28 Avr 2010 11:22 
Hors-ligne
Jean-Pierre Vernant
Jean-Pierre Vernant
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 08 Juin 2009 10:56
Message(s) : 5711
Localisation : Limoges
Silver a écrit :
Je ne suis pas spécialiste, mais êtes-vous sûr qu'il ne s'agit pas d'une légende ?
http://www.persee.fr/web/revues/home/pr ... m_4_1_6538


Vous avez lu l'article? :rool:

Silver a écrit :
Je comprends pas.


C'est bien dommage...

Enfin bon moi j'en ai marre, de toute façon il y a des gens qui pensent que le Gaulois était parlé sous l'Empire et que le christianisme a réalisé en quelques décennies ce que des siècle de romanité n'ont pas pu faire etre d'autres comme Goudineau (étrangement j'ai plutôt tendance à le suivre) qui pensent que le gaulois avait disparut... Après on peut argumenter des heures, les dites preuves sont toujours les mêmes depuis Mommsen... Toujours est-il que cela n'explique pas comme la Roumanie actuelle peut parler un dérivé du latin alors qu'elle n'a été évangélisée que tardivement et sorti du cadre latin de l'Empire... et par le truchement des Goths... pas franchement latin... Enfin bref la littérature est prolixe dans le débat mais moi je ne peux pas croire que vivre dans un Empire de cinq siècle puisse avoir moins d'impact qu'une religion, ou depuis longtemps les fidèles assistent à une messe en latin sans rien y comprendre...

En tout cas vos liens sont d'un parti pris assez criant... mais bon c'est un autre point de vue... après s'appuyer sur la toponymie pour assurer que le gaulois était encore parlé me semble un peu audacieux.

_________________
Scribant reliqua potiores, aetate doctrinisque florentes. quos id, si libuerit, adgressuros, procudere linguas ad maiores moneo stilos. Amm. XXXI, 16, 9.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 22 Juin 2012 13:16 
Hors-ligne
Plutarque
Plutarque

Inscription : 04 Sep 2011 16:57
Message(s) : 128
Dans l'identité de la France (Les Hommes et les choses, La population de la préhistoire à l'an mille) , Fernand Braudel prétend que le Gaulois est parlé jusqu'au XIIe me siècle dans certaines campagnes.
Cette date me paraît un peu trop avancée, les derniers témoignages de Gaulois remontant généralement au haut moyen âges

La source indique seulement l'ouvrage de Pierre Bonnaud Terres et langages. Peuples et régions:"la situation des Gaulois par rapport au Latin au cours du haut Moyen Age rappelle (...) celle de la langue d'oc par rapport au français entre le XVIe siècle et nos jours".


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 22 Juin 2012 17:33 
Hors-ligne
Jean-Pierre Vernant
Jean-Pierre Vernant
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 08 Juin 2009 10:56
Message(s) : 5711
Localisation : Limoges
Quand on voit sur quoi est fondé l'hypothétique maintient du gaulois dans l'Empire romain il y a de quoi sourire ; les meilleurs exemples que citent les partisans de cette thèses sont quelques citations glanées chez des auteurs tardifs disant qu'ils ne comprennent rien au langage parlé dans les campagnes gauloise. Avant de penser qu'il s'agit de la langue gauloise il me vient plus naturellement à l'idée un espèce d'argot où se mêle mots celtiques et latins avec des particularisme locaux sans doutes incroyablement nombreux. Il n'y a qu'à regarder la mosaïque de langue en France avant que le Français ne s'impose, c'est à dire très tardivement. On peut parler à loisir de "langue d'Oc" ou de "langue d'Oïl" les réalités que cela recoupe sont d'une diversité incalculable et la compréhension pas aussi aisé qu'il peut sembler. Alors reporter ça à des langues antiques et s'imaginer que les populations aient pu avoir une langue fixe et canonique il y a de quoi sourire.

_________________
Scribant reliqua potiores, aetate doctrinisque florentes. quos id, si libuerit, adgressuros, procudere linguas ad maiores moneo stilos. Amm. XXXI, 16, 9.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 22 Juin 2012 17:42 
Hors-ligne
Salluste
Salluste

Inscription : 23 Juil 2010 10:45
Message(s) : 209
Localisation : Paris
Je viens de relire toute la discussion et il y a quelques points sur lesquels je voudrai revenir.

Il me semble que pour aborder le sujet, il faut d'abord se faire une idée de la situation linguistique en ces temps et lieux. La discussion a d'ailleurs commencé dans ce sens avant de partir un peu en sucette.

Pour ma part, je trouve utile de commencer ma vision des choses par la phrase de césar qui ouvre le livre I de ses commentaires
Toute la Gaule est divisée en trois parties, dont l'une est habitée par les Belges, l'autre par les Aquitains, la troisième par ceux qui, dans leur langue, se nomment Celtes, et dans la nôtre, Gaulois. (2) Ces nations diffèrent entre elles par le langage, les institutions et les lois. Les Gaulois sont séparés des Aquitains par la Garonne, des Belges par la Marne et la Seine.
C'est simple, clair, net, précis, et extrêmement schématique. Jules a probablement taxé cette analyse à Posidonios de Rhode, en la simplifiant. Mais il fait clairement état de différences linguistique entre les trois parties de la gaule (Notons au passage que la Narbonnaise n'est pas concernée par ce schéma rapide).

Donc au premier siècle avant JC :
Les Aquitains ne sont pas des gaulois, ils ne sont même pas celtes, voire même pas indo-européens, ils seraient apparentés aux basques actuels et/ou aux Ibères. Ils parlent donc une langue Basque ou Ibère différente du gaulois.
Plus à l'ouest, vers Narbonne, la population est Celto-Ibéro-Ligure, mais ils parlent, eux, un dialecte gaulois. C'est ce que suggère la découverte des tablettes de plomb d'Amélie-les-bains (sur la frontière franco-espagnole).
Les celtos-ligures de la côte méditerranéenne (Helviens, Salyens, Voconces) peuvent être compris d'un Sequanne. C'est ce que l'on peut déduire de la députation que César envoie à Arioviste au début de la guerre des Gaules. Les Sequannes, Helvetes, Allobroges et Eduens, se comprennent manifestement sans problèmes. En bref, La Gaule Celtique partage une langue commune, avec peut-être de faibles variantes dialectales.
C'est plus compliqué chez les Belges. A priori ceux-ci parlent une langue apparentée mais différente du gaulois, c'est ce qui ressort du texte de César ci-dessus. Mais Saint Jérôme, au Ve siècle, a mentionné le fait que « les Galates (de Turquie) parlent la même langue que les Trévires (Belges du Rhin) » Ce qui plaide pour une forte homogénéité du gaulois. Deux remarques : 1/ Homogénéité n'est pas uniformité. 2/ Les derniers locuteurs du gaulois sont peut-être à localiser en Turquie. De plus certains peuples de gaule Belgique se vantent de leur origine germaniques voire parlent une langue germanique. Enfin, last but not least, Bernard Sergent dans son bouquin sur les indo-européens mentionne une civitas de Belgique (je sais plus laquelle) qui parlerait une langue apparentée ni au gaulois (et donc ni au Belge), ni au germain. Peut-être celle du substrat antérieur...

Concernant la Grande-Bretagne, je n'ai pas de données; Voici mes quelques suppositions.
le sud-Ouest de l'île présente une situation similaire à la Belgique, les Belges ayant traversé la Manche pour s'y installer. Ils se comprennent donc de chaque côté de la mer (c'est attesté par la biographie de Commios l'Atrébate). En revanche l'ouest et le nord sont terrae incognitae en termes de langue. Je pense (sans preuves ni arguments fiables) qu'il y a sur ces zones une ou deux langues celtiques non gauloise ancêtre des langues celtiques actuelles.

Une dernière remarque sur ce sujet : Lors de mon service national en coopération en Afrique, j'ai découvert que les gens là-bas connaissaient fréquemment un grand nombre de langues : Celle de leur origine ethnique, le français la langue véhiculaire, la langue de l'ethnie au pouvoir, l'anglais pour les lycéens, et au moins un peu d'une autre langue locale en contact avec eux. Je pense donc que les élites gauloise, outre leur langue connaissaient aussi bien les autres variantes dialectales du gaulois, peut-être d'autres langues celtiques ou non, ainsi que le grec et le latin. Ce dernier point est important parce qu'il implique que le latin n'est pas arrivé avec la conquête, mais avant 121 av JC.

Ce qui m'amène à d'autres réflexions qui feront l'objet d'un autre message : Quand est-ce que le Latin est arrivé respectivement en Gaule et en Britannia ? et surtout comment est-ce qu'il a été perçu par les populations locales ?


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 129 message(s) ]  Aller vers la page Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7 ... 9  Suivant

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  





Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB