A la une du Blog de l'histoire
Nous sommes actuellement le 24 Fév 2017 18:07

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 53 message(s) ]  Aller vers la page 1, 2, 3, 4  Suivant
Auteur Message
Message Publié : 24 Mars 2015 21:16 
Hors-ligne
Hérodote
Hérodote

Inscription : 11 Oct 2007 17:01
Message(s) : 9
Sur le CAPES:
http://www.operationmetis.com/?page_id=75

Sur la réforme du collège:
http://www.lalettredeleducation.fr/La-r ... enche.html


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 30 Mars 2015 15:24 
Hors-ligne
Jean Froissart
Jean Froissart

Inscription : 26 Août 2008 7:11
Message(s) : 1088
Localisation : Corsica
Il est un peu surfait de disserter sur l’intérêt de ces langues, d’autant plus que je ne les connais pas.
En fait la suppression éventuelle du latin et du grec serait une mesure discriminatoire, les enfants issus de l’élite et destinés à la pérenniser pourront toujours se payer l’apprentissage du latin et du grec en France ou au US :
Orateur Latin 2013 de l’Université d’Harvard
http://www.arretetonchar.fr/orateur-lat ... -dharvard/


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 30 Mars 2015 15:42 
Hors-ligne
Modérateur
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 10 Fév 2009 0:12
Message(s) : 5496
Il y a beau temps que "les enfants de l'élite et destinés à la pérenniser" font des séjours linguistiques en Angleterre et aux USA, avant d'y passer au moins une année d'études. La langue internationale, celle des affaires - et en fait de tous les métiers - c'est l'anglais, pas le latin ou le grec.

Cette manie aussi, de mettre de l'idéologie partout... au lieu de regarder la réalité !

_________________
Si l'avenir est multiple, le passé est unique. Malgré cela, la réalité historique est parfois difficile à découvrir.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 30 Mars 2015 16:40 
Hors-ligne
Jean Froissart
Jean Froissart

Inscription : 26 Août 2008 7:11
Message(s) : 1088
Localisation : Corsica
L’anglais, bien sur, c’est implicite.

C’est curieux certains jeunes prétendent aussi que la défense d’une écriture correcte sans faute d’orthographe relève d’une idéologie d’extrême droite ?
Autrement dit pour faire social et être kifé je devrais ajouter quelques fautes ….. grave !
Compte tenu de ma quantité de fautes je suis forcément de gauche, enfin issu du peuple !

Je doute que les universités US enseignent le latin et le grec par idéologie ?
Voir aussi le « Vero possumus » et les discours d’Obama

Rama Yade connaît assez bien le sujet et le latin :
Redonner à l’école sa vocation première : instruire
« Il nous faut de l’ambition, l’enseignement du grec et du latin fait partie des fondamentaux qu’il faut remettre en place tout comme l’enseignement de la culture générale. »
http://www.rama-yade.fr/2012/05/30/redo ... instruire/

Il faut dire toutes les vérités aux pauvres pour entrevoir l'égalité des chances.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 24 Avr 2015 11:32 
Hors-ligne
Jean Froissart
Jean Froissart

Inscription : 26 Août 2008 7:11
Message(s) : 1088
Localisation : Corsica
AFP - Publié le 24/04/2015
Education: pour Rama Yade les socialistes "préfèrent Jamel Debbouze" au latin
"L'ancienne ministre de Nicolas Sarkozy a ardemment défendu le latin, "moyen d'aller aux sources de la langue, d'une civilisation, d'une culture" pour "former un esprit sur le plan intellectuel et citoyen".
« Penser que ces nouveaux publics de l'école, les jeunes défavorisés, ne sont pas capables de comprendre Racine ou Molière, c'est un crime. »
http://www.lepoint.fr/politique/eduatio ... 959_20.php


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 24 Avr 2015 19:38 
Hors-ligne
Eginhard
Eginhard

Inscription : 18 Jan 2008 13:49
Message(s) : 712
Localisation : Paris
Deux messages sur les opinions de Rama Yade, vraiment ?

_________________
Ira principis mors est


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 24 Avr 2015 19:43 
Hors-ligne
Administrateur
Administrateur

Inscription : 15 Avr 2004 22:26
Message(s) : 14839
Localisation : Alsace, Colmar
Le débat devient de plus en plus politique. Ce qui n'est pas dans nos manières.

_________________
Une théorie n'est scientifique que si elle est réfutable.
Appelez-moi Charlie


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 24 Avr 2015 21:45 
Hors-ligne
Jean Froissart
Jean Froissart
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 24 Mars 2010 16:23
Message(s) : 1162
Localisation : Paris
Tout à fait, d'ailleurs il me semble que ce sujet est mal placé : il devrait (au minimum) être dans l'agora... Etant professeur de latin et de grec, je suis on ne peut plus touché par cette nouvelle "réforme" mais la tournure politique que ce fil prend m'empêche d'y prendre part.

Je suis hostile à cette pseudo réforme mais si certaines personnalités politiques pouvaient se taire, cela pourrait peut-être faire avancer sur le sujet (l'UMP et l'UDI n'ont strictement rien à dire en la matière : ils sont tout autant responsables de cet état de fait déplorable).

_________________
Il n'y a pas de littérature sans liberté politique

Memoriam quoque ipsam cum voce perdidissemus, si tam in nostra potestate esset oblivisci quam tacere


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 25 Avr 2015 0:26 
Hors-ligne
Jean Froissart
Jean Froissart

Inscription : 26 Août 2008 7:11
Message(s) : 1088
Localisation : Corsica
Toutes mes excuses, désolé, vous avez raison. D'autant plus que je n'ai aucune affinité politique particulière à "vendre".
L'aspect enseignement du religieux m'a passablement irrité ....
Merci de bien vouloir supprimer, au moins un à l'aspect politique flagrant.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 27 Avr 2015 16:18 
Hors-ligne
Salluste
Salluste

Inscription : 29 Août 2009 19:30
Message(s) : 227
Localisation : METZ
Kurnos a écrit :
C’est curieux certains jeunes prétendent aussi que la défense d’une écriture correcte sans faute d’orthographe relève d’une idéologie d’extrême droite ?
Ben voyons lol

Le livre "L'étudiant" a été dédicacé par son auteur (dont j'ai honteusement oublié le nom) à "tous ceux qui, nourris de grec et de latin, sont morts de faim". Bon ok ça ne fait pas beaucoup avancer le débat, mais je l'aime bien, celle-là ;)

Ces langues sont utiles aux littéraires, et non aux financiers (pour les scientifiques, j'évite de me prononcer). Comme toutes les matières, elles doivent être enseignées à ceux qui en ont l'usage. Pour les autres, ça ne peut relever que d'un choix personnel.

Enfin c'est mon point de vue. Moi, si j'apprend que le pilote de mon avion a eu son brevet parce que rattrapé par le latin, ça ne va pas me rassurer lol

_________________
Une fable à découvrir :
http://www.edilivre.com/doc/16397


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 27 Avr 2015 16:58 
Hors-ligne
Jean Froissart
Jean Froissart

Inscription : 26 Août 2008 7:11
Message(s) : 1088
Localisation : Corsica
PAC a écrit :
Enfin c'est mon point de vue. Moi, si j'apprend que le pilote de mon avion a eu son brevet parce que rattrapé par le latin, ça ne va pas me rassurer lol

Il y a surtout lieu de s’inquiéter si le pilote ne connaît que le français ...
Dans une optique d’efficacité et de sécurité, l’anglais est indispensable dans de nombreux secteurs dont la recherche, très certainement pour les pilotes, le français est une charge inutile, une perte de temps et un risque d’incompréhension avec les aiguilleurs du ciel.
Voir les articles : L'usage du français en cause après une catastrophe aérienne - Partout, sauf en France, la réglementation internationale impose déjà l'anglais.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 27 Avr 2015 19:21 
Hors-ligne
Modérateur
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 23 Jan 2009 15:49
Message(s) : 2542
PAC a écrit :

Le livre "L'étudiant" a été dédicacé par son auteur (dont j'ai honteusement oublié le nom) à "tous ceux qui, nourris de grec et de latin, sont morts de faim". Bon ok ça ne fait pas beaucoup avancer le débat, mais je l'aime bien, celle-là ;)


Le bachelier de Jules Vallès. :wink:


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 27 Avr 2015 20:05 
Hors-ligne
Marc Bloch
Marc Bloch
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 09 Août 2006 6:30
Message(s) : 4234
Localisation : Allemagne
Je n'ai pas étudié le latin dans ma scolarité.Par la suite , de temps en temps,je l'ai regretté.Et encore plus quand, à plus de trente ans,j'ai appris l'allemand sur le tard avec le système des déclinaisons dont je n'avais jamais entendu parler (anglais et espagnol dans mes études).
J'ai tenu à ce que mes fils qui étaient dans l'enseignement allemand fasse du latin,ce qui est très faisable dans les lycées allemands. Pour les convaincre j'avais pris un exemple qui est parlant à leur âge :" tu vois ces foot-balleurs qui disputent ces match de haut niveau et bien avant ils font des kilomètres de jogging,de la musculation, du stretching,etc...Et bien le latin c'est pareil,c'est une gymnastique pour ton esprit et en plus tu pourras facilement apprendre toutes les langues romanes ".Je ne sais ce que valait ma comparaison, mais ils ont appris le latin sans rechigner. Ils ont fait des études qui les ont conduits à des postes de responsabilté. Certes, ils n'utilisent pas le latin dans la vie de tous les jours, mais ça les a peut-être aidé à avoir une tête bien faite :rool:

_________________
"La faculté de prévoir appartient à celui qui se souvient." ( Léon Bérard)
" Jeune homme, la France se meurt, ne troublez pas son agonie..." ( Renan à Déroulède )


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 27 Avr 2015 20:43 
Hors-ligne
Salluste
Salluste

Inscription : 28 Jan 2011 2:34
Message(s) : 224
6 ans de latin, distillé à l'ancienne mode (un rien purgative), ce sont les 3 dernières années qui m'ont apporté le plaisir de cette langue.
1 an de grec, à la très vieille mode: j'en ai aimé l'alphabet, les mots... et une brouille intégrale assortie de répulsion induite par le tas de déclinaisons. 8-|

(et la honte totale au yeux de la famille: "trop nulle pour faire du grec" à une époque où il restait 3 élèves sur toute la promo à faire latin-grec!)

Il n'empêche, je ne regrette pas ces années de latin ni cette année de grec, drôlement utiles niveau étymologie, surtout quand on file dans des branches scientifiques!


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 27 Avr 2015 21:39 
Hors-ligne
Jean Froissart
Jean Froissart

Inscription : 21 Sep 2008 23:29
Message(s) : 1328
Localisation : Belgique
isatis a écrit :
6 ans de latin, distillé à l'ancienne mode (un rien purgative), ce sont les 3 dernières années qui m'ont apporté le plaisir de cette langue.
1 an de grec, à la très vieille mode: j'en ai aimé l'alphabet, les mots... et une brouille intégrale assortie de répulsion induite par le tas de déclinaisons. 8-|

(et la honte totale au yeux de la famille: "trop nulle pour faire du grec" à une époque où il restait 3 élèves sur toute la promo à faire latin-grec!)

Il n'empêche, je ne regrette pas ces années de latin ni cette année de grec, drôlement utiles niveau étymologie, surtout quand on file dans des branches scientifiques!


Moi aussi, deux ans de grec, isatis, et six ans de latin à l'ancienne mode comme vous et j'ai eu la même utilité de ça que vous.

Et en plus je suis complètement d'accord avec les arguments que Faget a utilisé.

Cordialement et avec estime, Paul.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 53 message(s) ]  Aller vers la page 1, 2, 3, 4  Suivant

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  





Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB