A la une du Blog de l'histoire
Nous sommes actuellement le 24 Fév 2017 18:07

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 53 message(s) ]  Aller vers la page Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
Auteur Message
Message Publié : 27 Avr 2015 23:04 
Hors-ligne
Eginhard
Eginhard
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 29 Jan 2007 8:51
Message(s) : 829
Je ne voulais pas participer au débat, pour plusieurs raisons : fils d'un professeur de grec à la faculté, ayant étudié le latin et le grec également plusieurs années, (je ne suis pas tout à fait neutre), je ne peux évidemment que soutenir la cause de la défense de l'enseignement des langues mortes... cela me semble tomber sous le sens, on imagine mal tous les auteurs antiques (et il y en a quand même quelques uns) devenir incompréhensibles à la future société française, oubliés à jamais ...C'est pourtant ce qui tend à devenir un fait...Cela me paraît tellement évident que j'en reste sans voix.... allez, j'en perd mon latin... :rool: B)

_________________
«Κρέσσον πάντα θαρσέοντα ἥμισυ τῶν δεινῶν πάσκειν μᾶλλον ἢ πᾶν χρῆμα προδειμαίνοντα μηδαμὰ μηδὲν ποιέειν»
Xerxès, in Hérodote,

Ἐφελκυσάμην δὲ οὔτινα Μοῦσαν ὀθνεία.
Théocrite, Ep. XXII

«L'Empereur n'avait pas à redouter qu'on ignorât qu'il régnait, il tenait plus encore à ce qu'on sût qu'il gouvernait[...].»
Émile Ollivier, l'Empire libéral.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 28 Avr 2015 6:07 
Hors-ligne
Jean Froissart
Jean Froissart

Inscription : 26 Août 2008 7:11
Message(s) : 1088
Localisation : Corsica
Il y a peut être un malentendu concernant les modalités.
Il n’est pas question de généraliser un enseignement, ce n’est pas une obligation mais une option disponible pour ceux qui sont aptes à développer des aptitudes dont l’intérêt n’est plus à démontrer.
En fait le point délicat se situe au niveau de la disponibilité des options pour la partie défavorisée de la société qui n’a pas les moyen financer ces enseignements, les familles d’élites sont moins concernées.
En ce qui me concerne, à regret, je n’ai jamais pu faire de latin ni de grec étant donné que j’avais des difficultés à absorber cette charge de travail supplémentaire, j’étais déjà saturé par le reste... question d'aptitude à un instant donné.

On retrouve toujours les mêmes considérations avec d’autres disciplines concernant l’inutilité de ce qui n’est apparemment pas indispensable, comme la musique, le dessin, les langues régionales…. et même l’histoire.
La rengaine : … à quoi ça sert ?


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 28 Avr 2015 7:52 
Hors-ligne
Philippe de Commines
Philippe de Commines

Inscription : 10 Fév 2014 7:38
Message(s) : 1754
Localisation : Versailles
Quels sont les arguments du Ministre pour justifier sa réforme ?


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 12 Mai 2015 11:55 
Hors-ligne
Tite-Live
Tite-Live
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 10 Mai 2015 14:12
Message(s) : 301
Localisation : Isère
J'apprends le grec ancien (au lycée) et j'ai fait un peu de latin (3 ans au collège). De plus, j'ai quelques bases dEgyptien hiéroglyphique (sans professeur), et les langues germaniques anciennes me passionent... Donc, étant bien placé pour parler, il faut absolument garder ces langues, et, justement, comment feront ceux (dans mon cas) quand ce ne sera plus dans le public ? Les cours particulier sont très chers et apprendre avec un professeur est toujours mieux... Il y en a encore qui aiment ces langues et ne les font pas pour faire plaisir à papa-maman ni par pur interêt ! Il faut encourager, au contraire, car ces langues sont à la base dde notre civilisation et sont de magnifiques héritages.
Les élèves désireux de suivre un cursus allant vers les métiers de l'histoire ont besoi de cet apprentissage public !
La culture est à favoriser, non à réduire !

_________________
Þat skal at minnum manna
meðan menn lifa


Cela restera dans la mémoire des hommes
tant qu'ils vivront (pierre de Runby, Upland)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 12 Mai 2015 15:22 
Hors-ligne
Jean Mabillon
Jean Mabillon

Inscription : 22 Août 2008 14:17
Message(s) : 2541
J'ai moi aussi été nourri de latin et de grec (et d'anglais) "à l'ancienne" et avec bonheur. Mais cette réforme me fait me poser des questions sur l'enseignement actuel car, "dans l'ancien temps", mes profs de latin et de grec nous enseignaient bien sûr aussi la civilisation, les mœurs, l'histoire, les sciences et les arts des Grecs et des Romains. Et les manuels étaient conçus dans le même souci. Ne serait-ce plus le cas ?

_________________
"L'histoire serait une chose merveilleuse si seulement elle était vraie."
Léon Tolstoï.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 12 Mai 2015 15:47 
Hors-ligne
Tite-Live
Tite-Live
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 10 Mai 2015 14:12
Message(s) : 301
Localisation : Isère
Je puis vous affirmer que c'est le cas (mais cela dépend sûrement du professeur...). En début d'année j'avais fait un exposé sur l'armée grecque de plus de 2 heure (comme quoi). L'étude des mythes est également au programme... Bref tout y est !

_________________
Þat skal at minnum manna
meðan menn lifa


Cela restera dans la mémoire des hommes
tant qu'ils vivront (pierre de Runby, Upland)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 12 Mai 2015 15:48 
Hors-ligne
Jean Froissart
Jean Froissart
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 24 Mars 2010 16:23
Message(s) : 1162
Localisation : Paris
Hélas non, jibe... Le latin et le grec ne sont plus enseignés de la même manière. Non pas que les programmes (quoique complètement délirants) insistent moins sur tous ces aspects, pas plus que les manuels, d'ailleurs : tous font la part belle à la langue, la civilisation (pardon, les cultures puisque ce terme est devenu interdit - je parle en connaissance de cause - à propos des Grecs ou des Romains), les mœurs, l'héritage et autres aspects qui font encore que notre civilisation ne vient pas de n'importe où.

Ce qui a provoqué une véritable crise (il n'y a pas d'autres mots) dans l'enseignement de ces langues, c'est la façon déplorable et absolument inacceptable dont la hiérarchie traite les élèves, c'est-à-dire comme de petits insouciants qu'il ne faudrait surtout pas froisser et encore moins instruire... Les élèves sont victimes de cette déconsidération qui fait dire aux inspecteurs que certaines choses ne doivent pas être enseignées sous prétexte de connaissances trop "universitaires". C'est dire, par ailleurs, si ces gens-là ont une haute opinion de l'Université.

Dans une autre perspective, les élèves sont désormais invités à construire eux-mêmes le cours en ne retenant que ce qu'ils savent déjà : autant dire qu'ils n'apprennent plus rien si on s'en tient aux désirs des petits capos d'en haut ! Le problème est donc lié, vous l'avez bien compris, à la façon dont les cours sont dispensés : beaucoup de professeurs s'en plaignent, mais bien peu de parents l'entendent, hélas.

_________________
Il n'y a pas de littérature sans liberté politique

Memoriam quoque ipsam cum voce perdidissemus, si tam in nostra potestate esset oblivisci quam tacere


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 12 Mai 2015 15:54 
Hors-ligne
Tite-Live
Tite-Live
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 10 Mai 2015 14:12
Message(s) : 301
Localisation : Isère
Je n'ai pas cette impression, mais je suis d'accord pour dire que les connaissances trop poussées sont jugées (partout, malheureusement !) "inadaptés" aux élèves...
Mais tout dépend du professeur ! Le mien m'a laissé faire un exposé de 2 heures sur l'armée grecque (qui a passionné la classe, bien que technique) cela n'aurait pas été possible avec d'autres !

_________________
Þat skal at minnum manna
meðan menn lifa


Cela restera dans la mémoire des hommes
tant qu'ils vivront (pierre de Runby, Upland)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 12 Mai 2015 15:55 
Hors-ligne
Jean Mabillon
Jean Mabillon

Inscription : 22 Août 2008 14:17
Message(s) : 2541
J'ai surtout l'impression qu'on a fait l'erreur d'écouter de plus en plus les associations de parents d'élèves sans jamais oser leur dire qu'en matière d'enseignement (et non d'éducation) elles n'avaient aucune compétence.

_________________
"L'histoire serait une chose merveilleuse si seulement elle était vraie."
Léon Tolstoï.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 12 Mai 2015 15:55 
Hors-ligne
Tite-Live
Tite-Live
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 10 Mai 2015 14:12
Message(s) : 301
Localisation : Isère
Vous avez plutôt raison, Arcadius...

_________________
Þat skal at minnum manna
meðan menn lifa


Cela restera dans la mémoire des hommes
tant qu'ils vivront (pierre de Runby, Upland)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 12 Mai 2015 15:58 
Hors-ligne
Jean Froissart
Jean Froissart
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 24 Mars 2010 16:23
Message(s) : 1162
Localisation : Paris
Tout à fait, et vous avez peut-être la chance d'avoir un professeur relativement conscient de ces problèmes. Mais c'est hélas rarement le cas. Etant professeur en collège, je n'irais pas jusqu'à faire parler un élève pendant deux heures sur l'armée grecque :wink: mais il n'est absolument pas rare que j'aborde des notions complexes liées à la "religion" romaine avec mes Cinquièmes : les élèves, dès lors qu'on accepte de faire au moins un petit cours plus "traditionnel" se montrent parfaitement capables, quelles que soient leurs lacunes, de comprendre ce dont il est question.

Mais les fumistes et les incapables ont la peau dure...

_________________
Il n'y a pas de littérature sans liberté politique

Memoriam quoque ipsam cum voce perdidissemus, si tam in nostra potestate esset oblivisci quam tacere


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 12 Mai 2015 15:59 
Hors-ligne
Jean Froissart
Jean Froissart
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 24 Mars 2010 16:23
Message(s) : 1162
Localisation : Paris
jibe a écrit :
J'ai surtout l'impression qu'on a fait l'erreur d'écouter de plus en plus les associations de parents d'élèves sans jamais oser leur dire qu'en matière d'enseignement (et non d'éducation) elles n'avaient aucune compétence.


Ah, en cela, nous serons tout à fait d'accord tous les deux, jibe !!!

_________________
Il n'y a pas de littérature sans liberté politique

Memoriam quoque ipsam cum voce perdidissemus, si tam in nostra potestate esset oblivisci quam tacere


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 12 Mai 2015 16:02 
Hors-ligne
Tite-Live
Tite-Live
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 10 Mai 2015 14:12
Message(s) : 301
Localisation : Isère
Certes...
Je suis persuadé qu'il faut garder ces langues.
Mais revoir leur enseignement serait donc plus pertinent....

_________________
Þat skal at minnum manna
meðan menn lifa


Cela restera dans la mémoire des hommes
tant qu'ils vivront (pierre de Runby, Upland)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 12 Mai 2015 16:13 
Hors-ligne
Jean Froissart
Jean Froissart
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 24 Mars 2010 16:23
Message(s) : 1162
Localisation : Paris
Leur enseignement, tout à fait ! Et la reconsidération des professeurs (enfin), encore plus ! Pour ma part, même si certains professeurs seraient incapables de tenir ce genre d'engagement (concernant la connaissance et la transmission des savoirs), je préfère encore que le Ministère ferme les yeux ou les laisse passer entre les mailles plutôt que tous les autres (bien souvent majoritaires) aient à payer le prix fort et ne puissent plus du tout transmettre quoi que ce soit.

_________________
Il n'y a pas de littérature sans liberté politique

Memoriam quoque ipsam cum voce perdidissemus, si tam in nostra potestate esset oblivisci quam tacere


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 12 Mai 2015 16:17 
Hors-ligne
Tite-Live
Tite-Live
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 10 Mai 2015 14:12
Message(s) : 301
Localisation : Isère
C'est cela ! Les professeurs n'ont pas assez de considération: voyez les idées du genre, "ils ont plein de temps libre, il ne fichent rien, ils n'ont pas beaucoup d'heures de travail !", c'est une honte !!!!
Le problème est là !

_________________
Þat skal at minnum manna
meðan menn lifa


Cela restera dans la mémoire des hommes
tant qu'ils vivront (pierre de Runby, Upland)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 53 message(s) ]  Aller vers la page Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  





Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB