A la une du Blog de l'histoire
Nous sommes actuellement le 20 Oct 2017 2:35

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 63 message(s) ]  Aller vers la page Précédent  1, 2, 3, 4, 5
Auteur Message
Message Publié : 17 Juin 2016 12:26 
Hors-ligne
Jules Michelet
Jules Michelet
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 15 Mai 2005 12:40
Message(s) : 3301
Almayrac a écrit :
Dans l'hypothèse ou les runes ont une origine étrusques. La présence des étrusques sur la mer du nord (lié à l'ambre?) c'est jusqu'à -100 av JC environ, aprés ces même étrusques parlent le latin et n'utilisent plus leur alphabets.

Il me semble que du temps des principautés celtes l'on a retrouvé fréquemment des artefacts étrusques dans des tombes. Les étrusques ont eu de forts liens commerciaux avec les celtes et les germains avant que leur influences ne décroissent. Les grecs ont commercés surtout en Méditerranée.

Les runes germaniques auraient pour origine les alphabets nord-italiques: l'alphabet étrusque et/ou l'alphabet rhète. Pour le reste, il n'y a aucune certitude.

Almayrac a écrit :
Ils sont précédé et suivit par une présence grecques en mer du nord beaucoup plus importantes (-400 jusqu'en +200) témoin le toponyme de Leucones (Leuconaus) pour St Valery/Somme.

Le toponyme "Leucones/Leuconaus" n'est en rien grec et peut s'expliquer tout simplement par une origine étymologique celte/gauloise (racine celtique leucos, signifiant « clair », « brillant », « blanc » et cauna désignant un « port »).

L'on retrouve la racine "leuk-" dans de nombreuses langues ou sous-familles indoeuropéennes: dans le grec leukos « brillant, blanc », le germanique *leuk-ta (anglais light, allemand Licht), les mots latin lux, « lumière », et luna (*louk-snā, *louk variante phonétique de *leuk), etc.

_________________
@+ Image
Skipp


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 17 Juin 2016 12:41 
Hors-ligne
Jules Michelet
Jules Michelet
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 15 Mai 2005 12:40
Message(s) : 3301
Futhark:
Image

Alphabets grecs, latins, étrusques
Image

L'on voit surtout le rapprochement entre le futhark et l'étrusque avec les particularités pour le "th" et le "z". Lettre "th" qui a disparue dans le latin. Pas de lettre "F" dans le grec alors que l'on retrouve une vraie ressemblance entre le futhark et l'étrusque. Par contre, tous les alphabets ne sont pas représentés ici et effectivement l'influence pourrait se retrouver par d'autres alphabets.

_________________
@+ Image
Skipp


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 28 Juin 2016 16:38 
Hors-ligne
Jean Mabillon
Jean Mabillon
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 28 Déc 2011 12:34
Message(s) : 2636
Localisation : St Valery/Somme
Skipp a écrit :
Le toponyme "Leucones/Leuconaus" n'est en rien grec et peut s'expliquer tout simplement par une origine étymologique celte/gauloise (racine celtique leucos, signifiant « clair », « brillant », « blanc » et cauna désignant un « port »).

L'on retrouve la racine "leuk-" dans de nombreuses langues ou sous-familles indoeuropéennes: dans le grec leukos « brillant, blanc », le germanique *leuk-ta (anglais light, allemand Licht), les mots latin lux, « lumière », et luna (*louk-snā, *louk variante phonétique de *leuk), etc.


En fait il n'y a pas de port à St Valery avant la régression carolingienne, Il s'agit juste d'un promontoire de falaise blanche (à l'époque il y a continuité avec les falaises normandes) sur lequel Walric fondera son abbaye au Vème siècle, mais qui sert de point de repère au bateau pour l'entré dans la baie de Somme qui à l'époque s'étend loin dans les terres. Cette particularité de paléo-géographie est plutôt en lien avec cette falaise. D'autant que le port médiéval s'est développé lors de la régression des mers vers le IXème siècle sur l'agglomération de "la Fertée" (distincte de St Valery jusqu'au XIXème siècle). Ainsi je proposerais plutôt soit λευκό ναός : le temple blanc, soit λευκό ναύς le vaisseau blanc mais je suis assez nul en grec ancien :oops:

Skipp a écrit :
L'on voit surtout le rapprochement entre le futhark et l'étrusque .

:?: je reconnait là plus d'analogie avec le grec ancien, mais je ne suis pas un pro : le f dans le digamma, le u dans le nu, le Thorn (th) dans le Delta ou le Dalet, le R dans le R latin, etc... De toute façon cette phylogénie des graphies est à mettre en liens étroit avec l'évolution de la prononciation avec les mutations consonantiques en particulier, le v devient b, le t devient z etc...
Dans wikipédia ils utilisent des caractères étrusques plus convaincant sur leur analogie avec le futhark
https://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89trusques
En particulier la lettre « ch » qui n’a pas d’équivalent latin et qui ressemble au d runique
Prenez le W germanique qui se prononce oue- ; la graphie en futhark donne un truc qui ressemble au P. Le graphe le plus proche dans les langues anciennes est le Rho, d'ailleurs un saxon le prononce "wabbit" au lieu du "rhabbit" avec un r roulé.

Concernant le commerce
Skipp a écrit :
Il me semble que du temps des principautés celtes l'on a retrouvé fréquemment des artefacts étrusques dans des tombes. Les étrusques ont eu de forts liens commerciaux avec les celtes et les germains avant que leur influences ne décroissent. Les grecs ont commercés surtout en Méditerranée.


En fait les voies terrestres des routes de l’ambre et de l’étain on fonctionnée via les terres celtiques mais elles ont toujours été moins sure que la voie des mers. Les navires phéniciens sont attestés sur la manche (lingot d’étains) et les grecs sur l’embouchure du Rhin. On a des preuves écrites avec le voyage de Pythéas au départ de Massilia vers -330. Il a découvert les marées, la banquise de glace, le soleil de minuit etc… Strabon est allé jusqu'à l'accuser d'affabulation.

Au musée Quentovic d’Etaple, la navigation maritime et fluviale en Manche et Mer du Nord sont présentés grâce à des reconstitutions de bateaux trouvés lors de fouilles archéologiques en Europe du Nord. On note une diffusion des techniques méditerranéenne dès l’âge du bronze.

Certe il y a surement des Etrusques dans les commerçants du nord, comme il y a des grecs, des puniques et des phéniciens.

_________________
Lietz her heidine man. Obar seo lidan.
Thiot urancono. Manon sundiono.
(Il permit que les païens traversassent la mer, Pour rappeler aux Francs leurs péchés)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 63 message(s) ]  Aller vers la page Précédent  1, 2, 3, 4, 5

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  





Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB