A la une du Blog de l'histoire
Nous sommes actuellement le 24 Mars 2017 5:11

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 64 message(s) ]  Aller vers la page Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
Auteur Message
 Sujet du message : Re: "Verbum Domini"
Message Publié : 20 Mars 2009 8:36 
Hors-ligne
Salluste
Salluste
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 30 Nov 2005 12:28
Message(s) : 263
Localisation : Paris
Deshays Yves-Marie a écrit :
Citer :
C'est pourquoi j'utilise "Verbum Domini" pour faire des polys à mes stagiaires car il exporte le texte hébreu de chaque verset vers le format RTF de WORD, en sorte qu'on peut le récupérer dans n'importe quel traitement de texte.

Je confirme!

Merci.
Depuis, j'ai résolu le problème.

לּכּךּיּטּזּהּדּגּבּאּאָאַשּׂשּׁשׂשׁﬠײַיִﭏפֿכֿבֿוֹתּשּרּקּצּפּכּסףפץצףּסּנּלכךיװתבא؛״׳ײױרק־


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 14 Avr 2009 18:52 
Hors-ligne
Modérateur
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 23 Jan 2009 15:49
Message(s) : 2554
Beaucoup plus classique que l'akkadien ou le sumérien :oops:, je cherche des livres bilingues en latin, où l'auteur propose, outre une traduction littéraire en bon français, une traduction littérale, mot à mot. Pierre Maréchaux propose cela dans les Lettres à Lucilius de Sénèque publiées aux PUF (bibliothèque major), c'est très pratique pour comprendre la structure de la phrase, voir du vocabulaire, etc. Est-ce que vous auriez des ouvrages similaires en tête ?
Merci d'avance !


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: "Verbum Domini"
Message Publié : 14 Avr 2009 19:39 
Hors-ligne
Salluste
Salluste
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 30 Nov 2005 12:28
Message(s) : 263
Localisation : Paris
Zephyr a écrit :
Deshays Yves-Marie a écrit :
Citer :
C'est pourquoi j'utilise "Verbum Domini" pour faire des polys à mes stagiaires car il exporte le texte hébreu de chaque verset vers le format RTF de WORD, en sorte qu'on peut le récupérer dans n'importe quel traitement de texte.

Je confirme!

Merci.
Depuis, j'ai résolu le problème.

לּכּךּיּטּזּהּדּגּבּאּאָאַשּׂשּׁשׂשׁﬠײַיִﭏפֿכֿבֿוֹתּשּרּקּצּפּכּסףפץצףּסּנּלכךיװתבא؛״׳ײױרק־

Voici un lien utile.
Claviers multilingues :


http://www.lexilogos.com/clavier/multilingue.htm


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 14 Mai 2009 11:01 
Hors-ligne
Jules Michelet
Jules Michelet
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 29 Déc 2003 23:28
Message(s) : 3212
Je signale la sortie d'un ouvrage sur le déchiffrement des écritures et langues de la Haute Antiquité, sous la direction de Cécile Michel et Brigitte Lion, Histoires de déchiffrements : Les écritures du Proche-Orient à l'Egée, Errance, Paris, 2009.

Citer :
Présentation de l'éditeur
Voilà 150 ans qu'un groupe de savants français et britanniques a percé le mystère de la langue akkadienne, une langue sémitique notée à l'aide d'une écriture cunéiforme. Son déchiffrement a permis d'accéder à une grande partie de la documentation antique du Proche-Orient où elle a été utilisée pendant plus de deux millénaires et demi. La redécouverte des civilisations anciennes a en fait débuté bien avant, avec les voyages en Orient et l'intérêt des hommes des Lumières pour les langues et cultures anciennes. Au XVIIIe sicèle. l'abbé Barthélémy, déchiffre le palmyrénien et le phénicien ; quelques décennies plus tard, J.-F. Champollion décode les hiéroglyphes égyptiens, et d'autres savants le vieux-perse, écrit, tout comme l'akkadien, en caractères cunéiformes. À la fin du XIXe siècle., le sumérien est identifié et, au XXe siècle., le hittite, l'ougaritique et le linéaire B. Alphabets, syllabaires et systèmes d'idéogrammes, progressivement établis, des pans entiers de l'histoire humaine tombés dans l'oubli sont redécouverts. Cet ouvrage cherche à replacer les découvertes dans leur contexte, à en expliquer le processus et à présenter la personnalité des hommes qui y consacrèrent leur temps, et souvent leur vie.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 27 Juin 2009 17:16 
Hors-ligne
Hérodote
Hérodote

Inscription : 25 Déc 2007 18:55
Message(s) : 24
Vous auriez des critiques particulières à faire sur la Nouvelle Grammaire Grecque?


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 26 Août 2010 15:34 
Hors-ligne
Thucydide
Thucydide
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 21 Juin 2010 15:31
Message(s) : 34
Quelqu'un aurait un ouvrage pour le démotique ? :oops:

_________________
"un prénom, ça ne s'invente pas, ça se ramasse autour du berceau, ça se prend dans l'air que l'enfant respire. [...] On ne peut quand même pas, un enfant qui naît, le timbrer pour l'exportation dès le début."
Bernard-Marie Koltès Le retour au désert


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 27 Août 2010 3:43 
Hors-ligne
Salluste
Salluste

Inscription : 13 Avr 2009 10:31
Message(s) : 213
Pour le démotique, faire une recherche sur Janet H. Johnson http://nelc.uchicago.edu/facultypages/johnson/


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 27 Août 2010 4:08 
Hors-ligne
Salluste
Salluste

Inscription : 13 Avr 2009 10:31
Message(s) : 213
Pour l'Akkadien de l'Amurru : Shlomo Izre'El Amurru Akkadian: A Linguistic Study
http://www.amazon.fr/Amurru-Akkadian-Li ... 359&sr=1-4


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 27 Août 2010 8:30 
Hors-ligne
Thucydide
Thucydide
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 21 Juin 2010 15:31
Message(s) : 34
nbbourbaki a écrit :
Pour le démotique, faire une recherche sur Janet H. Johnson http://nelc.uchicago.edu/facultypages/johnson/

Merci, mes recherches m'avaient déjà amené sur son site mais je crois que c'est le seul à proposer ça.

_________________
"un prénom, ça ne s'invente pas, ça se ramasse autour du berceau, ça se prend dans l'air que l'enfant respire. [...] On ne peut quand même pas, un enfant qui naît, le timbrer pour l'exportation dès le début."
Bernard-Marie Koltès Le retour au désert


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 25 Sep 2010 14:41 
Hors-ligne
Hérodote
Hérodote

Inscription : 19 Août 2010 15:01
Message(s) : 5
Salut !!! :mrgreen:

Pour l'Akkadien, je pense que le meilleur ouvrage en Français est celui de Florence Malbran-Labat ; "Manuel de langue Akkadienne", dispo ici :

http://www.peeters-leuven.be/boekoverz.asp?nr=7201, voici la couverture :

Image

Ce manuel est à 75 euros sur le site de l'éditeur, sans les frais de port, donc il faut les contacter. Il est en français, mais expédié depuis le RU ou les US, c'est la 100ène de Dollars. Il doit être complété par ceci :

"Pratique de la grammaire akkadienne, exercices et corrigés" : (Librairie "La Procure", en ligne")

Image

Puis celui ci :

"La morphologie akkadienne en tableaux", : (Librairie "La Procure", en ligne")

Image.

Les lexiques sont trouvables en ligne, ou chez d'autres auteurs.

Cet ensemble permet de s'attaquer à la langue avec des ouvrages de qualités et très complets, mais c'est un budget conséquent, il faut compter au moins 200 euros pour le tout. L'akkadien est très bien pour commencer, car les méthodes sont plus complètes ; cela permet de virer vers le Sumérien par la suite, en ayant de très bonnes base au niveau écriture. (Sachant que les Akkadiens ont empruntés beaucoup de mots au Sumérien, donc, aucun dépaysement !!). ;)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re:
Message Publié : 25 Sep 2010 15:54 
Hors-ligne
Jean Mabillon
Jean Mabillon
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 27 Avr 2008 14:42
Message(s) : 2844
Artaxerxès a écrit :
Concernant le grec, les alphabets ancien et moderne sont -si je ne me trompe- les mêmes. Il n'y a guère que la prononciation d'une lettre qui a changé : le "èta" est devenu le "ita". C'est ainsi que le nom "Athènes" qui se prononçait durant l'Antiquité "Athèna" se prononce aujourd'hui "Athina".

Le problème c'est qu'il y a ne grec moderne un abîme entre le langue orale et la langue écrite. Ce qui fait que le grec ancien aide pas mal à lire, à se repérer à comprendre les noms des magasins. Mais il ne faut pas espérer que cela puisse permettre un échange oral.

_________________
Alceste

Que les petites différences entre les vêtements qui couvrent nos débiles corps, entre tous nos langages insuffisants... ne soient pas des signaux de haine et de persécution...

La prière de Voltaire, Traité sur la tolérance, Chapitre XXIII


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 23 Déc 2010 21:58 
Hors-ligne
Thucydide
Thucydide
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 06 Fév 2010 22:09
Message(s) : 30
Localisation : Bretagneeuhh
Vous n'avez pas évoqué, dans ce message, le vieil irlandais, que l'on a reconstitué grâce à la méthode comparative. Quel manuel conseilleriez-vous ?

_________________
Bac L - HK/KH LC, Lycée Chateaubriand (2010-2012).


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 24 Déc 2010 18:16 
Hors-ligne
Salluste
Salluste
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 15 Juin 2007 10:41
Message(s) : 203
Localisation : Reims
Le Viel-irlandais est une langue ancienne dont il reste une littérature importante.
Ce qu'on appelle Viel-irlandais correspond à la langue de textes s'étendant du 6e siècle au 16e siècle environ.
Les spécialistes y distinguent différentes étapes.

Pour son apprentissage je ne connais que des ouvrages en anglais, le plus récent et à mon avis le meilleur est
David Stifter, Sengoïdelc, Syracuse University. Press, 2006
Ouvrage très didactique et d'apprentissage gradué avec exercices corrigés, ce qui n'est pas rien en Viel-irlandais : cf la suite

R.P.M & W.P. Lehmann, An introduction to Old Irish, 1975, réedité 1999
Un ouvrage d'introduction, l'auteur attaque d'emblée un texte Irlandais Scela Mucce meic Datho
(Histoire du cochon de Mac Datho), le début parait facile malheureusement la difficulté augmente vite et l'on (enfin moi) s'y perd. Il manque cruellement d'exercices d'application direct de ce que l'on apprend.
Le problème avec le Viel-irlandais c'est qu'il y a les paradigmes des déclinaisons, des conjugaisons, etc, là c'est clair mais, où cela devient "intéressant" c'est que dans les textes, les mots ne respectent pas ces derniers...

Old-Irish Workbook, E.G. Quin, Royal Irish Academy
Il s'agit d'un petit manuel, les parties leçons sont réduites au minimum, elles sont suivis d'exercices corrigés à la fin.
J'ai travaillé un peu avec mais je lui ai préféré Sengoïdelc.

Grammaires
John Strachan, Old-Irish Paradigms, Royal Irish Academy, Dublin, 1949.
Ouvrage de grammaire abrégé, est souvent vendu avec le précédent.

Sinon pour les ouvrages anciens vous avez
Rudolf Thurneysen, A grammar of old Irish,1946
C'est à l'origine un ouvrage en Allemand (debut du 20e siécle) qui a été ensuite traduit en anglais.
C'est un livre très complet, concis mais peu accessible au débutant, d'ailleurs certaines parties ont un peu vieilli.

Joseph Vendryes, Grammaire du viel Irlandais, 1908
Même époque et mêmes défauts que le précédent mais à l'avantage d'être en français et disponible numérisé sur le net.

Dictionnaires:
Sengoïdelc possède son glossaire à la fin (seulement Old-Irish /english).

Pour accompagner le Old-Irish Workbook vous avez
Antony Green, Old Irish Verbs and Vocabulary, 1995
C'est un petit livre très bien fait, au début il y a de nombreux paradigmes complets des
verbes du Viel-Irlandais, puis deux glossaires old-Irish/English puis English/Old-irish.
C'est très utile quand on connait la difficulté, mais passionnante, du verbe Viel-irlandais.

Enfin, le meilleur pour la fin
Dictionary of the Irish Langage, Royale Irish Academy, 1998
L'édition compacte, qui nécessite une loupe pour être lue, est très complète.
Les mots en Old-irish sont donnés avec les nombreuses variantes de déclinaison. C'est
très complet : La Référence !

Vous trouverez de nombreux sites sur internet consacré au Viel-Irlandais
dont : http://www.smo.uhi.ac.uk/liosta/old-irish-l/
Il existe aussi un forum pour ceux qui apprennent le Viel-irlandais.
Une grande partie des textes anciens est numérisée et accessible gratuitement sur le net.

Pour conclure:
le Viel-Irlandais est difficile mais au combien passionnant.

_________________
Ars longa vita brevis


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 14 Avr 2011 16:44 
Hors-ligne
Hérodote
Hérodote

Inscription : 11 Sep 2010 1:32
Message(s) : 14
Je suis en train de réapprendre le latin, donc je fais de la publicité pour la méthode que j’utilise, que je n’ai pas vue ici, il s’agitde la méthode Ørberg, Lingua Latina per se Illustrata. C’est une méthode rédigée entièrement en latin, dont le but est d’entraîner à la lecture de textes en latin sans passer par une traduction et une analyse grammaticale.

Une présentation en français est disponible sur : http://www.lingua-latina.dk/index3.htm, il y a aussi quelques extraits des manuels (mais seulement une page du volume II, qui est consacré à l’histoire romaine, avec des textes de Tite-Live, Cicéron, Salluste, Horace, Aulu-Gelle et Népos). Je ne sais pas si j’ai le droit de recopier la présentation du site ici donc j’ajoute seulement des précisions pour ceux qui seraient intéressés.

La méthode est divisée en 2 parties, la partie I (Familia Romana) comporte 35 chapitres, la partie II (Roma Aeterna) 21 (mais elle fait 100 pages de plus). Un volume Indices est disponible à part, il est indispensable avec la partie II car il n'y a pas d'index à la fin de Roma Aeterna. Le principe de la méthode est qu’on n’utilise pas de dictionnaire, en cas d’oubli on regarde dans l’index et on retourne voir l’endroit ou le mot a été introduit; sans le volume Indices on ne peut pas utiliser cette méthode pour la partie II.

Le contenu des textes est présenté sur le site, pour la grammaire, dans la partie I on voit toutes les déclinaisons et toutes les conjugaisons. Le livre est conçu de façon à étudier d’abord les déclinaisons en utilisant le minimum de formes verbales, puis les conjugaisons. Les cas sont introduits sur plusieurs chapitres au début avec les deux premières déclinaisons, mais une fois que c’est fait chaque autre déclinaison est introduite en bloc. Pareil pour les formes verbales, on introduit sur plusieurs chapitres au début le singulier et le pluriel (3e personne, présent de l’indicatif), l’infinitif actif et passif, les verbes déponents, les autres personnes, puis chaque autre temps est complètement traité (actif et passif) au cours d’un seul chapitre, et évidemment réutilisé dans la suite. Dans la partie I, à la fin de chaque chapitre il y a une section Grammatica Latina (toujours en latin) qui explique la nouvelle notion grammaticale du chapitre et donne des exemples.
Dans la partie II les déclinaisons et conjugaisons sont supposées connues, donc il n’y a plus de section Grammatica Latina sauf dans les toutes dernières leçons (elles portent sur la formation de mots dérivés), on révise les formes grammaticales déjà apprises, on apprend des exceptions, on améliore la syntaxe et le vocabulaire.

À la fin de chaque chapitre, il y a 3 exercices : le premier (Pensum A) est un exercice de grammaire dans lequel il faut ajouter les terminaisons manquantes, le deuxième (Pensum B ) est un exercice de vocabulaire, il faut compléter un texte à trous à l'aide des mots nouveaux appris dans le chapitre (à la bonne forme grammaticale évidemment, donc ça fait réviser aussi la grammaire), le troisième (Pensum C) est une liste de questions en latin sur le texte, auxquelles il faut répondre en latin.

Les Exercitia Latina I et II fournissent des exercices supplémentaires, qui ont l’avantage d’être donnés leçon par leçon, chaque chapitre étant divisé en plusieurs leçons, c’est pratique pour apprendre progressivement le vocabulaire et la grammaire d’un chapitre. Les exercices des Exercitia Latina sont plus variés que les 3 pensa des manuels, pour chaque leçon il y a un exercice du type du Pensum B et un du type du Pensum C, mais il y a aussi des exercices sur la syntaxe, des récitations de déclinaisons et de verbes irréguliers…
C’est particulièrement vrai pour Roma Aeterna, où le Pensum A de chaque chapitre fait revoir un point de grammaire précis (par exemple le génitif pour le premier chapitre), et Exercitia Latina II fait travailler d’autres points de grammaire ou de syntaxe (par exemple pour le premier chapitre l’exercice 1 est une transformation de phrases actives en phrases passives, le 3 de phrases de la forme « Dicunt Mercurium nuntium deorum esse » en « Mercurius nuntius deorum esse dicitur », le 4 porte sur les adjectifs comme acer acris acre, sacer sacra sacrum et leur superlatif, le 6 sur l’utilisation de medius/postremus/infimus comme adjectifs signifiant p.ex. media pars + Gen (transformation de « in medio maris » en « in medio mari »), le 8 sur les noms des dieux et déesses, le 10 sur le gérondif avec curare, le 13 sur l’utilisation de l’ablatif et de l’accusatif pour exprimer le moment et la durée, le 14 sur la versification, le 16 sur la place de l’accent, dans le 17 il faut donner le pluriel de groupes nominaux donnés au singulier, et enfin dans le 18 réciter les verbes irréguliers appris dans ce chapitre).

Les corrigés de tous les exercices (Familia Romana, Roma Aeterna, Exercitia Latina I & II) sauf les exercices du type pensum C de Exercitia Latina I & II sont disponibles dans Teacher’s Materials.

Plusieurs textes latins abrégés et annotés ont été publiés par le même auteur. Ils sont accessibles à un niveau variant entre la fin de Familia Romana et la fin de Roma Aeterna. Vous pouvez en lire une description en anglais et des extraits sur le site de Focus Publishing : http://focusbookstore.com/lingualatina.aspx.

Le principal défaut de cette méthode à mon avis, c’est qu’elle n’est pas disponible en librairie en France (à moins de la commander je suppose), mais seulement sur internet (pour la France aux éditions clovis, ou sur amazon.fr qui vend les éditions anglaises, mais comme c’est en latin ça ne change rien), donc ce n’est pas évident de se faire une idée avant d’acheter.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 01 Mars 2012 20:32 
Hors-ligne
Thucydide
Thucydide
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 22 Mai 2008 19:34
Message(s) : 42
Localisation : Sainte-Marie-de-Ré
Quelques ouvrages pour l'avestique récent.

Teach Yourself Avesta, Ramyar Parvez Karanija (un manuel axé sur la grammaire complet et clair, les leçons sont accompagnées d'exercices).
A Compendium for Learning Avesta, Bejon N. Desai
A Manual for Learning Avesta, Bejon N. Desai
A Practical Grammar of the Avesta Language, Kavasji Edulji Kanga
Avesta-Gujarati-English Dictionary


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 64 message(s) ]  Aller vers la page Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  





Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB