A la une du Blog de l'histoire
Nous sommes actuellement le 12 Déc 2017 1:55

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 18 message(s) ]  Aller vers la page 1, 2  Suivant
Auteur Message
Message Publié : 02 Fév 2014 10:02 
Hors-ligne
Philippe de Commines
Philippe de Commines
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 05 Oct 2005 20:39
Message(s) : 1565
Localisation : Lyon-Vénissieux
Connaissez-vous des centenaires célèbres dans l'histoire et qui sont morts avant 1991 (limite chronologique du forum) ?

_________________
Le souvenir ne disparait pas, il s'endort seulement.
Epitaphe trouvé dans un cimetière des Alpes

La science de l'histoire est une digue qui s'oppose au torrent du temps.
Anne Comnène, princesse byzantine (1083-1148)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 02 Fév 2014 10:42 
Hors-ligne
Fustel de Coulanges
Fustel de Coulanges
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 06 Fév 2004 7:08
Message(s) : 3996
Louis-Victor Baillot, dernier survivant français des guerres napoléoniennes, mort à 104 ans.
http://www.histoire-empire.org/articles/baillot.htm

_________________
" Grâce aux prisonniers. Bonchamps le veut. Bonchamps l'ordonne ! " (d'Autichamp)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 02 Fév 2014 10:48 
Hors-ligne
Fustel de Coulanges
Fustel de Coulanges
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 06 Fév 2004 7:08
Message(s) : 3996
Un autre centenaire célèbre de la période napoléonienne : François-Ignace Narocki.

Il eut droit aux honneurs du Bulletin (le cinquante-quatrième, en date du 27 janvier 1807) :

« Un vieillard de cent-dix-sept ans a été présenté à l'empereur, qui lui a accordé une pension de cent napoléons, et a ordonné qu'une année lui fût payée d'avance. La notice jointe à ce bulletin, donne quelques détails sur cet homme extraordinaire.
[…]
Francois-Ignace Narocki, né à Witki, près de Wilna, est fils de Joseph et Anne Narocki ; il est d'une famille noble, et embrassa dans sa jeunesse le parti des armes. Il faisait partie de la confédération de Bar, fut fait prisonnier par les Russes et conduit à Kasan. Ayant perdu le peu de fortune qu'il avait, il se livra à l'agriculture, et fut employé comme fermier des biens d'un curé. Il se maria en premières noces à l'âge de soixante-dix ans, et eut quatre enfants de ce mariage. A quatre-vingt-six ans il épousa une seconde femme, et en eut six enfants, qui sont tous morts : il ne lui reste que le dernier fils de sa première femme. Le roi de Prusse, en considération de son grand âge, lui avait accordé une pension de vingt-quatre florins de Pologne par mois, faisant quatorze livres huit sous de France. Il n'est sujet à aucune infirmité, jouit encore d'une bonne mémoire, et parle la langue latine avec une extrême facilité ; il cite les auteurs classiques avec esprit et à propos. La pétition dont la traduction est ci-jointe, est entièrement écrite de sa main. Le caractère en est très ferme et très lisible.

Pétition.
Sire,
Mon extrait baptistaire date de l'an 1690; donc j'ai à présent 117 ans.
Je me rappelle encore la bataille de Vienne, et les temps de Jean Sobieski.
Je croyais qu'ils ne se reproduiraient jamais, mais assurément je m'attendais encore moins à revoir le siècle d'Alexandre.
Ma vieillesse m'a attiré les bienfaits de tous les souverains qui ont été ici, et je réclame ceux du grand Napoléon, étant à mon âge plus que séculaire, hors d'état de travailler.
Vivez, sire, aussi longtemps que moi ; votre gloire n'en a pas besoin, mais le bonheur du genre humain le demande.

Signé Narocki. »


Tardieu a immortalisé cette rencontre :
Image

_________________
" Grâce aux prisonniers. Bonchamps le veut. Bonchamps l'ordonne ! " (d'Autichamp)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 02 Fév 2014 11:03 
Hors-ligne
Modérateur
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 04 Déc 2011 22:26
Message(s) : 2153
Localisation : Paris
De 1985 à 1991.

Parmi les centenaires : Horace G. Alexander, mort deux mois pile après son centenaire en 1989, ornithologue britannique et ami de Ghandi, "Mamie" Eva Keith, morte en 1986 à 113 ans, Américaine et doyenne de l'humanité.

Parmi les presque-centenaires : le cardinal Henri de Lubac, mort de 1991 à 95 ans, plus vieux cardinal du Sacré Collège depuis 1990, mort au même âge que ses deux prédécesseurs à ce rang honorifique d'ailleurs (!), Louis de Broglie, mort en 1987 à 94 ans, chef de sa famille, mathématicien et physicien élu à l'Académie française en octobre 1944 avec les deux autres premiers académiciens de la Libération, Léon Noël, mort en en 1987 à 99 ans, directeur de cabinet de Flandin puis de Laval dans les années 1930, ancien ambassadeur de France en Pologne de 1935 à 1940, rallié à de Gaulle qu'il suit à Londres puis au RPF après la Guerre avant de devenir le premier Président du Conseil constitutionnel de 1958 à 1965, Rudolf Hess, mort en 1987 à 93 ans, compagnon politique d'Hitler dès 1921, fait prisonnier par les Britanniques en 1941, détenu à la Prison de Spandau jusqu'à sa mort, Viatcheslav Molotov, mort en 1986 à 96 ans, compagnon politique de Staline, figure importante du Politburo, ministre soviétique des Affaires étrangères, exclu du Parti communiste après 1964.

_________________
« But thought's the slave of life, and life's time fool. » (William Shakespeare)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 02 Fév 2014 11:20 
Hors-ligne
Fustel de Coulanges
Fustel de Coulanges
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 06 Fév 2004 7:08
Message(s) : 3996
Toujours pour la période napoléonienne :

Jean Thurel. Surnommé « le plus vieux soldat du monde », il fut décoré de la Légion d’honneur en 1804.
Il eut droit à un article dans le deuxième édition de la Biographie moderne, ou galerie historique, civile, militaire, politique ou judiciaire, sortie en 1816 :
« Né en 1699 à Orrain sur Vingeance, département de la Côte d'Or, d'un ancien militaire, il s'enrôla aussi dès son jeune âge, et servit successivement sous Louis XIV, Louis XV et Louis XVI. Il reçut un coup de feu à la poitrine au siége de Kehl en 1733, fut blessé de sept coups de sabre sur la tète à la bataille de Minden en 1756 après avoir perdu trois de ses frères à la bataille de Fontenoy, vit périr un de ses fils à ses côtés en 1782, et fut commandé pour s'embarquer avec son régiment en 1787. Il voulut faire la route à pied jusqu'au port disant qu'il n'avait jamais monté sur les voitures, fut présenté à cette occasion au roi qui lui accorda une pension de 300 francs réversible sur sa femme et sur son fils, et se trouvait avoir quatre-vingt-onze ans de services effectifs dans le régiment de Touraine à l'époque de la révolution. Il fit de nouveau quelques campagnes, obtint de Napoléon la croix de la Légion et une pension de 1200 francs, et se retira à Tours, où il mourut le 10 mars 1807 à l'âge de cent huit ans, ayant encore la tête saine et le jugement bon. »

Son portrait par Vestier. L’œuvre date de 1788 ; en 1804, la Légion d’honneur fut ajoutée aux trois médaillons de vétérance.
Image

_________________
" Grâce aux prisonniers. Bonchamps le veut. Bonchamps l'ordonne ! " (d'Autichamp)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 02 Fév 2014 11:40 
Hors-ligne
Fustel de Coulanges
Fustel de Coulanges
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 06 Fév 2004 7:08
Message(s) : 3996
Jean Pignot, un contemporain de l'Empire élevé au titre de "Doyen de tous les Français" par la Revue Illustrée du Tout Sud-Ouest (novembre 1906) :
Image

_________________
" Grâce aux prisonniers. Bonchamps le veut. Bonchamps l'ordonne ! " (d'Autichamp)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 02 Fév 2014 11:51 
Drouet Cyril a écrit :
Mon extrait baptistaire date de l'an 1690; donc j'ai à présent 117 ans.
Je me rappelle encore la bataille de Vienne, et les temps de Jean Sobieski.
Heu, la bataille de Vienne, c'est 1683...

à+


Haut
  
Répondre en citant  
Message Publié : 02 Fév 2014 11:57 
Hors-ligne
Pierre de L'Estoile
Pierre de L'Estoile
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 09 Juin 2010 14:22
Message(s) : 2247
Je crois que c'est Agatha Christie qui disait : « j'ai épousé un historien, comme ça plus je vieillis, plus il m'aime ».

_________________
et tout le reste n'est que littérature


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 02 Fév 2014 12:35 
Hors-ligne
Philippe de Commines
Philippe de Commines

Inscription : 13 Mars 2010 20:44
Message(s) : 1790
Fontenelle, écrivain Français
à un mois près il aurait vécu centenaire (1657/1757)
sa fiche wiki est pleine d'anecdotes
mais on est plus dans la littérature que dans l'histoire

_________________
il pleuvait, en cette Nuit de Noël 1914, où les Rois Mages apportaient des Minenwerfer


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 02 Fév 2014 17:01 
Hors-ligne
Fustel de Coulanges
Fustel de Coulanges
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 06 Fév 2004 7:08
Message(s) : 3996
Jean R a écrit :
Drouet Cyril a écrit :
Mon extrait baptistaire date de l'an 1690; donc j'ai à présent 117 ans.
Je me rappelle encore la bataille de Vienne, et les temps de Jean Sobieski.
Heu, la bataille de Vienne, c'est 1683...

à+


Ce passage me fait plus penser à un soupir nostalgique en souvenir d'une époque glorieuse susceptible de se renouveler grâce à Napoléon, qu'à un rappel autobiographique.
Narocki n'était en effet pas né lors de la bataille de Vienne, et n'avait que 6 ans à la mort de Jean III Sobieski.

_________________
" Grâce aux prisonniers. Bonchamps le veut. Bonchamps l'ordonne ! " (d'Autichamp)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 02 Fév 2014 19:05 
Hors-ligne
Administrateur
Administrateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 09 Avr 2003 12:43
Message(s) : 2348
Localisation : Nantes
Yongle a écrit :
Je crois que c'est Agatha Christie qui disait : « j'ai épousé un historien, comme ça plus je vieillis, plus il m'aime ».

La citation exacte est An archaeologist is the best husband a woman can have. The older she gets, the more interested he is in her. Agatha Christie avait une quinzaine d'années de plus que son mari, Max Mallowan, archéologue britannique qui fouilla quelques sites assyriens dans les années 1930 où elle l'accompagna. Elle a relaté cette vie dans son récit intitulé La romancière et l'archéologue.

_________________
"Lisez, éclairez-vous, ce n'est que par la lecture qu'on fortifie son âme." - Voltaire
"Historia vero testis temporum, lux veritatis, vita memoriae, magistra vitae." De oratore - Cicéron


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 02 Fév 2014 19:06 
Hors-ligne
Polybe
Polybe
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 01 Fév 2014 12:31
Message(s) : 64
Localisation : Lyon
Thomas Parr aurait vécu 152 ans (1483-1635). On est à peu près sûr qu'il est mort en 1635, puisqu'il aurait dit peu avant au roi d'Angleterre Charles Ier qu'il faisait pénitence depuis ses 100 ans. Il n'a évidemment sûrement pas vécu aussi longtemps, mais il est très probable qu'il ait été centenaire...ou pas, si l'on en croit les autopsies sur son corps, qui lui donnent à peine 70 ans (petit joueur !). Mais on peut rêver !
Sinon, pas centenaire mais pas loin, Joinville le biographe de saint Louis, qui est mort à 93 ans (c'est déjà pas mal pour l'époque...).


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 02 Fév 2014 19:34 
Hors-ligne
Fustel de Coulanges
Fustel de Coulanges
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 06 Fév 2004 7:08
Message(s) : 3996
Un autre exemple impressionnant tiré de l’Annuaire historique universel pour 1824, de l’année 1825 :

« II existait dans la commune d'Estadens, un homme appelé Etienne Baqué, et surnommé vulgairement Etiénou ou le Santito, qui, suivant une tradition populaire, aurait eu plus de deux cents ans. Cependant, d'après des renseignements exacts, il faut croire que cet individu, que des personnes octogénaires assurent avoir toujours vu vieux, était né à Angoumer (Ariège), le 16 janvier 1700 ; il avait donc cent vingt-quatre ans. Sorti très jeune de son pays, il avait longtemps parcouru l'Espagne, visitant en pèlerin les églises et autres lieux de dévotion. Il avait fait plusieurs fois le voyage de Saint-Jacques en Galice, et celui de Montserrat. Depuis plus de soixante ans, cet individu parcourait constamment les Pyrénées, et particulièrement les cantons d'Aspet et de Salies. Son costume bizarre excitait l'attention, et sa dévotion une sorte de respect. II gravissait les montagnes les plus élevées pour y cueillir des plantes médicinales qu'il apportait aux pharmaciens. Il vivait d’aumônes, dont il distribuait le superflu aux autres pauvres. Tous les habitants de la campagne se faisaient un plaisir de le recevoir et de le loger. La mémoire de ce vieillard était des plus étonnantes ; on l’a vu reconnaître et nommer des personnes qu'il n'avait pas vues depuis quarante ans.
Etienne Baqué est mort à Estadens, le 22 août, après avoir reçu, avec la plus vive foi, les secours de la religion ; quoique âgé de 124 ans, il a conservé l'usage de ses facultés, qui n'étaient que faiblement altérées. Il laisse dans le pays une réputation de sainteté ; toute la paroisse a assisté à ses funérailles; il avait plusieurs fois refusé les secours du gouvernement, en disant qu'il ne manquait de rien ; dans ses derniers moments, il n'a point voulu accepter un lit qu'on lui offrait, et a demandé qu'on le laissât mourir sur la paille. Vrai modèle de pauvreté et d'humilité chrétienne, pendant plus de cent ans, il a passé sa vie dans l'exercice de la prière et les pratiques les plus constantes de mortification. »


J'ignore si la date de naissance a été authentifiée.
Prudence...

En 1812, on releva les décès de treize centenaires dans l'ensemble de l'Empire. Le plus âgé habitait Coni et avait 110 ans.

_________________
" Grâce aux prisonniers. Bonchamps le veut. Bonchamps l'ordonne ! " (d'Autichamp)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 02 Fév 2014 19:52 
Surya a écrit :
Sinon, pas centenaire mais pas loin, Joinville le biographe de saint Louis, qui est mort à 93 ans (c'est déjà pas mal pour l'époque...).
Sophocle avait passé les 90 ans bien avant.


Haut
  
Répondre en citant  
Message Publié : 02 Fév 2014 20:34 
Hors-ligne
Polybe
Polybe
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 01 Fév 2014 12:31
Message(s) : 64
Localisation : Lyon
Jean R a écrit :
Surya a écrit :
Sinon, pas centenaire mais pas loin, Joinville le biographe de saint Louis, qui est mort à 93 ans (c'est déjà pas mal pour l'époque...).
Sophocle avait passé les 90 ans bien avant.


Certes, mais en parlant de "l'époque", je pensais plutôt au bas Moyen Age... Et en l'occurrence le cas de Joinville est relativement rare.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 18 message(s) ]  Aller vers la page 1, 2  Suivant

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  





Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB