A la une du Blog de l'histoire
Nous sommes actuellement le 25 Avr 2017 1:53

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 21 message(s) ]  Aller vers la page 1, 2  Suivant
Auteur Message
Message Publié : 16 Juin 2016 10:02 
Hors-ligne
Jean Froissart
Jean Froissart
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 05 Oct 2005 20:39
Message(s) : 1444
Localisation : Lyon-Vénissieux
Dans un de ses livres, le pape américain du management, Peter Drucker expliquait que celui qui en 1850 aurait essayé de prévoir ce que serait le monde au 20° siècle aurait "commis une folie".
Néanmoins quels sont les courageux qui au 19° siècle, voire avant, ont essayer de deviner ce que serait le monde de la fin du 20° siècle, avec ses grandeurs et ses misères ?
(en se limitant à 1991 puisque c'est la limite chronologique du forum).

Un auteur, Jules Verne s'y est essayé, dans un livre paru en 1860, intitulé "Paris au 20° siècle".
Voir https://fr.wikipedia.org/wiki/Paris_au_XXe_si%C3%A8cle
Il prévoit notamment
Citer :
que des trains de métro propulsés à l'air comprimé, des voitures à hydrogène, des machines étonnantes ressemblant à nos photocopieuses et à nos ordinateurs. Jules Verne y anticipe l'augmentation du trafic motorisé, la formation des banlieues, l'abandon du grec et du latin dans nos écoles, l'évolution de la musique qui n'est plus chantée, mais hurlée, et l'influence de l'anglais sur le français.
Il imagine que les hommes-machines travailleront dans des bureaux kafkaïens et que la seule idéologie de l'homme moderne sera le Profit. À travers le regard ironique de son héros, Jules Verne dresse une critique de la société de son époque et de notre époque, société qui mène à l'aliénation et à la surveillance totale de l'individu par les machines ; les robots n'arrêtent pas seulement les voleurs dans les banques, ils prononcent et exécutent également la sentence


Est ce que d'autres écrivains ou intellectuels du 19° siècle se sont essayés dans ce genre de prévision à long terme ?

A un moment dans le forum, il y a eu il y a une dizaine d'années un article très intéressant sur le "futur antérieur" ou comment nos ancêtres voyaient l'an 2000.
Voir viewtopic.php?f=45&t=7714&hilit=futur+ant%C3%A9rieur
Cependant ce sujet était très axé sur les prévisions technologiques de nouvelles inventions, et ne concernait pas les évolutions politiques et sociales.

Si concernant ce sujet, vous avez des trouvailles, des auteurs peu connus....

_________________
Le souvenir ne disparait pas, il s'endort seulement.
Epitaphe trouvé dans un cimetière des Alpes

La science de l'histoire est une digue qui s'oppose au torrent du temps.
Anne Comnène, princesse byzantine (1083-1148)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 16 Juin 2016 16:15 
Hors-ligne
Administrateur
Administrateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 27 Avr 2004 17:38
Message(s) : 9716
Localisation : Région Parisienne
Paris en l'an 2000, paru en 1869:

http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k1019410

_________________
Il n'est pas nécessaire d'espérer pour entreprendre, ni de réussir pour persévérer (Guillaume le Taciturne)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 16 Juin 2016 16:31 
Hors-ligne
Jean Froissart
Jean Froissart
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 05 Oct 2005 20:39
Message(s) : 1444
Localisation : Lyon-Vénissieux
Merci cher Jean-Marc.
:mrgreen: :mrgreen:
L'an 2000 était donc déjà un mythe en 1869 !
:mrgreen:

Cependant il y a comme un bug, je n'arrive pas à trouver et ouvrir le fichier ou il y a le corps du livre. :rool:

_________________
Le souvenir ne disparait pas, il s'endort seulement.
Epitaphe trouvé dans un cimetière des Alpes

La science de l'histoire est une digue qui s'oppose au torrent du temps.
Anne Comnène, princesse byzantine (1083-1148)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 16 Juin 2016 17:18 
Hors-ligne
Administrateur
Administrateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 27 Avr 2004 17:38
Message(s) : 9716
Localisation : Région Parisienne
Pas de bug, j'arrive à tourner les pages sans problème.

_________________
Il n'est pas nécessaire d'espérer pour entreprendre, ni de réussir pour persévérer (Guillaume le Taciturne)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 16 Juin 2016 18:35 
Hors-ligne
Administrateur
Administrateur

Inscription : 15 Avr 2004 22:26
Message(s) : 15037
Localisation : Alsace, Colmar
Jean-Marc Labat a écrit :
Pas de bug, j'arrive à tourner les pages sans problème.


Moi aussi.

_________________
Une théorie n'est scientifique que si elle est réfutable.
Appelez-moi Charlie


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 16 Juin 2016 18:45 
Hors-ligne
Jean Froissart
Jean Froissart
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 05 Oct 2005 20:39
Message(s) : 1444
Localisation : Lyon-Vénissieux
C'es bon j'y arrive
:mrgreen:
Ce que je lis est assez impressionnant !
:mrgreen:

_________________
Le souvenir ne disparait pas, il s'endort seulement.
Epitaphe trouvé dans un cimetière des Alpes

La science de l'histoire est une digue qui s'oppose au torrent du temps.
Anne Comnène, princesse byzantine (1083-1148)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 16 Juin 2016 18:46 
Hors-ligne
Tite-Live
Tite-Live
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 07 Sep 2009 17:07
Message(s) : 396
On peut remarquer qu'il s'agit d'une publication politiquement extrêmement tendancieuse. Il suffit pour s'en convaincre de lire simplement la première phrase : lol

"Lorsque les socialistes arrivèrent au pouvoir et qu'ils furent les maitres de Paris, la première chose à laquelle ils durent songer, ce fut d'exproprier toutes les maisons de la ville, afin de les transformer et de les mettre en harmonie avec les nouvelles institutions sociales."

Sinon pour d'autres futuristes du 19ème siècle, on peut peut-être citer HG Wells faisant de la "social fiction" avec sa machine à explorr le temps. Je n'ai pas relu depuis très longtemps mais il me semble qu'il y avait aussi des passages sur le futur proche ? (ce qui l'intéressait vraiment étant bien sûr plutôt un futur très lointain).

_________________
"Pour ceux qui vont chercher midi à quatorze heures, la minute de vérité risque de se faire longtemps attendre."


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 16 Juin 2016 18:59 
Hors-ligne
Jean Froissart
Jean Froissart
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 05 Oct 2005 20:39
Message(s) : 1444
Localisation : Lyon-Vénissieux
Citer :
Lorsque les socialistes arrivèrent au pouvoir et qu'ils furent les maitres de Paris, la première chose à laquelle ils durent songer, ce fut d'exproprier toutes les maisons de la ville, afin de les transformer et de les mettre en harmonie avec les nouvelles institutions sociales."


Ce programme a bel et bien été mis en oeuvre par les communistes dans certains pays au 20° siècle....

_________________
Le souvenir ne disparait pas, il s'endort seulement.
Epitaphe trouvé dans un cimetière des Alpes

La science de l'histoire est une digue qui s'oppose au torrent du temps.
Anne Comnène, princesse byzantine (1083-1148)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 16 Juin 2016 21:55 
Hors-ligne
Jean Froissart
Jean Froissart
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 28 Avr 2006 23:02
Message(s) : 1319
Localisation : Val de Marne
Gér@rd a écrit :
[...] Sinon pour d'autres futuristes du 19ème siècle, on peut peut-être citer HG Wells faisant de la "social fiction" avec sa machine à explorr le temps.
H. G. Wells a écrit deux autres livres encore plus précis sur sa vision du futur, qui sont The things of shape to come et When the sleeper wakes. Il y prévoit le succès des objets en plastique. Il pense que les foules seront soumises à de la propagande venant de boites diffusant des images et du son. Il pense que le ciel sera plein de machines volantes, mais il se trompe en misant sur les dirigeables. Par contre Gustave Eiffel est l'un des rares à avoir anticipé le développement de l'aviation.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 16 Juin 2016 22:32 
Hors-ligne
Philippe de Commines
Philippe de Commines

Inscription : 10 Fév 2014 7:38
Message(s) : 1919
Localisation : Versailles
Je n'ai pas de réponse à faire pour le XIXe siècle, sinon que Marx s'est bien trompé puisque la Révolution n'a pas eu lieu !

Un futuriste du XXe siècle à propose une bonne description de certains aspects de notre monde : Huxley qui dans brave new world décrit un monde où la culture littéraire a disparu pour laisser place au bonheur facile procuré par l'abondance ... Et quelques psychotropes ! Un monde dans lequel la plupart des habitants ne comprennent pas non plus que malgré les libertés apparentes dont ils croient jouir, la vraie Liberté a disparu, tout le monde pendant la même chose sur 99% des sujets !


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 17 Juin 2016 8:48 
Hors-ligne
Administrateur
Administrateur

Inscription : 15 Avr 2004 22:26
Message(s) : 15037
Localisation : Alsace, Colmar
En fait, le titre du fil n'est pas le bon. La plupart es auteurs qui font se type de fiction ne "prévoient" pas le monde actuel, ils fantasment dessus et souvent leur but est de parler de la sociétét dans laquelle ils vivent et de ses travers. Car de nombreux auteurs de science-fiction ont parlé des villes ou des terres futures , mais presque à chaque fois, c'était en fait pour parler d'un des problème de la ville. Il y en a quelques uns qui montrent la victoire de la technologie, où la technologie vient efficacement en aide aux hommes. Mais, ils sont nettement plus nombreux à parler de mondes déshumanisés, contrôlés avec la technologie où ceux qui refusent l'ordre imposés par une caste n'ont d'autres choix que l’exclusion et la marginalité. Ou alors que fuir vers l'aventure du voyage dans l'espace.

Je me souviens d'une nouvelle des années 60 où l'auteur invente ce que pourraient devenir la télé-réalité, télé qui n'existait pas à l'époque. Il décrit un monde où la guerre est interdite, sauf sur une grande ile où elle se déroule sous les caméras de télévisions qui la retransmettent en direct et commentée dans des émissions spéciales.

_________________
Une théorie n'est scientifique que si elle est réfutable.
Appelez-moi Charlie


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 17 Juin 2016 12:59 
Hors-ligne
Modérateur
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 10 Fév 2009 0:12
Message(s) : 5681
Il y a une nouvelle célèbre de Robert Sheckley, "le prix du danger" (1958) - qui a donné un film avec Gérard Lanvin - où le candidat d'une émission de téléréalité a pour objectif de survivre une semaine aux attaques de cinq professionnels lancés à sa poursuite (s'ils le trouvent) qui ont le droit de le tuer. La population peut au choix le dénoncer à l'émission ou l'aider.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Le_Prix_du_danger_(nouvelle)

Effectivement le titre de ce fil limite le sujet : s'agit-il de trouver les auteurs de SF qui ont prévu juste en décrivant le monde actuel ?

Dans ce cas je crains qu'ils soient très peu nombreux. L'âge d'or de la science-fiction américaine - puis française une décennie plus tard - se situe juste après-guerre, et vise - en quasi-totalité - des époques loin dans le futur, ou dans d'autres univers. Notre civilisation n'est pas si différente de ce qu'elle était en 1950, vue par un auteur de SF.

Les Robots d'Asimov feraient rougir de honte nos robots actuels - même si les ingénieurs commencent à se demander si les 3 lois d'Asimov pourraient être utiles dans un environnement de travail mixte, où les humains et les robots collaboreraient. https://fr.wikipedia.org/wiki/Trois_lois_de_la_robotique

Il y a bien des romans décrivant un monde technologiquement identique au notre, mais dénonçant des risques de dérives, comme "le prix du danger", donc : 1984 de Georges Orwell, Le meilleur des mondes, d'Aldous Huxley, "Mourrez nous ferons le reste" (un film) ou encore ce roman (Titre ???) qui décrit une médecine capable de remplacer n'importe quel organe humain usé, et donc où la durée de vie des individus dépend de leur moyens financiers. A vrai dire, même s'ils alertent aujourd'hui sur des tendances possibles, ils sont très loin de la réalité. (Entre Big Brother et la NSA il y a un monde.)

Il existe l'exemple inverse : des romans de SF basés sur des événements historiques, comme "la guerre éternelle" de Haldeman inspiré par son expérience du Vietnam. (Voir la superbe BD -3 tomes - de Marvano & Haldeman chez Air Libre.)

_________________
Si l'avenir est multiple, le passé est unique. Malgré cela, la réalité historique est parfois difficile à découvrir.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 17 Juin 2016 14:00 
Hors-ligne
Eginhard
Eginhard

Inscription : 27 Déc 2013 0:09
Message(s) : 934
Gér@rd a écrit :
On peut remarquer qu'il s'agit d'une publication politiquement extrêmement tendancieuse. Il suffit pour s'en convaincre de lire simplement la première phrase : lol

"Lorsque les socialistes arrivèrent au pouvoir et qu'ils furent les maitres de Paris, la première chose à laquelle ils durent songer, ce fut d'exproprier toutes les maisons de la ville, afin de les transformer et de les mettre en harmonie avec les nouvelles institutions sociales."
Ce n'est pas une raison pour refermer l'ouvrage aussitôt lue cette première phrase. Sans être, de loin, une oeuvre littéraire majeure, cette profession de foi utopique n'est pas dénuée d'intérêt.

Le premier chapitre traite de l'urbanisme. Deux aspects m'ont frappé : une vie sociale confinée dans des constructions et une aspiration au luxe.

Les rues à l'air libre sont délaissées pour des rues-galeries aménagées dans les bâtiments. Tous les logements communiquent entre eux. Les bâtiments sont desservis par des voies de chemin de fer souterraines. On vit en espace clos au point qu'il n'est plus nécessaire de se munir de bottes, d'imperméables ou de parapluies. Ce n'est pas loin de certaines conceptions architecturales comme celles de la Charte d'Athènes et cela annonce aussi nos actuelles galeries et centres commerciaux.

Au passage, on relève un souci hygiéniste très daté : l'état de santé de la population moins exposée aux intempéries s'améliorera.

Les lieux publics ainsi que les moyens de transports, principalement les chemins de fer, sont richement décorés : Le premier étage est occupé par des rues-galeries de dimensions inégales. Le long des grandes voies, elles prennent toute la largeur du bâtiment et sont hautes en proportion. Magnifiquement meublées et décorées, elles forment les rues-salons dont on lira plus loin la description. Les voitures du métro sont particulièrement luxueuses : Suspendues sur de quadruples ressorts, tendues de riches étoffes, ornées de passementeries et moelleusement capitonnées

On relève aussi une totale indifférence pour le patrimoine architectural : l'Ile de la Cité et Notre-Dame sont rasées pour faire place à un immense palais à la Ceaucescu. Visiblement, Mérimée et Violet-le-Duc n'ont pas été entendus par les socialistes utopistes qui ont inspiré l'auteur de Paris en l'an 2000.

Un détail plaisant : le vin est manifestement une denrée stratégique :
Citer :
Ce chemin de fer n'est pas destiné aux voyageurs mais seulement aux marchandises encombrantes, au vin, au bis, au charbon, etc,...
Cela me rappelle un vieux souvenir. Dans la bâtiments de la Marine Nationale il y avait, jusque dans les années 1970, des cuves à vin et il était même prévu des ravitaillements de vin à la mer bord à bord avec le navire ravitailleur au moyen de tuyaux comme pour les ravitaillements en eau ou en carburant. Les spécifications techniques en étaient détaillées dans la documentation de l'OTAN avec cette note inscrite entre parenthèses : French Navy only.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 17 Juin 2016 15:23 
Hors-ligne
Tite-Live
Tite-Live
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 07 Sep 2009 17:07
Message(s) : 396
Barbetorte a écrit :
Gér@rd a écrit :
On peut remarquer qu'il s'agit d'une publication politiquement extrêmement tendancieuse. Il suffit pour s'en convaincre de lire simplement la première phrase : lol

"Lorsque les socialistes arrivèrent au pouvoir et qu'ils furent les maitres de Paris, la première chose à laquelle ils durent songer, ce fut d'exproprier toutes les maisons de la ville, afin de les transformer et de les mettre en harmonie avec les nouvelles institutions sociales."
Ce n'est pas une raison pour refermer l'ouvrage aussitôt lue cette première phrase. Sans être, de loin, une oeuvre littéraire majeure, cette profession de foi utopique n'est pas dénuée d'intérêt.

Oui c'est vrai, mais c'est parce que cette première phrase m'avait beaucoup fait rire car je ne pouvait m'empêcher de faire une comparaison avec notre Paris actuel. Sinon j'ai un peu zappé la suite mais sur ma tablette j'avais du mal à lire et d'autre part le style étant assez lourdingue j'ai trouvé ça rapidement ennuyeux (si j'ai du courage je reprendrais sur plus grand ecran).


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 17 Juin 2016 15:33 
Hors-ligne
Tite-Live
Tite-Live
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 07 Sep 2009 17:07
Message(s) : 396
Sinon, on trouve quand même pas mal de futurologues optimistes (comme Jules Vernes) confiants dans les découvertes de la science et les progrès de la technique. Peut-être plus que dans des essais ou romans on peut chercher du côté des dessins de la presse de l'époque....

Par exemple celui-ci dessous n'est pas sans rappeler l'idée des "trottoirs roulants" d'Asimov (je crois que ça apparaît dans "Les cavernes d'acier"). Plus de voitures ni de bus, les rues sont devenues des successions de tapis roulants à plusieurs vitesses (celui du centre va à la vitesse d'une voiture, ceux jouxtant les trottoirs sont assez lents pour qu'on puisse les emprunter à partir du trottoir). Quelque chose dans ce genre mais encore plus fonctionnel (ça c'est ce qu'imaginaient nos arrières grands-parents :D ) :

Image


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 21 message(s) ]  Aller vers la page 1, 2  Suivant

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  





Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB