A la une du Blog de l'histoire
Nous sommes actuellement le 24 Sep 2017 9:25

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 15 message(s) ] 
Auteur Message
 Sujet du message : Geopolitique de la France
Message Publié : 25 Nov 2016 16:50 
Hors-ligne
Pierre de L'Estoile
Pierre de L'Estoile

Inscription : 10 Fév 2014 7:38
Message(s) : 2156
Localisation : Versailles
En regardant le moyen âge (disons de 1066 à 1453), on peut noter, peut-être avec naïveté, que le royaume de France aurait pu disparaitre et donner naissance à deux structures politiques : une franco britannique centrée sur la manche au Nord et l'autre au sud franco-aragonaise.

Je m'explique : les querelles dynastiques et les liens linguistiques voire économiques auraient très bien pu déboucher sur la création d'un Royaume Uni de France du Nord Ouest et d'Angleterre - sous les Plantagenêts ou pendant la guerre de cent ans.

De même une France de langue d'oc aurait pu s'unir à l'Aragon.

Entre les deux, un royaume croupion aurait pu subsister entre Paris et Bourges.

Cela n'est pas advenu. Pourquoi ?

parce que la Manche et les Pyrénnées constituaient des obstacles ? parce qu'il n'y avait pas de barrière physique au contraire entre France du nord et du Sud ?pour d'autres raisons ?


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Geopolitique de la France
Message Publié : 25 Nov 2016 17:30 
Hors-ligne
Modérateur
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 10 Fév 2009 0:12
Message(s) : 5984
Je pense qu'il y a un début d'explication dans ce qu'on a appelé le "miracle capétien". La France a disposé pendant 10 générations d'un suzerain incontesté et appliqué à étendre le domaine royal par tous les moyens : guerre, héritages sous protection royale, mariages...
A l'issue de ces 10 générations, le domaine royal constituait déjà un gros morceau à avaler...

Pour la suite l'explication par les frontières naturelles se tient (pour l'Aragon) et les péripéties avant et après la guerre de Cent Ans ont montré que les Anglais ne pouvaient pas alimenter en permanence une guerre en France, ayant eux aussi des problèmes sur le territoire même du Royaume Uni. Cela représentait un gros effort pour un petit royaume - en population - et Château-Gaillard est tout de même plus proche de Paris que de Londres. Ce qu'on appelle la France à cette époque forme un ensemble plus cohérent géographiquement que l'Angleterre avec ses implantations aquitaines et normandes, l'ensemble étant difficile à tenir.

Cela dit, c'est quand même passé près pendant la guerre de Cent Ans, surtout à cause de la guerre civile en France, mais l'ensemble a tenu.

A noter que Charles VII roi de Bourges peut tout de même compter sur le soutien indéfectible de la Provence et du Massif Central - très peuplé à l'époque - territoire où les Anglais ne réussirent jamais qu'une seule incursion (rançonnant Avignon au passage) sans lendemain.

Et puis votre question porte en elle la notion de nations, alors qu'à l'époque il faut raisonner en termes de vassalité. Les franges de l'Aragon, de l'Aquitaine et même de la Normandie sont tenues par des nobles qui sont souvent vassaux de deux rois, ce ne sont pas des territoires nationaux fermement tenus.

_________________
Si l'avenir est multiple, le passé est unique. Malgré cela, la réalité historique est parfois difficile à découvrir.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Geopolitique de la France
Message Publié : 26 Nov 2016 8:39 
Hors-ligne
Administrateur
Administrateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 27 Avr 2004 17:38
Message(s) : 9914
Localisation : Région Parisienne
L'Aragon a été tenté de faire main basse sur les vicomté Trencavel et le comté de Toulouse, mais la bataille de Muret avec la mort du roi Pierre II anéantit ce projet. L'Aragon se concentra sur la Reconquista, et le traité de Corbeil de 1258 fixa la frontière jusqu'au traité des Pyrénées de 1659. Mais lors de la signature, les anciennes vicomtés et le comté de Toulouse étaient dans les mains du Roi de France, soit directement pour les vicomtés, soit par le biais de son frère pour Toulouse, et depuis 1213, le Roi était devenu beaucoup plus puissant.

Parler de Royaume-Uni pour le Moyen-Age est anachronique, celui-ci ne voyant le jour qu'en 1707.

_________________
Il n'est pas nécessaire d'espérer pour entreprendre, ni de réussir pour persévérer (Guillaume le Taciturne)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Geopolitique de la France
Message Publié : 26 Nov 2016 11:33 
Hors-ligne
Administrateur
Administrateur

Inscription : 15 Avr 2004 22:26
Message(s) : 15377
Localisation : Alsace, Colmar
Coté Lorraine, Alsace, Franche-Compté, Bourgogne, mais aussi Rhénanie et ce qui compose maintenant la Belgique, il y a durant certaines périodes des tropismes particuliers qui dépendent des circonstances.

Ainsi, à certaines périodes certaines familles nobles alsaciennes ont fait le choix de suivre d'autres maîtres que l'empereur en titre du Serg. A l'époque où Charles le Téméraire, duc de Bourgogne essaie de mettre la main sur l'Alsace, il est assisté par certaines familles nobiliaires du Sundgau (la haute-Alsace). On trouve la même situation pour une partie de la Suisse et de la Lorraine. D'autres familles nobiliaires font faire d'autres choix à son encontre.

De plus, une partie du roman national qui a été écrit à la fin du XiXème siècle a gommé certains détails. Par exemple, à un moment de l'époque médiévale, les évêchés ont presque plus d'importance que le comte ou le baron. L’évêque peut être perçu comme l'administrateur civil en chef, tandis que le comte ou le barons n'en seraient que les chefs militaires. Si on prend le cas de l'Alsace, tout le sud, la Haute-Alsace qui deviendra le département du Haut-Rhin presque mille ans plus tard, appartient à l’évêché de Bâle. Et sous la dépendance spirituelle de l’évêque de Strasbourg, il y a la rive droite du Rhin qui va se retrouver en Allemagne. Lorsque l’évêque de Strasbourg prendra des fonctions civiles et militaires en devenant un noble séculier, il a sous sa dépendance des terres qui sont aujourd'hui situées en Allemagne. Mais, il prend aussi possession de terres situées en Haute-Alsace. Et dans sa suite, ses conseillers, il y a des nobles qui appartiennent à tout son domaine. Tandis que certains nobles de Basse-Alsace vont jouer la carte de l'indépendance et vont s'allier à des familles hors d'Alsace pour préserver leurs terres. La majorité choisiront des familles qui pèsent dans l'échiquier politique du Serg, d'autres chercheront des appuis en Lorraine, en Suisse, en Bourgogne...

En fait, le morcèlement du pouvoir à certaines périodes fait que les familles nobles vont essayer d'accroitre ce pouvoir, et au début de cette ascension sociale cela passe souvent par le choix d'un maître. Or, ce choix se fait en fonction de 2 impératifs qui se rejoignent souvent. La première est de choisir un maitre puissant, la seconde est que cela avantage la famille. Ainsi quand Charles le Téméraire lorgne sur l'Alsace, certains font le choix de se mettre à son service, car ils perçoivent et apprécient son ambition et sa volonté, mais d'autres feront des choix inverses car ils veulent garder la possession de leurs terres, et des droits afférents. Ils choisiront donc de se mettre au service d'autres nobles opposés au duc de Bourgogne. Et en partis car sa grande ambition leur fait craindre pour l'avenir de leurs possessions.

Si on veut comprendre un peu mieux le cheminement de certaines familles nobles, il faut s'intéresser à l'origine des Habsbourg. Au début, c'est peut-être une famille du nord de l'Alsace. L'un des premiers membres connus est Gontran le Riche, copte d'Alsace de 917 à 954. Deux de ces petits-fils se font connaitre en fondant les bases de l’Abbaye d'Ottmarsheim, pour Rodolphe, Tandis que le second, Radbot crée le monastère de Muri en Argovie. A l'époque, cette partie de la Suisse et l'Alsace sont dans la même zone d'influence. Ce qui apporte des ressources et donc du pouvoir c'est qu'il y passe l'une des routes commerciales les plus importante de l'époque, une des routes qui relie la Germanie à l'Italie. Et les possessions des Hasbourg de l'époque se trouvent sur cet axe commercial. C'est un évèque de Strasbourg, membre de la famille qui va fonder en Suisse, le château éponyme de Habsbourg. Ce Chateau est, à l'époque, un avant-poste militaire dont l'un des buts est de faire tomber la Bourgogne dans l'escarcelle du Saint-Empire Romain Germanique. Car, à l'aube de l'an 1000, le royaume de France ne représente pas grand-chose, tandis que l'Empereur germanique est un personnage puissant et le SERG est plus ou moins en expansion. Cette expansion se fera vers le sud et vers l'est, mais il y a eu des tendances à une expansion vers l'ouest. La famille accroit ses possessions, mais surtout en Suisse, en Alsace et dans le pays de Bade.

En 1273, les électeurs préfèrent choisir l'empereur dans une famille moins puissante pour protéger leurs intérêts et ils choisissent donc de nommer Rodolphe IV de Habsbourg sous le nom de Rodolphe Ier. La suite est plus connue. L'ascension sociale des Habsbourg s'est faite sur divers choix, dont celui d'un anti-empereur, Rodolphe de Rheinfelden, contre Henri IV du Saint-Empire, lors de la Querelle des Investitures.

_________________
Une théorie n'est scientifique que si elle est réfutable.
Appelez-moi Charlie


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Geopolitique de la France
Message Publié : 27 Nov 2016 17:56 
Hors-ligne
Jean Froissart
Jean Froissart
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 28 Mai 2009 21:52
Message(s) : 1198
Localisation : Belgique
Tiens, cette question a fait naître en moi une interrogation « bêtement pratique » : comment les dirigeants médiévaux parvenaient-ils à visualiser les frontières de leurs territoires ?
Ils devaient certainement se reposer sur des cartes... Cela me semble indispensable quand on travaille à un certain niveau.
Mais ces cartes étaient-elles vraiment très précises ou plutôt approximatives ?
Comme je suppose que ces documents devaient être établis par des moines savants, je me demandais si les rois de l'époque étaient coutumiers de travailler avec des cartographes ou des géographes spécialisés....

_________________

Quand il s’agit d’argent, tout le monde est de la même religion. (Voltaire)



Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Geopolitique de la France
Message Publié : 27 Nov 2016 18:07 
Hors-ligne
Administrateur
Administrateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 27 Avr 2004 17:38
Message(s) : 9914
Localisation : Région Parisienne
Il n'y a guère de cartes, on sait que tel fief relève de tel seigneur et on pose des bornes pour les limites qui seront longtemps floues.

_________________
Il n'est pas nécessaire d'espérer pour entreprendre, ni de réussir pour persévérer (Guillaume le Taciturne)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Geopolitique de la France
Message Publié : 07 Déc 2016 22:24 
Hors-ligne
Eginhard
Eginhard

Inscription : 18 Avr 2015 15:58
Message(s) : 767
Localisation : Kaamelott
Bonsoir,
Narduccio a écrit :
Charles le Téméraire, duc de Bourgogne essaie de mettre la main sur l'Alsace... On trouve la même situation pour une partie de la Suisse et de la Lorraine. D'autres familles nobiliaires font faire d'autres choix à son encontre.


[... au moment où René II monte sur le trône ducal (Lorraine), Louis XI règne en France depuis 1461 ... et tentait de détacher du camp anglais Charles le Téméraire. Celui-ci avait succédé en 1467 à son père Philippe le Bon ... ses ambitions étaient sans bornes ... Le Téméraire outre les Flandres et le Luxembourg ... s'était implanté en haute Alsace. L'empereur Frédéric III avait donné en gage au duc de Bourgogne ses possessions d'Alsace en garantie d'un prêt de 50 000 florins qu'il était incapable de rembourser...]

- La Lorraine des ducs - H. Bogdan

La Haute Alsace était à Bourgogne non par choix de familles mais par remboursement de dette de l'ESERG.

Citer :
Par exemple, à un moment de l'époque médiévale, les évêchés ont presque plus d'importance que le comte ou le baron. L’évêque peut être perçu comme l'administrateur civil en chef, tandis que le comte ou le barons n'en seraient que les chefs militaires.

Ceci pourrait-il trouver son origine dans le fait que trois des sept princes électeurs soient des archevêques ayant pour autorité avis en législation (Germanie, Gaule, Italie) ?
Des quatre autres on ne trouve qu'un landgrave et un margrave. Ces deux distinctions impriment comme rôle essentiel -surtout pour le margrave- un rôle militaire.

Citer :
il faut s'intéresser à l'origine des Habsbourg. Au début, c'est peut-être une famille du nord de l'Alsace. L'un des premiers membres connus est Gontran le Riche, copte d'Alsace de 917 à 954. Deux de ces petits-fils se font connaitre en fondant les bases de l’Abbaye d'Ottmarsheim, pour Rodolphe, Tandis que le second, Radbot crée le monastère de Muri en Argovie. A l'époque, cette partie de la Suisse et l'Alsace sont dans la même zone d'influence.


La seigneurie de Habsburg a été acquise par le fils de Gontran le Riche par union. C'était un alleu en terre d'Empire, dans une région germanophone. Au moment ou Radbot entreprend la construction de Habichtsburg, il se trouve à la tête d'un patrimoine non négligeable composé de seigneuries en Haute et Basse Alsace et en Argovie.

[... outre Radbot, Lancelin avait eu d'autres fils dont l'un, Werner, fut évêque de Strasbourg et protégea dans son diocèse les lettres, les arts et exerça une autorité morale et politique sur l'ensemble de la Basse-Alsace... si à l'aube de l'an 1000, les menaces extérieures ont peu à peu disparu, en revanche les guerres privées ... sont bien présentes. A l'empire romain où le pouvoir s'identifiait à la cité, succédèrent des royaumes où le cadre essentiel de l'autorité se situait au niveau de la seigneurie rurale... La seigneurie d'Habichtsburg avait donc elle-aussi son château qui assurait sa sécurité ainsi que le contrôle de la vallée de l'Aar. Le royaume de Bourgogne dont elle faisait partie relevait de l'empire dont le renouveau politique avait été consacré par le couronnement d'Othon le Grand. L'empire était constitué d'un vaste ensemble territorial dont le centre névralgique était le royaume de Germanie avec ses nombreux duchés, la Franconie, la Souabe, la Bavière, la Basse et la Haute Lorraine, la Bohême sur laquelle se greffait à l'Est des bastions avancés des marches du Nord, de Brandebourg, de Misnie et de l'Est (Ostmarkt). Hors la Germanie, le SERG comprenait également l'héritage lotharingien c'est à dire les royaumes de Bourgogne et d'Arles, l'Italie et -en théorie du moins- les Etats de l'Eglise avec Rome...]

- Histoire des Habsbourg - H. Bogdan

Pour les Habsbourg des mariages avantageux leur permettent d'acquérir des seigneuries en Brisgau et Suisse alémanique. Othon (petit-fils de Radbot) porte désormais le titre de comte. Un peu plus tard les Habsbourg renforcent leur position en Alsace en obtenant de landgraviat de Haute-Alsace (1125) jusque là détenu par la famille d'Eguisheim, l'avouerie et l'abbaye de Murbarch. A ce moment, ils se mettent au service des Hohenstaufen ce qui leur apporte plusieurs seigneuries en Souabe.

Citer :
En 1273, les électeurs préfèrent choisir l'empereur dans une famille moins puissante pour protéger leurs intérêts et ils choisissent donc de nommer Rodolphe IV de Habsbourg sous le nom de Rodolphe Ier.


D'abord pour faire cesser le chaos de "l'inter-règne" puis grâce au burgrave de Nuremberg Frédéric de Hohenzollern, à l'archevêque de Mayence et aux voix de ses "futurs gendres" (Saxe, Brandebourg, Comte Palatin) auxquels il avait promis ses filles en mariage. Le choix d'une famille "moins puissante" fut plutôt une réponse à la candidature du roi de Bohême Ottokar II Premyslide jugé trop puissant.

..

_________________
"L'histoire remplit le vide du présent et se transforme elle-même en espérance !"


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Geopolitique de la France
Message Publié : 07 Déc 2016 23:36 
Hors-ligne
Administrateur
Administrateur

Inscription : 15 Avr 2004 22:26
Message(s) : 15377
Localisation : Alsace, Colmar
ezio-auditore a écrit :
Bonsoir,
Narduccio a écrit :
Charles le Téméraire, duc de Bourgogne essaie de mettre la main sur l'Alsace... On trouve la même situation pour une partie de la Suisse et de la Lorraine. D'autres familles nobiliaires font faire d'autres choix à son encontre.


[... au moment où René II monte sur le trône ducal (Lorraine), Louis XI règne en France depuis 1461 ... et tentait de détacher du camp anglais Charles le Téméraire. Celui-ci avait succédé en 1467 à son père Philippe le Bon ... ses ambitions étaient sans bornes ... Le Téméraire outre les Flandres et le Luxembourg ... s'était implanté en haute Alsace. L'empereur Frédéric III avait donné en gage au duc de Bourgogne ses possessions d'Alsace en garantie d'un prêt de 50 000 florins qu'il était incapable de rembourser...]

- La Lorraine des ducs - H. Bogdan

La Haute Alsace était à Bourgogne non par choix de familles mais par remboursement de dette de l'ESERG.


Beaucoup plus compliqué, car Charles le Téméraire avait racheté d'autres dettes attenantes et il paraitrait que c'était justement pour avoir un bout de SERG... En étant seigneur dans le Saint Empire Romain Germanique, il semble qu'à un moment son ambition était de devenir empereur. Il a, à un moment, une vraie politique alsacienne. Il ne se contente pas d'envoyer un de ses subordonnés gérer le territoire et encaisser les gains. Il cherche à regrouper les divers territoires en un ensemble cohérent.

_________________
Une théorie n'est scientifique que si elle est réfutable.
Appelez-moi Charlie


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Geopolitique de la France
Message Publié : 08 Déc 2016 4:15 
Hors-ligne
Eginhard
Eginhard

Inscription : 18 Avr 2015 15:58
Message(s) : 767
Localisation : Kaamelott
Bonjour,

Rien de plus compliqué, je n'avais pas tout cité car ceci semblait aller de soi quant aux ambitions du Téméraire. Voici donc :
[... Les ambitions de Charles le Téméraire étaient sans borne (j'avais ensuite mis des points de suspension, voici la suite...) ce dont il rêvait, c'était de reconstituer l'ancienne Lotharingie dans un premier temps, puis d'obtenir de l'empereur Frédéric III la couronne royale et pourquoi pas par la suite de poser sa candidature au titre d'empereur ... Charles le Téméraire se comportait en Alsace comme en pays conquis ; en outre en 1473, il venait de s'emparer des duchés de Gueldre et de Zutphen, également terre d'empire (1)...]

(1) H. Bogdan : Histoire des Habsbourg, op. cit., p. 69-71

[... le traité (passé entre le Téméraire et René II) s'avéra rapidement source de difficultés. Les incidents entre les garnisons bourguignonnes et les Lorrains se multipliaient, ce qui amena René II à prendre contact ... avec le roi Louis XI (en fin de trêve et prêt à en découdre de nouveau) mais aussi Frédéric III, les confédérés suisses et les villes d'Alsace qui supportaient de plus en plus mal les abus de l'administration bourguignonne. L'alliance conclue entre Louis XI et les Confédérés suisses en octobre 1474, puis le traité d'Andernach signé avec Frédéric III en décembre suivant et, enfin, le traité de Picquigny du 29 aout 1475 avec Edouard IV d'Angleterre isolèrent complètement le duc de Bourgogne (1)...]

(1) - J. Heers : Louis XI p. 74-75

Vue côté SERG : [... pour neutraliser la Maison de Bourgogne ... un arrangement matrimonial en mariant son fils unique Maximilien à la fille unique et héritière de Charles le Téméraire, Marie ... Les entretiens entre les deux princes s'étalèrent sur près de deux mois ... Charles le Téméraire en position de force ... demanda à ce que ses états fussent érigés en royaume et que lui fut conféré le titre de "roi des romains" ou tout au moins celui de "vicaire d'empire" : Frédéric III donna une réponse évasive...] (1) (2)

(1) - D. G. Mac Guigan : Les Habsbourg, op. cit., p. 17-18
(2) - B. Schnerb : L'Etat bourguignon, op. cit., p.221-222

Le projet d'union fut concrétisé à un moment où le Téméraire est seul. Il perd la vie devant Nancy, Frédéric III triomphe, l'héritage du Téméraire va basculer chez les Habsbourg. Cependant Louis XI estime la Bourgogne (duché) comme apanage royal, il entre dans le duché, occupe l'Artois et la Picardie... Coincé par M. Corvin, roi de Hongrie, Frédéric III réagit rapidement. Maximilien rejoint Marie à Gand, l'union de l'archiduc et de Marie a lieu. Les Habsbourg vont désormais se trouver directement mêlés aux affaires de l'Europe occidentale ce qui fera écrire à Mathias Corvin : "Alii bella gerant ; tu, felix Austria nube. Nam quae Mars aliis, dat tibi regna Venus".

Citer :
...Charles le Téméraire avait racheté d'autres dettes attenantes et il paraitrait que c'était justement pour avoir un bout de SERG...

Il semble difficile de s'octroyer un "bout de SERG" à moins que vous n'évoquiez l'annexion des duchés de Gueldre et de Zutphen, annexion qui sera réglée diplomatiquement entre le Téméraire et Frédéric III.
En savez-vous plus sur ces dettes attenantes ?

..

_________________
"L'histoire remplit le vide du présent et se transforme elle-même en espérance !"


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Geopolitique de la France
Message Publié : 08 Déc 2016 12:59 
Hors-ligne
Administrateur
Administrateur

Inscription : 15 Avr 2004 22:26
Message(s) : 15377
Localisation : Alsace, Colmar
A un moment, Charles le Téméraire donne l'impression de se vouloir tailler un fief en Alsace. Plus tard, il aura besoin d'argent pour mener ses guerres et il se débarrassera de ces créances. Mais, certaines des créances qu'il avait prévoyaient qu'il deviendrait le seigneur de ces terres si la somme n'était pas payée dans les 10 ans. Des seigneurs alsaciens du Sundgau ont joué la carte du Téméraire pour diverses raisons. Et il semble bien qu'à se moment-là, Le Téméraire se comporte comme s'il avait décidé d'être possessionné dans le SERG. L'un des axes d'expansions qu'il a choisi est à ce moment précis de son histoire en direction de l'Alsace et de la partie de la Suisse attenante à son duché. Il se trouve que la plupart les droits féodaux sur ces territoires sont dispersés suites aux successions et que de nombreux nobles s'endettent. Il est donc relativement facile de récolter ses droits en rachetant les dettes.

_________________
Une théorie n'est scientifique que si elle est réfutable.
Appelez-moi Charlie


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Geopolitique de la France
Message Publié : 08 Déc 2016 13:59 
Hors-ligne
Eginhard
Eginhard

Inscription : 18 Avr 2015 15:58
Message(s) : 767
Localisation : Kaamelott
Bonjour,

Narduccio a écrit :
A un moment...

Quel moment ?

Citer :
Plus tard, il aura besoin d'argent pour mener ses guerres et il se débarrassera de ces créances

Quand ce "plus tard" et quels conflits ?
La levée d'armée ne lui pose aucun problème pécuniaire tant contre les Confédérés suisses, que la Lorraine, l'Alsace mise sous tutelle et qui se révolte etc.
Sans créances -je ne vois pas lesquelles- le reste ne tient pas ou a déjà été abordé.

Citer :
L'un des axes d'expansions qu'il a choisi est à ce moment précis de son histoire

Quel moment précis de l'histoire du Téméraire ?

Tout est approximatif, on ne peut donc analyser sérieusement ce que vous avancez comme exemple.
On ne peut pas plus assurer que la politique du Téméraire visait à telle ou telle expansion car la plupart des faits ne sont pas sourcés, pas avérés et cependant avancés comme autant d'arguments.
..

_________________
"L'histoire remplit le vide du présent et se transforme elle-même en espérance !"


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Geopolitique de la France
Message Publié : 08 Déc 2016 16:37 
Hors-ligne
Administrateur
Administrateur

Inscription : 15 Avr 2004 22:26
Message(s) : 15377
Localisation : Alsace, Colmar
Désolé d'être si "impreccis", mais j'ai lu cela dans une histoire de l'Alsace. Faut que je retrouve le livre.

J'ai noté que quand quelqu'un vous contredisait, vous avierz souvent tendance à mettre fortement en doute ce qu'il dit. Est-ce que vous estimez que vous êtes le seul à connaitre la vérité ?

_________________
Une théorie n'est scientifique que si elle est réfutable.
Appelez-moi Charlie


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Geopolitique de la France
Message Publié : 08 Déc 2016 17:55 
Hors-ligne
Eginhard
Eginhard

Inscription : 18 Avr 2015 15:58
Message(s) : 767
Localisation : Kaamelott
Bonjour,

Narduccio a écrit :
... J'ai noté que quand quelqu'un vous contredisait, vous avierz souvent tendance à mettre fortement en doute ce qu'il dit. Est-ce que vous estimez que vous êtes le seul à connaitre la vérité ?


Vous notez mal, preuve en est : ai-je été contredit ?
"Estimer" n'a pas sa place dans l'Histoire, c'est toujours très subjectif et je serais bien en peine de m'estimer, la conclusion serait là encore faussée et ce n'est pas le sujet.
Un forum est un lieu d'échange et de pédagogie.
Lorsque j'ai un doute ou que je note des erreurs dans les faits, je vérifie auprès de livres reconnus. Là je n'ai guère eu besoin car c'est un peu mon terrain :-) mais j'ai tenu à citer et vous donner mes sources.
Je n'attends pas d'être cru sur parole, ce n'est d'ailleurs pas la meilleure approche de l'Histoire.
Les "vérités" énoncées voire assénées avec une autorité affichée font perdre tout sens critique voire pire, on laisse filer l'erreur et cette erreur devient ou lieu commun qui n'apporte rien ou une sorte de vérité fantasmée et reconnue par la grande majorité.
Le manque de vigilance contribue à tuer l'Histoire.
..

_________________
"L'histoire remplit le vide du présent et se transforme elle-même en espérance !"


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Geopolitique de la France
Message Publié : 08 Déc 2016 18:17 
Hors-ligne
Administrateur
Administrateur

Inscription : 15 Avr 2004 22:26
Message(s) : 15377
Localisation : Alsace, Colmar
Il y a différents points de vue possible. A un moment, vu d'Alsace, les positions de Charles le Téméraire sont cohérentes avec le fait qu'il semblerait vouloir devenir Prince d'Empire. Mais peut-être ne cherche-t-il qu'à accaparer des terres disponibles ? Ou à placer de l'argent pour ses besoins. Il faut se souvenir qu'à l'époque on est en train de basculer vers une armée professionnelle et l'artillerie à poudre devient prépondérante. Bref, si on a de l'ambition, il faut avoir de quoi financer les outils de cette ambition.

C'est là où "l'estimation" entre en ligne de compte. Des nobles qui mettaient en gage leurs droits, il y en avait pléthore à ce moment-là de l'histoire. Si le Téméraire ne cherchait que des ressources, il n'aurait eu que faire des terres agrégées à ses possessions ou en liens avec elles. Mais, il n'a pas laissé un livre de mémoires où il aurait exposé ses états d'âmes.

_________________
Une théorie n'est scientifique que si elle est réfutable.
Appelez-moi Charlie


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Geopolitique de la France
Message Publié : 08 Déc 2016 18:36 
Hors-ligne
Eginhard
Eginhard

Inscription : 18 Avr 2015 15:58
Message(s) : 767
Localisation : Kaamelott
Bonsoir,

Narduccio a écrit :
Il y a différents points de vue possible. A un moment, vu d'Alsace, les positions de Charles le Téméraire sont cohérentes avec le fait qu'il semblerait vouloir devenir Prince d'Empire.

Ceci n'a plus sa place dans le débat. On le sait, c'est acté.

Citer :
Mais peut-être ne cherche-t-il qu'à accaparer des terres disponibles ?

Là, nous sommes dans du "what if".


Citer :
Ou à placer de l'argent pour ses besoins.

Le Téméraire n'a nul besoin d'argent, ceci aussi est acté et peut être lu.

Citer :
C'est là où "l'estimation" entre en ligne de compte. Des nobles qui mettaient en gage leurs droits, il y en avait pléthore à ce moment-là de l'histoire. Si le Téméraire ne cherchait que des ressources, il n'aurait eu que faire des terres agrégées à ses possessions ou en liens avec elles. Mais, il n'a pas laissé un livre de mémoires où il aurait exposé ses états d'âmes.

"L'estimation" est subjective, on peut la nommer uchronie ou simplement what if.
Si le Téméraire n'a pas laissé de Mémoires, d'autres l'ont fait pour lui à ce moment : amis, ennemis.
Les terres agrégées à ses possessions sont importantes car sa vision est la Lotharingie et un titre : de nombreux historiens ont planché là-dessus, y revenir est lassant.
Poussez plus loin et voyez ce que donne ces possessions devenues habsbourgeoises : elles seront toujours la hantise de la France et le sujet récurrent de conflits face à l'Autriche pendant des siècles. Elles serviront aussi d'alibi à certains souverains en mal de conquêtes ou en crise de revendication.

Citer :
Des nobles qui mettaient en gage leurs droits, il y en avait pléthore à ce moment-là de l'histoire

On retient Sigismond et Frédéric III, les autres n'ont manifestement pas grand chose à vendre pour n'avoir pas laissé trace de leur nom. On évoque des Maisons, pas le petit seigneur du coin qui -en géopolitique- n'est rien.
..

_________________
"L'histoire remplit le vide du présent et se transforme elle-même en espérance !"


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 15 message(s) ] 

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 5 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  





Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB