A la une du Blog de l'histoire
Nous sommes actuellement le 18 Déc 2017 0:28

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 23 message(s) ]  Aller vers la page Précédent  1, 2
Auteur Message
Message Publié : 10 Fév 2017 12:07 
Hors-ligne
Eginhard
Eginhard

Inscription : 18 Avr 2015 15:58
Message(s) : 767
Localisation : Kaamelott
Camille l'uchronique a écrit :
Mais je dois l'avouer, Jane Austen manque totalement à ma culture générale.

Pas de problème, tout le monde connait Austen sans parfois ne l'avoir jamais lue lol , elle a écrit des nouvelles et l'une a été portée à l'écran. Le titre français est "Orgueil et préjugés".
Comme tout le monde connait W. Auden si le film "4 mariages et un enterrement" a été visionné. C'est lui qui a écrit "Funeral blues", le poème récité aux obsèques de Garett et vous pouvez décliner avec Whitman, Henley (Invictus) etc. De là à en faire une analyse, je ne veux pas jouer à l'expert en littérature anglaise que je suis loin d'être. ;)
Je vous ai trouvé ceci car votre vision est loin d'être erronée :
- https://en.wikipedia.org/wiki/American_gentry

_________________
"L'histoire remplit le vide du présent et se transforme elle-même en espérance !"


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 10 Fév 2017 14:18 
Hors-ligne
Pierre de L'Estoile
Pierre de L'Estoile

Inscription : 10 Fév 2014 7:38
Message(s) : 2291
Localisation : Versailles
Un détail en passant Jane Austen n'est pas l'auteur de nouvelles mais de romans, fort longs et détaillés. Simplement "Novel" en anglais signifie roman ! Gare au faux ami !

"Orgueil et préjugés" donne une bonne idée de la barrière qui sépare gentry et lords !


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 10 Fév 2017 17:48 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 09 Déc 2013 19:33
Message(s) : 607
Localisation : Mon blason devrait vous en donner une petite idée...
Un peu comme un vrai noble par la naissance même s'il est complètement fauché regardera quand même de haut un riche pas noble?

_________________
-Qui suis-je pour discuter avec l'Histoire ?


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 10 Fév 2017 18:23 
Hors-ligne
Pierre de L'Estoile
Pierre de L'Estoile

Inscription : 10 Fév 2014 7:38
Message(s) : 2291
Localisation : Versailles
Camille l'uchronique a écrit :
Un peu comme un vrai noble par la naissance même s'il est complètement fauché regardera quand même de haut un riche pas noble?


je ne suis pas assez bon connaisseur de la société britannique du passé pour donner une réponse assurée. Ma perception personnelle serait de dire que la distinction entre noble et roturier n'avait qu'une portée limitée en Angleterre. A la différence du continent, seul le fils aîné hérité du titre et ses frères et soeurs sont roturiers. Par exemple W Churchill devait être fils ou petit fils d'un duc et pourtant n'était pas noble !

Donc il n'y a pas de réelle rupture entre noble et roturier mais plutôt une sorte de dégradé : ducs, comtes, barons (tous lords), gentry, bourgeoisie, ... avec pas mal de passerelles entre toutes ces catégories. Outre les mariages, les carrières professionnelles pouvaient favoriser des mélanges. Aux colonies on croisait cadets de lords et aventuriers !

En outre une certains ascension sociale (quoique lente et limitée) était possible. on voyait de temps à autre des gentlemen créées barons (et donc lords), des barons passés Comtes, etc ...

J'ai un peu le sentiment qu'au XXè siècle, la conception française d'une distinction plus rigide tend à apparaitre - peut-être aussi parce que la révolution industrielle a fait naître une catégorie d'entrepreneurs enrichis un peu jalousés par les propriétaires fonciers ?

Aujourd'hui l'Angleterre subit l'influence flagrante des valeurs américaines qui valorisent le self made man au détriment de l'héritier - et surtout de l'héritier d'un titre désargenté.

Rappelons aussi que l'Angleterre ignore le Code Napoléon qui prohibe droit d'ainesse et fideicommis. Deux institutions qui évitent la dispersion des patrimoines britanniques.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 10 Fév 2017 18:38 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 09 Déc 2013 19:33
Message(s) : 607
Localisation : Mon blason devrait vous en donner une petite idée...
Oui, je sens bien depuis qu'on en parle que la "haute société" britannique ne fonctionne pas comme dans le reste de l'Europe.
Merci beaucoup pour ces précisions.
Ça répond même à une question que je n'ai pas posée, à savoir pourquoi dans l'histoire médiévale du royaume d'Angleterre les personnages importants ont des noms de famille (Warenne, Howard, Holland, Grey, Mortimer, Woodville...) alors qu'en France les grands du royaume portent des titres composés de la particule et du nom de leur fief et les noms de famille apparaissent plus tardivement et d'abord dans la bourgeoisie.

_________________
-Qui suis-je pour discuter avec l'Histoire ?


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 11 Fév 2017 6:54 
Hors-ligne
Pierre de L'Estoile
Pierre de L'Estoile

Inscription : 10 Fév 2014 7:38
Message(s) : 2291
Localisation : Versailles
Je n'en sais rien mais il y a des cas plus spectaculaires encore comme les Tudor, les Stuart ou les Grosvenor !

Je reviens au code Napoleon :en Angleterre la conjugaison du droit d'ainesse avec le fait que seul l'aine était noble aboutissait à ce que les héritiers étaient riches et nobles. Les cadets n'étant ni l'un ni l'autre. Le phénomène des cadets de famille, nobles mais pauvres, typique de la France du XVIIIe siècle était impossible ! Bon je sais qu au XVIIIe le code Napoleon n'existait pas. Mais le droit d'ainesse n'impliquant pas la restriction de la noblesse à l'ainé créait en France le phénomène du cadet noble. Et l'absence du çode a permis à la noblesse anglaise de conserver des systèmes de succession archaïques jusqu à nos jours !


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 11 Fév 2017 13:26 
Hors-ligne
Eginhard
Eginhard

Inscription : 18 Avr 2015 15:58
Message(s) : 767
Localisation : Kaamelott
Quelles options avaient alors les cadets ?
Comment les parents ou les aînés géraient-ils le problème ?
Concernant les femmes -les soeurs- quel était leur avenir ? Une union bien sûr mais dans quel milieu trouver le mari ?

_________________
"L'histoire remplit le vide du présent et se transforme elle-même en espérance !"


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 11 Fév 2017 13:56 
Hors-ligne
Pierre de L'Estoile
Pierre de L'Estoile

Inscription : 10 Fév 2014 7:38
Message(s) : 2291
Localisation : Versailles
Pour Les filles par le mariage.La chasse ou la course au beau parti est justement un thème récurrent de l'oeuvre de Jane Austen !

Pour les garçons...par le travail ! La Navy et l'Army offrent des carrières aux cadets qui peuvent aussi entrer dans le privé sans déroger. Sans oublier l'église anglicane.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 23 message(s) ]  Aller vers la page Précédent  1, 2

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 4 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  





Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB