A la une du Blog de l'histoire
Nous sommes actuellement le 22 Oct 2018 11:57

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 25 message(s) ]  Aller vers la page Précédent  1, 2
Auteur Message
Message Publié : 29 Oct 2017 13:54 
Hors-ligne
Polybe
Polybe

Inscription : 23 Mai 2015 14:22
Message(s) : 106
Avec les crises agricoles, il est possible que les éruptions volcaniques aient pu avoir été un facteur de perturbation de systèmes étatiques, y compris loin du lieu des éruptions.
Outre l'économie, l'alimentation et le pouvoir d'achat, les mauvaises récoltes affectaient la fiscalité, la dette, le paiement des salaires. Bien que n'étant pas suffisantes à tout expliquer, ces crises ont pu participer à l'affaiblissement, la déstabilisation, voire la fin de certains règnes comme peut-être Cleopatre VII, c'est ce qu'envisagent des historiens.

Enfin les mythes, récits ou religions ont fait la part belle aux éruptions volcaniques (Atlantide, Sodome et Gomorrhe, les religions polythéistes...).


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 26 Jan 2018 13:37 
Hors-ligne
Jules Michelet
Jules Michelet
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 15 Mai 2005 12:40
Message(s) : 3386
D'après une étude récente, les éruptions des supervolcans seraient bien plus fréquentes que ce que les spécialistes estimés auparavant.

http://www.sudouest.fr/2017/11/29/les-s ... 7-6110.php
Citer :
Une équipe de l’université d’Oxford a calculé que le laps de temps estimé entre deux "super éruptions" serait en moyenne d’environ 17.000 ans. "C’est substantiellement plus court que les estimations précédentes", souligne cette étude parue dans la revue Earth and Planetary Science Letters. Cela "indique que les volcans représentent pour notre civilisation humaine un risque plus grand qu’on ne le pensait", ajoute le texte.

Les précédentes estimations de fréquence de ces cataclysmes réalisées en 2004, considéraient que les super éruptions se produisaient en moyenne tous les 45 000 à 714 000 ans, indique Jonathan Rougier, professeur de sciences statistiques à l’Université d’Oxford et principal auteur de l’étude.

"Nous avons réévalué cet intervalle que nous situons désormais entre 5 000 et 48 000 ans, la fréquence la plus probable étant de 17 000 ans", ajoute-t-il.

_________________
@+ Image
Skipp


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 27 Jan 2018 8:32 
Hors-ligne
Salluste
Salluste
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 07 Mai 2009 19:59
Message(s) : 270
Localisation : Athènes
Je suis de plus en plus fasciné par le ton que prennent beaucoup de sujets sur ce forum.
Cela devient une espèce de concours à qui aura le sujet le plus sensationnel.

Le destin, le sort de l'humanité...
Toute l'humanité a-t-elle vraiment été concernée par telle ou telle éruption ?
Son "destin" a-t-il vraiment changé ? D'ailleurs quel aurait été le destin si, ou quel était le destin originel ???

Et à partir des résultats importants de telle éruption présentés au conditionnel, on aboutit à des conclusions à l'indicatif...

_________________
Amicalement. Chaeréphon

"Je n'espère rien, je ne crains rien, je suis libre."
http://chaerephon.e-monsite.com

Bailly = Liddell-Scott = Pape : http://chaerephon.e-monsite.com/medias/files/bailly.html


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 27 Jan 2018 22:28 
Hors-ligne
Polybe
Polybe

Inscription : 23 Mai 2015 14:22
Message(s) : 106
L'article est mesuré, parler de risque pour le destin d'une civilisation ne signifie pas une quelconque fin de celle-ci, mais un potentiel de troubles importants impactant partiellement son destin.
Dans un environnement à risques, des événements ou succession d'événements peuvent être déclencheurs de crises graves ou de processus entraînant une crise.

La crise agricole en France a eu un effet loin d'être anodin dans ce qui finira par aboutir à la Révolution française.
La crise économique de 1929 a été décisive à plus d'un titre.
Les cours du pétrole ont eu une influence dans le déclin de l'URSS.
A la base, il y a toujours un environnement à risques, mais il y a aussi les événements déclencheurs. La poudre et l'étincelle en quelque sorte.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 28 Jan 2018 0:42 
Hors-ligne
Fernand Braudel
Fernand Braudel
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 09 Août 2006 6:30
Message(s) : 4820
Localisation : Allemagne
Sujet connexe qui avait déjà été traité :

viewtopic.php?f=83&t=40223&hilit=tambora

_________________
" Je n'oublie pas le Colonel Arnaud Beltrame "


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 28 Jan 2018 7:53 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours

Inscription : 01 Jan 2012 11:57
Message(s) : 596
Chaeréphon a écrit :
Je suis de plus en plus fasciné par le ton que prennent beaucoup de sujets sur ce forum.
Cela devient une espèce de concours à qui aura le sujet le plus sensationnel.

Le destin, le sort de l'humanité...
Toute l'humanité a-t-elle vraiment été concernée par telle ou telle éruption ?
Son "destin" a-t-il vraiment changé ? D'ailleurs quel aurait été le destin si, ou quel était le destin originel ???

Et à partir des résultats importants de telle éruption présentés au conditionnel, on aboutit à des conclusions à l'indicatif...


Je suis assez d'accord avec vous...
Cependant, il ne faut pas oublier la catastrophe de Toba, il y a 70 000 ans!
S'il n'y a qu'un volcan qui a changé le cours de l'Histoire, c'est sans doute celui-là!

Plusieurs scientifiques pensent que c'est après cette catastrophe, que nos ancêtres (ceux de toute l'humanité d'aujourd'hui) ont quitté l'Afrique et le Levant, pour aller vers l'Asie et l'Océanie, en remplaçant leur prédécesseurs, qui n'auraient pas survécus à la catastrophe.
Cela aurait constitué un goulet d'étranglement (les non-africains descenderaient que de très peu de personnes), détecté par les généticiens


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 28 Jan 2018 11:00 
Hors-ligne
Plutarque
Plutarque
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 16 Août 2013 22:43
Message(s) : 124
Il est amusant de constater que ce fil devient un reportage RMC découverte. On pourrait même l'intituler "Super-Giga-Méga-volcans, le destin de l'humanité" et ajouter de mauvais doublages. Je ne sais pas s'il sera possible de discuter encore longtemps de cela, tant la sécheresse du débat est visible. C'est un débat déshumanisé.
Peut-être que l'Avènement du monde de Michel Lussault est une bonne transition.

Citer :
Pour Michel Lussault, notre « Monde » actuel serait marqué par une rupture fondamentale, une discontinuité dans le cours des événements, qui nous aurait définitivement permis de dépasser les « sociétés pré-mondiales ». Cette nouvelle entité "Monde" nous est advenue dans l'après-guerre, principalement avec la conquête spatiale qui nous permit d'embrasser d'un seul regard notre planète, réduisant considérablement sa taille. C'est du moins l'analyse qu'il donne du succès rencontré par certaines photographies qui nous donnent à voir la planète et sa biosphère. Celles-ci font advenir, d'un coup d'un seul, la perspective d'un monde que nous tenons du bout des doigts, que nous pouvons maîtriser totalement — marquant par là le début de l'ère anthropocène, où l'homme est le principal vecteur de changement.

Source: http://journals.openedition.org/lectures/12094

Et si on prenait désormais cette "Humanité" dans un autre sens, comme un contrepied?
Dès lors, au lieu de continuer à débattre sur le -70 000 (très intéressant au passage), si on s'intéressait aux volcans qui ont changé les destins des humanités ?
Ainsi, on pourrait aller de Pompéi aux Champs Phlégréens napolitains (déjà évoqué)
Source: https://www.youtube.com/watch?v=3e6-7uNBv6o

On pourrait également regarder l'éruption du Rabaul avec les Papouans-Néo-Guinéens
Image

On pourrait également s'interroger sur l'hypothèse minoenne de l'Atlantide et d'autres.

Bref, marcher à côté de ces vies fragiles, brisées, analyser la fascination qu'un Rabaul antique a pu générer auprès des habitants de l'époque, évoquer la certitude que ces deux célèbres amants de Pompéi (

Image
Source: https://www.courrierinternational.com/article/archeologie-les-amants-de-pompei-etaient-deux-hommes )
étaient en réalité des hommes, qu'ils soient amis, frères ou amants... Qu'ont-ils pu ressentir à ce moment précis? Quel aurait été le dernier mot, le dernier souffle, le dernier geste?

En clair, chercher dans cette humanité réelle la résilience, cette capacité de rebond qui rend toute histoire particulière.

_________________
" Le cynique est le chien de la vérité, non pas parce qu'il la protègerait comme un gardien fidèle, mais parce qu'il aboie des mots vrais, et qu'il mord avec, parce qu'il agresse les gens à la vérité."
Frédéric Gros, Michel Foucault, PUF, Que sais-je?, 2004.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 28 Jan 2018 11:31 
Hors-ligne
Polybe
Polybe

Inscription : 23 Mai 2015 14:22
Message(s) : 106
Unagi a écrit :
Il est amusant de constater que ce fil devient un reportage RMC découverte. On pourrait même l'intituler "Super-Giga-Méga-volcans, le destin de l'humanité" et ajouter de mauvais doublages. Je ne sais pas s'il sera possible de discuter encore longtemps de cela, tant la sécheresse du débat est visible. C'est un débat déshumanisé.
Peut-être que l'Avènement du monde de Michel Lussault est une bonne transition.

Citer :
Pour Michel Lussault, notre « Monde » actuel serait marqué par une rupture fondamentale, une discontinuité dans le cours des événements, qui nous aurait définitivement permis de dépasser les « sociétés pré-mondiales ». Cette nouvelle entité "Monde" nous est advenue dans l'après-guerre, principalement avec la conquête spatiale qui nous permit d'embrasser d'un seul regard notre planète, réduisant considérablement sa taille. C'est du moins l'analyse qu'il donne du succès rencontré par certaines photographies qui nous donnent à voir la planète et sa biosphère. Celles-ci font advenir, d'un coup d'un seul, la perspective d'un monde que nous tenons du bout des doigts, que nous pouvons maîtriser totalement — marquant par là le début de l'ère anthropocène, où l'homme est le principal vecteur de changement.

N'y a t-il pas d'autres manières de procéder si vous ne comprenez pas une problématique que d'être désagréable ?

Étant donné que le sujet vous intéresse, je pense que l'interconnexion des marchés financiers, la manière par laquelle les banques centrales résolvent les grandes crises financières, l'enjeu des dettes étatiques et privées dans un contexte d'économies arrivées à maturité, seraient de bons thèmes que vous pourriez creuser.
Il y a également beaucoup d'autres sujets intéressants sur les problématiques que poserait une grave crise agricole sur plusieurs années.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 28 Jan 2018 17:03 
Hors-ligne
Administrateur
Administrateur

Inscription : 15 Avr 2004 22:26
Message(s) : 15975
Localisation : Alsace, Colmar
Tolan a écrit :
Cependant, il ne faut pas oublier la catastrophe de Toba, il y a 70 000 ans!
S'il n'y a qu'un volcan qui a changé le cours de l'Histoire, c'est sans doute celui-là!

Plusieurs scientifiques pensent que c'est après cette catastrophe, que nos ancêtres (ceux de toute l'humanité d'aujourd'hui) ont quitté l'Afrique et le Levant, pour aller vers l'Asie et l'Océanie, en remplaçant leur prédécesseurs, qui n'auraient pas survécus à la catastrophe.
Cela aurait constitué un goulet d'étranglement (les non-africains descendraient que de très peu de personnes), détecté par les généticiens


Sauf qu'il ne s'agit que d'une hypothèse de travail. En fait, cela a été une hypothèse de travail qui a semblé pertinente à certaines périodes. Actuellement, il existe de nombreux arguments qui vont à son encontre, dont la théorie diffusionniste. En fait, on met de plus en plus en évidence que des noyaux d'humains ont occupé tous types de lieux et qu'il sont restés en contact. Le fait que nous possédions des traces d'ADN pré-sapiens différents selon les lieux, va à l'encontre de l'effet fondateur, qu'implique cette théorie.

Bref, sauf dans certains milieux, on sent que l'on va vers son abandon, ou une très forte relativisation de son impact. Puisque les variations climatiques dues aux glaciations expliquent tout aussi bien, voire mieux les phénomènes rencontrés

_________________
Une théorie n'est scientifique que si elle est réfutable.
Appelez-moi Charlie


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 28 Jan 2018 23:01 
Hors-ligne
Plutarque
Plutarque
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 16 Août 2013 22:43
Message(s) : 124
Citer :
N'y a t-il pas d'autres manières de procéder si vous ne comprenez pas une problématique que d'être désagréable ?

Étant donné que le sujet vous intéresse, je pense que l'interconnexion des marchés financiers, la manière par laquelle les banques centrales résolvent les grandes crises financières, l'enjeu des dettes étatiques et privées dans un contexte d'économies arrivées à maturité, seraient de bons thèmes que vous pourriez creuser.
Il y a également beaucoup d'autres sujets intéressants sur les problématiques que poserait une grave crise agricole sur plusieurs années.

Il s'agissait bien plus d'un trait d'humour qu'autre chose. Si j'ai été désagréable, mea magna culpa .
Creuser oui, mais pas dans ce topic.
Votre apport sur l'importance de l'environnement me plaît (post précédent), mais le terme de crise, dans son usage contemporain (parfois abusif) ne rend pas assez compte, à mon avis, des bouleversements sur le destin évoqué ici. Il faudrait déjà faire la lumière sur la dépression, la récession, la crise et enfin l'érosion.
Plus généralement, cela me rappelle Jared Diamond: https://www.letemps.ch/sciences/2016/12 ... e-fatalite et on revient sur la résilience.

_________________
" Le cynique est le chien de la vérité, non pas parce qu'il la protègerait comme un gardien fidèle, mais parce qu'il aboie des mots vrais, et qu'il mord avec, parce qu'il agresse les gens à la vérité."
Frédéric Gros, Michel Foucault, PUF, Que sais-je?, 2004.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 25 message(s) ]  Aller vers la page Précédent  1, 2

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  





Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB