A la une du Blog de l'histoire
Nous sommes actuellement le 23 Sep 2018 15:07

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 96 message(s) ]  Aller vers la page Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
Auteur Message
Message Publié : 28 Juin 2018 10:12 
Hors-ligne
Modérateur
Modérateur

Inscription : 20 Déc 2008 14:01
Message(s) : 4773
Localisation : Berry
Nous sommes tous les trois d'accord : la qualification de crime serait anachronique (donc ahistorique). Et il ne s'agit pas de parler de ce qu'on en pense aujourd'hui (cela relève d'un forum dont la "ligne" serait autre).
S'il s'agit de montrer que des Français s'élevaient dès les années 1830 contre la colonisation, vous pouvez vous faire plaisir (cela a déjà été largement évoqué dans plusieurs fils il me semble). S'il s'agit de parler d'épisodes particulièrement brutaux ou violents de la colonisation, vous pouvez aussi y aller (et cela aussi a été déjà réalisé). Vous pouvez aussi mettre en avant les côtés positifs de la colonisation (il y en a aussi, sur le plan démographique, militaire et économique notamment) et les discours de ceux qui la défendaient.
Tant que l'on ne rentre pas dans la catégorisation morale ou juridique du phénomène.

CEN EdG

_________________
"Sicut Aquila"/"Ils s'instruisent pour vaincre"/"Par l'exemple, le coeur et la raison"/"Labor Omnia Vincit"/"Ensemble en paix comme au combat"/"Si Vis Pacem Para Bellum"


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 28 Juin 2018 16:39 
Hors-ligne
Eginhard
Eginhard

Inscription : 12 Mai 2012 3:13
Message(s) : 949
Châtillon a écrit :
Harrachi78 a écrit :
Par-contre, dans la mesure ou l'Europe des temps coloniaux avait développé certaines conceptions du moral et de l'éthique et qu'elle s'en réclamait consciement comme référence, on pourrait bien qualifier pas mal de guerres coloniales ou même cerains faits coloniaux dans leur globalité comme étant des crimes dans la mesure où ils excluaient certains groupes humains du respect qui était normalement du à tous les humains selon le système de valeurs en question, sans que cette exclusion ne soit justifiée par la morale ou par l'éthique.

La question se pose alors aussi pour les exclus de la société métropolitaine : les femmes, les homosexuels...
Peut-on ranger dans la catégorie des crimes, l'impossibilité pour les femmes de voter, de posséder un compte en banque, etc. ?
Peut-on également parler d'ethnocide pour les populations non francophones du territoire hexagonal ? Je pense à la politique répressive de la langue flamande dans le département du Nord...


Je pense que c'est nettement différent puisque que dans un cas il y a une violence de masse qui est utilisée, des individus par millions qui sont pris en otage par cette violence morale et surtout physique. Qui plus est sur un territoire totalement étranger au pays en question.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 28 Juin 2018 17:12 
Hors-ligne
Tite-Live
Tite-Live

Inscription : 27 Mai 2018 10:04
Message(s) : 301
Ulsikaz a écrit :
Je pense que c'est nettement différent puisque que dans un cas il y a une violence de masse qui est utilisée, des individus par millions qui sont pris en otage par cette violence morale et surtout physique. Qui plus est sur un territoire totalement étranger au pays en question.


La Gaule était totalement étrangère à l'Empire Romain. La Saxe était totalement étrangère à l'empire carolingien. Le royaume de Provence était totalement étranger au Royaume de France. La Pologne était totalement étrangère qu Royaume de Prusse et aux Empires d'Autriche et de Russie. La Hollande était totalement étrangère à la République française. La Mandchourie était totalement étrangère à l'Empire du Japon.... Et on peut continuer cette liste jusqu'à ce qu'elle remplisse la page.

Quand on voit que les Arabes lors de la conquête musulmane ont conquis le Maroc, et ensuite l'Espagne (même si c'est plutôt de manière indirecte pour l'Espagne, puisque c'étaient des tribus berbères ...). J'ai du mal à comprendre pourquoi pour certains cas on par le de pays "totalement étrangers" et pas pour d'autres. Tous les empires, et ils sont nombreux à jalonner l'histoire, ont envahis des pays "totalement" étrangers et plus ou moins limitrophes. Les romains sont allés jusqu'en Syrie... Si ce n'est pas une terre "totalement" étrangère à l'empire romain ... Alexandre s'est promené dans la vallée de l'Indus, loin de sa Macédoine natale. Napoléon est allé se promener en Russie, mais avant cela, il était chez lui dans une bonne partie de l'Europe ... très loin aussi de sa Corse natale. Ne parlons pas de Gengis Khan, d'Attila, de Tamerlan, des Ottomans, et de tous les autres. Et dans tous ces exemples, il y a des massacres de masse, des individus qui sont pris en masse "en otage par cette violence morale et surtout physique"...


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 28 Juin 2018 17:52 
Hors-ligne
Modérateur
Modérateur

Inscription : 20 Déc 2008 14:01
Message(s) : 4773
Localisation : Berry
Oui, ça n'a guère de sens de parler ainsi. La colonisation est un processus, notamment, guerrier. Qu'elle exporte des conflits, c'est un fait. Mais cela répond à des logiques qui peuvent être ancrées très profondément dans une société, bien au-delà de la seule aspiration à la violence pour la violence (ce qui est factuellement erroné concernant la France du XIXe, comme d'ailleurs n'importe quelle puissance colonisatrice - il y a une volonté de bâtir et d'exploiter dans le processus qui s'oppose à la destruction gratuite).
Mais comme je le crains depuis le début, ce fil risque de voir proliférer les gens qui veulent juste se défouler sur le sujet, ce qui n'a absolument aucun intérêt.

CEN EdG

_________________
"Sicut Aquila"/"Ils s'instruisent pour vaincre"/"Par l'exemple, le coeur et la raison"/"Labor Omnia Vincit"/"Ensemble en paix comme au combat"/"Si Vis Pacem Para Bellum"


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 28 Juin 2018 18:56 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours

Inscription : 23 Déc 2010 13:31
Message(s) : 611
Ulsikaz a écrit :
Châtillon a écrit :
Harrachi78 a écrit :
Par-contre, dans la mesure ou l'Europe des temps coloniaux avait développé certaines conceptions du moral et de l'éthique et qu'elle s'en réclamait consciement comme référence, on pourrait bien qualifier pas mal de guerres coloniales ou même cerains faits coloniaux dans leur globalité comme étant des crimes dans la mesure où ils excluaient certains groupes humains du respect qui était normalement du à tous les humains selon le système de valeurs en question, sans que cette exclusion ne soit justifiée par la morale ou par l'éthique.

La question se pose alors aussi pour les exclus de la société métropolitaine : les femmes, les homosexuels...
Peut-on ranger dans la catégorie des crimes, l'impossibilité pour les femmes de voter, de posséder un compte en banque, etc. ?
Peut-on également parler d'ethnocide pour les populations non francophones du territoire hexagonal ? Je pense à la politique répressive de la langue flamande dans le département du Nord...


Je pense que c'est nettement différent puisque que dans un cas il y a une violence de masse qui est utilisée, des individus par millions qui sont pris en otage par cette violence morale et surtout physique. Qui plus est sur un territoire totalement étranger au pays en question.


Et je pense que comparer les souffrances d'un groupe par rapport à un autre, c'est-à-dire vouloir faire un classement entre "pires victimes", "victimes graves mais bon...", "victimes moyennes", "pas bien graves victimes", et "victimes mais bon ils l'ont bien cherché" (parce que cela va venir à un moment ou un autre) relève de l'indécence. La douleur d'un individu ou d'un groupe d'individus est propre à cet individu ou ce groupe et il n'est pas possible rationnellement pour une personne extérieure de se prononcer sur ce degré. Ou alors, la discussion commence par présenter une échelle scientifique des souffrances reconnues par une majorité de personnes et/ou d'entités organisées. En attendant cette échelle, le classement ne repose sur rien d'autre que des convictions individuelles donc non sujettes à débat.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 28 Juin 2018 23:30 
Hors-ligne
Jean Froissart
Jean Froissart

Inscription : 27 Déc 2013 0:09
Message(s) : 1338
La question : La colonisation est-elle un crime ? est mal posée. Posée en d'autres termes, par exemple : Les entreprises de colonisation étaient-elles condamnables ? elle mérite réflexion.

Il y a des épisodes historiques que l'on peut expliquer et relativiser compte tenu du contexte de l'époque mais que néanmoins on ne peut honnêtement que condamner. Il en est ainsi, entre autres, de la traite négrière et de la persécution des Huguenots. Ces pratiques semblaient justifiées à la majorité des contemporains mais ne faisaient cependant pas l'unanimité. Qu'on lise par exemple l'indignation de Saint-Simon qui allait jusqu'à qualifier de criminelle la politique de Louis XIV. Ces réprobations de contemporains étaient minoritaires mais elles n'en ont pas moins du poids.

Les entreprises coloniales de la fin du dix-neuvième siècle se sont heurtées à peu d'opposition. Il y en a eu cependant, la plus connue étant celle de Georges Clemenceau réfutant les arguments de Jules Ferry. Il est de bon ton aujourd'hui de dénoncer les préjugés racistes de Ferry et de célébrer la respectueuse sagesse de Clemenceau. L'histoire lui aurait-elle définitivement donné raison contre Ferry comme elle a définitivement donné raison à Saint-Simon contre Louis XIV ? Je n'en suis pas sûr. Remplaçons les termes de « civiliser » et « races inférieures » par « aider au développement » et « nations moins développées », le discours de Jules Ferry devient recevable. Ses arguments sont très proches de ceux qui, aujourd'hui, défendent un devoir d'ingérence et le débat, pour ou contre l'ingérence au nom de principes supérieurs qui font l'unanimité, n'est jamais clos. En fait, le droit, ou le devoir, d'ingérence est reconnu en droit international. Il est seulement très encadré et placé sous le contrôle du Conseil de Sécurité de l'ONU qui n'est autre qu'une sorte de directoire des grandes puissances.

Soyons honnêtes, « races inférieures », cela reste tout de même péjoratif et ne peut plus passer. J'ai lu dans un livre de géographie du début du dernier siècle qu'il y avait quatre races et que la race blanche était la plus intelligence. Je suis persuadé que ce genre de préjugé a plus marqué les esprits que les crimes qui ont pu être commis dans le cadre de la colonisation.

Quel aurait été le sort de l'Afrique si les puissances européennes ne l'avaient pas colonisée ? Soit ce que les Etats se seraient abstenus de faire aurait été accompli par des personnes privées, soit les Etats européens auraient interdit les contacts afin de préserver les populations africaines. Dans la première hypothèse, l'entreprise coloniale aurait été laissée à des initiatives privées conduites sur le modèle de la colonisation du Congo par Léopold II de Belgique, c'est à dire le pire. Dans la seconde, très illusoire, l'Afrique aurait été érigée en sanctuaire naturel. Dans cette hypothèse on aurait, il est vrai, prévenu toutes sortes d'exactions et préservé des cultures au lieu de bourrer la tête des petits Africains avec nos ancêtres les Gaulois. Mais aussi on aurait interdit aux Africains l'ampoule électrique et la pénicilline et l'on aurait empêcher Léopold Senghor de passer une agrégation de grammaire. De quel droit ? Créer des réserves naturelles et y enfermer des êtres humains ? On ne peut protéger des peuples et leurs cultures comme on protège la faune. Peut-être aurait-on dû procéder autrement envers les Africains qu'en les colonisant, mais il ne faut pas se leurrer, le contact était inéluctable et inéluctablement brutal.

Considérons la Chine. La Chine a dû accepter l'importation de l'opium, divers traités commerciaux léonins et s'est un peu fait grignoter à ses marges (Hong Kong, Macao, quelques concessions internationales) mais il n'a jamais été tenté de la coloniser. Le vrai choc subi par le peuple chinois n'a pas été une invasion par des occidentaux mais la révolution de 1911 et l'occidentalisation volontaire qui s'en est suivie. L'objectif était : Chasser les étrangers, restaurer la Chine, fonder une république et redistribuer équitablement les terres. Ce programme ne pouvait être atteint sans une modernisation du pays et la modernisation n'était pas concevable sans adoption des modèles occidentaux. C'est, en tous cas, ce que considéraient les révolutionnaires de l'époque et je pense qu'il serait présomptueux de leur jeter l'opprobre. Makno dans une précédente intervention a mentionné deux aspects négatifs des colonisations : la négation des cultures endogènes et la négation de la personnalité (par exemple les crèmes blanchissantes). La négation de cultures endogènes est un fait certainement regrettable, mais il faut aussi constater l'aspiration des populations indigènes, tout au moins leurs élites dans un premier temps, à acquérir les cultures occidentales. Ce n'est pas un gouvernement occidental qui a forcé les Chinois à détrôner Confucius pour le remplacer par John Locke, c'est Sun Yat Tsen. Un jour, une Antillaise m'a raconté avoir appris à l'école : Nos ancêtres les Gaulois. Curieusement, elle ne trouvait pas cela absurde. Peut-être était-ce une façon de me dire qu'elle était aussi française que moi ce qui, après tout, était parfaitement légitime de la part d'une Antillaise. Peut-être faut-il déplorer l'usage de crèmes blanchissantes, c'est certainement nocif pour la peau, mais le colonisateur blanc en est-il responsable cinquante ans après la fin de la colonisation ? Ce que je sais est que, pour les Philippins fair skin signifie teint clair et c'est le premier critère de beauté. Une femme belle, malgré son teint mat n'est qu'une black beauty. La faute aux Espagnols et aux Américains ? Certaines Japonaises se font modifier les paupières pour ne plus avoir les yeux bridés. La faute à qui ? Les Français se sont mis au hamburger et au ketchup. Est-ce un crime qu'il faut imputer aux Américains ?

A première vue, Georges Clemenceau avait raison contre Jules Ferry. Mais Georges Clemenceau s'était-il interrogé sur un avenir de l'Afrique sans la colonisation ? Je ne crois pas. Il avait le regard fixé sur la ligne bleue des Vosges. La question se posait pourtant et il n'en a pas eu conscience.

Faut-il se garder de l'eurocentrisme, autre reproche adressé aux Européens ? Oui, certainement. Mais il ne faut pas ignorer que l'eurocentrisme est loin d'être le fait des seuls Européens. Je viens de faire un test. J'ai demandé à une Philippine si Magellan était considéré aux Philippines comme un héros national. Réponse : « Yes, he is the one who discovered the Philippines. » Et moi qui le prenait pour un Espagnol venu se manifester aux Philippins ! Lapu-Lapu, le chef local qui s'est victorieusement opposé à Magellan dans un combat où se dernier a trouvé la mort est lui aussi un héros national, une sorte de Vercingétorix local. Ils sont célébrés par deux monuments érigés à peu de distance l'un de l'autre sur l'île de Mactan. Legazpi, qui a fondé la colonie espagnole des Philippines, est lui aussi un héros national et il y a autant d'avenues Legazpi aux Philippines que d'avenues Georges Clemenceau en France. Sont encore héros national Jose Rizal et Emilio Aguinaldo qui se sont battus contre l'Espagne pour l'indépendance. Ce n'est pas simple. Il faut faire la synthèse.

Dans les anciennes colonies françaises d'Afrique, comment sont perçus les Français ?

Lisons Jeune Afrique : la responsabilité de l'ancien colonisateur dans tous les malheurs de l'Afrique est écrasante. Soyons honnête : la revue est de qualité et il y a beaucoup de vrai dans ce qu'on y lit. Mais quelques intellectuels qui écrivent dans un hebdomadaire gauchisant, ce n'est pas toute l'Afrique. Certaines expériences sont tout à fait déroutantes. Rendons-nous dans les années 1980 à la gare de Djibouti d'où part une ligne qui conduit jusqu'à Addis-Abeba et ensuite à l'aéroport. On peut y prendre des billets de 1ere, de 2e ou de 3e classe alors que les voitures ne comportent que des places de 1e ou de 2e. Les gens du crû font la queue dans un alignement impeccable sous la surveillance d'un garde armé d'un bâton et prompt à s'en servir au moindre désordre. Ceux qui prennent un billet de 3e montent en 2e et ceux qui prennent un billet de 2e montent en 1e. Les Français qui veulent prendre le train ne font pas la queue sous la menace du bâton. Ils attendent un peu l'écart. Ils ne sont d'ailleurs pas obligés d'attendre. Ils peuvent aller derrière le guichet où l'employé leur délivre tout de suite un billet de 1e. A l'aéroport, on pouvait prendre un avion pour Sanaa. Comme dans tous les aéroports du monde, il y a un contrôle du titre de transport et du passeport avant l'embarquement. Les gens du peuple sont traités sans ménagement. Les non-européens qui appartiennent à l'élite sont contrôlés poliment. Quant au français qui sort son passeport pour le présenter au policier : Non, pas vous !

Pour finir, une courte vidéo datant de 2002 prise au Gabon : https://archive.org/details/MasqueJacquesChiracAuGabon
Y est filmée une danse rituelle. L'un des participants porte un masque de Jacques Chirac alors président de la république. Cette scène a fait l'objet d'une émission sur France-Culture en 2010. Il n'est malheureusement plus possible de l'écouter. Il y était expliqué que le grand chef des Français avait pris sa place dans le panthéon des déités invoquées lors de ces danses.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 29 Juin 2018 20:18 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours

Inscription : 13 Mai 2006 22:36
Message(s) : 521
Localisation : Toulouse
Merci Barbetorte pour cette très intéressante contribution.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 29 Juin 2018 21:13 
Hors-ligne
Philippe de Commines
Philippe de Commines
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 05 Oct 2005 20:39
Message(s) : 1754
Localisation : Lyon-Vénissieux
Citer :
il y a autant d'avenues Legazpi aux Philippines que d'avenues Georges Clemenceau en France
.
Oui je m'en suis aussi rendu compte en étudiant les gratte-ciel des Philippines !

Citer :
Quel aurait été le sort de l'Afrique si les puissances européennes ne l'avaient pas colonisée ?

Je pense qu'un pays comme l'Ethiopie aurait pu s'en sortir mais cela aurait été certainement problématique pour les africains vivant dans les savanes et les jungles avec les trafiquants d'esclaves et les razzias.

_________________
Le souvenir ne disparait pas, il s'endort seulement.
Epitaphe trouvé dans un cimetière des Alpes

La science de l'histoire est une digue qui s'oppose au torrent du temps.
Anne Comnène, princesse byzantine (1083-1148)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 30 Juin 2018 4:33 
Hors-ligne
Jean Mabillon
Jean Mabillon

Inscription : 10 Fév 2014 7:38
Message(s) : 2739
Localisation : Versailles
Aux très intéressantes réponses de Barbetorte, CNE EDG, Léonard et autres je n'ajouterais qu'un détail.

Le mot crime renvoie à une conception juridique du débat or il ne me semble pas forcément bon de mêler droit et histoire qui sont deux disciplines différentes.

N'oublions pas que jusqu'à la fin du XXe siècle il n'y avait ni crime ni délit si l'acte était effectué sous les ordres d'une autorité ("excuse du commandement légitime"). Bref un soldat qui tuait une femme de sa propre initiative pouvait été vu comme un criminel. Mais le même soldat qui aurait tué la même femme sur l'ordre de son sergent n'aurait pu être poursuivi ni condamné et cette législation n'a évolué qu'après la guerre d'Algérie (pour la France, est exclu l'ordre manifestement illégal).

On pourrait soutenir que les expéditions coloniales du XIXe siècle (Algerie sous Louis Philippe par exemple) furent parfois très violentes. Mais on constate vite qu'elle ne le furent pas plus que les guerres de Vendée ou d'Espagne sous la révolution et l'empire ou encore que celle des camisards sous Louis XIV ! La façon dont l'armée algérienne a éradiqué le FIS les années 90 n'était pas plus douce (on est hors limite du forum je l'admets).


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 30 Juin 2018 10:48 
Hors-ligne
Philippe de Commines
Philippe de Commines
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 23 Mars 2005 10:34
Message(s) : 1845
Localisation : Nanterre
Pouzet a écrit :
Citer :
Quel aurait été le sort de l'Afrique si les puissances européennes ne l'avaient pas colonisée ?

Je pense qu'un pays comme l'Ethiopie aurait pu s'en sortir mais cela aurait été certainement problématique pour les africains vivant dans les savanes et les jungles avec les trafiquants d'esclaves et les razzias.

C'est une bonne question. Pour cela, il faut s'intéresser à l'histoire de l'Afrique juste avant la colonisation.

L'Afrique du début du XIXe siècle est une terre d'empire.

L'Ethiopie a déjà été évoquée. Depuis 1855, les négus ont entrepris de bâtir un empire en Ethiopie. Quand les Italiens vont lorgner de trop près sur son pays, le roi Ménélik II leur plongera la tête dans les spaghettis à Adoua  :D
Image

En Afrique de l'ouest, les ethnies islamisées de la bordure du Sahara ont décidé de dominer celles encore animistes, en s'en servant pour alimenter la traite d'esclaves transaharienne. C'est le Djihad Peul !
J'ai trouvé un article qui résume un peu tout ça : Les empires djihadistes de l’Ouest africain aux xviiie-xixe siècles
En 1804, Usman dan Fodio établit le califat de Sokoto, au nord du Nigeria actuel. Il s’étirait du Burkina Faso moderne à la République de Centrafrique
Image
Il en résulta la création du plus grand État d’Afrique depuis l’effondrement de l’Empire songhaï en 1591-1592, et le deuxième plus grand État musulman au monde jusqu’à la conquête européenne.
Image

En 1850, El Hadj Oummar Tall fonde un empire recouvrant une partie du Sénégal actuel et du Mali : l'empire Toucouleur.
Image
Image

Indépendamment de ces mouvements, en Afrique de l'est, le sultanat de Zanzibar domine toute la côte de l'actuelle Tanzanie et étend ses routes commerciales du coeur du continent jusqu'à l'Inde et la Chine.
Image

Enfin, en Afrique du sud, parmi les populations encore animistes, l'immortel Chaka Zoulou a fondé en 1819 l'empire Zoulou, s'étendra sur une bonne partie de l'Afrique du sud et s'offrira le luxe d'infliger une défaite à l'empire britannique !
Image

Si l'on extrapole, il est probable que l'Afrique sub-saharienne se serait structurée en quelques empires, dirigés au nord par l'ethnie Peul et au sud par les Zoulous. A l'exception de ce dernier empire, les autres se seraient islamisées sous peine d'être saignée à blanc par la traite transaharienne et zanzibarite. Cette dernière est documentée : entre 1830 et 1873, environ 700 000 esclaves furent vendus sur le seul marché de Zanzibar.
Donc : traite négrière massive vers le Moyen Orient, pénétration massive de l'islam, extinction probable des cultures animistes et prédominances de certaines ethnies. Les Peuls sont aujourd'hui plutôt marginalisés, éclatés entre plusieurs Etats. Un des bouleversement de la colonisation européenne a été de redonner le pouvoir à d'autres ethnies qui avaient été vaincues.

_________________
Qui contrôle le passé contrôle l'avenir.
George Orwell


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 30 Juin 2018 11:06 
Hors-ligne
Modérateur
Modérateur

Inscription : 20 Déc 2008 14:01
Message(s) : 4773
Localisation : Berry
Vous noterez que l'approche impériale de ces proto-Etats africains peut s'apparenter à une colonisation, vu que les ethnies étaient différentes (ainsi, le plus souvent, que les dialectes ou langues) et qu'elles étaient assimilées sans ménagement aucun. La violence était même paroxystique en raison de l'atomisation tribale (je renvoie aux études de Lawrence Keeley sur la violence guerrière des sociétés "primitives" ou proto-historiques, qui peuvent être étendues je pense aux guerres tribales africaines - mais pas forcément aux guerres "impériales", c'est à voir).
Ainsi, reprocher à la colonisation européen des procédés en vigueur dans le cadre d'une colonisation intra-africaine, ce serait quand même un comble.

CEN EdG

_________________
"Sicut Aquila"/"Ils s'instruisent pour vaincre"/"Par l'exemple, le coeur et la raison"/"Labor Omnia Vincit"/"Ensemble en paix comme au combat"/"Si Vis Pacem Para Bellum"


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 30 Juin 2018 12:40 
Hors-ligne
Tite-Live
Tite-Live

Inscription : 27 Mai 2018 10:04
Message(s) : 301
CEN_EdG a écrit :
Vous noterez que l'approche impériale de ces proto-Etats africains peut s'apparenter à une colonisation, vu que les ethnies étaient différentes (ainsi, le plus souvent, que les dialectes ou langues) et qu'elles étaient assimilées sans ménagement aucun.


J'ajouterais que globalement on est dans des cas où on passe d'un système de chefferies à un système impérial. C'est très proche de ce qui était en train de se passer en Gaule quand les romains sont venus conquérir le pays. C'est proche de ce qui se passait en Germanie au moment où les carolingiens se taillent ce qui deviendra le SERG. On a peu de traces archéologiques, des situations similaires sont à l'origine de la plupart des nations qui pénètrent dans l'histoire : dans un système de chefferie, cela commence souvent par quelqu'un qui fédère plusieurs tribus autour de lui en devenant le "roi", souvent un titre qui veut dire le chef des chefs. Ensuite, cet embryon de civilisation se structure en créant une administration et quand son armée est structurée, il se met à envahir-coloniser les terres de ses voisins qu'il incorpore en les soumettant avec plus ou moins de violences selon les circonstances.

Quand on étudie les émergences des civilisations à partir de la préhistoire, puis le passage à une période protohistorique pou en arriver à l'histoire, c'st un cas de figure banalement commun


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 30 Juin 2018 12:56 
Hors-ligne
Modérateur
Modérateur

Inscription : 20 Déc 2008 14:01
Message(s) : 4773
Localisation : Berry
Oui tout à fait. En faire une exception européenne ou occidentale est un non-sens. Seule l'ampleur géographique et la rapidité chronologique de ce processus de colonisation européenne diffèrent, et c'est essentiellement lié à une différence de potentiel technique et militaire. Pas à un quelconque machiavélisme.

CEN EdG

_________________
"Sicut Aquila"/"Ils s'instruisent pour vaincre"/"Par l'exemple, le coeur et la raison"/"Labor Omnia Vincit"/"Ensemble en paix comme au combat"/"Si Vis Pacem Para Bellum"


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 30 Juin 2018 14:33 
Hors-ligne
Jean Mabillon
Jean Mabillon

Inscription : 10 Fév 2014 7:38
Message(s) : 2739
Localisation : Versailles
CEN_EdG a écrit :
Oui tout à fait. En faire une exception européenne ou occidentale est un non-sens. Seule l'ampleur géographique et la rapidité chronologique de ce processus de colonisation européenne diffèrent, et c'est essentiellement lié à une différence de potentiel technique et militaire. Pas à un quelconque machiavélisme.

CEN EdG


Oui mais il faut nuancer selon les diverses épopées coloniales : la conquête de l'Amérique du sud par l Espagne est sans rapport avec celle de l'Amérique du Nord par les Anglais ou les Français ! Ni avec celle des iles à sucre ni celle de l'Inde, etc ...

Quant aux proto empires africains, ils ignoraient la roue, l'équitation et l'écriture , ce qui leur laissait peu de chances face aux armées quasi industrielles de la fin du XIXe siècle !


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 30 Juin 2018 15:27 
Hors-ligne
Tite-Live
Tite-Live

Inscription : 27 Mai 2018 10:04
Message(s) : 301
Jerôme a écrit :
CEN_EdG a écrit :
Oui tout à fait. En faire une exception européenne ou occidentale est un non-sens. Seule l'ampleur géographique et la rapidité chronologique de ce processus de colonisation européenne diffèrent, et c'est essentiellement lié à une différence de potentiel technique et militaire. Pas à un quelconque machiavélisme.

CEN EdG


Oui mais il faut nuancer selon les diverses épopées coloniales : la conquête de l'Amérique du sud par l Espagne est sans rapport avec celle de l'Amérique du Nord par les Anglais ou les Français ! Ni avec celle des iles à sucre ni celle de l'Inde, etc ...


Si on se place coté amérindiens ... L'Amérique du Sud, ce sont des empires qui n'ont rien à envier à l’Égypte antique ou aux grecs ou aux romains. Ce sont des empires, donc ils oppressent plus ou moins les peuples qu'ils contrôlent. On l'oublie souvent, mais si un nombre dérisoire d'espagnols a réussi à conquérir ces grands espaces, c'est aussi parce qu'ils ont reçu l'aide des oppressés, ceux-ci préférant dfans de nombreux cas être sujets des espagnols plutôt que des Aztèques ou des Incas. La situation évoluera plus tard, mais c'est la réalité de l'époque de la conquête.

Coté Amérique du nord, on est dans un schéma relativement proche de ce qui s'est passé en Gaule lors de la conquête romaine ou en Afrique au moment de la conquête coloniale. On a des systèmes de chefferies, et les archéologues trouvent des traces de proto-empires. Il semble qu'il y ait eu quelques grandes fédérations. Certaines avaient périclité avant l'arrivée des européens, d'autres péricliteront lors de l'arrivée des européens.

La différence de situations explique la différence de vitesse lors des conquêtes. En Amérique du Sud ou en Amérique centrale, il a suffit à l'administration espagnole de prendre la place de l'administration indigène pour administrer le pays. En Amérique du Nord, on s'est retrouvé avec une multitude des petites nations, dont certaines ont préféré émigrer dans l'arrière-pays pour garder leur indépendance. Bref, il a fallu soumettre nation après nation, avec parfois de nouvelles nations qui se créaient avec des brides de bandes "soumises" qui refusaient cette soumission. L'autre différence est qu'en Amérique du Nord, on a eu une colonisation d'émigration, tandis que le grand nombre d'amérindiens survivants au Sud ont conduit à des situations très proches de ce qu'on retrouvera en Afrique : des colons qui exploitent la population locale


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 96 message(s) ]  Aller vers la page Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 5 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  





Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB