Nous sommes actuellement le 21 Sep 2020 10:33

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 21 message(s) ]  Aller vers la page Précédent  1, 2
Auteur Message
Message Publié : 15 Oct 2019 13:51 
Hors-ligne
Eginhard
Eginhard

Inscription : 19 Fév 2011 17:03
Message(s) : 910
Pierma a écrit :
Furieux [...] il reporta sa vindicte sur Jouhaux, son adjoint à Oran, et ce sont les ministres de De Gaulle (en particulier Edmond Michelet et Georges Pompidou) qui réussirent, avec de grandes difficultés, à obtenir sa grâce.
C'est dans l'ordre inverse que les choses se sont passées: Jouhaud a été condamné à mort en avril, Salan fin mai.
Cela a-t-il retardé la grâce de Jouhaud? Peut-être, mais on en saura jamais rien, De Gaulle l'avait de toutes façons dans le collimateur. Et ce ne sont pas que Michelet et Pompidou qui ont du s'y coller pour le faire changer d'avis, mais aussi Giscard, Foyer, Messmer, Pisani...

Pierma a écrit :
et il est vrai que Salan le méritait largement -
Un peu réducteur, non? On parle tout simplement de l'officier le plus décoré de France, donc plus ou moins un héros, normalement, si les donneurs de breloques ne sont pas des imbéciles. (à ce concours-là, je me demande si Bigeard ne l'a pas dépassé depuis)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 15 Oct 2019 15:39 
Hors-ligne
Jean Froissart
Jean Froissart
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 29 Jan 2007 8:51
Message(s) : 1178
Merci Pierma de votre réponse à mon interrogation. Et également pour les précisions de Vézère (j'ai édité je n'avais pas vu le nouveau message)

Je viens de trouver sur le net Ptolémée (le Jeune) (VIII, dit «Physcon»), qui a prétendu aux Romains qu'il avait subi un attentat de la part de son frère (Ptolémée VI). Il montre des blessures à ces mêmes Romains. Mais c'est à peu près tout ce qu'on sait (il faudrait aller voir les sources).
Ce qui m' a fait penser à l'épisode de l'Observatoire et Mitterrand : il s'agit bien de cela, Mitterrand avait affirmé avoir échappé à un attentat ? (dans sa biographie Jean Lacouture, si je ne m'abuse, défend la thèse de Mitterrand).

_________________
«Κρέσσον πάντα θαρσέοντα ἥμισυ τῶν δεινῶν πάσκειν μᾶλλον ἢ πᾶν χρῆμα προδειμαίνοντα μηδαμὰ μηδὲν ποιέειν»
Xerxès, in Hérodote,

«L'Empereur n'avait pas à redouter qu'on ignorât qu'il régnait, il tenait plus encore à ce qu'on sût qu'il gouvernait[...].»
Émile Ollivier, l'Empire libéral.
Image


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 15 Oct 2019 16:01 
Hors-ligne
Eginhard
Eginhard

Inscription : 19 Fév 2011 17:03
Message(s) : 910
Tiens, les jardins de l'Observatoire! Voilà bien 15 ans que je ne me suis pas penché sur ce sujet. Il y a-t-il eu du nouveau?
En dernier et dans mes souvenirs, l'ensemble des versions -très contradictoires et régulièrement farfelues- n'avaient qu'un point commun: Mitterrand savait.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 15 Oct 2019 17:43 
Hors-ligne
Modérateur Général
Modérateur Général
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 10 Fév 2009 0:12
Message(s) : 7129
Vézère a écrit :
Pierma a écrit :
et il est vrai que Salan le méritait largement -
Un peu réducteur, non? On parle tout simplement de l'officier le plus décoré de France, donc plus ou moins un héros, normalement, si les donneurs de breloques ne sont pas des imbéciles. (à ce concours-là, je me demande si Bigeard ne l'a pas dépassé depuis)

Salan a été commandant en chef en Indochine (où il a remporté la victoire de Na San, qui vaut la peine d'être regardée parce que c'est un Dien Bien Phu réussi) puis plus tard en Algérie (ou il n'a rien fait d'extraordinaire, ce sont les colonels des troupes d'intervention qui se sont adaptés à ce nouveau type de guerre) il a fait partie du putsch des généraux (admettons) mais au contraire de Challes et Zeller, qui se sont rendus, il a jugé utile de se mettre clandestinement à la tête d'une organisation terroriste, l'OAS, qui a fait la loi à Alger, à Oran et ailleurs, suscité des dizaines d'attentats et surtout exécuté des centaines de gens. (Je dirais deux ou trois milliers mais c'est difficile à dire : avec un tel désordre final...) Il a lui-même signé de sa main des ordres d'exécution. Que vous faut-il de plus ?
Le colonel de gendarmerie Debrosse, au moment de son arrestation, lui dit :"Vous avez assassiné assez de gens comme ça !"
Un héros, oui, comme beaucoup dans l'armée de la Libération, mais parmi les "soldats perdus", le plus jusqu'auboutiste, et de très loin, à son grade. (Et qu'un homme de son niveau n'ait pas su réaliser qu'aucune organisation clandestine ne pouvait empêcher l'indépendance de l'Algérie, cela restera un mystère, qui lui appartient. - mais il est vrai que ces gens-là comptaient bien éliminer de De Gaulle.)

_________________
Les raisonnables ont duré, les passionnés ont vécu. (Chamfort)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 16 Oct 2019 7:38 
Hors-ligne
Philippe de Commines
Philippe de Commines

Inscription : 13 Mars 2010 20:44
Message(s) : 1796
Petit Clamart :
Pierma a écrit :
Les autres ont été condamnés à de lourdes peines de prison, mais amnistiés, comme tous les membres de l'OAS, après mai 68...On a donc les interviews de ces gens, libres comme l'air, qui s'étendent longuement sur la minutie de leurs préparatifs.

Souvenirs de l'intervention de l'un d'eux aux Dossiers de l'Ecran je crois, un Hongrois qui disait que De Gaulle avait fait tuer plus de Français que d'Allemands
Ambiance...

_________________
il pleuvait, en cette Nuit de Noël 1914, où les Rois Mages apportaient des Minenwerfer


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 18 Oct 2019 19:32 
Hors-ligne
Jean Froissart
Jean Froissart
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 29 Jan 2007 8:51
Message(s) : 1178
Pour ceux que cela intéresse, j'ai trouvé sur le net dans le revue en ligne, La Révolution française, 2012
(http://journals.openedition.org/lrf/364, des articles autour de l'objet d'histoire que peut-être l'attentat politique :


Gilles Malandain, Guillaume Mazeau, Karine Salomé

Introduction : L’attentat politique, objet d’histoire

L’attentat, objet d’histoire


Gilles Malandain

Les sens d’un mot : « attentat », de l’Ancien Régime à nos jours



Guillaume Mazeau

Violence politique et transition démocratique : les attentats sous la Révolution française



Karine Salomé

Les représentations iconographiques de l’attentat politique au XIXe siècle

Bonne lecture,

_________________
«Κρέσσον πάντα θαρσέοντα ἥμισυ τῶν δεινῶν πάσκειν μᾶλλον ἢ πᾶν χρῆμα προδειμαίνοντα μηδαμὰ μηδὲν ποιέειν»
Xerxès, in Hérodote,

«L'Empereur n'avait pas à redouter qu'on ignorât qu'il régnait, il tenait plus encore à ce qu'on sût qu'il gouvernait[...].»
Émile Ollivier, l'Empire libéral.
Image


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 21 message(s) ]  Aller vers la page Précédent  1, 2

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 22 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  





Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB