A la une du Blog de l'histoire
Nous sommes actuellement le 21 Sep 2017 0:43

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 17 message(s) ]  Aller vers la page 1, 2  Suivant
Auteur Message
Message Publié : 20 Fév 2009 13:49 
Bonjour, je lis qu'en 1971 en raison du premier déficit commercial des Etats-Unis, ce pays a décidé d'arrêter la convertibilité du dollar en or.
Je ne comprends pas ce que cela signifie n'ayant jamais étudié l'économie.

Merci d'avance


Haut
  
Répondre en citant  
Message Publié : 20 Fév 2009 16:14 
Hors-ligne
Tite-Live
Tite-Live
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 12 Avr 2008 10:34
Message(s) : 365
Localisation : Paris
La suppression de la convertibilité en or d'une monnaie garantie par l'or permet aux autorités monétaires de protéger leurs stocks d'or et d'émettre autant de papier-monnaie que besoin.

En 1944 (Bretton Woods), la convertibilité en or du dollar a été fixée au taux de 35 $ l'once (les autres monnaies en circulation dans le monde voyaient leur valeur garantie par une convertibilité en dollar, et seul le dollar était garanti par l'or et convertible en or — les États-Unis avaient en réserve environ 80 % du stock d'or mondial). Cette réserve en or américain permettait de garantir l'émission de dollars, dollars servant d'une part à satisfaire les échanges en dollar, d'autre part à garantir les émissions monétaires des autres autorités monétaires du monde émettant des monnaies garanties en dollar. En 1965 encore, la France a pu demander aux États-Unis le remboursement en or d'une dette de 300 millions de dollars. Mais l'émission monétaire de dollars a progressivement largement dépassé les réserves en or pour les garantir, notamment à cause des dépenses de la guerre du Vietnam, à tel point que le taux de dollars en circulation couvert par les réserves en or a chuté à environ 20 %, en 1971 : ce qui signifie que la masse de dollars en circulation dans le monde en 1971 constitue plus de cinq fois les stocks d'or du Trésor américain. La quantité de dollars détenus dans le monde ne peut augmenter (pour financer le déficit commercial et la guerre) que si la convertibilité est abolie, ou bien la "confiance" dans la monnaie dollar chutera puisque les détenteurs de dollars n'auront plus confiance en la capacité de cette monnaie à être convertie en or.

Et de fait, des demandes de conversion en provenance de diverses banques centrales étrangères, dans le sillage de la demande de de Gaulle en 1965, ont acculé la FED (l'autorité émettrice de monnaie américaine), qui n'avait plus les moyens de racheter ses propres billets. Unilatéralement, le président en exercice Nixon a donc demandé à la FED, le 15 août 1971, d'abandonner la convertibilité du dollar en or, en faisant une monnaie flottante comme les autres.

(Comment malgré cela le dollar est resté la monnaie de référence des autres monnaies (grâce au pétrole), c'est une autre histoire).

_________________
« Que de choses ont été vécues sans avoir été dites ! » Paul Veyne.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 20 Fév 2009 20:56 
Hors-ligne
Marc Bloch
Marc Bloch
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 09 Août 2006 6:30
Message(s) : 4427
Localisation : Allemagne
Excellente synthèse de la question, Shinji :wink: %1

_________________
"La faculté de prévoir appartient à celui qui se souvient." ( Léon Bérard)
" Jeune homme, la France se meurt, ne troublez pas son agonie..." ( Renan à Déroulède )


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Bretton Woods
Message Publié : 09 Sep 2009 16:37 
Hors-ligne
Hérodote
Hérodote

Inscription : 09 Sep 2009 16:26
Message(s) : 1
Déplacé

Est ce que la Russie a signé les accords de Bretton Woods ou est ce que ils ne concernaient en fait que les pays qui avaient accepté l' hégémonie des Etats-Unis?


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: bretton woods
Message Publié : 09 Sep 2009 22:12 
Hors-ligne
Jean Froissart
Jean Froissart
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 21 Juin 2006 16:38
Message(s) : 1249
Localisation : Vosges
La conférence de Bretton Woods a lieu en juillet 1944 : y participent les pays en guerre contre les forces de l'axe. L'URSS y assiste en tant qu'observatrice , mais ne signera pas les accords. Que le système mis en place par ces accords consacre le dollard US ne fait pas de doute ; que les pays signataires , encore en guerre , à l'économie ruinée par celle-ci , aient eu le choix de faire autrement est moins sûr ;)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 14 Août 2013 20:02 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 02 Mai 2010 13:29
Message(s) : 418
Localisation : Duché de Gothie.
Bonjour,

j'aimerai savoir quels étaient les délégués de la France à cette réunion.

_________________
« L'honneur défend des actes que la loi tolère. »
Sénèque


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 14 Août 2013 21:19 
Hors-ligne
Plutarque
Plutarque

Inscription : 09 Juil 2013 20:08
Message(s) : 160
Localisation : Lyon
Le délégué de la France était Pierre Mendès France.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 15 Août 2013 1:12 
Hors-ligne
Eginhard
Eginhard

Inscription : 12 Mai 2012 3:13
Message(s) : 920
Excellent résumé Shinji !


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 15 Août 2013 13:41 
Hors-ligne
Georges Duby
Georges Duby
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 27 Juil 2007 15:02
Message(s) : 7989
Localisation : Montrouge
Il faut ajouter un volet à le levée par Nixon de la convertibilité or, le volet économique. En supprimant la convertibilité, Nixon a opéré une forte dévaluation qui a dopé les exportations et il a ouvert aux EU la possibilité de dévaluer à tout moment le dollar en autorisant la Réserve Fédérale à:
- baisser les taux d'intérêt librement, ce qui pousse à emprunter et investir, construire, acheter
- relever les plafonds de financement des banques et émettre de la monnaie sous forme de billets et d'ouverture de crédits. Il n'y a plus aucune limite à l'émission de liquidités.
Résultat: le cours actuel d'une once d'or (31,10 gr) est autour de 1300 dollars. L'or n'est plus côté comme une monnaie de référence mais comme une matière première au marche de Londres.

_________________
Heureux celui qui a pu pénétrer les causes secrètes des choses. Virgile.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 12 Avr 2017 15:11 
Hors-ligne
Salluste
Salluste

Inscription : 14 Sep 2014 20:36
Message(s) : 263
C'est un sujet passionnant et très sensible sur lequel on dispose de plus en plus d'informations.

Sujet très sensible parce que le Dollar finançant à crédit le budget fédéral depuis les années 70, finance l'US Army... sans lequel le Pétro-Dollar n'aurait sans doute pas pu s'imposer et se maintenir.

La question de l'or et celle du pétrole ne sont pas que des enjeux de matières premières mais aussi des enjeux monétaires, des questions de sécurité nationale.

Concernant l'or et l'argent il se passe énormément de choses depuis la crise de 2008 et j'en parlerais volontiers mais ça dépasserait le cadre chronologique.


Je reviens sur l'année 1974 et la création de l'or papier, gigantesque escroquerie dont on écrira un jour l'histoire.

Malgré la mise en place du Pétro-dollar en 1973, l’or demeurait une menace pour la monnaie américaine. De nouveaux instruments financiers furent donc élaborés au cours de cette période charnière pour maintenir à l’avenir le cours de l’or, et son petit frère l’argent, sous contrôle en manipulant les prix à la baisse.

La détention d’or était interdite aux citoyens américains depuis la Grande Dépression (signature en 1933 de l’executive order 6102 par le Président Roosevelt). Cette interdiction fut levée le 31 décembre 1974 par le Président G. Ford (décret P.L. 93-373)… le jour même de la mise en place du négoce de l’or papier aux Etats-Unis.
Le marché des contrats Futures (= sur les productions futures) sur l’or est en effet lancé le 31 décembre 1974 au COMEX !!
C’est également en 1974 qu’est créée la CFTC, la Commodity Futures Trading Commission.

Puis, la manipulation du marché se renforcera après la flambée des cours de l'or et de l'argent en 1980, et en 1982 seront inventées les Options. Enfin en 2003 seront créés les Exchange Traded Funds (ETF) pour l’or (et en 2006 pour l’argent).

Dans la mesure où le marché de l’or était transformé essentiellement en un gigantesque marché de papiers avec un cours soumis par la Federal Reserve et les Bullions Banks à une instabilité artificielle et inquiétante à souhait, les citoyens américains avaient à nouveau le droit de posséder de l’or !

https://wikileaks.org/plusd/cables/1974 ... 154_b.html (cf la sous-section 4).
TO THE DEALERS' EXPECTATIONS, WILL BE THE FORMATION OF A SIZABLE GOLD FUTURES MARKET. EACH OF THE DEALERS EXPRESSED THE BELIEF THAT THE FUTURES MARKET WOULD BE OF SIGNIFICANT PROPORTION AND PHYSICAL TRADING WOULD BE MINISCULE BY COMPARISON. ALSO EXPRESSED WAS THE EXPECTATION THAT LARGE VOLUME FUTURES DEALING WOULD CREATE A HIGHLY VOLATILE MARKET. IN TURN, THE VOLATILE PRICE MOVEMENTS WOULD DIMINISH THE INITIAL DEMAND FOR PHYSICAL HOLDING AND MOST LIKELY NEGATE LONG-TERM HOARDING BY U.S. CITIZENS.

Le but véritable de l’abrogation de la législation américaine de 1933 sur l’or était en fait de crééer un puissant outil de manipulation du marché de l’or, en coordination avec la LBMA à Londres, et non pas de libéraliser l’achat d’or par les citoyens américains.

Son cours manipulé, l’or fut neutralisé et ne put plus sérieusement menacer la pure monnaie-papier qu’était devenu le Dollar en 1971.

Le Dollar, en remplaçant son encombrante garantie par le pétrole en 1973, puis en tuant le marché de l’or à partir de 1974, va pouvoir continuer à dominer artificiellement l’économie planétaire et même accroître son hégémonie, tandis que le gouvernement fédéral pourra s’endetter désormais sans limites, repoussant d’année en année son plafond budgétaire légal.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 14 Avr 2017 11:55 
Hors-ligne
Salluste
Salluste

Inscription : 14 Sep 2014 20:36
Message(s) : 263
suite de mon post précédent

La manipulation de l'or papier ne serait pas possible sans le concours de banques privées qui agissent pour le compte des Banques Centrales.
Dans le milieu de l'or on les appelle les bullion banks / les "banques à lingots" littéralement.
Bullion veut dire lingot en anglais.

Le marché historique des métaux précieux est à Londres.
C’est la London Bullion Market Association, la LBMA, qui organise le marché de l’argent depuis 1897 et celui de l’or depuis 1919. Londres est censé fonctionner surtout avec les métaux physiques tandis que le COMEX à New-York ne gère quasiment que de l’or papier.

Pour que les fraudes de l’or et de l’argent papier demeurent invisibles, ou acceptables, il faut pouvoir donner le change avec des barres et des lingots réels. Il n'était pas possible de supprimer purement et simplement les marchés physiques de l'or et de l'argent en 1974, la ficelle aurait été vraiment trop grosse.

Et donc, dans la plus grande opacité (et dans un cadre dont je me demande si il est bien légal), les Banques Centrales donnent mandat à ces banques privées d’intervenir à la LBMA à Londres, en leur prêtant l’or des citoyens de leurs pays par des hypothéques et réhypothéques.
En France c’est la Société Générale, en Suisse c’est Union des Banques Suisse (UBS), au Royaume-Uni c’est Barclays et HSBC, en Allemagne c’était la Deutsche Bank*, aux Etats-Unis ce sont la JP Morgan et Scotia Mocatta.

Lors des opérations de prêt qui se font par contrats les barres d’or sont censées ne pas quitter les chambres fortes des Banques Centrales, et notamment celles de la Federal Reserve à New-York, qui garde les réserves d’or de nombreux Etats, et notamment les réserves de l’Allemagne.
On a quelques doutes à ce sujet depuis que les officiels allemands se sont vus refuser l’accès à leur or à New-York en 2012 !!
Et puis le fait que l’immeuble de la Fed de New-York se situe juste en face d’un immeuble (celui de la Chase Manhattan) qui appartenait jusqu'en 2013 à son intermédiaire principal sur le marché de l’or, la banque JP Morgan, laisse un peu songeur…

Depuis la crise de 2008 il y a eu au moins deux demandes d'audits qui ont été adressées à la Banque de France sur l'état réel de nos réserves d'or. Elle n'y a donné aucune réponse.


*La Deutsche Bank ne fait plus partie du cartel qui fixe à Londres le prix quotidien de l'or et celui de l'argent, et a reconnu lors d'un procès perdu à New-York l'an dernier en avril que les cours de ces deux métaux précieux sont manipulés. Elle a aussi balancé les noms de ses petits collègues (... sauf ses collègues américaines).


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 14 Avr 2017 15:35 
Hors-ligne
Pierre de L'Estoile
Pierre de L'Estoile

Inscription : 10 Fév 2014 7:38
Message(s) : 2156
Localisation : Versailles
Tout cela est complexe et peu clair mais ne tombons pas dans le complotisme pour autant !

Une petite question d'un non expert : je crois que pendant longtemps le prix du Napoleon était, en fonction du poids, beaucoup moins cher que celui du lingot. Or il ne semble que ce ne soit plus le cas. Est ce exact ? Et si oui, Pourquoi ?


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 14 Avr 2017 16:26 
Hors-ligne
Salluste
Salluste

Inscription : 14 Sep 2014 20:36
Message(s) : 263
Jerôme a écrit :
Tout cela est complexe et peu clair mais ne tombons pas dans le complotisme pour autant !

Une petite question d'un non expert : je crois que pendant longtemps le prix du Napoleon était, en fonction du poids, beaucoup moins cher que celui du lingot. Or il ne semble que ce ne soit plus le cas. Est ce exact ? Et si oui, Pourquoi ?



Je ne suis pas ce qu'il en était auparavant en ce qui concerne le prix de la 20 francs or / Napoléon par rapport au lingot.
Par contre ce que vous écrivez me fait penser à la situation actuelle concernant l'argent.
C'est une question de fiscalité.

L'argent vendu sous sa forme brute est considéré comme une matière première, et donc est soumis à une TVA à 20%. Du coup les pièces d'argent sont un peu moins chères à poids équivalent (et c'est le poids du métal précieux qui intéresse l'investisseur) que ne le sont les lingots/lingotins d'argent.
J'ai constaté cependant une différence de prix peu importante, de l'ordre de 2 à 8% selon les produits comparés. Pourquoi cela et non pas 20% d'écart ? Très probablement parce que le coût de fabrication d'un produit aussi délicat qu'une pièce est bien plus élevé que le coulage d'un lingot ou d'un lingotin.

Face à la crise financière historique qui vient (d'ici trois ans tout au plus, mais ça pourrait très bien être pour cet automne), je conseille en tout cas très vivement d'investir dans les métaux précieux (du physique : pièces et lingots/lingotins, surtout pas des contrats/certificats), et tout particulièrement dans l'argent, totalement sous-côté par rapport à l'or (le ratio actuel est autour de 1 pour 70, alors qu'un ratio normal serait plutôt de 1 pour 40 (et le ratio sur la très longue durée historique est autour de 1 pour 15 )).
Je m'attends à un doublement du prix de l'or et un triplement au minimum des prix de l'argent dans un proche avenir. Mais beaucoup d'experts vont beaucoup plus loin, et évoquent une multiplication par 7 ou 8 des cours de l'or et de plus de 20 pour l'argent.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 14 Avr 2017 16:43 
Hors-ligne
Salluste
Salluste

Inscription : 14 Sep 2014 20:36
Message(s) : 263
(Je précise que je ne suis pas un expert de ce domaine mais que je me suis simplement documenté sur le sujet, notamment en anglais, depuis quelques années.)

deux coquilles dans le post précédent :
1ère ligne, lire : je ne sais pas (et non pas je ne suis pas)
avant dernière ligne, lire : du prix de l'argent (et non pas des prix de l'argent)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 24 Avr 2017 16:50 
Hors-ligne
Salluste
Salluste

Inscription : 14 Sep 2014 20:36
Message(s) : 263
J'ai évoqué dans mon premier post un câble diplomatique publié en 2011 par Wikileaks concernant la mise en place de l'or papier, c'est à dire la manipulation des prix de l'or via la création d'instruments financiers. En l'occurrence les tout premiers contrats Futures, c'est à dire sur la production future d'or, instaurés le 31 décembre 1974. Suivront en 1982 les Options, puis en 2003 les ETF sur l'or.


Voici maintenant un autre document.

Il s'agit d'un mémorandum rédigé le 3 juin 1975 par Arthur F. Burns, Président de la Federal Reserve Bank, adressé au Président Gérald Ford et qui apporte de nouveaux éléments sur la volonté de la Federal Reserve de contrôler le prix de l'or.

Le mémorandum était aussi adressé en copie à Henri Kissinger, et Alan Greenspan (président du Conseil des conseillers économiques auprès du Président Ford, et qui devint plus tard Président de la Federal Reserve de 1987 à 2006)

On peut trouver la traduction en français du mémorandum sur ce site :
http://www.larsschall.com/2012/06/06/exclusive-fed-memorandum-related-to-gold-price-suppression-in-french-and-german/
La traduction a été effectuée en allemand et en français par l'association des contribuables allemands en 2012.

Le document avait été signalé pour la première fois en septembre 2009 sur le blog financier Zero Hedge :
http://www.zerohedge.com/article/smoking-gun-fed-controlling-gold

Le site du GATA l'avait repris le lendemain :
http://www.gata.org/node/7839

Puis mis en ligne une photocopie du document originel qui se trouve à la Ford Presidential Library :
http://www.gata.org/files/FedArthurBurnsOnGold-6-03-1975.pdf

Voici la côte du document :
White House Central Files, FI – Finance, FI 9 Monetary Systems, Box 23, Folder FI 9 1/16/75 – 6/30/75.:

Depuis sa création en 1998, le GATA, le Gold Anti-Trust Action Committee, documente et expose aux Etats-Unis la manipulation du prix de l'or depuis les années 70.
Plus les années passent et plus leurs preuves s'accumulent. On peut trouver leurs articles et documents ici
http://www.gata.org/taxonomy/term/21
Pour se retrouver dans leur énorme documentation le moteur de recherche interne du site est bien utile.


Extrait du mémorandum :

La question cruciale à débattre est de savoir si les banques centrales et les gouvernements doivent être libres d’acheter de l’or, entre eux ou sur le marché privé, à des prix liés au marché. (Les prix sur le marché ont récemment été de l’ordre de 160 $ à 175 $ l’once, le prix officiel étant de 42.22 $ l’once.) Le Trésor est prêt à accorder plus de liberté pour ce genre de transactions. La Réserve Fédérale y est opposée.

Le point précis de la controverse est de savoir s’il faut permettre ou non aux gouvernements individuels d’augmenter leurs avoirs en or au-delà d’un plafond déterminé (les avoirs réels au 1er mai 1975, par exemple). Le Trésor est prêt à accepter, comme le préconise fermement le gouvernement français, qu’il n’y ait aucun plafond sur les avoirs en or d’un gouvernement individuel. La Réserve Fédérale estime qu’il est essentiel que chaque pays ait son plafond individuel et que les Etats-Unis ne devraient pas accepter de nouveaux arrangements internationaux sur l’or, à moins qu’ils n’y incluent de tels plafonds.


L'association des contribuables allemand a fait traduire ce mémorandum pour contrer les déclarations du gouvernement allemand en 2012 concernant la question du stockage des réserves d'or de la RFA, en grande partie entreposées à Londres, New-York et Paris depuis l'après-guerre.
Certains commençaient à douter en Allemagne que le patrimoine national était bien en sécurité là-bas, et se demandaient si leur or n'avait pas été prêté aux bullions banks (les banques privées intermédiaires des banques centrales à la LBMA de Londres et au COMEX à New-York) pour maintenir le cours de l'or sous contrôle.

Pour comprendre leur inquiétude il me faut faire un apparté sur la situation contemporaine :
Il faut savoir que la Federal Reserve en 2007 d'abord, puis à nouveau en 2011, a refusé à une délégation allemande d'accéder aux barres d'or que la RFA lui avait confié !
Le Bundesrechnungshof, la Cour des Comptes fédérale allemande ayant contraint la Bundesbank à effectuer un audit de ses réserves d'or, le gouvernement allemand a finalement pris en 2012 la décision de rapatrier les réserves d'or de la RFA.
La demande a été signifiée aux Etats-Unis en 2012 puis à la France en 2013.

Le moment choisi par les autorités allemandes pour faire leur demande à la France montre le pragmatisme franchement brutal dont elles sont capables, ce qui devrait un peu dessiller les yeux aux apôtres du "couple" franco-allemand.
Figurez-vous que la Bundesbank a adressé sa demande à la France la semaine même des célébrations du cinquantenaire du traité d'amitié et de coopération franco-allemand de l'Elysée !!
Ca faisait des décennies que ces barres étaient entreposées à la Banque de France. Ca ne pouvait vraiment pas attendre un mois de plus !?
Article du 16 janvier 2013 dans le journal Le Monde
http://www.lemonde.fr/economie/article/2013/01/16/l-allemagne-rapatrie-son-or-de-france-et-des-etats-unis_1817981_3234.html

On peut se demander cependant si c'était la première fois que cette demande était émise, et si l'attitude allemande, ce timing provocateur, ne s'expliquerait pas par un flou inquiétant dans la réponse française.

En France même, depuis la crise financière de 2008, au moins deux demandes d'audit des réserves d'or françaises de la Banque de France ont été adressées à l'institution. Elle n'y a donné aucune réponse.


L'Allemagne est citée dans le mémorandum écrit par Arthur Burns.
Le passage est très intéressant et montre que la RFA du chancelier Schmidt combat les positions de son "ami" Français sur la monnaie, le Dollar et l'or :

J’ai conclu un accord secret par écrit avec la Bundesbank – approuvé par M. Schmidt – précisant que l’Allemagne n’achètera pas d’or, ni sur le marché ni d’un autre gouvernement, à un prix supérieur au prix officiel de 42,22 $ l’once.

Après avoir été Président de la Federal Reserve de 1970 à 1978, Arthur Burns devint ambassadeur des Etats-Unis en RFA de 1981 à 1985.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 17 message(s) ]  Aller vers la page 1, 2  Suivant

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  





Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB