A la une du Blog de l'histoire
Nous sommes actuellement le 21 Sep 2017 0:42

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 19 message(s) ]  Aller vers la page 1, 2  Suivant
Auteur Message
Message Publié : 21 Fév 2014 8:06 
Hors-ligne
Philippe de Commines
Philippe de Commines
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 05 Oct 2005 20:39
Message(s) : 1519
Localisation : Lyon-Vénissieux
Quelles sont les raisons du succès des avions Airbus durant les années 1970/1980 ?
Il me semble que les Airbus étaient + fiables, non ?

_________________
Le souvenir ne disparait pas, il s'endort seulement.
Epitaphe trouvé dans un cimetière des Alpes

La science de l'histoire est une digue qui s'oppose au torrent du temps.
Anne Comnène, princesse byzantine (1083-1148)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 21 Fév 2014 8:38 
Hors-ligne
Modérateur
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 27 Oct 2007 9:34
Message(s) : 3641
Localisation : Myrelingues la brumeuse
Je suis pas sûr que c'est sur ce plan là qu'on puisse juger >:)

_________________
C'est l'ambition qui perd les hommes. Si Napoléon était resté officier d'artillerie, il serait encore sur le trône.

Mr Prudhomme


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 21 Fév 2014 12:03 
Hors-ligne
Administrateur
Administrateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 27 Avr 2004 17:38
Message(s) : 9902
Localisation : Région Parisienne
Premier avion commercial à commandes électriques donc gain de poids et moins de carburant consommé.

_________________
Il n'est pas nécessaire d'espérer pour entreprendre, ni de réussir pour persévérer (Guillaume le Taciturne)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 21 Fév 2014 13:46 
Hors-ligne
Jean Froissart
Jean Froissart

Inscription : 27 Déc 2013 0:09
Message(s) : 1039
Les commandes électriques sont une innovation apportée sur la série A320 dans les dernières années de la décennie 1980, qui a effectivement été le grand succès d'Airbus.

Mais ce succès a été précédé au cours de la décennie précédente par celui de la série A300, premiers biréacteurs aptes aux traversées transocéaniques qui se sont révélés à la fois économiques et fiables.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 13 Août 2015 22:40 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 02 Mai 2010 13:29
Message(s) : 418
Localisation : Duché de Gothie.
Suppression du mécanicien naviguant entre autres.

_________________
« L'honneur défend des actes que la loi tolère. »
Sénèque


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 14 Août 2015 14:23 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours

Inscription : 25 Juin 2012 15:20
Message(s) : 426
Un bon avion arrivé juste au bon moment.

La star c’était Concorde (né sans doute trop tôt ???) . Airbus est arrivé en vedette américaine dans l’indifférence générale .
Et n’oublions pas que le troisième gros bébé a été la fusée Ariane et l’ESA.

Comme pour la construction des cathédrales ou les grandes découvertes du XVè-XVIè il faut la conjonction de plusieurs éléments: une volonté politique (au sens noble du terme) , un soutien des peuples et un savoir faire technique .

Et n’oublions pas non plus le rôle essentiel de l’enseignement car si Airbus a réussi c’est qu’il y avait de bons décideurs visionnaires et volontaristes , de bons techniciens , de bons ingénieurs , de bons ouvriers , de bons comptables , etc.

Avis personnel : opinion politique actuelle, supprimée. Pour la modération : Pierma


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 14 Août 2015 22:49 
Hors-ligne
Jean Froissart
Jean Froissart

Inscription : 27 Déc 2013 0:09
Message(s) : 1039
Pouzet a écrit :
Quelles sont les raisons du succès des avions Airbus durant les années 1970/1980 ?
Il me semble que les Airbus étaient + fiables, non ?
Je me poserais la question inverse : comment se fait-il que l'industrie américaine a eu si longtemps le monopole des longs courriers ? La création d'Airbus a corrigé une anomalie.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 15 Août 2015 1:04 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 02 Mai 2010 13:29
Message(s) : 418
Localisation : Duché de Gothie.
Disons qu' après 1945 ils ont écrit l'histoire pendant 35 ans..........

Ce qui m'impressionne c'est cette farouche volonté Européenne et principalement française. Quel effort ! quelle constance ! Quelle adversité !

La France, dans l'aéronautique a terrassé un géant !

_________________
« L'honneur défend des actes que la loi tolère. »
Sénèque


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 15 Août 2015 16:52 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours

Inscription : 25 Juin 2012 15:20
Message(s) : 426
Si en matière commerciale Airbus mène la danse il me semble que la plus grande réussite est dans le domaine spatial . Il n’y a que 50 ans entre le moment où on tirait nos Véronique (6 mètres de haut) et Diamant depuis le Sahara et Ariane V de Kourou .

Anecdotique ,, mais pour montrer l’ambiance du temps , le nom du premier satellite français qui propulsait la France (en 1965) au troisième rang mondial.
(par la bande on voit à quelle vitesse la BD de Goscinny avait accroché ; de même on aimerait savoir la réaction de De Gaulle quand on lui a dit le nom … et l’ampleur du drame si , malgré la potion magique , le tir avait été un échec !

Je cite Wikipedia :
« …Le nom du satellite était à l'origine A-1 (A pour armée). Les participants au projet proposent de nommer le satellite Zébulon, du nom d'un personnage monté sur ressort de l'émission pour enfants Le Manège enchanté mais, craignant le ridicule, le CNES préféra baptiser le satellite Astérix en l'honneur du héros de la bande dessinée Astérix le Gaulois. Le premier satellite lancé par la fusée Ariane, le 24 décembre 1979 fut surnommé Obélix. Il pesait 1 600 kg. Son nom officiel était CAT-1 (Capsule Ariane Technologique)… »

En 14 ans la charge utile a été multipliée par 40 !.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 15 Août 2015 18:21 
Hors-ligne
Pierre de L'Estoile
Pierre de L'Estoile
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 23 Oct 2004 9:14
Message(s) : 2059
Localisation : village des Pyrénées
Précision : j'ai fait toute ma carrière (qui finit cette année :P ) dans les services à l'industrie aéronautique, et j'ai travaillé pour les deux grands (un peu Boeing et surtout Airbus) et leurs sous-traitants (parfois communs). Et aussi pour quelques autres moins puissants, mais bien existants dans l'industrie aéronautique.

Comme souvent, la concurrence commerciale réelle, acharnée, cache une réalité que trop de gens ignorent : de telles compagnies ont besoin l'une de l'autre, et de cette concurrence, pour plusieurs raisons : course à la technologie, bien sûr, mais aussi acceptabilité par les clients, qui supportent très mal les situations de monopole. Ce qui ne signifie pas que les américains ont "laissé faire", ça ne va pas jusque là. Mais l'émergence d'un concurrent aussi puissant qu'eux a été une bonne chose pour tous. Et techniquement, il y a eu beaucoup plus d'échanges que ce qu'on peut imaginer ... mais chut :oops:

_________________
"La vie des hommes qui vont droit devant eux, renaitraient-ils dix fois en dix mondes meilleurs, serait toujours semblable à la première. Il n'y a qu'une façon d'aller droit devant soi." (Pierre Mac Orlan)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 20 Août 2015 20:38 
Hors-ligne
Administrateur
Administrateur

Inscription : 15 Avr 2004 22:26
Message(s) : 15366
Localisation : Alsace, Colmar
Barbetorte a écrit :
Pouzet a écrit :
Quelles sont les raisons du succès des avions Airbus durant les années 1970/1980 ?
Il me semble que les Airbus étaient + fiables, non ?
Je me poserais la question inverse : comment se fait-il que l'industrie américaine a eu si longtemps le monopole des longs courriers ? La création d'Airbus a corrigé une anomalie.


Entre 1940 et 1945, il me semble qu'il y a eût une guerre... L'aéronautique européenne a plus ou moins disparue durant le conflit. Ensuite, peu de gens avaient les moyens de voyager en avion. Or, en construction aéronautique, il est assez évident qu'il y a 2 types d'avions qui sont assez proches (du moins à l'époque), les avions civils moyens et longs courriers et les bombardiers... Et les américains ont eu une grande latitude pour développer des bombardiers de grande dimension à long rayon d'action. C'est à partir des B307 que Boeing développera le B17. Le B377 est issu du B50 Superfortress ...

Pendant ce temps, les européens reconstruisent leurs usines, vont à la pêche aux subventions et reforment des ingénieurs...

_________________
Une théorie n'est scientifique que si elle est réfutable.
Appelez-moi Charlie


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 21 Août 2015 22:04 
Hors-ligne
Jean Froissart
Jean Froissart

Inscription : 27 Déc 2013 0:09
Message(s) : 1039
Pendant ce temps, les Britanniques, dont l'industrie aéronautique n'avait pas plus ou moins disparue mais qui, au contraire, avait tourné à plein régime pendant toute la guerre, construisant notamment le premier bombardier lourd, le Stirling, puis le Lancaster, plus léger que le B-29 mais ayant une autonomie au moins aussi grande, ont continué sur leur lancée. Ils ont ainsi mis sur le marché le premier avion équipé de turbopropulseurs, le Vickers Viscount (premier vol commercial en 1950) et le premier long-courrier commercial équipé de réacteurs, le Comet (premier vol commercial en 1952).

Dans les années 1960, le Boeing 707 et le DC-8 ont eu un concurrent, le Vickers VC-10 qui, malgré d'indéniables qualités techniques, n'a pas rencontré le succès commercial qu'il aurait mérité.

Tandis que Boeing se lançait dans le projet du 747, Sud-Aviation et British Aircraft Corporation travaillaient au Concorde.

On ne peut pas dire que, pendant ce temps, les européens ne faisaient que reconstruire leurs usines, aller à la pêche aux subventions et reformer des ingénieurs. Ils ont aussi construit des avions.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 22 Août 2015 15:12 
Hors-ligne
Administrateur
Administrateur

Inscription : 15 Avr 2004 22:26
Message(s) : 15366
Localisation : Alsace, Colmar
Barbetorte a écrit :
On ne peut pas dire que, pendant ce temps, les européens ne faisaient que reconstruire leurs usines, aller à la pêche aux subventions et reformer des ingénieurs. Ils ont aussi construit des avions.


Oui, mais avant la Caravelle, quel avion européen non-anglais était en capacité de concurrencer les américains sur les vols commerciaux longs et moyens courriers ?

_________________
Une théorie n'est scientifique que si elle est réfutable.
Appelez-moi Charlie


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 22 Août 2015 17:56 
Hors-ligne
Polybe
Polybe
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 24 Août 2014 10:25
Message(s) : 98
Bonjour,

La domination américaine dans l'aviation commerciale remonte aux années 30 (DC-3, mais déjà avant il y avait eu le Lockheed Orion), donc avant la 2° guerre mondiale.

Après celle-ci, cette domination aurait pu (dû?) vaciller quand les Britanniques furent les premiers à commercialiser des avions à turbines, mais elle fut renforcée par les soucis initiaux du Comet et surtout la réussite du pari de Boeing avec le 707 (via le KC-135). On oublie aujourd'hui que Boeing n'était pas alors un grand constructeur d'avions civils (rôle tenu par Douglas et Lockheed pour les longs courriers, Convair et Martin pour les courts courriers).

Bien à vous

_________________
Quaerendo invenietis


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 23 Août 2015 0:02 
Hors-ligne
Jean Froissart
Jean Froissart

Inscription : 27 Déc 2013 0:09
Message(s) : 1039
Narduccio a écrit :
Barbetorte a écrit :
On ne peut pas dire que, pendant ce temps, les européens ne faisaient que reconstruire leurs usines, aller à la pêche aux subventions et reformer des ingénieurs. Ils ont aussi construit des avions.


Oui, mais avant la Caravelle, quel avion européen non-anglais était en capacité de concurrencer les américains sur les vols commerciaux longs et moyens courriers ?
La Caravelle n'était pas un long courrier.

Le seul long courrier européen non exclusivement britannique dont nous ayons le droit de parler ici (limite chronologique) est le Concorde.

Initialement, Airbus a été créé dans le but de fournir aux compagnies européennes des gros porteurs court et moyen courrier pour les lignes intra-européennes, non pour conquérir le marché des longs courriers.

La guerre explique la domination américaine dans l'immédiat après-guerre. Mais, dès le début des années 1960, la reconstruction était achevée. Le faible poids européen ne s'explique pas par un retard technologique mais par la malchance (échecs commerciaux de tous les programmes britanniques et français), l'erreur stratégique (Concorde) et une industrie dispersée. Rien qu'en France on comptait quatre constructeurs : Nord Aviation, Sud Aviation, Dassault, Bréguet.

L'absence de l'Allemagne, interdite de construction aéronautique après-guerre, ne pouvait que renforcer la domination américaine.

Avec Airbus, l'Europe s'est munie d'un complexe industriel à l'échelle du continent qui produit en fonction des besoins du marché. Il n'y avait pas de raison que cela échoue.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 19 message(s) ]  Aller vers la page 1, 2  Suivant

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  





Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB