A la une du Blog de l'histoire
Nous sommes actuellement le 14 Déc 2017 16:17

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 20 message(s) ]  Aller vers la page 1, 2  Suivant
Auteur Message
 Sujet du message : Le SMIG avant mai 68
Message Publié : 10 Avr 2015 10:02 
Hors-ligne
Philippe de Commines
Philippe de Commines
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 05 Oct 2005 20:39
Message(s) : 1570
Localisation : Lyon-Vénissieux
Quel était en euros constants d'aujourd'hui (corrigé de l'inflation) le niveau du SMIG au tout début des années 1960 ?
(pour avoir une idée de l'augmentation du niveau de vie)

_________________
Le souvenir ne disparait pas, il s'endort seulement.
Epitaphe trouvé dans un cimetière des Alpes

La science de l'histoire est une digue qui s'oppose au torrent du temps.
Anne Comnène, princesse byzantine (1083-1148)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Le SMIG avant mai 68
Message Publié : 10 Avr 2015 10:26 
Hors-ligne
Pierre de L'Estoile
Pierre de L'Estoile

Inscription : 16 Jan 2010 19:18
Message(s) : 2497
En1960/61 le salaire mensuel d'un MA était de 480 francs ,un instit remplaçant touchait 500 francs. Je crois qu'un manoeuvre devait toucher environ 350francs .En 1965/66 un Ipésien percevait 900 francs mensuels


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Le SMIG avant mai 68
Message Publié : 10 Avr 2015 12:20 
Hors-ligne
Philippe de Commines
Philippe de Commines
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 05 Oct 2005 20:39
Message(s) : 1570
Localisation : Lyon-Vénissieux
Merci de ces indications très intéressantes.
Quand le nouveau franc a été créé en 1960, un nouveau franc de l'époque avait le pouvoir d'achat d'un peu plus un euro aujourd'hui.
Donc un manoeuvre touchant 350 francs par mois gagnait ce que gagne un RMIste aujourd'hui.
On comprend qu'à l'époque il y avait moins de chômage.
:mrgreen:

_________________
Le souvenir ne disparait pas, il s'endort seulement.
Epitaphe trouvé dans un cimetière des Alpes

La science de l'histoire est une digue qui s'oppose au torrent du temps.
Anne Comnène, princesse byzantine (1083-1148)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Le SMIG avant mai 68
Message Publié : 10 Avr 2015 12:29 
Hors-ligne
Administrateur
Administrateur

Inscription : 15 Avr 2004 22:26
Message(s) : 15555
Localisation : Alsace, Colmar
Pouzet a écrit :
Merci de ces indications très intéressantes.
Quand le nouveau franc a été créé en 1960, un nouveau franc de l'époque avait le pouvoir d'achat d'un peu plus un euro aujourd'hui.
Donc un manoeuvre touchant 350 francs par mois gagnait ce que gagne un RMIste aujourd'hui.
On comprend qu'à l'époque il y avait moins de chômage.
:mrgreen:


Premièrement, votre affirmation est un jugement de valeur et en débattre ici, nous entraînerait largement hors charte.
Deuxièmement, vous faites clairement référence à la situation actuelle, ce qui est aussi hors charte.
Nous avons noté votre tendance à délivrer des petits messages hors-charte ou à la limite de celle-ci. Je vous engage a respecter dorénavant cette charte que vous vous êtes engagé à respecter en vous inscrivant chez nous.

Merci aux différents intervenants de rester dans le cadre chronologique.

_________________
Une théorie n'est scientifique que si elle est réfutable.
Appelez-moi Charlie


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Le SMIG avant mai 68
Message Publié : 10 Avr 2015 12:43 
Hors-ligne
Administrateur
Administrateur

Inscription : 15 Avr 2004 22:26
Message(s) : 15555
Localisation : Alsace, Colmar
Pouzet a écrit :
Quand le nouveau franc a été créé en 1960, un nouveau franc de l'époque avait le pouvoir d'achat d'un peu plus un euro aujourd'hui.
Donc un manœuvre touchant 350 francs par mois gagnait ce que gagne un RMIste aujourd'hui.


Sur le fond, maintenant.
Un nouveau franc de l'époque avait sûrement le pouvoir d'achat d'un euro aujourd'hui, mais vous semblez ignorer combien nos modes de consommations ont évolués depuis. Prenons les fruits et légumes. A l'époque, ils s'achètent frais sur le marché ou chez un épicier. Ils ne transitent pas dans des réfrigérateurs, il n'y a pas de chaine du froid pour garantir leur fraicheur et pour permettre leur consommation plusieurs jours de suite. Ils doivent être préparés dans un délai raisonnable de peur de ne devoir les jeter. Ce qui impose donc, soit de les acheter chaque jour en petites quantités. Soit de les cuisiner pour pouvoir les conserver 2 ou 3 jours. Accessoirement, l'absence de réfrigérateur chez la plupart des manœuvres de l'époque fait qu'il n'y a pas les dépenses afférentes : achat de l'appareil, coût de l'énergie qu'il utilise, surcoût du loyer lié à la place occupée, entretien et renouvellement de l'appareil. Plutôt que de faire des comparaisons hasardeuses entre la situation de 1960 et celle de nos jours, si vous faisiez ce qui correspond à l'intitulé du forum : de l'histoire ? Vous pourriez apprendre les différences de conditions de vies entre nos parents (ou grands-parents) et nous-mêmes et éviter les postures caricaturales où l'on mélange tout et n'importe quoi pour parler mal du présent et du passé. En 50 ans, nos conditions de vie ont évolué. Oui, 350 nouveaux francs de l'époque, doivent à peu près correspondre à 400-500€ de nos jours. On pouvait vivre, très modestement, en 1960 en gagnant 350 nouveaux francs. On ne peut plus survivre de nos jours en gagnant 400-500€. Personnellement, je n'en tire aucune conclusion. Mais libre à qui le veux de vivre comme dans les années 60. De mes souvenirs d'enfance, j'en retiens que ce n'était pas une sinécure pour ma pauvre mère qui passait son temps à s'occuper des 3 enfants qu'elle avait à l'époque. Entretenir un ménage avec 3 enfants était une activité à plein temps , à l'époque : sans réfrigérateur, sans lave-linge, sans garderie et sans plats préparés qu'il suffisait de réchauffer au micro-onde. Les distractions étaient plus rares à l'époque, un poste de radio, une sortie en famille, le dimanche et c'était tout.
Dans vos comparaisons farfelues (et j'assume ce jugement de valeur à votre égard), j'ignore pour qui vous êtes le plus insultant : pour ceux qui vécurent en situation difficile dans les années 60 ou pour ceux qui vivent dans des situations difficiles de nos jours ...

_________________
Une théorie n'est scientifique que si elle est réfutable.
Appelez-moi Charlie


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Le SMIG avant mai 68
Message Publié : 10 Avr 2015 13:42 
Hors-ligne
Pierre de L'Estoile
Pierre de L'Estoile

Inscription : 16 Jan 2010 19:18
Message(s) : 2497
ça serait à vérifier mais il me semble qu'une 2cv Citroën devait valoir 3600 francs neuve vers 1965 le modèle 2cv 6 un peu plus tard devait tourner aux alentours de 5500 francs.....


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Le SMIG avant mai 68
Message Publié : 10 Avr 2015 18:23 
Hors-ligne
Philippe de Commines
Philippe de Commines
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 05 Oct 2005 20:39
Message(s) : 1570
Localisation : Lyon-Vénissieux
Il me semble que poser la question que j'ai posé à son intérêt.
Beaucoup considèrent que les 30 glorieuses étaient un age d'or
Quand on regarde les chiffres ont peut en douter

Sinon je ne vois pas qui j'insulte en lançant ce sujet....

_________________
Le souvenir ne disparait pas, il s'endort seulement.
Epitaphe trouvé dans un cimetière des Alpes

La science de l'histoire est une digue qui s'oppose au torrent du temps.
Anne Comnène, princesse byzantine (1083-1148)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Le SMIG avant mai 68
Message Publié : 10 Avr 2015 18:30 
Hors-ligne
Pierre de L'Estoile
Pierre de L'Estoile

Inscription : 10 Fév 2014 7:38
Message(s) : 2288
Localisation : Versailles
Il est clair que du point de vue de la théorie économique libérale classique la hausse constante du salaire minimal n'a pu que contribuer au chômage en entraînant la destruction de tous les emplois peu productifs et en concentrant les recrutements sur les salariés les plus productifs. Ceci est d'ailleurs confirmé par le fait que la productivité du travail est en France l'une des plus élevées du monde.

Notons que la hausse régulière du salaire minimal (SMIG puis SMIC) n'est pas l'exclusivité de la gauche mais à aussi été le fait de la droite...les grosses hausses sont de 1968, 1974 et 1981.

Seule l'adhésion au keynésienisme peut justifier un tel choix. Selon cette théorie les pauvres épargnent peu et consomment beaucoup, de sorte que la hausse de leurs revenus entraînent une hausse de la demande qui conduit à une augmentation la production et donc de l'emploi.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Le SMIG avant mai 68
Message Publié : 10 Avr 2015 18:44 
Hors-ligne
Administrateur
Administrateur

Inscription : 15 Avr 2004 22:26
Message(s) : 15555
Localisation : Alsace, Colmar
Pouzet a écrit :
Sinon je ne vois pas qui j'insulte en lançant ce sujet....


N'essayez pas de jouer avec les mots, vous savez pertinemment que ce n'est pas le sujet qui est visé, mais un commentaire particulier ... Vous savez aussi que les critiques de la modération doivent faire l'objet de messages en MP ... Êtes-vous fatigué de fréquenter notre forum ?

_________________
Une théorie n'est scientifique que si elle est réfutable.
Appelez-moi Charlie


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Le SMIG avant mai 68
Message Publié : 10 Avr 2015 19:29 
Hors-ligne
Polybe
Polybe
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 30 Jan 2015 16:08
Message(s) : 84
Bonjour à tous,

Pour détendre l’atmosphère,quelques remarques:

a) dans mes souvenirs,les années "60" étaient effectivement "extraordinaires",non pas tant pour le pouvoir d'achat que pour un fait "psychologique" qui avait un effet déterminant : chacun était absolument sur et certain que "demain" serait "mieux" qu'aujourd'hui .
Et ça n'a pas de prix !

b) quand on discute avec des sommes si faibles qu'un salaire minimum,on se heurte à plusieurs "problèmes": c'est quoi un salaire "minimum" ?
Le salaire minimum indiscutable est celui qui n'autorise que la survie élémentaire permettant le renouvellement des forces de travail .
Toute autre définition implique un choix personnel et donc arbitraire .

Mais même le réel salaire minimum est en lui même problématique : pour survivre il faut manger et se loger .
Or les prix ne sont pas les mêmes ici ou là bas,en ville ou à la campagne ...

Tout ce que l'on peut dire est donc subjectif et relatif .
Disons qu'avec le "salaire minimum"... c'était vraiment "minimum ....

_________________
Faire son Devoir.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Le SMIG avant mai 68
Message Publié : 10 Avr 2015 20:25 
Hors-ligne
Fernand Braudel
Fernand Braudel
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 09 Août 2006 6:30
Message(s) : 4520
Localisation : Allemagne
Une participation chiffrée. En 1961, j'étais sous-lieutenant à l'école d'application de l'infanterie à Saint Maixent. Ma solde mensuelle était de 600 francs. Je me souviens que je la divisé en cinq parties : 120 francs pour le mess et quatre week-ends à Paris à 120 francs. J'étais célibataire et je n'avais pas de voiture. Evidemment je n'économisai rien, mais je n'avais pas de dettes non plus. Cette année était une phase de décompression après les deux années très spartiates de Saint Cyr et avant de partir dans le bled en Algérie.

_________________
"La faculté de prévoir appartient à celui qui se souvient." ( Léon Bérard)
" Jeune homme, la France se meurt, ne troublez pas son agonie..." ( Renan à Déroulède )


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Le SMIG avant mai 68
Message Publié : 10 Avr 2015 22:02 
Hors-ligne
Jean Froissart
Jean Froissart
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 28 Avr 2006 23:02
Message(s) : 1360
Localisation : Val de Marne
Le logement était beaucoup moins cher, mais avec moins de toilettes et de salle d'eau. Il me semble que les ménages consacraient environ 10% de leur revenus, ce qui est trois fois moins qu'aujourd'hui.

Il n'y avait pas ou peu de réfrigérateurs, c'est vrai. Mais il y avait toujours un endroit frais pour conserver le beurre, le lait, et entreposer la viande et le poisson quelques heures. Les fruits et légumes se dégradent moins vites que les produits protéinés, et peuvent rester à température ambiante. Chez moi, cet endroit frais se trouvait dans la cuisine. C'était un petit placard en dessous de la fenêtre, et qui avait une bouche d'aération sur l'extérieur que l'on fermait l'été.
La place gagnée par l'absence du réfrigérateur était cependant compensée par la place que prenait le poêle à charbon. C'était une corvée de devoir l'alimenter en transportant des seaux en fer dans les escaliers pour aller de la cave à l'appartement, puis pour vider les cendres dans la poubelle de l'immeuble.

Les timbres ordinaires étaient ceux de 25 centimes, puis 30 centimes.
Image
Une baguette de pain coûtait moins de cinquante centimes, mais je ne me souviens plus de son prix exact.
Et les impôts étaient moins élevés.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Le SMIG avant mai 68
Message Publié : 11 Avr 2015 9:20 
Hors-ligne
Polybe
Polybe
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 30 Jan 2015 16:08
Message(s) : 84
Bonjour à tous,

Mr Olivert a tout à fait raison : pour faire un comparatif dans le temps il ne suffit pas d'ajouter un multiplicateur constant pour chaque objet ,mais au contraire un multiplicateur distinct par groupes d'objets .

Un ordinateur coûte depuis qu'ils sont sur le marché de l'ordre de 1.000 euros,alors que ce qu'ils savent faire a été multiplié par plusieurs centaines .

Etudier la chose par la part du budget plutôt que par la valeur brute me semble comme il l'a fait bien plus raisonnable.

Il y a encore un autre sujet "non abordé" : qui est pauvre ?
Le pauvre d'aujourd'hui peut très bien avoir à sa disposition des objets que les plus riches ne pouvaient que rêver il y a 50 ans ...
Dans les années "60" en Europe par exemple,il y avait quelques rares tv couleurs ..
Maintenant vous n'en trouvez plus qui ne sont pas "couleur" .

On peut définir comme "pauvre" celui qui n'a pas les objets détenus par 5 % de la population .
Mais là encore tout est question d'abstraction et de mathématique : pourquoi 5%,est ce qu'on a vraiment besoin d'une tv pour être "heureux" ?....

_________________
Faire son Devoir.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Le SMIG avant mai 68
Message Publié : 11 Avr 2015 10:00 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours

Inscription : 01 Jan 2012 11:57
Message(s) : 507
La pauvreté est une valeur relative.
Le calcul du taux de pauvreté est calculé selon le niveau de vie de la population étudiée.
En Europe, on considère que le seuil de pauvreté correspond à 60% du niveau de vie median.

Cette définition signifie que la pauvreté n'est pas calculé selon ce que vivent les pauvres, mais selon ce qu'ils gagnent par rapport à l'ensemble de la population.
Il vaut donc mieux être considé comme pauvre aujourd'hui qu'hier, ou encore vaut mieux être pauvre en Suisse ou en France, qu'au Bangladesh!


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Le SMIG avant mai 68
Message Publié : 11 Avr 2015 10:05 
Hors-ligne
Pierre de L'Estoile
Pierre de L'Estoile

Inscription : 16 Jan 2010 19:18
Message(s) : 2497
A contrario,certains objets deviennent du luxe dont les prix atteignent des sommets: les bonnes chaussures de cuir,les costumes en lainage de bonne qualité,les montures de lunettes plaquées or....Un livre bien relié...


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 20 message(s) ]  Aller vers la page 1, 2  Suivant

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Exabot [Bot] et 2 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  





Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB