A la une du Blog de l'histoire
Nous sommes actuellement le 18 Nov 2017 5:38

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 19 message(s) ]  Aller vers la page 1, 2  Suivant
Auteur Message
 Sujet du message : Prix du m² a Paris en 1960
Message Publié : 24 Oct 2016 10:21 
Hors-ligne
Philippe de Commines
Philippe de Commines
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 05 Oct 2005 20:39
Message(s) : 1549
Localisation : Lyon-Vénissieux
On sait que les prix de l'immobilier ont beaucoup augmenté depuis 60 ans.
Actuellement le prix moyen du m² de logement à Paris, tout arrondissement confondu est d'environ 8 000 euros (une paille !).
Savez-vous quel était ce prix moyen en 1960, toujours à Paris, sachant qu'un euro d'aujourd'hui vaut à peu près un franc lourd de 1960 après inflation ?

Merci de vos savantes lumières !
:mrgreen:

_________________
Le souvenir ne disparait pas, il s'endort seulement.
Epitaphe trouvé dans un cimetière des Alpes

La science de l'histoire est une digue qui s'oppose au torrent du temps.
Anne Comnène, princesse byzantine (1083-1148)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Prix du m² a Paris en 1960
Message Publié : 24 Oct 2016 12:40 
Hors-ligne
Pierre de L'Estoile
Pierre de L'Estoile

Inscription : 16 Jan 2010 19:18
Message(s) : 2473
Un studio de 25m2 bien aménagé,à 100m de la place de la république dans le 11ème se vendait environ le prix d'une maison "Bâtir" sur la bonne banlieue de Lille soit 2millions d'anciens francs,le prix de cinq 2cv basiques neuves


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Prix du m² a Paris en 1960
Message Publié : 24 Oct 2016 14:02 
Hors-ligne
Jean Froissart
Jean Froissart

Inscription : 27 Déc 2013 0:09
Message(s) : 1052
Les prix à la consommation ont été multipliés approximativement par 10 de 1960 à 2010.

Le prix des logements ont été multipliés par 50 sur la même période, Paris ne se distinguant pas nettement de la province.

Rapporté au revenu disponible des ménages, le logement était notablement moins cher en 1960 qu'en 2000 et il s'est stabilisé à partir de 1965 à un niveau légèrement supérieur à celui de la décennie 1920-1930. Un point extrêmement bas a été atteint en 1950 : sur une base de 100 en 1999, le prix du logement rapporté au revenu disponible était descendu à 15.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Prix du m² a Paris en 1960
Message Publié : 24 Oct 2016 17:55 
Hors-ligne
Modérateur
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 10 Fév 2009 0:12
Message(s) : 6064
Barbetorte a écrit :
Les prix à la consommation ont été multipliés approximativement par 10 de 1960 à 2010.

Je ne comprends pas de quoi vous parlez ? Par rapport au salaire minimum, ou au salaire horaire, il ne peut pas y avoir multiplication par 10.

Ou alors vous parlez des prix affichés, qui augmentent à peu près dans ces proportions compte-tenu de l'inflation. Mais là je me demande comment vous intégrez le passage à l'euro.

Pouvez-vous détailler ?

_________________
Si l'avenir est multiple, le passé est unique. Malgré cela, la réalité historique est parfois difficile à découvrir.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Prix du m² a Paris en 1960
Message Publié : 24 Oct 2016 19:07 
Hors-ligne
Jean Froissart
Jean Froissart

Inscription : 27 Déc 2013 0:09
Message(s) : 1052
Il y a eu érosion monétaire depuis 1960 et l'INSEE indique que le pouvoir d'achat d'une somme déterminée a été divisée par 10 entre 1960 et 2010 : 6,56 F de 1960 ne valent plus que 0,1 € en 2010. Cette érosion est mesurée à partir d'un panel de produits censés représenter la consommation moyenne des ménages. Mais tous les produits ne varient pas de la même façon. Les produits manufacturés ont augmenté beaucoup moins vite que bien d'autres. Le prix du logement a augmenté beaucoup plus sur la période, ainsi que les revenus du travail. Globalement, le pouvoir d'achat des ménages s'est fortement accru, mais la part du coût du logement dans le budget des ménages a peu varié.

En très gros, entre 1960 et 2010 :
- les prix de la baguette de pain et de la chemise en coton ont été multipliés par 10 entre 1960 et 2010 ;
- la Citroën C1 valait en 2010 10 fois le prix d'une Citroën 2CV en 1960 ;
- le prix du m² de logement à Paris a été multiplié par 50 entre 1960 et 2010 ;
- le revenu moyen des ménages a été multiplié par 50 entre 1960 et 2010.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Prix du m² a Paris en 1960
Message Publié : 24 Oct 2016 20:37 
Hors-ligne
Jean Froissart
Jean Froissart

Inscription : 27 Déc 2013 0:09
Message(s) : 1052
Les prix des récepteurs de télévision n'ont pas varié comme le prix de la baguette de pain et encore moins comme le logement.

Un récepteur noir et blanc de diagonale 59 cm valait 1 500 F (228 €) en 1963, soit 2 000 € d'aujourd'hui.
Un récepteur LED de diagonale 61 cm vaut aujourd'hui 170 €.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Prix du m² a Paris en 1960
Message Publié : 25 Oct 2016 1:39 
Hors-ligne
Modérateur
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 10 Fév 2009 0:12
Message(s) : 6064
Oui mais ça c'est le cas particulier des produits électroniques : avoir la télé était un luxe, aujourd'hui l'électronique grand public est "pour rien" sauf si on veut de la frime.

_________________
Si l'avenir est multiple, le passé est unique. Malgré cela, la réalité historique est parfois difficile à découvrir.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Prix du m² a Paris en 1960
Message Publié : 25 Oct 2016 6:47 
Hors-ligne
Jean Froissart
Jean Froissart

Inscription : 27 Déc 2013 0:09
Message(s) : 1052
Il n'y a que des cas particuliers et il y a une grande part d'arbitraire dans la mesure de l'érosion monétaire. Plus les temps sont éloignés, moins les comparaisons sont de sens. Combien valait un aller-retour Paris-New-York en avion, classe économique au temps de Charlemagne ? Comme cela a été dit au cours d'une autre discussion, le seul bon étalon est le prix de la coupe de cheveux simple pour hommes.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Prix du m² a Paris en 1960
Message Publié : 25 Oct 2016 9:54 
Hors-ligne
Modérateur
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 10 Fév 2009 0:12
Message(s) : 6064
C'est certain. Et même dans des domaines courants, tels que l'automobile. Comment comparer les prix de la voiture moyenne ? Dans les années 60, il faut voir les prestations d'une 204 si on compare avec la dernière Golf ou 308. Fondamentalement c'est le même produit, mais il a progressé dans tous les domaines.

Je persiste à dire que l"électronique tient la corde : il y a plus de puissance sur un smartphone, et même sur une calculatrice programmable que dans la capsule Appolo. Mais c'était à l'époque une technologie naissante, même les concepts de développement ont été inventés pour l'occasion.

C'est moi qui ai cité le cas de la coupe chez le coiffeur, mais le prof qui m'a cité cette évaluation était d'accord pour dire que ça valait pour tout ce qui était fabriqué unitairement à la main. La pâtisserie artisanale, par exemple. En fait c'est le salaire horaire du travail manuel qualifié qui reste constant dans ces métiers.

_________________
Si l'avenir est multiple, le passé est unique. Malgré cela, la réalité historique est parfois difficile à découvrir.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Prix du m² a Paris en 1960
Message Publié : 25 Oct 2016 15:50 
Hors-ligne
Administrateur
Administrateur

Inscription : 15 Avr 2004 22:26
Message(s) : 15477
Localisation : Alsace, Colmar
Barbetorte a écrit :
Les prix des récepteurs de télévision n'ont pas varié comme le prix de la baguette de pain et encore moins comme le logement.

Un récepteur noir et blanc de diagonale 59 cm valait 1 500 F (228 €) en 1963, soit 2 000 € d'aujourd'hui.
Un récepteur LED de diagonale 61 cm vaut aujourd'hui 170 €.


Mais, si on refabriquait un récepteur noir et blanc de 1963 aujourd'hui, comme le prix de la main d’œuvre a évoluée, et sans tenir compte du fait que les pièces ne sont plus fabriquées, combien coûterait-il ?

Il faut bien voir que dès qu'on objet s'industrialise et est construit à des dizaines de milliers, voire à des millions d'exemplaires, son pris s'écroule. Lors d'un reportage, il y a quelques années, sur l'usine d'assemblage des TGV, le reporter a cru bon de demander pourquoi on ne les construisaient pas à la chaine. La personne qui l'accompagnait lui a répondu que cela permettrait de faire baisser le temps de réalisation, donc le coût final d'un facteur très important, mais qu'il n'y avait pas assez de commandes pour que l'on mette en place un tel processus. En rationalisation les fabrications, et en permettant les économies d'échelles, le processus d'industrialisation a permis d'abaisser les coûts de pas mal de produits, donc de les proposer au plus grand nombre. Donc, d’augmenter le nombre d’acheteurs. On rentre dans un cercle vertueux, jusqu’à certaines limites. Il faut ensuite passer à l’intégration des composants, puis à la robotisation.

Mais, durant tout ce processus, le coût de la main d’œuvre a tendance à augmenter. Donc, les produits non industrialisables voient leur prix stagner, voire augmenter. Les comparaisons doivent être pertinentes, il faut tenir compte de l’histoire du produit. Effectivement, on ne peut pas comparer le prix d’un vol entre New-York et Paris entre aujourd’hui et l’époque de Charlemagne. Mais, on peut rappeler que globalement, le prix d’un Mulhouse-Strasbourg au XVIIème en voiture à cheval (coche, puis diligence) représentait sensiblement la même valeur à monnaie constante. Donc, un New-York / Paris en classe économique représente environ 100 km en voiture à cheval et ce n’était qu’une fraction de la population qui pouvait se le permettre. Les autres ne se déplaçaient pas, ou se déplaçaient à pied. D’ailleurs, la vitesse moyenne maximale de transport, dans de bonnes conditions était d’environ 15 km/h. Tandis qu’à pied, on faisait du 4-5 km/h. 6-8 km/h pour un adulte ne portant que son bagage dans de bonnes conditions.

_________________
Une théorie n'est scientifique que si elle est réfutable.
Appelez-moi Charlie


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Prix du m² a Paris en 1960
Message Publié : 25 Oct 2016 16:34 
Hors-ligne
Jean Froissart
Jean Froissart
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 28 Avr 2006 23:02
Message(s) : 1351
Localisation : Val de Marne
Le coefficient entre 1965 et 2012 est de 2,5 selon l'ingénieur Jacques Friggit.
Image
Voir http://forum.hardware.fr/hfr/Discussions/Societe/achat-immobilier-krach-sujet_35843_1.htm


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Prix du m² a Paris en 1960
Message Publié : 25 Oct 2016 17:35 
Hors-ligne
Philippe de Commines
Philippe de Commines
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 05 Oct 2005 20:39
Message(s) : 1549
Localisation : Lyon-Vénissieux
Merci cher Oliviert de ce schéma très pertinent !
:mrgreen: :mrgreen:

_________________
Le souvenir ne disparait pas, il s'endort seulement.
Epitaphe trouvé dans un cimetière des Alpes

La science de l'histoire est une digue qui s'oppose au torrent du temps.
Anne Comnène, princesse byzantine (1083-1148)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Prix du m² a Paris en 1960
Message Publié : 25 Oct 2016 21:52 
Hors-ligne
Jean Froissart
Jean Froissart

Inscription : 27 Déc 2013 0:09
Message(s) : 1052
Narduccio a écrit :
Mais, durant tout ce processus, le coût de la main d’œuvre a tendance à augmenter. Donc, les produits non industrialisables voient leur prix stagner, voire augmenter. Les comparaisons doivent être pertinentes, il faut tenir compte de l’histoire du produit. Effectivement, on ne peut pas comparer le prix d’un vol entre New-York et Paris entre aujourd’hui et l’époque de Charlemagne. Mais, on peut rappeler que globalement, le prix d’un Mulhouse-Strasbourg au XVIIème en voiture à cheval (coche, puis diligence) représentait sensiblement la même valeur à monnaie constante. Donc, un New-York / Paris en classe économique représente environ 100 km en voiture à cheval et ce n’était qu’une fraction de la population qui pouvait se le permettre. Les autres ne se déplaçaient pas, ou se déplaçaient à pied. D’ailleurs, la vitesse moyenne maximale de transport, dans de bonnes conditions était d’environ 15 km/h. Tandis qu’à pied, on faisait du 4-5 km/h. 6-8 km/h pour un adulte ne portant que son bagage dans de bonnes conditions.
Si nous prenons comme unité de mesure le coût du travail d'une journée d'ouvrier, en première approche, par hypothèse, nous admettons que le coût de la main d'oeuvre est constant. Sinon, par rapport à quoi augmente-t-il ? Les inégalités s'étant réduites au cours du vingtième siècle, on peut admettre que le salaire de l'ouvrier ait augmenté par rapport au salaire médian, mais dans une mesure somme toute assez réduite.

Quant aux prix des transports, je ne vois pas ce que vous voulez dire.

J'ai relevé dans l'Histoire économique de Georges d'Avenel les prix suivants :
-1 place en diligence de Paris à Lyon en 1765 : 100 livres
-1 place en carrosse de Paris à Chateaudun en 1772 : 15 livres
- Voyage d'une sage-femme de Paris à Boulogne-sur-mer en 1737 : 35 livres.
Le salaire d'un ouvrier était de l'ordre de 15 sous, soit 0,7 livre
Donc, au dix-huitième siècle, il en coûtait plus de 100 journées de salaire d'ouvrier pour aller de Paris à Lyon.
Aujourd'hui, à 40 € la place de seconde classe, c'est une demi-journée de SMIC. C'est sans aucun rapport.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Prix du m² a Paris en 1960
Message Publié : 26 Oct 2016 5:36 
Hors-ligne
Modérateur
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 10 Fév 2009 0:12
Message(s) : 6064
Barbetorte a écrit :
Donc, au dix-huitième siècle, il en coûtait plus de 100 journées de salaire d'ouvrier pour aller de Paris à Lyon.
Aujourd'hui, à 40 € la place de seconde classe, c'est une demi-journée de SMIC. C'est sans aucun rapport.

A 80 € la journée de SMIC, ça nous fait un SMIC dans les 2400 €.

Emporté par l'élan de la démonstration ? :wink:

_________________
Si l'avenir est multiple, le passé est unique. Malgré cela, la réalité historique est parfois difficile à découvrir.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Prix du m² a Paris en 1960
Message Publié : 26 Oct 2016 5:59 
Hors-ligne
Administrateur
Administrateur

Inscription : 15 Avr 2004 22:26
Message(s) : 15477
Localisation : Alsace, Colmar
Barbetorte a écrit :
Quant aux prix des transports, je ne vois pas ce que vous voulez dire.


Prenez une tonne de charbon en 1810 et calculez comment augmente son prix s'il faut la déplacer de 200 km. Puis faites le même calcul en 1910...

_________________
Une théorie n'est scientifique que si elle est réfutable.
Appelez-moi Charlie


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 19 message(s) ]  Aller vers la page 1, 2  Suivant

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 4 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  





Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB