Forum Histoire - Passion Histoire
http://passion-histoire.net/

Histoire des pensions d'invalidité en France
http://passion-histoire.net/viewtopic.php?f=83&t=39692
Page 1 sur 1

Auteur :  Pouzet [ 02 Jan 2017 11:07 ]
Sujet du message :  Histoire des pensions d'invalidité en France

Bonjour et bonne année à tous ! :mrgreen:

Dans un petit village d'Ardèche que je connais bien, il y a une personne très âgé qui toute sa vie a touché une pension d'invalidité car elle avait des problèmes de santé.
Je serais curieux de savoir à partir de quelle date l'état en France a commencé à verser des pensions d'invalidité aux gens qui en avait besoin ?
Il me semble que Louis XIV au 17° siècle quand il a créé l'hôtel des Invalides a distribué des pensions d'invalidité aux anciens soldats blessés à la guerre.
Mais est ce le premier Roi de France à avoir fait cela ?
On sait aussi que suite à la première guerre mondiale la république a versé un très grand nombre de pensions d'invalidité aux poilus handicapés du fait de la guerre.
Mais à partir de quand les civils ont eux aussi pu bénéficier de pension d'invalidité pour raisons de santé ?

Si vous avez des connaissances sur la question...
Merci.

Auteur :  Sir Peter [ 02 Jan 2017 18:33 ]
Sujet du message :  Re: Histoire des pensions d'invalidité en France

Bonne année ,meilleurs voeux ........ Je crois bien que Louis XIV a innové puisque le régime des pensions a touché tous les gens de mer , les "'inscrits maritimes" qui devaient en échange servir pendant sept ans dans la marine du roi. Il supprimait ainsi le système de "la presse" qui avait cours, jusque là comme en Grande Bretagne.......... Dans les sociétés d'ancien régime c'était normalement le rôle de l'église de porter aide aux indigents en échange des privilèges qui lui étaient accordés par le pouvoir royal et aussi des innombrables donations qu'elle recevait, mais elle ne jouait plus ce rôle. Il faudrait voir dans les pays protestants si les églises réformées n'assumaient pas, beaucoup mieux cette fonction par l'intermédiaire des conseils de paroisse... Enfin mieux.... beaucoup de gens étaient conscients comme en Grande Bretagne des abus, de l'exploitation des pauvres et des indigents au 18ème et début du 19ème...

Auteur :  Jerôme [ 03 Jan 2017 8:09 ]
Sujet du message :  Re: Histoire des pensions d'invalidité en France

Je crois bien que l'Eglise assumait avant 1789 son rôle social à l'égard des pauvres, notamment grâce aux hôpitaux qui ne soignaient pas mais accueillaient des vieillards ou des infirmes indigents. Cela lui était vertement reproché par les philosophes qui l'accusait d'entretenir la paresse et de décourager la paresse ! Le changement sous Louis XIV et l'intervention de l'Etat sont dus aux guerres et par suite au gonflement soudain des effectifs de soldats puis par conséquence d'invalides.

Auteur :  Narduccio [ 03 Jan 2017 8:29 ]
Sujet du message :  Re: Histoire des pensions d'invalidité en France

Jerôme a écrit :
Je crois bien que l'Eglise assumait avant 1789 son rôle social à l'égard des pauvres, notamment grâce aux hôpitaux qui ne soignaient pas mais accueillaient des vieillards ou des infirmes indigents. Cela lui était vertement reproché par les philosophes qui l'accusait d'entretenir la paresse et de décourager la paresse !


Il ne faut pas oublier que le traitement était très inégal. Certains curés ne faisaient pas de sélection, mais d'autres réservaient leur secours à "leurs" pauvres, ceux dont ils pensaient qu'ils étaient de bons chrétiens qui avaient à souffrir des vicissitudes de la vie... Et certains de ces pauvres, ne trouvaient pas normal de devoir vivre de l’aumône

Auteur :  Jerôme [ 03 Jan 2017 8:39 ]
Sujet du message :  Re: Histoire des pensions d'invalidité en France

Narduccio a écrit :
Jerôme a écrit :
Je crois bien que l'Eglise assumait avant 1789 son rôle social à l'égard des pauvres, notamment grâce aux hôpitaux qui ne soignaient pas mais accueillaient des vieillards ou des infirmes indigents. Cela lui était vertement reproché par les philosophes qui l'accusait d'entretenir la paresse et de décourager la paresse !


Il ne faut pas oublier que le traitement était très inégal. Certains curés ne faisaient pas de sélection, mais d'autres réservaient leur secours à "leurs" pauvres, ceux dont ils pensaient qu'ils étaient de bons chrétiens qui avaient à souffrir des vicissitudes de la vie... Et certains de ces pauvres, ne trouvaient pas normal de devoir vivre de l’aumône



ce que dit Narduccio est possible au XIXè siècle, mais je ne crois pas que ce fût le cas au XVIIIè et encore moins au XVIIè - les mendiants sous Louis XIV étaient au contraire réputés pour leur piété, voire leur superstition. La libre pensée était le fait des riches. Un exemple célèbre dans Dom Juan de Molière !

Page 1 sur 1 Le fuseau horaire est UTC+1 heure
Powered by phpBB® Forum Software © phpBB Group
https://www.phpbb.com/