Nous sommes actuellement le 06 Déc 2019 7:32

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 24 message(s) ]  Aller vers la page 1, 2  Suivant
Auteur Message
 Sujet du message : L'inflation en France
Message Publié : 14 Jan 2019 20:55 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours

Inscription : 12 Nov 2009 21:20
Message(s) : 567
Localisation : Gard
De 1914 à 1985 l'économie française a presque toujours été en situation d'inflation (de 5 à 15% par an) , plus oui mois forte. Celle ci à fortement reculé à la fin des années 80 (toujours moins de 5%).
D'où ces deux questions

- Comment expliquer l'efficacité de la lutte contre l'inflation dans les années 80 et 90 ?
- Comment expliquer l'inefficacité de la lutte contre l'inflation avant les années 80 ?


Les chiffres

http://france-inflation.com/inflation-depuis-1901.php


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: L'inflation en France
Message Publié : 15 Jan 2019 12:17 
Hors-ligne
Plutarque
Plutarque

Inscription : 01 Jan 2017 16:12
Message(s) : 194
marc30 a écrit :

- Comment expliquer l'efficacité de la lutte contre l'inflation dans les années 80 et 90 ?


La baisse de l'inflation est le résultat du "tournant de la rigueur" en 1983. Face à l'attaque du Franc qui a entraîné 2 dévaluations, le gouvernement Maurois, sous l'impulsion de Jacques Delors, infléchit de façon importante la politique basée sur la demande menée depuis l'élection de François Mitterrand en 1981.
Je me souviens être allé en vacance en Grande Bretagne avec un carnet de change qui limitait la somme de francs qui pouvaient être échangées contre des Livres.
Un des leviers important a pu être la fin de l'échelle mobile des salaires, qui permettait de les déconnecter de l'inflation.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: L'inflation en France
Message Publié : 15 Jan 2019 13:08 
Hors-ligne
Jean Froissart
Jean Froissart
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 28 Avr 2006 23:02
Message(s) : 1320
Localisation : Orne
Il faut se méfier de ne voir que la situation française, et de considérer que les chiffres de l'inflation seraient réalistes alors que, par exemple, le prix des logements a beaucoup monté.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: L'inflation en France
Message Publié : 15 Jan 2019 14:47 
Hors-ligne
Eginhard
Eginhard

Inscription : 19 Fév 2011 17:03
Message(s) : 755
Oliviert a écrit :
par exemple, le prix des logements a beaucoup monté.
sur quelle période? En France et en francs constants, le coût de l'immobilier a baissé en continu de 1945 à 1999, a part un repic -d'ailleurs assez raide- en 88-89


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: L'inflation en France
Message Publié : 15 Jan 2019 15:10 
Hors-ligne
Jean Mabillon
Jean Mabillon

Inscription : 16 Jan 2010 19:18
Message(s) : 2879
Il faut,à mon avis distinguer les périodes directement influencées par les guerres ,leur menaces,leurs conséquences et les moments où ces risques sont très amoindris.....Coûts des dépenses d'armements,des dommages et destructions.......du "social",du statut des banques,tout est important.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: L'inflation en France
Message Publié : 15 Jan 2019 20:15 
Hors-ligne
Philippe de Commines
Philippe de Commines
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 05 Oct 2005 20:39
Message(s) : 1668
Localisation : Lyon-Vénissieux
Il me semble que l'inflation était de l'ordre de 3,5% par an dans les années 1960...

Pour lutter contre l'inflation encore faut-il en connaitre la cause....
C'est le prix Nobel d'économie Milton Friedman qui a dans les années 1960/70 montré que la cause fondamentale de l'inflation est l'augmentation excessive de la masse d'argent en circulation (masse monétaire) par à rapport à l'augmentation du PIB.
Dans son livre sur l'histoire monétaire des Etats-Unis il montre ainsi qu'aux États-Unis les périodes d'accélération des prix ont toutes été précédées par une forte augmentation de la masse monétaire....
De fait dans l'Histoire toutes les périodes de forte création monétaire ont été accompagné d'une forte inflation, on ne trouve aucun contre exemple à cela....
Que ce soit durant la Chine médiévale, la révolution française avec les assignats, durant la guerre de sécession aux Etats-Unis, dans l'Allemagne des années 1920, à chaque fois que l'on a trop fait marcher la planche à billet, les prix ont explosé...
D'ou la solution simple et efficace d'imposer aux banques centrales de strictement limiter la croissance de la masse monétaire, ce qui fut fait en France, aux USA, au Royaume-Uni au début des années 1980 avec un résultat radical...

La désindexation des salaires n'a eu aucun rôle dans cette réduction de l'inflation, quoi qu'on ait pu dire, d'ailleurs en France le SMIC n'a pas été désindexé....

_________________
Le souvenir ne disparait pas, il s'endort seulement.
Epitaphe trouvé dans un cimetière des Alpes

La science de l'histoire est une digue qui s'oppose au torrent du temps.
Anne Comnène, princesse byzantine (1083-1148)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: L'inflation en France
Message Publié : 15 Jan 2019 20:25 
Hors-ligne
Modérateur
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 13 Nov 2017 0:13
Message(s) : 420
Localisation : Loin
Le levier principal de l'Etat dans la lutte contre l'inflation est le taux d'intérêt de la banque centrale (historiquement, Banque de France puis Banque Européenne). Plus le gouverneur de la Banque centrale, qui a ce pouvoir discrétionnaire, augmente les taux, moins il y a d'inflation. C'est aussi cela, la rigueur. Le danger est que cela ralentit également proportionnellement l'emprunt et l'investissement, dont cela ralentit la croissance et l'emploi. La catastrophe économique est atteinte quand on entre dans la déflation. Le contraire est une politique de baisse des taux, relançant l'emprunt et l'investissement, au prix d'une certaine inflation. Une économie en croissance connaît une certaine inflation "saine".


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: L'inflation en France
Message Publié : 15 Jan 2019 20:31 
Hors-ligne
Eginhard
Eginhard

Inscription : 19 Fév 2011 17:03
Message(s) : 755
Pouzet a écrit :
Pour lutter contre l'inflation encore faut-il en connaitre la cause....
C'est le prix Nobel d'économie Milton Friedman qui a dans les années 1960/70 montré que la cause fondamentale de l'inflation est l'augmentation excessive de la masse d'argent en circulation (masse monétaire) par à rapport à l'augmentation du PIB.

Heureusement qu'on a pas attendu Friedman pour connaître empiriquement ce phénomène.
Le 19 février 96, les révolutionnaires ont brûlé les presses et les matrices à imprimer les assignats, en espérant ainsi résister à la tentation de la planche à billet. Ils savaient parfaitement l'origine de leurs maux, tout idéologisés qu'ils pussent être.
Pouzet a écrit :
D'ou la solution simple et efficace d'imposer aux banques centrales de strictement limiter la croissance de la masse monétaire, ce qui fut fait en France, aux USA, au Royaume-Uni au début des années 1980 avec un résultat radical...
Sauf que ce n'est pas simple, justement. Politiquement c'est très lourd à porter.
La Banque Centrale Européenne a copié ses statuts sur ceux de la Bundesbank, c'est à dire que son objet est la limitation de l'inflation. Je vous laisse juge de la popularité de cette noble institution.
Bien des gouvernements préfèrent laisser filer leurs déficits et leur dette, puis profitent d'une inflation bienvenue pour éteindre celle-ci.
L’inflation fait peur aux rentiers, aux propriétaires et aux créanciers. Il y a des gouvernements qui craignent de s'aliéner cette population, d'autres au contraire qui s'en moquent.


Dernière édition par Vézère le 15 Jan 2019 20:42, édité 1 fois.

Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: L'inflation en France
Message Publié : 15 Jan 2019 20:39 
Hors-ligne
Modérateur
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 10 Fév 2009 0:12
Message(s) : 6236
Sir Peter a écrit :
Il faut,à mon avis distinguer les périodes directement influencées par les guerres ,leur menaces,leurs conséquences et les moments où ces risques sont très amoindris.....Coûts des dépenses d'armements,des dommages et destructions.......du "social",du statut des banques,tout est important.

Oui, dans les deux guerres mondiales, la période qui précède s'accompagne d'investissements de réarmement - avant 1914 il y a la loi des 3 ans, qui augmente de moitié le nombre des militaires d'active - et la période qui suit (disons jusqu'en 1921 pour la première, 1950 pour la seconde - les tickets de rationnement ne disparaissent totalement qu'en 1949) est d'abord pour l'essentiel une période de reconstruction. Evidemment ça ne décrit pas la totalité de l'activité économique, mais ça représente le chantier majeur, et par la force des choses ça décrit bien l'affectation du budget de l'état.
(Au passage, je n'ai pas regardé les chiffres, mais il est clair que pendant ces conflits la tenue de l'inflation est le dernier des soucis, d'une part, et que les emprunts souscrits en masse à l'étranger impliquent dans l'après-guerre une baisse du franc et l'inflation qui va avec.)

Donc je suis d'accord avec Sir Peter, ce sont deux périodes atypiques, et il est probable par ailleurs qu'elles impliquent des effets à plus long terme.

En 1944, De Gaulle a dû arbitrer entre deux politiques différentes, concernant la tenue du franc et l'inflation (et donc par conséquent le pouvoir d'achat) l'une très stricte, représentée par Pierre Mendès-France, l'autre, comportant plus de laisser-aller, représentée par Pléven, je crois. La première consistait à créer de nouveaux billets - avec un cours d'échange forcé, ce qui permettait au passage de repérer et d'imposer les profits illicites ou critiquables - à bloquer les salaires, et d'autres mesures de cet ordre, de façon à obtenir une monnaie stable et solide. Il semble que De Gaulle - dont c'était pourtant le moindre défaut - ait reculé devant l'effort que cela imposerait au peuple français, estimant que celui-ci avait déjà beaucoup souffert et que les petits salaires criaient famine. Lacouture y voit la naissance de la maladie inflationniste qui allait présider aux destinées économiques de la 4e République.

Nota : d'où viennent ces chiffres Marc30 ? Je suis un peu surpris par ces "années surprise" où la monnaie saute d'un coup de 20%, alors que les années précédentes et suivantes n'ont rien de particulier. (Une explication liée à un évènement précis ?)

_________________
Les raisonnables ont duré, les passionnés ont vécu. (Chamfort)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: L'inflation en France
Message Publié : 15 Jan 2019 20:40 
Hors-ligne
Eginhard
Eginhard

Inscription : 19 Fév 2011 17:03
Message(s) : 755
Pouzet a écrit :
Il me semble que l'inflation était de l'ordre de 3,5% par an dans les années 1960...
D'ou la solution simple et efficace d'imposer aux banques centrales de strictement limiter la croissance de la masse monétaire, ce qui fut fait en France, aux USA, au Royaume-Uni au début des années 1980 avec un résultat radical...

Pour être complet:
1951-1960 5.99%
1961-1970 4,04%
1971-1980 9.91%
1981-1990 6.35%

Il y a une génération complète qui a passé depuis la disparition de l'inflation. Une génération aujourd'hui au travail, au bureau de vote, voire aux postes de décision, pour qui le mot ne revêt aucune réalité d'expérience.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: L'inflation en France
Message Publié : 15 Jan 2019 20:42 
Hors-ligne
Philippe de Commines
Philippe de Commines
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 05 Oct 2005 20:39
Message(s) : 1668
Localisation : Lyon-Vénissieux
Citer :
Heureusement qu'on a pas attendu Friedman pour connaître empiriquement ce phénomène.

Oui vous avez raison, on savait aussi au 16° siècle que l'inflation en Europe était due à l'afflux d'argent et d'or d'Amérique mais cette connaissance de ce lien entre masse monétaire et inflation a été perdue de vue durant une bonne partie du 20° siècle en particulier sous l'influence de JM Keynes qui voyait dans la cause de l'inflation une augmentation excessive de la demande, d'ou les tentatives désastreuses en 1974 de casser la demande et la croissance par l'administration Giscard en France, ce qui n'a en rien ralentit l'inflation et a créer des bataillons de chômeurs....

_________________
Le souvenir ne disparait pas, il s'endort seulement.
Epitaphe trouvé dans un cimetière des Alpes

La science de l'histoire est une digue qui s'oppose au torrent du temps.
Anne Comnène, princesse byzantine (1083-1148)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: L'inflation en France
Message Publié : 15 Jan 2019 21:51 
Hors-ligne
Modérateur
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 10 Fév 2009 0:12
Message(s) : 6236
Pouzet a écrit :
d'où les tentatives désastreuses en 1974 de casser la demande et la croissance par l'administration Giscard en France, ce qui n'a en rien ralentit l'inflation et a créer des bataillons de chômeurs....

Parce que Giscard, économiste réputé surdoué, a fait ça ? 8-|

(on est toujours surpris, en histoire, de voir à quel point l'excès de confiance dans une théorie peut faire perdre le simple bon sens... C'est quasiment une constante historique.)

_________________
Les raisonnables ont duré, les passionnés ont vécu. (Chamfort)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: L'inflation en France
Message Publié : 15 Jan 2019 23:33 
Hors-ligne
Modérateur
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 13 Nov 2017 0:13
Message(s) : 420
Localisation : Loin
L'excès de confiance théorique la décennie suivante fera également des dégâts.

Vézère a écrit :
La Banque Centrale Européenne a copié ses statuts sur ceux de la Bundesbank, c'est à dire que son objet est la limitation de l'inflation. (...)
L’inflation fait peur aux rentiers, aux propriétaires et aux créanciers. Il y a des gouvernements qui craignent de s'aliéner cette population, d'autres au contraire qui s'en moquent.


Exactement. Pour expliquer la chute de l'inflation, il faut aussi expliquer que cela résulte d'un choix politique. Entre l'inflation et le chômage, on a préféré choisir le chômage.

L'effet mécanique de la relation inverse entre inflation et chômage est connu depuis la courbe de Philips.
Image

SI la BCE a copié ses statuts sur la banque allemande, la Banque de France avait aussi réglé son pas dans le pas de la Bundesbank dans les années 80 au moment de l'intensification de la construction européenne.

Pouzet a écrit :
cette connaissance de ce lien entre masse monétaire et inflation a été perdue de vue durant une bonne partie du 20° siècle en particulier sous l'influence de JM Keynes qui voyait dans la cause de l'inflation une augmentation excessive de la demande, d'ou les tentatives désastreuses en 1974 de casser la demande et la croissance par l'administration Giscard en France, ce qui n'a en rien ralentit l'inflation et a créer des bataillons de chômeurs....


A partir du milieu des années 80, ce ne fut guère mieux: la masse monétaire sous contrôle après deux dévaluations du Franc et la réévaluation du Mark, la France s'est orientée vers une politique monétaire de rigueur par les taux directeurs de plus en plus élevés, ce qui paracheva de casser la croissance. En 1985, le taux directeur passe au-dessus de l'inflation.

Dans un modèle économique désormais basé sur le crédit, la hausse ou la baisse des taux devient le véritable régulateur du prix du crédit, avec des impacts qui vont se transmettre à l'économie. Le but unique de la politique monétaire, le dogme, devient la prévention de l'inflation par les taux directeurs de la Banque de France.

Dès le milieu des années 80, cela devient le credo pour les quinze années suivantes: des taux directeurs élevés. Au prix d'une croissance faible, d'un taux de chômage grandissant, d'une dette publique gonflée et une marche forcée au pas de la Bundesbank. Il faut attendre la fin des années 90 pour avoir à nouveau des taux bas inférieurs à l'inflation et favorables à la croissance.

Cela représente un choix de priorités. Les économistes comme J.P. Fitoussi ont bien décrit cette politique monétaire excessivement rigoureuse qui a directement contribué à produire du chômage de masse.

cf:
https://www.cairn.info/revue-d-economie-financiere-2016-1-page-35.htm


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: L'inflation en France
Message Publié : 16 Jan 2019 0:39 
Hors-ligne
Philippe de Commines
Philippe de Commines

Inscription : 27 Déc 2013 0:09
Message(s) : 1600
Dalgonar a écrit :
Entre l'inflation et le chômage, on a préféré choisir le chômage.
Je pense plutôt que le chômage est dû principalement à la mondialisation de l'économie qui s'est traduite par le transfert de nombre de productions industrielle dans des pays où le coût du travail est bas. On disait que les pertes d'emplois industriels perdus seraient compensée par des créations d'emplois dans les services, mais ces dernières ont été moins nombreuses qu'espérées.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: L'inflation en France
Message Publié : 16 Jan 2019 1:36 
Hors-ligne
Jean Mabillon
Jean Mabillon

Inscription : 16 Jan 2010 19:18
Message(s) : 2879
Oui,surtout il y a eu sous estimation des capacités de sous traitance des tâches administratives et de création par les pays en voie de développement grâce à l'informatique mondialisée.Il n'y a donc pas de possibilité de faire glisser les emplois industriels vers les emplois administratifs.Nos brillants "stratèges économiques" se sont plantés.....


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 24 message(s) ]  Aller vers la page 1, 2  Suivant

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  





Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB