Nous sommes actuellement le 24 Juin 2019 10:00

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 14 message(s) ] 
Auteur Message
Message Publié : 21 Août 2014 14:45 
Hors-ligne
Philippe de Commines
Philippe de Commines
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 05 Oct 2005 20:39
Message(s) : 1624
Localisation : Lyon-Vénissieux
Depuis quelle période les droits de l'homme sont devenus une priorité des gouvernants français, tant dans la politique intérieure qu'extérieure ?
Il me semble qu'une étape importante a été l'adhésion de la France à la cour européenne des droits de l'homme en 1981.
Mais quelle était l'attitude des dirigeants français vis à vis des droits de l'homme notamment sous la 3° république par exemple ?
En savez-vous plus sur ce thème ?

_________________
Le souvenir ne disparait pas, il s'endort seulement.
Epitaphe trouvé dans un cimetière des Alpes

La science de l'histoire est une digue qui s'oppose au torrent du temps.
Anne Comnène, princesse byzantine (1083-1148)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 21 Août 2014 15:20 
Hors-ligne
Modérateur
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 04 Déc 2011 22:26
Message(s) : 1388
Localisation : Paris
Une piste (peut-être) : http://www.jstor.org/discover/10.2307/4 ... 4610401383

_________________
« But thought's the slave of life, and life's time fool. » (William Shakespeare)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 21 Août 2014 15:24 
Hors-ligne
Pierre de L'Estoile
Pierre de L'Estoile

Inscription : 22 Août 2008 14:17
Message(s) : 2335
Je pense que c'est une affirmation politique née au milieu du 19ème siècle face à une situation européenne très agitée (discriminations raciales, répressions anti-ouvrières, Etats policiers, émigration de masse), où la France s'est proclamée "Terre de liberté" ouverte à aux étrangers, situation qui a évolué vers une nette xénophobie dont la "loi des 46 sous" fut l'un des premiers signes, en 1888.

_________________
"L'histoire serait une chose merveilleuse si seulement elle était vraie."
Léon Tolstoï.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 21 Août 2014 16:01 
Hors-ligne
Philippe de Commines
Philippe de Commines
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 05 Oct 2005 20:39
Message(s) : 1624
Localisation : Lyon-Vénissieux
Citer :
loi des 46 sous


Pouvez-vous en dire + sur cette loi des 46 sous ?
Je n'ai rien trouvé sur internet.

_________________
Le souvenir ne disparait pas, il s'endort seulement.
Epitaphe trouvé dans un cimetière des Alpes

La science de l'histoire est une digue qui s'oppose au torrent du temps.
Anne Comnène, princesse byzantine (1083-1148)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 21 Août 2014 19:50 
Hors-ligne
Georges Duby
Georges Duby
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 27 Juil 2007 15:02
Message(s) : 7449
Localisation : Montrouge
Pouzet a écrit :
Depuis quelle période les droits de l'homme sont devenus une priorité des gouvernants français, tant dans la politique intérieure qu'extérieure ?
Il me semble qu'une étape importante a été l'adhésion de la France à la cour européenne des droits de l'homme en 1981.
Mais quelle était l'attitude des dirigeants français vis à vis des droits de l'homme notamment sous la 3° république par exemple ?
En savez-vous plus sur ce thème ?

Après l'adoption de la DDHC en 1789 suivie de son abandon en 1793, il me semble juste de fixer à l'adoption de la constitution de la IVè République en 1946 la date du retour en vigueur de la Déclaration de 1789, qui est intégrée dans le préambule.
Je ne crois pas qu'on puisse retenir la date de 1901, la proposition de loi d'inscrire dans la Constitution de 1875 (trois lois) la Déclaration, celle-ci ayant été repoussée, au profit d'un affichage dans un débat politicien confus et démagogique qui n'a trompé personne et qui n'apporte rien en réalité.
C'est donc l'approbation de la Constitution de 1946 qui fait date, ainsi que la confirmation de la valeur constitutionnelle de la DDHC dans cette Constitution, puis dans celle de 1958 conformément à la proposition de de Gaulle.
1981 ne concerne pas la DDHC de 1789, mais l'approbation d'un texte européen sur une déclaration européenne par tous les pays membres, qui reprend le principe de droits de l'homme et créée une Cour européenne, ajoutant une possibilité de saisine à des principes que les juges judiciaires et administratifs appliquent déjà pour l'essentiel en France depuis 1946.

_________________
Heureux celui qui a pu pénétrer les causes secrètes des choses. Virgile.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 21 Août 2014 20:17 
Hors-ligne
Pierre de L'Estoile
Pierre de L'Estoile

Inscription : 14 Avr 2005 10:11
Message(s) : 2078
Citer :
Il me semble qu'une étape importante a été l'adhésion de la France à la cour européenne des droits de l'homme en 1981.
Elle y adhère quand elle participe à sa fondation en 1949 car elle en est une des nations fondatrices du Conseil de l'Europe dont la CEDH émane.

_________________
« Étudiez comme si vous deviez vivre toujours ; vivez comme si vous deviez mourir demain. » Isidore de Séville


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 21 Août 2014 20:55 
Hors-ligne
Polybe
Polybe

Inscription : 17 Nov 2009 21:37
Message(s) : 89
Localisation : Ardennes
Pouzet a écrit :
Citer :
loi des 46 sous


Pouvez-vous en dire + sur cette loi des 46 sous ?
Je n'ai rien trouvé sur internet.


Si on en croit Internet (comme quoi...), la "feuille de 46 sous" est une sorte de permis de travail dont devaient s'acquitter les travailleurs étrangers en France, sous la IIIe République, pour pouvoir être embaucher (loi de 1888 ou 1893?). Elle devait être validée par l'autorité municipale locale. Pour ce dernier point, cela me rappelle un peu le livret ouvrier, mais à destination des travailleurs étrangers. Je lis, ça et là sur la toile, que c'est considéré comme l'ancêtre de la carte de séjour.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 21 Août 2014 21:02 
Hors-ligne
Tite-Live
Tite-Live
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 02 Déc 2011 10:16
Message(s) : 316
« Personne n'aime les missionnaires armés ». Voilà ce que répondait Robespierre à Brissot quand la France voulait exporter la liberté par la guerre.Je crois que nous sommes en 1792.
La déclaration des droits de l'homme et du citoyen date de 1789. Mais son contenu en est largement importé de la constitution américaine.

_________________
Quidquid latine dictum sit, altum sonatur


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 22 Août 2014 6:31 
Hors-ligne
Pierre de L'Estoile
Pierre de L'Estoile

Inscription : 22 Août 2008 14:17
Message(s) : 2335
La "feuille de 46 sous" contraignait par décret un migrant à s'inscrire à la mairie, en payant ces 2,30F, et ainsi à donner son état-civil. Il devait également justifier, par la présence de son patron ou d'un représentant de l"entreprise, qu'il avait un emploi. Comme il n'y avait cependant aucun obstacle - sauf la possession d'un passeport -, à l'entrée sur le territoire, il existait quand même des étrangers non déclarés, car sans emploi. D'autres mesures, prises par circulaires ministérielles, complétèrent plus tard ce dispositif.

_________________
"L'histoire serait une chose merveilleuse si seulement elle était vraie."
Léon Tolstoï.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 04 Avr 2019 13:11 
Hors-ligne
Philippe de Commines
Philippe de Commines
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 05 Oct 2005 20:39
Message(s) : 1624
Localisation : Lyon-Vénissieux
Je me permets de faire remonter ce très intéressant sujet.
:mrgreen:
Puisque la déclaration des droits de l'homme a été adoptée durant la révolution française, est ce que à l'époque il est arrivé aux révolutionnaires de s'en inspirer pour certaines de leurs décisions ?
Par exemple quand ils ont aboli l'esclavage ?

Merci de vos lumières !

_________________
Le souvenir ne disparait pas, il s'endort seulement.
Epitaphe trouvé dans un cimetière des Alpes

La science de l'histoire est une digue qui s'oppose au torrent du temps.
Anne Comnène, princesse byzantine (1083-1148)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 02 Juin 2019 19:43 
Hors-ligne
Jean Mabillon
Jean Mabillon

Inscription : 10 Fév 2014 7:38
Message(s) : 2772
Localisation : Versailles
Je crois que c est très récent.

Avons nous des discours de De Gaulle ou Pompidou employant cette expression ?

Le concept des droits de l Homme n était guère apprécié des marxistes - et la SFIO était un parti marxiste - ni des catholiques.

Un exemple de 1937

"Âme de la France d’aujourd’hui qui vient dire ses aspirations, ses angoisses et sa prière ; âme de la France de jadis dont la voix, remontant des profondeurs d’un passé quatorze fois séculaire, évoquant les Gesta Dei per Francos , parmi les épreuves aussi bien que parmi les triomphes, sonne aux heures critiques comme un chant de noble fierté et d’imperturbable espérance. Voix de Clovis et de Clotilde, voix de Charlemagne, voix de saint Louis surtout, en cette île où il semble vivre encore et qu’il a parée, en la Sainte Chapelle, de la plus glorieuse et de la plus sainte des couronnes ; voix aussi des grands docteurs de l’Université de Paris, des maîtres dans la foi et dans la sainteté...

…Et que par vous la France, fidèle à sa vocation, soutenue dans son action par la puissance de la prière, par la concorde dans la charité, par une ferme et indéfectible vigilance, exalte dans le monde le triomphe et le règne du Christ Prince de la paix, Roi des rois et Seigneur des seigneurs. Amen ! «

Cardinal Pacelli


On est très très loin de 1789 ...il faudra les "nouveaux philosophes " pour réhabiliter le concept de Drouts de l'Homme vers 1975.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 02 Juin 2019 21:01 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours

Inscription : 13 Juin 2017 15:04
Message(s) : 498
Pouzet a écrit :
Depuis quelle période les droits de l'homme sont devenus une priorité des gouvernants français, tant dans la politique intérieure qu'extérieure ?

Jamais.
Ceci c'est de l'enrobage pour faire passer une pilule qui -normalement- n'a rien à voir avec le mal à soigner mais plutôt une capacité à abîmer un autre corps voire le même, voire plusieurs... :wink:

"droits de l'homme" : tous les mots tiennent du subjectif et sont à géométrie/pesage/évaluation variable(s). Il ne faut pas oublier que le grand "référent" de service était Rousseau, je vous laisse compléter.
.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 03 Juin 2019 17:21 
Hors-ligne
Salluste
Salluste

Inscription : 18 Déc 2015 12:13
Message(s) : 262
Tout est dans le titre :le meilleur et le pire, à parts égales.
On a longtemps oublié l'essentiel: la définition de l'homme et là, tout se gâte et rien ne va plus, particulièrement en France, pays cité.
L' humilité me semble essentielle sur le sujet (qui plus est, si on se réfère à ... 1946 ...)
>:(

_________________
Vulnerant omnes, ultima necat !


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 03 Juin 2019 19:00 
Hors-ligne
Jean Mabillon
Jean Mabillon

Inscription : 10 Fév 2014 7:38
Message(s) : 2772
Localisation : Versailles
Une intéressante étude sur De Gaulle et les Droits de l Homme ici :

https://hal-univ-paris10.archives-ouver ... 4/document


"Réflexions sur ce sujet a priori étrange : De Gaulle et les droits de l’homme.

Étrange parce que le rapprochement peut paraître anachronique. Certes, la question du sort des libertés sous la Ve République gaullienne a été abondamment débattue, mais notre objectif n’est pas d’en proposer un nouveau bilan ni de décider si la présence de de Gaulle au sommet de l’État a eu des effets positifs ou négatifs pour les droits de l’homme. Il s’agit de repérer la place qu’occupent les droits de l’homme dans les discours du général de Gaulle, la vision qui s’en dégage.

Or, aux différentes époques où de Gaulle s’exprime – pendant la guerre, à la Li- bération, ou même après son retour au pouvoir –, la rhétorique des droits de l’homme n’a pas encore pris l’ampleur qu’elle a aujourd’hui. Par conséquent, si l’on cherche, dans la bouche ou sous la plume de de Gaulle, les occurrences de l’expression « droits de l’homme », la quête est peu féconde. Pour écarter le biais sémantique et pour ne pas interpréter comme un silence significatif ce qui n’est qu’effet d’époque, il faut donc avoir du sujet une approche moins litté- rale et admettre que la préoccupation pour les droits de l’homme a pu se manifester avec d’autres mots."


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 14 message(s) ] 

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  





Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB